Archives de Tag: rugby

Devoir d’inventaire [pause lecture au club de rugby]

Espace culturel Leclerc, un mercredi après midi vers 16h, je suis avec mes filles (père et fils sont chez le coiffeur) et on erre près des bouquins rugby.

Coup de coeur de ma miniature qui attrape le guide des rugbymen dont je vous parlerai bientôt. Mon regard à moi s’attarde sur le livre de PSA qui date un peu maintenant. J’hésite.

Des livres de rugby on en a quelques uns. Des qui racontent des belles histoires et des qui remuent la merde. Je pensais connaître le bonhomme et agrandir la première collection. J’ai acheté le livre.

Ça commence fort. Dans les 30 premières pages c’est Mermoz qui s’en prend plein la tronche. J’ai décroché complètement à ce moment là. J’ai lu le livre comme on lit un journal du mois dernier chez le dentiste. On n’y prête pas vraiment attention.

Mermoz, la taupe. Et rien à voir avec les yeux.

J’ai lu jusqu’au bout. Je n’ai pas aimé ce que j’ai lu. Je n’ai pas aimé l’amertume ni le sarcasme. Je n’ai pas aimé connaître certains secrets. Je n’ai pas aimé la colère qui s’en dégage, il y a de la peine, du regret, j’ai trouvé ça déplacé.

J’aimais beaucoup le bonhomme. Son côté « calimero taciturne » me faisait rire. Il avait une voix timide. Je pensais qu’il fallait ça au XV de France : un leader non charismatique qui ferait la lumière sur l’équipe et le jeu. Un anti-Lievremont (que j’adorais au passage)

Bon. Apparemment je me suis trompée.

Le livre est difficile d’accès. Les phrases sont longues. Il y a plein de subordonnées et le langage est parfois très familier. J’ai eu du mal à lire, on est loin des livres de Galthié, de Papé ou de Lievremont justement qui sont tellement proche du personnage qu’on a l’impression de l’avoir en face. ici, le « je » de PSA ne ressemble pas du tout à PSA, ce n’est pas du PSA, et ça sonne faux !

Anecdotes (croustillantes ?) coucou Choupi

Je n’imagine pas PSA dire « bite » et pourtant il l’écrit !

Mon homme m’a gentiment fait remarquer que c’était écrit sur la couverture que je n’allais pas aimer. Ça parle de « branlée »…

Blablabla

La quatrième de couverture parle de déclaration d’amour au rugby. Honnêtement je n’ai trouvé de vibrants hommages que dans la lecture de ses années sous le maillot du XV, et non dans le management de l’équipe de France. C’est dommage. Surtout pour un livre bilan.

Coucou Guy Novès !

Donc là, on comprend que PSA  a écrit le livre pour Guy Novès  « attends Guy, je vais te dire comment c’est trop la merde, et tu vas te planter aussi, mais c’est pas grave, c’est le job qui veut ça »

Je pensais que le livre ne ferait que le constat de soucis pratiques et techniques et qu’il établirait une volonté de changement dans le comportement du rugby à XV. Management et joueurs. On s’en approche à la fin du livre avec un programme intéressant et qui j’espère aura retenu l’attention de la fédé.

demandez le programme !

Le livre montre de jolies choses mais c’est comme le XV de France, il ne sait pas concrétiser. Pas encore ?

Publicités

Rugby ? vous avez dit rugby ?

Oui, j’ai dit rugby.

J’ai dit RUGBY !

RUGBY !

Parce que le rugby c’est la vie !

Comme le sexe, comme le vin blanc, comme une putain de cigarette post coitale, comme les pleurs d’un enfant le matin avant 6h du mat’, comme le sexe et les films de Bruce Willis.

Le rugby, ça fait vibrer.

J’ai eu beaucoup de fierté à thématique rugby ces derniers temps, dejà parce que, merde, ça fait deux fois que le XV de France gagne ses matchs. Et oui, on a l’impression que ça faisait longtemps. Quand même.

Ensuite parce que ma fille a reçu un superbe livre du XV de France féminin, dédicacé qui plus est. Je ne sais pas si pour vous ça peut représenter quelque chose mais pour ma grande puce, c’etait enorme.

Le livre soeurs d'armes

Mais il y a eu une autre surprise.

Si tu as regardé la diffusion du match du XV féminin France-Italie sur France 4, alors tu as vu ma fille. Elle était parmi les enfants qui accompagnaient les joueuses à la sortie des vestiaires et pendant la Marseillaise.

Une enorme fierté pour son père et moi.

Des frissons le long du dos, et des grosses larmes, de joie, evidemment !

C’est ça le rugby, c’est de l’émotion et du bonheur en barre.

Alors tu te doutes que quand Julie Anne m’a contacté pour un bavoir sur le thême du rugby, je n’ai pas hésité longtemps !

Et je trouve que ça en jette !

Alors parce que c’est encore un week end rugby, qu’il y a de gros et beaux matchs à voir, je vous annonce une promotion sur ma boutique, sur les créations RUGBY.

code reduction a little market

Vous pouvez en profiter jusqu’à la fin du tournoi des 6 nations ! Et si la France gagne le tournoi je promets une surprise à tous ceux qui auront profité de ce code de reduction sur le rugby.

Et en attendant, je réalise toujours vos envies, il suffit de me contacter, par le blog, par facebook, par la boutique ou par mail fairydesfolies@gmail.com

 

 

Aux larmes, citoyens !

A l’image d’un XV de France qui n’a pas sourcillé devant le Haka, le match n’aura été que dans un sens.

Nos Bleus – en rouge – n’auront pas eu la chance de beaucoup briller, à l’image de Fofana qui s’aventure seul vers l’en but néozélandais, et qui cherche du soutient l’œil en panique, le visage apeuré.

On a passé notre temps à leur courir après, et encore, parfois, on ne courrait même pas.

Image source : Le Parisien

Oui, on a essayé de donner le change. La première mi-temps a maintenu l’espoir, mais plus haut a été porté l’espoir, plus difficile a été la chute. D’un immeuble. D’une tour du Qatar. D’un Boeing. De la Lune.

J’y ai cru, oui, bien sur, pendant 45 minutes. Après c’était insoutenable, j’en venais à supplier les All Blacks de nous laisser jouer. Comme quand j’interromps mes grands qui se chamaillent pour un jeu et que je sais que mon petit n’arrivera pas à attraper l’objet que tient la grande.

Deux niveaux de jeux totalement différents. Mais les Blacks n’ont pas brillé, on est loin le temps de la grosse équipe qui sait transcender le jeu. Là, c’est juste du rugby, du rugby scolaire, du rugby de base.

Merde, ça veut dire que même ça, nous, on ne sait plus le faire.

On a pourtant (eu) des supers joueurs. Et c’est un gâchis phénoménal de les avoir vu perdre 4 ans. Car non, ils n’ont rien gagné. On ne retiendra pas leur sélection dans un XV de France aussi … décadent.

Je ne taperai pas sur PSA, même si j’ai longtemps désapprouvé le choix du sélectionneur (c’est vrai, il a mis Choupi sur le banc) il n’était pas seul à décider. Il a été entouré de deux comparses inaptes à la mise en place du moindre mouvement de jeu, et tout a été chapeauté par un Serge Blanco plus faux qu’un billet de 650 euros. PSA a fait le job, comme il a pu, avec les moyens qu’il (n’) avait (pas). Et je lui souhaite bon vent, qu’il trouve la paix auprès des siens (à qui je souhaite du courage, parce que être fils de sélectionneur au collège ça doit être dur) et j’ai hâte de lire son livre (tout le monde écrit un livre non ?)

Il aura essayé, c’est ce qu’on retiendra de l’histoire de ces 4 années.

Ça, et Dulin à l’aile.

Bien sur qu’il y a des choses complètement dingues, complètement folles et complètement à revoir. Mais on verra demain. Aujourd’hui, y a (encore) rugby.

BRR

Et pour sécher vos larmes, je vous fais un joli cadeau, un -50% sur toute la sélection rugby, avec le code RUGBY. Alors à défaut de la Webb Ellis, ramenons un souvenir…

Avec du #rwc2015 et du #allbleus et plus encore dedans

 

Mets du #RUGBY dans ta vie

RED

Voilà de quoi se faire plaisir !

http://www.alittlemarket.com/boutique/fairydesfolies-817891.html

Le #Rugby c’est la Vie ! #RWC2015 #AllBleus

Impensable n’est ce pas de ne pas avoir reparlé rugby depuis le triste dernier tournoi des 6 nations … Je ne t’ai pas commencé la sélection foireuse de PSA, d’ailleurs, c’est presque tout bien dit chez mon copain Igor. Alors je te copie ici en grand ce que j’ai dit là bas tout bas !

porte clé

Je crois qu’il faut cesser d’imaginer que PSA a réellement une logique, un fil conducteur et des ambitions. Le gars il part à la coupe de monde comme on va à l’abattoir « dernière sortie les gars, faites ce que vous pouvez »

La faute aussi à ce staff tout moisi sur leurs fauteuils de cuir qui annoncent le successeur avant de voter (bravo, belle image des valeurs du rugby – bordel!) et surtout avant la coupe du monde !

Je suis complètement choquée, en colère, énervée de la présence du papy. Au moins on fera le tour des zappings étrangers, comme d’hab, les anglais l’adorent quand il court au ralenti … Mais sérieusement, sérieusement, de qui se moque t on ? Image le ralenti sur déambulateur en touche, imagine la fracture du col du fémur, imagine les escarres à force de massage de récupération … PIQUEZ LE !!!!!

On a un vivier formidable, des jeunes qui ne demandent qu’à faire leur preuve, des gamins qu’on a envoyé dans le tournoi des 6 nations sans les rappeler derrière … Bravo les valeurs ! (tout se perd, c’etait mieux avant etc etc …)

Maintenant qu’on connait LE SUCCESSEUR (intonation de voix façon Dark Vador)… J’ai encore plus envie de pleurer. Décidé (on ne peut pas dire élu, soyons clairs) sur un coin de table (ou dessous, qui sait …) on est reparti pour … de la merde, de la merde, de la merde ! Parce que bon, faut pas se leurrer, le XV a besoin d’un GROS changement (et je ne parle pas que d’un changement de GROS) le XV a besoin d’un renouvellement complet, et j’en suis sure, ça passait par :

– sélectionner uniquement des joueurs qui ont MOINS de 3 titularisations dans le XV
– prendre un staff qui a tout à prouver et pas une carrière de 6 pieds de long
– changer les procédures qui pourrissent le rugby (et arrêter d’annoncer un successeur à un mec qui doit jouer une coupe du monde !)

Le XV avec Novès, sera le XV de PSA, toujours les mêmes têtes, toujours les mêmes discours (tiens ça me rappelle une chanson). Et alors niveau tirage de gueule, je suis quasi sure de regretter la chouine et l’émotion de PSA, parce que Guy hein, il a la capacité émotionnelle d’une petite cuillère. Je suis tellement atterrée que même Lièvremont me manque (tu m’emmerdes avec ta question!)

Je suis blasée, écœurée, dégoutée de ce XV qui part à Londres (au moins il n’est pas bien loin, ce sera plus pratique pour rentrer discrètement …) Il manque ce qui aurait pu faire la différence, il manque quelque chose.

Quelqu’un a dit une âme …

sac

Aujourd’hui, 16h24 heure locale, je dois dire que j’ai quand même hate de voir la Coupe Du Monde commencer. Les matchs d’aout et septembre seront surement vécus du canapé familial malheureusement, et j’espère toujours gagner des places pour l’Angleterre – ou des maillots hein – avec ma banque (Société générale mon Amour), Avec le XV (merci Orange, on vous doit la finale des féminines) BMW (nos copains de Twitter – merci Marcoussis merci le Stade de France) … CARPE DIEM !

Bref, je suis malgré tout enjouée de cette compétition à venir. Pour le RUGBY, oui, mais pas que. Parce que, cette fois, j’ai aussi dans ma vitrine de quoi faire plaisir aux supporters. Oui, ce sont ces jolies images que tu as vu en marge de cette article.

bav1 bav2

bav3 bav4

Tout est dispo sur ma boutique : http://www.fairydesfolies.alittlemarket.com

Et si t’as pas de sous, tu peux aimer ma page facebook et espérer que je tire ton nom au sort (tirage dès qu’on passe les 50 abonnés) pour remporter une surprise faite par ta dévouée serviteuse d’une valeur de près de 50.00€ liée ÉVIDEMMENT au rugby !

porte clé2

 

La leçon de #rugby de Tata Gwen (3) – avec du beau gosse dedans (ou pas)

Aujourd’hui on va s’intéresser aux arbitres !

SASSERAKOI ?

Avant le match, l’arbitre procède au tirage au sort permettant à l’équipe vainqueur de choisir le coup d’envoi ou le côté du  terrain. On appelle ça le Toss (Tirage O Sort – huhuhu)

Au cours du match, il chronomètre et note le score. Il autorise les joueurs à quitter l’aire de jeu, autorise les remplacements, l’entrée des médecins et soigneurs sur le terrain en cas de blessure.

C’est DIEU !!!!!!!

(Non je déconne)

Il siffle le début et la fin de chaque mi-temps. Il siffle également chaque fois que le ballon sort de l’aire de jeu, pour arrêter le jeu suite à une faute, un acte déloyal (ça n’existe pas au rugby – hinhinhinhin), ou une blessure. Et pour indiquer un essai ou un arrêt de volée (oui j’y viendrais un jour prochain), et encore, pour accorder un essai de pénalité ou un coup de pied de pénalité.

Si le ballon ou le joueur en possession du ballon touche l’arbitre (bien sur involontairement n’est ce pas) et qu’une équipe en tire un avantage, l’arbitre ordonne une mêlée, la dernière équipe ayant joué le ballon a l’introduction.

Saches déjà qu’il y a deux catégories d’arbitres.

Il y a ceux qui font leur travail objectivement, et il y a Craig Joubert.

Parlons d’abord de ce monsieur, sa tête est toujours mise à prix sur le territoire national.

Sa tête ne te dis rien ? Voyons en situation …

Voilà, on y est.

C’est bien lui. le 16ème joueur des NZ en finale de CDM 2011.

Même Wikipédia il le dit (alors c’est FORCEMENT vrai)

Bref.

On n’a dit qu’on ne parlait pas des choses qui fâchent (et si je ne l’ai pas dit, je le dis maintenant – mais quand même il sera l’arbitre d’Irlande-Angleterre au T6N).

On va parler des « grands » arbitres qu’on devrait voir prochainement (bah oui, si tu n’étais pas au courant je t’annonce ici en avant première qu’il y a une coupe du monde à jouer cette année – fais au moins semblant d’être au courant, pitié – mais nous ne connaissons pas encore à l’heure actuelle de 15h35 – merde ça fait 2h que je suis dessus et je dois aller chercher les nains à l’école – ce lundi 23 février 2015 les arbitres de la coupe du monde de rugby 2015)

En France, à l’international on a Romain Poite (pour des raisons évidentes – quoi que – de chauvinisme d’objectivité, l’arbitre ne peut avoir la même nationalité que l’équipe qu’il arbitre et c’est pour ça que quand la France joue, Romain Poite n’arbitre pas donc il est finallement peu connu – et pourtant c’est un grand arbitre – malgré quelque controverse en 2013) On a également trois autres arbitres nommés au 6 nations cette année, Mathieu Raynal, Jérôme Garcès, et Pascal Gaüzère.

S’il y a un match qu’il ne faudra ABSOLUMENT pas rater à la télé pendant le T6N c’est Angleterre-France le 21 mars. (le Crunch, oui promis, on y reviendra)

L’arbitre de ce match sera, le magnifique fabuleux le plus glamour des arbitres du monde entier … Steve Walsh.

(déjà deux évanouissements dans le lectorat féminin)

C’est un arbitre NZ (c’est pour ça qu’on ne le voit pas souvent non plus en phases finales de compétition)

Il est « cool » c’est un arbitre qui laisse faire le jeu, il ne siffle pas les petites fautes à la con, il aime le jeu, il aime le rugby.

Steve Walsh il pourrait t’enlacer avec un seul bras (le tatoué : « He, who controls himself controls the game ».) OU ALORS te mettre une claque dans la gueule qui te ferait penser à un tampon de Bastareaud.

Steve Walsh il a un brushing IMPECCABLE tout le temps !

Steve Walsh, quand il te regarde, t’as trop envie d’être réincarné en carton dans le fond de sa poche

Moi je milite pour un calendrier des arbitres – tout nus sinon aucun intérêt , avec que du Steve Walsh dedans !

(PS, si vous tapez malencontreusement et surtout sans faire exprès « Steve Walsh nu » dans google vous verrez que ce n’est pas le même Steve Walsh)

Nous patientons quelques minutes le temps que le lectorat féminin ferment l’onglet sus-mentionné.

Il y a ensuite deux arbitres dont on entend souvent parler, par leur grandeur d’âme d’objectivité, ce sont Nigel Owens (un grand arbitre – gallois de son état) et Wayne Barnes (un habitué des menaces de mort mais actuellement l’un des meilleurs arbitres européens)

(toi, tu vas passer un très mauvais moment, sors moi ton carnet de correspondance – oui l’arbitre pourrait être surveillant ou conseiller d’éducation)

(attends garçon, t’a dis quoi là ? – oui l’arbitre fait toujours comme si il n’entendait pas pour laisser une chance au joueur de nier les faits – l’arbitre est parent !!!)

L’arbitre est assisté par des arbitres (ou juges) de touche (bah oui hein, il ne va quand même pas être seul contre TOUS, il faut au moins être 3 – le quatrième est un planqué, on y reviendra)

Le juge de touche est facilement reconnaissable, il se promène tout le temps avec un drapeau.

Oui, même au supermarché.

arb

Ils sont en charge de signaler les sorties en touche, la réussite ou non des tentatives de pénalités/transformations ainsi que le jeu déloyal et les en avant.

Les juges de touche ou arbitres assistants sont placés de chaque côté du terrain et demeure le long de la ligne de touche sauf pour juger une tentative de pénalité/transformation, auquel cas ils se placent dans la zone de l’en-but derrière les poteaux.

Lors d’une tentative de transformation ou de pénalité, les arbitres de touche signalent en levant leur drapeau que le ballon est bien passé entre les poteaux.

Ils lèvent également leur drapeau si le ballon ou le joueur en sa possession passe en touche. Ils se placent alors à l’endroit de la remise en jeu et indiquent quelle équipe en bénéficie.

Les juges de touche signalent aussi des actes de jeu déloyal ou des incorrections en plaçant leur drapeau à l’horizontale, perpendiculaire à la ligne de touche, pointé vers l’intérieur du champ de jeu.

Nous regrettons la perte tragique du lectorat féminin repartie sur Google après cette digression géométrique.

Il y a un mec aussi, arbitre de son fauteuil, qui fait la loi depuis une cabine vitrée (et surement blindée) c’est l’arbitre vidéo.

Il est souvent (bien trop malheureusement diront certains dont je fais parie, et de plus en plus malheureusement aussi) sollicité pour faire « la lumière » sur une action qui finit dans la zone d’en-but, c’est à dire, pour valider ou invalider un essai.

L’arbitre demande alors (souvent en anglais à l’international mais ici je vous le fait en français) « Peux-tu me donner une raison de ne pas accorder l’essai ? » (ça, ça sous entend que pour l’arbitre y a essai à 99% et souvent les spectateurs sont debout et menacent l’arbitre vidéo – qu’ils ne voient pas – avec des bouteilles en plastiques vides) ou  « Y a-t-il essai : oui ou non ? » (en général c’est non, et y a rarement de bonnes surprises)

Il y a une règle non-écrite mais qui fait figure de loi du rugby !

On ne fait pas de Hight Five avec l’arbitre, jamais !

Pour les subtilités du métier, je vous invite à consulter ces quelques sites :

Le coup de sifflet final de l’article ne peut être donné que par Monsieur Allain Roland qu’on a considéré français tellement de fois (oui parce que sa mère, blablablablabla) On pourrait dire que c’etait le meilleur d’entre les irlandais.

Dommage qu’il ait pris sa retraite (les mauvaises langues diront que depuis, malheureusement, nous ne gagnons plus …)

A bientôt pour la prochaine leçon de rugby de Tata Gwen.

La Leçon de #rugby de Tata Gwen (2) – comment faire pour scorer ?

Aujourd’hui, je vais t’expliquer comment on peut chopper des points au rugby ! Comme ça tu paraitras moins con en regardant les scores.

En passant, merci à internet en globalité et Boucherie Ovalie surtout pour les quelques gifs qui feront démonstration (je n’héberge pas les gifs, en cliquant dessus tu atterris sur le lien direct)

Ce que tout le monde attends dans un match de rugby, ce sont les ESSAIS.

Un essai, c’est d’aplatir (=appuyer avec la main de haut en bas) le ballon (ovale) sur ou derrière la ligne d’en but (la même ligne qui contient deux poteaux – mais surtout PAS PLUS LOIN – ça s’appelle ballon mort – hein Dominici ?) Un essai n’est pas validé s’il y a un morceau (visage, main, pied) d’un joueur entre le ballon et le sol.

Démonstration :

Un essai c’est 5 points.

(Lorsqu’une équipe est sur le point de marquer un essai, mais est empêchée par une faute d’anti-jeu de l’adversaire, l’arbitre peut décider d’accorder un essai de pénalité. L’essai est alors accordé entre les poteaux)

Il y a ensuite les transformations des dits ESSAIS. C’est une sorte de cerise sur le gâteau, de point BONUS, un +2 points si le ballon passe entre les poteaux.

La transformation est tirée sur une ligne « imaginaire » parallèle à la ligne de touche qui passe par le point où a été « planté » l’essai. Genre essai entre les poteaux = transformation tirée face aux poteaux. Vous comprenez pourquoi les joueurs courent un peu après passé la ligne d’en but ? c’est pour faciliter la vie du numéro 10 ( Wilkinson, Sexton) ou parfois 9 (Choupi) et même (attention, j’envoie du lourd) quelques fois le 15 (Halfpenny pour les gallois – Poitrenaud pour la France – non ce n’est pas du tout le même genre)

Pendant la transformation les joueurs de l’équipe adverse sont dans leur ligne d’en but et peuvent venir perturber le butteur (une fois que celui-ci a amorcé sa course d’élan – on ne parle pas de l’Alaska hein ?).

Le ballon doit passer entre les poteaux, au dessus de la transversale.

Choupi il fait ça trop bien.

Je suis objective et impartiale, sache-le !

Pour marquer des points au rugby, il y a aussi les DROP !

Un Drop, c’est tout facile à comprendre, tu joues, tranquille et d’un coup y a un joueur qui tire entre les poteaux, comme ça (à la 48eme seconde – François Trinh Duc)

Un Drop c’est 3 points !

Au rugby, pour marquer des points, quand tu n’arrives pas à taper correctement au pied (ahem Camille Lopez) et que la ligne de défense adverse est tellement infranchissable (hum hum) que tu n’arrives pas à y mettre un essai, il faut compter sur …

LA CHANCE D’AVOIR UNE ÉQUIPE BOURRÉE DE FAUTES EN FACE !

Les fautes c’est le rugby !

Qui dit fautes (oui, promis, je te ferais un cours dessus bientôt) dit pénalités, une pénalités c’est 3 points. C’est un tir depuis le lieu de la faute qui doit passer entre les poteaux. Pendant la course, l’équipe adverse ne doit pas bouger (contrairement à la transformation). Le tir entre les poteaux n’est pas obligé, le joueur (10 ou 9) peut choisir (s’il ne le sent pas trop bien) de taper en touche ou relancer le jeu rapidement (c’est rigolo quand ils font ça, personne ne capte rien) mais pour avoir les 3 points, faut taper entre les poteaux.

Daniel William Carter (un beau gosse surnommé Dan) joueur des NZ (oui, alors promis, je t’expliquerais un jour qui sont les NZ) a tapé une pénalité de 62m. Vidéo, because quand même (à 1min50)

Donc voilà, pour résumer, si les équipes sont du genre chasse neige, tu verras des scores du genre :

33 -42

soit => 33 : 4 essais transformés (4 x7) + 1 pénalité (3) / 5 essais donc 1 seul transformé (27) + 2 pénalités (2×3) / ou 11 pénalités (outch hein)

soit => 42 : 6 essais transformés (6×7) / 3 essais transformés (3 x 7) + 7 pénalités (3×7)

Si tu as des équipes très bonnes en défense sur le terrain, ce sont souvent des scores plutôt faibles qui ressortent (encore plus si les joueurs ne commettent pas ou peu de fautes)

9 – 10

soit => 12 : 2 pénalités (2×3) + 1 drop (3 points)

(un score de 9 points signifie donc qu’il n’y a pas d’essai. Puisque un essai c’est 5 que le seul moyen d’en rajouter 2 c’est la transformation et que le reste vaut 3 points)

soit => 10 : 1 essai transformé (5+2) et une pénalité (3)

Voilà voilà.

ET pour « rire » un peu, un match (qui ne compte pas vraiment puisque l’arbitre etait absent) avec un « magnifique » score de 356 à 3.

(et des joueurs qui ne jouent pas donc)

(les vidéos pour les féminines sont de mauvaises qualités, mais je te promets un 100% féminin bientôt)