La Leçon de #rugby de Tata Gwen (2) – comment faire pour scorer ?

Aujourd’hui, je vais t’expliquer comment on peut chopper des points au rugby ! Comme ça tu paraitras moins con en regardant les scores.

En passant, merci à internet en globalité et Boucherie Ovalie surtout pour les quelques gifs qui feront démonstration (je n’héberge pas les gifs, en cliquant dessus tu atterris sur le lien direct)

Ce que tout le monde attends dans un match de rugby, ce sont les ESSAIS.

Un essai, c’est d’aplatir (=appuyer avec la main de haut en bas) le ballon (ovale) sur ou derrière la ligne d’en but (la même ligne qui contient deux poteaux – mais surtout PAS PLUS LOIN – ça s’appelle ballon mort – hein Dominici ?) Un essai n’est pas validé s’il y a un morceau (visage, main, pied) d’un joueur entre le ballon et le sol.

Démonstration :

Un essai c’est 5 points.

(Lorsqu’une équipe est sur le point de marquer un essai, mais est empêchée par une faute d’anti-jeu de l’adversaire, l’arbitre peut décider d’accorder un essai de pénalité. L’essai est alors accordé entre les poteaux)

Il y a ensuite les transformations des dits ESSAIS. C’est une sorte de cerise sur le gâteau, de point BONUS, un +2 points si le ballon passe entre les poteaux.

La transformation est tirée sur une ligne « imaginaire » parallèle à la ligne de touche qui passe par le point où a été « planté » l’essai. Genre essai entre les poteaux = transformation tirée face aux poteaux. Vous comprenez pourquoi les joueurs courent un peu après passé la ligne d’en but ? c’est pour faciliter la vie du numéro 10 ( Wilkinson, Sexton) ou parfois 9 (Choupi) et même (attention, j’envoie du lourd) quelques fois le 15 (Halfpenny pour les gallois – Poitrenaud pour la France – non ce n’est pas du tout le même genre)

Pendant la transformation les joueurs de l’équipe adverse sont dans leur ligne d’en but et peuvent venir perturber le butteur (une fois que celui-ci a amorcé sa course d’élan – on ne parle pas de l’Alaska hein ?).

Le ballon doit passer entre les poteaux, au dessus de la transversale.

Choupi il fait ça trop bien.

Je suis objective et impartiale, sache-le !

Pour marquer des points au rugby, il y a aussi les DROP !

Un Drop, c’est tout facile à comprendre, tu joues, tranquille et d’un coup y a un joueur qui tire entre les poteaux, comme ça (à la 48eme seconde – François Trinh Duc)

Un Drop c’est 3 points !

Au rugby, pour marquer des points, quand tu n’arrives pas à taper correctement au pied (ahem Camille Lopez) et que la ligne de défense adverse est tellement infranchissable (hum hum) que tu n’arrives pas à y mettre un essai, il faut compter sur …

LA CHANCE D’AVOIR UNE ÉQUIPE BOURRÉE DE FAUTES EN FACE !

Les fautes c’est le rugby !

Qui dit fautes (oui, promis, je te ferais un cours dessus bientôt) dit pénalités, une pénalités c’est 3 points. C’est un tir depuis le lieu de la faute qui doit passer entre les poteaux. Pendant la course, l’équipe adverse ne doit pas bouger (contrairement à la transformation). Le tir entre les poteaux n’est pas obligé, le joueur (10 ou 9) peut choisir (s’il ne le sent pas trop bien) de taper en touche ou relancer le jeu rapidement (c’est rigolo quand ils font ça, personne ne capte rien) mais pour avoir les 3 points, faut taper entre les poteaux.

Daniel William Carter (un beau gosse surnommé Dan) joueur des NZ (oui, alors promis, je t’expliquerais un jour qui sont les NZ) a tapé une pénalité de 62m. Vidéo, because quand même (à 1min50)

Donc voilà, pour résumer, si les équipes sont du genre chasse neige, tu verras des scores du genre :

33 -42

soit => 33 : 4 essais transformés (4 x7) + 1 pénalité (3) / 5 essais donc 1 seul transformé (27) + 2 pénalités (2×3) / ou 11 pénalités (outch hein)

soit => 42 : 6 essais transformés (6×7) / 3 essais transformés (3 x 7) + 7 pénalités (3×7)

Si tu as des équipes très bonnes en défense sur le terrain, ce sont souvent des scores plutôt faibles qui ressortent (encore plus si les joueurs ne commettent pas ou peu de fautes)

9 – 10

soit => 12 : 2 pénalités (2×3) + 1 drop (3 points)

(un score de 9 points signifie donc qu’il n’y a pas d’essai. Puisque un essai c’est 5 que le seul moyen d’en rajouter 2 c’est la transformation et que le reste vaut 3 points)

soit => 10 : 1 essai transformé (5+2) et une pénalité (3)

Voilà voilà.

ET pour « rire » un peu, un match (qui ne compte pas vraiment puisque l’arbitre etait absent) avec un « magnifique » score de 356 à 3.

(et des joueurs qui ne jouent pas donc)

(les vidéos pour les féminines sont de mauvaises qualités, mais je te promets un 100% féminin bientôt)

 

Publicités

Une réponse à “La Leçon de #rugby de Tata Gwen (2) – comment faire pour scorer ?

  1. Pingback: Mon Tournoi Des 6 Nations 2015 | IgorReteno

N'hésitez pas à donner votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s