J’ai lu La Sirène (roman érotique)

Présentation technique du roman

ISBN : 9791039601153 à commander sur FairyDesFolies

Titre : La Sirène

Nombre de pages : 484

Correctrice : Brigitte Grumel

la sirène roman erotique
Couverture époustouflante par Mili.D

Synopsis

Zoé, séparée, cumule les rencontres sexuelles. Elle prend son pied et repart, elle ne reste pas pour les dîners et les lessives. Elle fuit les conversations et la routine. Elle veut un feu d’artifice quotidien, des orgasmes à en perdre haleine.

Le roman s’ouvre sur la rupture de Zoé avec Matt. On comprend vite qu’elle est encore éprise de son mari Dan. Au moment où Zoé décide de le reconquérir, Sophie s’invite dans le lit de la quadra, et dans son cœur…

Le livre est construit en trois parties :

  • la reconquête
  • le choix
  • le compromis.

Les trois parties sont regroupées dans un seul livre : La Sirène.

Un extrait du roman érotique la Sirène

On est là dans l’entrée, je suis à quatre pattes, j’ai mes collants et ma culotte sur les chevilles et lui c’est son jean et son caleçon. Ma robe est au-dessus de mes seins, mon soutien-gorge est en dessous. J’ai souvent été beaucoup plus à mon avantage que ce soir, je le reconnais. J’entends le bruit de l’emballage du préservatif qu’on déchire. Il me fouille de ses doigts, il appuie sur mes reins et je le sens entrer en moi doucement. Trop doucement. Je recule d’un coup pour m’empaler sur lui. Il attrape mes cheveux d’une main et son autre main vient parfaitement épouser un de mes seins. Je commence à sentir une vague de plaisir monter, j’ai chaud, ma respiration s’accélère, j’entends Yvan qui râle derrière ma nuque. Je fais glisser mes doigts entre mes cuisses, je cherche entre mes lèvres, je caresse doucement mon clitoris, je le fais rouler entre mes doigts. J’ai de plus en plus chaud

L’autrice : G.J signe la première parution d’un de ses nombreux manuscrits. De la pièce de théàtre, à la nouvelle érotique en passant par un recueil de poèmes, elle s’est essayée à plusieurs thèmes avec une plume liberée et désinvolte. C’est sous un pseudonyme qu’elle signe la publication de son roman La Sirène.

De quoi parle VRAIMENT ce roman ? (attention spoilers)

*spoiler : je vous décrit tout le roman avec les intrigues, donc ne lisez pas si vous souhaitez garder la surprise, sinon vous pouvez le commander ici et me donner votre avis !

C’est un roman érotique, donc oui, ça parle cul, ça parle cru, ça parle orgasme et ça en parle beaucoup. Mais il y a de l’amour, des sentiments, de la jalousie, des doutes, de la frustration, de l’angoisse, des regrets, des remords, de la séduction, des questionnements personnels et c’est finalement un roman drôle sur la vie et ses aléas que nous propose G.J.

Partie 1 : la reconquête

Zoé est une quadra qui vient de rompre avec Matt. Elle est toujours follement amoureuse de son mari, Dan, duquel elle n’est pas divorcée. De façon maladroite, elle cherche à vérifier ses sentiments et à se faire pardonner leur séparation il y a plusieurs années. Elle échange beaucoup avec Aurore, sa BFF qui est une conscience sociale et morale pour Zoé (une sorte de voix du lecteur, ce qu’il pourrait dire ou commenter des agissements de Zoé). Elle rencontre Sophie et décide dans le même temps de reconquérir son mari. Le chapitre 13 est un flash back qui explique la séparation du couple Dan-Zoé et l’addiction au sexe qui en découle. Le chapitre 16 (p179) signe la réconciliation de Dan et Zoé.

Le titre de la partie fait écho à la quête sentimentale de Zoé et aussi au fait de retrouver « son cri ». En effet, n’ayant jamais réussit à se lâcher avec d’autres personnes, elle ne parvient pas à faire entendre ses multiples orgasmes. Elle retrouve sa voix avec son mari à la fin de la première partie.

Partie 2 : le choix

Dan et Zoé sont à nouveau en couple et partent en vacances ensemble. Dès le second chapitre, Sophie fait irruption dans les pensées de Zoé. Elles se revoient, couchent ensemble et Zoé organise des rencontres régulières. Tout se complique quand elle se rend compte qu’elle aime à la fois Dan et Sophie. Elle commence à douter de ses choix et à mentir pour parvenir à ses fins. A la fin de cette partie, elle découvre l’infidélité de Dan et ne parvient pas à dépasser sa colère. Zoé quitte son mari et se fait plaquer par la maîtresse dans le même temps.

Le titre de cette partie met en lumière que Zoé est complètement perdue. Dans beaucoup de dialogues avec Aurore, on sent qu’elle n’a pas envie de se prendre la tête, ni de choisir entre Dan et Sophie et c’est l’absence de choix qui entraîne la fin des deux histoires qu’elle menait de front comme lui prédisait sa BFF.

Partie 3 : le compromis

Plusieurs mois sont passés. Dans et Zoé recollent les morceaux de leur mariage. En l’absence de Dan, Zoé couche avec Sophie et ne cesse d’y penser par la suite. Les chapitres finaux 12-13-14-15-16 réunissent les trois protagonistes avec beaucoup de sexe, de tendresse et d’amour.

Le titre de la partie finale met en évidence la finalité du roman qui se termine quand Sophie s’installe chez le couple. Aurore est complètement absence de cette partie, comme un symbole que Zoé est passé au dessus de tout ce qui est socialement acceptable et qu’elle s’est libérée de ses doutes. Cette partie est très courte et le rythme est très rapide. Zoé n’a pas le temps de réfléchir et c’est son instinct qui prend le dessus.

Body de dentelle shoppé chez Bon Prix

J’ai aimé / Je n’ai pas aimé

J’ai aimé le rythme rapide du roman, il se lit facilement en quelques heures/jour selon vos disponibilités. J’ai aimé le début qui met dans le bain de suite, c’est un roman érotique, on plonge dedans direct.

J’ai aimé que Zoé soit une femme affirmée, qui assume sa sexualité, qui n’en rougit pas et qui l’impose. J’ai aimé rire de son féministe troublé, qui ne sait pas très bien se positionner. Elle est maladroite dans ses sentiments.

J’ai aimé qu’elle soit autant épanouie avec un homme qu’avec une femme au lit. J’ai aimé qu’il y ait finalement très peu de description des corps pour laisser l’imagination faire le reste.

J’ai aimé l’errance sentimentale et les coups de sang de Zoé, ça la rend très humaine, très sensible.

J’ai aimé les scènes de sexe, réalistes, intenses, répétitives sans faire redondantes.

J’ai aimé le personnage de Aurore qui donne vraiment cette illusion de ce que nous, lecteur, on pourrait dire ou commenter. Je n’ai pas aimé qu’elle ne soit pas dans la dernière partie, même si c’est un aveu de l’auteur qui s’affirme en « je m’en tamponne de votre avis ».

J’ai aimé les bribes de vie réalistes qui ressemblent à toutes les vies, et j’ai moins aimé les morceaux idéalistes et « parfait ». Il n’y a pas de pannes dans ce roman, mais il y a de la frustration, souvent.

J’ai aimé sentir à quel point Zoé aime Dan mais qu’il lui en faut plus, parce que ça arrive.

J’ai aimé qu’il me fasse réfléchir à mon couple, à mes envies. J’aimé aimé que mon conjoint est aimé.

Mon chapitre préféré

Celui avec son psy. On sent le désir, l’envie irrépressible, les pensées de Zoé qui sont brouillées par l’appel du sexe. La scène qu’elle se fait dans la tête est complètement folle, et elle parvient à maintenir la conversation avec le doc, comme si de rien n’était.

Bon, et la fin du roman aussi, évidemment. Le rythme dingue, les courtes pauses, le sexe sur du sexe, tout s’enchaîne très vite, et j’ai aimé cette escalade sensuelle et sexuelle.

Et vous, quand est-ce que vous le lisez ?

Livre disponible chez FairyDesFolies

24€ + livraison mondial relay ou colissimo

la sirène roman érotique
Marque page réalisée chez MilaWithYou

TOUJOURS VIVANTE !

Presque 5 mois de silence, il me fallait au moins ça pour revenir plus vaillante que jamais !

Déjà : BONNE ANNEE !

Je suis encore dans les temps, nous sommes en janvier (ouf, de peu !)

Depuis aout 2021 ma vie, notre vie, a pris un peu de plomb dans l’aile, il a fallu revoir un certain nombre de choses et tout mener de front est devenu compliqué ce qui explique mes distances avec le blog. Les derniers articles programmés étant écrit bien en amont…

J’ai donc freiné un peu, repoussé mes nouveautés FairyDesFolies, décalé mes commandes et j’ai remonté mes manches pour attraper au vol de nouvelles compétences.

Pendant 3 mois, j’ai cumulé ainsi un 16h semaine en présentiel d’un coté, un 21h semaine en distanciel de l’autre et Fairy et Mila et les enfants, et mon mari et l’association des commerçants/artisans locaux. Je vous laisse imaginer.

Et puis, une fois l’orage passé, au 1er décembre, j’ai viré le 21h/semaine, j’ai signé une stagiairisation au 16h/semaine et la vie a repris une connotation plus agréable avec un temps pour tout et pour tout le monde. Mes heures sont groupées sur 3 jours : le pied !

Alors, me revoilà, comment, sous quelle forme, je ne sais pas, mais avec une grosse surprise bientôt ! Promis.

Septembre, le tourbillon de la vie

31 aout 115kg

Un emploi du temps de folie, un rythme dingue, des repas sur le pouce…

J’entame septembre en souhaitant que ce nouveau rythme vienne casser la routine et emporte avec lui quelques kilos.

Ma journée type :

  • 5h Paris s’éveille le réveil sonne
  • 2 cuillères de compote sans sucre, 2 cuillères de muesli fruits rouge, 1 café
  • je déjeune devant l’ordi, au programme les mails, la gestion CM des pages confiées, devis pour Fairy
  • 6h – nouveau café
  • 6h30 la séance sport dans le salon, fenêtre ouverte côté jardin pour aérer la maison en même temps
  • 12h30 le déjeuner sur le pouce, oeufs brouillés, salade composée
  • 19h le diner, light si possible, mais avec ce qu’on a de prêt surtout pour ne pas perdre de temps
  • 21h30 au dodo !

J’ai rencontré, sur les conseils de ma MG, une infirmière du réseau Asalée. C’est une infirmière de santé publique. Ce n’est pas une nutritionniste, ni une psychologue, mais elle écoute, conseille et guide en fonction des besoins ponctuels.

Elle peut intervenir sur le poids, sur l’addiction, le deuil …

C’est une LilouDallasMultiPass !

Voici quelques infos sur ce réseau

Ce qu’il faut savoir c’est que ça ne coute RIEN au patient ! On ne vous demandera rien, ni paiement, ni carte vitale. Vous n’avez pas à justifier votre identité, vous pouvez même demander un anonymat total (ou autoriser l’infirmière à accéder à votre dossier médical)

Ma première séance a été assez brutale. Pour moi, mais surtout pour l’infirmière que j’ai rencontré.

Vous connaissez mes tocs organisationnels, donc vous imaginez bien que je suis arrivée avec ma courbe de poids depuis les années 90′ et un tableau explicatif des motifs de prises/pertes de poids que j’avais préanalysés.

Je suis arrivée en expliquant pourquoi je n’y arrivais pas, pourquoi j’en avais marre d’essayer, pourquoi je n’avais plus de jus et pourquoi je n’arrivais pas à accepter un statut-quo !

Le recul que j’ai, mes habitudes à analyser mes propres phrases, l’auto-critique que j’ai fait sur mon comportement… Je suis arrivée avec mes valises émotionnelles et j’ai jeté tout ça dans le bureau.

Le rendez-vous n’a pas apporté de réponses (trop facile) mais de nouvelles questions. Pour qui est-ce que je voulais perdre du poids ? Pour moi ? Vraiment ? Si seulement j’avais pu répondre oui.

Prochain RDV dans un mois, d’ici là, des pistes de réflexion.

30 septembre 112kg

Aout – What did you expect ?

Pesée du 1er aout : 116kg

Et dans la foulée j’ai ressorti mon tapis de gym et mon application de sport

Physiquement la reprise sportive a été beaucoup plus facile que je pensais !

Moralement aussi !

J’ai eu un nouveau bilan sanguin qui est redevenu normal après un de panique !

De fait, sur un élan de soulagement et de motivation, ma généraliste m’a proposé un rdv avec une infirmière du réseau Asalée, qui va me suivre pour ma perte de poids. Le rdv est pris pour le mois prochain !

Dans l’assiette, moins de pain, moins de beurre

Dans le verre, peut être légèrement plus d’alcool

Il faudra quand même plusieurs semaines pour que s’installe un rythme et que la balance suive le mouvement !

Mais c’est bien 115kg qui s’est affiché sur l’écran le 31 aout !

Le mojito de Tata Gwen (depuis le temps qu’elle en parle)

Je suis une Fée très investie dans mon blog. Forcement quand j’ai retrouvé ce brouillon, je me suis contentée de vérifier les images (vieilles, qui datent de 2016/2017) et de valider la mise en forme !

Allez, c’est parti !

Je me souviens du contexte, j’avais soulé (si si) le Dragon pour qu’il achète de la menthe et j’avais carrément fait des plantations avec du terreau !

Je m’étais lancée dans l’article et EN MÊME TEMPS je m’essayais à la recette. Pour la petite histoire je prenais mon job très à cœur et je prenais des notes sur la SUPER RECETTE, j’ajustais les doses des ingrédients au fur et à mesures…

Autant vous dire qu’après le second mojito, je n’étais plus en mesure d’ajuster quoi que ce soit… Alors j’ai remis ça plusieurs fois jusqu’à trouver LA recette.

Alors pour commencer le choix du contenant est important. Ici c’est une choppe de bière. Idéale pour une soirée, ça m’évite aussi d’en refaire plusieurs fois.

J’utilise un bol pour piler mes ingrédients, c’est plus pratique que dans la choppe. 

Je commence par 3 cuillères de sucre roux, avec un demi citron jaune (= Fruits du citronnier) ,et un demi lime (= C’est le fruit du limettier) – pitié ne me parlez pas de « citron vert » ! Le Dragon vous proposera un cours sur le vocabulaire précis des fruits et légumes bientôt, promis

Pour récupérer le jus plus facilement, vous pouvez rouler le citron et la lime plusieurs fois. Et attention aux pepins. 

On pile sucre et citron. Plusieurs minutes. 

La menthe vient de mon balcon. Un mixe entre un plant Aldi et des plants Jardival. J’en mets 6 ou 7 feuilles  (elles sont petites et je ne les broie pas)

J’appuie avec le pilon mais sans dechirer les feuilles  (je déteste les mini bouts de menthe qui se coincent dans ma paille) 

Je verse ce mélange dans ma choppe. Je rince le bol avec un peu de perrier que je rajoute au reste. 

6 glaçons

Ensuite le rhum. Ici St James blanc. Me demandez pas pourquoi celui là je n’ai fait qu’acheter ce que j’avais sur ma liste. 

Bref. Entre 7 et 8cl selon l’humeur. Ce soir c’est 8. Bon. Okay. Peut etre 9. Et c’est PARFAIT !

J’ajoute ensuite le perrier, je remue, je mets ma paille et je file me vautrer sur le canapé. 

Tchin !

Et si vus suivez la recette, je veux vos photos #MojitoDeTataGwen