C’est l’histoire d’un canapé, qui voulait être habillé.

Il était une fois un Homard et des Poites.

Et puis, j’ai pas trop compris ce qui s’est passé, ils ont refait leur maison.

J’ai eu l’honneur, la chance, la grande classe, d’être contactée par Adelles pour faire les housses de ses ENORMES coussins, et ainsi participer modestement à l’habillage de leur MAGNIFIQUE canapé blanc (si, apparemment il y a des gens avec des enfants qui arrivent à garder un canapé blanc).

Je vous invite à découvrir son AVANT/APRÈS directement sur son blog, vous pourrez trouver les références de toute sa déco (que j’adore)

Pour Mieux Attendre – le blog

C’est une commande que j’ai pris plaisir à réaliser, et j’ai aussi pris conscience que les coussins XXL c’était le pied total.

Les coussins unis, par @FairyDesFolies

Vous aussi vous avez envie de vous vautrer sur ce canapé ? Mais vous ne pouvez pas ! Ce canapé il appelle les jupes fendues, le tailleur Chanel, les tasse de café en porcelaine et les coupes de champagne. Il n’appelle pas à la vautre. Non. Ce serait un crime.

Il a l’air très confortable, et j’adore la déco et les couleurs choisies sont vraiment sympa. C’est très joli et très fun. C’est élégant et il y a un je-ne-sais-quoi de très scandinave (le mur bleu glacier peut être ?) Les accessoires sont tendances et c’est une belle invitation à changer son environnement.

Quand on voit l’avant/après (dans le lien du blog au début de mon article ici présent) on est d’abord stupéfait. De l’avant. J’ai cru revenir dans le passé, genre début des années 80 (hohé, je ne suis pas vieille, j’ai de l’expérience) chez mes grands parents. Il y a vraiment des gens qui ont vécu là ?

Bref, la famille Homard&Poites a accompli un énorme travail de rénovation. Je leur tire mon chapeau parce qu’ici, changer une ampoule prend déjà 14 mois …

Des housses, en veux-tu ? en voilà !

Allez, je vous laisse retourner baver sur sa maison (fouiller le blog, il est vraiment bien tenu, bien aéré et très agréable à lire), un coucou à la tribu des Poites, ainsi que le Homard, merci encore à Adelles pour sa confiance.

Bravo pour cette superbe déco !

Et pour ce canapé BLANC (non mais sérieux, vous l’aviez avant d’avoir les enfants hein ? On vous l’a offert ? Il y avait -75% dessus ? Il est noir et en fait tu le photoshop ?)

Vendre sur internet : retour sur mon expérience A Little Market

Boutique FairyDesFolies

Aujourd’hui j’ai décidé de dresser un bilan, sorte de cadeau d’anniversaire pour fêter la première année de la boutique, pour apporter une réponse éventuellement à vos doutes, vos questions et revenir sur mon expérience en Market Place. L’objectif premier de cet article c’est de savoir si vendre sur internet c’est intéressant (facile, faisable, gratifiant et si ça rapporte vraiment de l’argent)

Des débuts mouvementés

La boutique FAIRYDESFOLIES est née sur A Little Market un 28 février grâce à l’appui amical et technique de Youminou une jeune femme pleine de ressources et geekette à ses heures perdues !

Le choix de la plateforme A Little Market est dû uniquement au fait qu’elle y ait ouvert une boutique côté créateur (et aussi côté mercerie) et qu’elle m’ait influencé positivement pour que je puisse me lancer.

C’est l’histoire d’une jeune femme qui coud beaucoup et qui à force de dire « non non, pas de boutique parce que … » ne trouvait plus d’arguments.

C’est l’histoire d’une jeune femme qui s’est laissée convaincre que EVERYTHING IS POSSIBLE.

Alors, concrètement ma première semaine a été catastrophique. Lancer une boutique sur ALM c’est facile, création de compte, paramètres, création des fiches produits, tout est intuitif et ergonomique (ou presque).

Là où ça se complique c’est qu’il faut bien réfléchir avant. A tout.

Je passe volontairement sur ce que vous avez déjà en tête, vous savez ce que vous allez vendre, alors on y va, mettons-le en vente !

Première chose qu’on va vous demander dans votre fiche produit : vos photos.

Un fond neutre, idéalement une photo prise dehors, avec retouches, avec logo/signature si vous le souhaitez. Et en fonction de votre création, une photo sous chaque angle de vue, voire portée si c’est un bijou, vêtement …

Alors dit comme ça, les photos, vous ne voyez pas le souci. Dites vous que moi non plus, je ne l’avais pas vu. Quand j’ai passé plus de 30 minutes à prendre des photos et que j’ai ensuite passé 1h à les retoucher et qu’à la fin j’avais une quinzaine de photos utilisables pour 3 créations, dites vous que ça fait déjà 30 min de travail par création à inclure dans votre prix (j’y reviendrais) en plus d’y penser quand vous ferez vos plannings créations/mises en ligne (j’y reviendrais aussi)

La seconde chose qu’on vous demandera ce sera de classer votre création

Il faudra lui définir une catégorie, un destinataire. Un vêtement ? Oui mais de soirée ? de travail ? pour qui ? Une jupe ? Longue ? Courte ? Un manteau ou une veste ? Cela peut paraitre facile comme ça mais dites vous que votre création ne sera QUE dans la catégorie que vous avez choisi. Si la robe enfant bleue colle parfaitement à un vêtement de cérémonie, elle aurait pu aussi être une robe de tous les jours. Vous pouvez hésiter et tâtonner, mais pas trop longtemps. N’oubliez pas que la première impression qu’auront vos visiteurs ne pourra pas être changée, donc il faut que la première visite donne envie de revenir. Un conseil, ne donnez pas l’adresse, ne communiquez pas sur votre boutique tout de suite, attendez d’être prêt !

La troisième chose qu’on vous demandera ce sera d’entrer des titres et descriptifs.

Alors, là, je vais vous dire, je me suis lamentablement vautrée la première fois. En réalité, je n’avais rien compris pendant les 10 premiers mois. J’avais un titre, un sous titre différent et un descriptif classique, avec même de l’humour, des fois. Et puis un jour je me suis penchée sur le SEO, le fameux référencement naturel de Google, et j’ai compris que si je voulais vendre plus, il me fallait plus de trafic. Et je suis allée chercher mon trafic. Titre et sous titre identique, et un descriptif qui reprend les mots clés de mes titres. J’ai doublé mes visites quotidiennes.

Oubliez les adjectifs subjectifs tels que « joli, beau, ravissant, formidable », personne ne cherche une « jolie robe noire ». Essayez de décrire votre création pour coller au plus près à votre clientèle et ce qu’elle aimerait trouver. « robe noire courte pour soirée, robe longue noire cérémonie, robe noire sexy, robe noire décolleté, robe noire fendue … ». C’est le travail numéro un que de savoir précisément ce que vous vendez. Vous ne vendez pas une jolie robe noire. Vous la trouvez jolie, les autres surement aussi, mais gardez ça pour votre communication. Votre fiche descriptive doit être une sorte de bilan d’entreprise, on va au concret, aux chiffres, on analyse. C’est ce que feront les robots de Google, ils vont fouiller la fiche, voir que des mots clés sont répétés, et les enregistrer comme importants pour ressortir votre fiche à une éventuelle recherche Google sur le produit « robe noire ».

Oui ça prend du temps. Mais en fait sachez que ce temps là, si vous le faites systématiquement à chaque création, ça deviendra une gymnastique intellectuelle et vous irez de plus en plus vite. Si comme moi vous laissez des mois s’écouler, le jour où vous vous déciderez à repartir coller votre nez dans vos fiches vous en aurez pour des heures et pour couronner le tout votre référencement, bien qu’amélioré, repartira de zéro.

La dernière chose qu’il faudra indiquer, c’est le prix.

Je passe volontairement sur les détails de la fiche technique, les caractéristiques de couleurs ou d’évènements, pas besoin d’explications supplémentaires (enfin, je crois…)

Le prix.

Je vais vous dire honnêtement, je n’y avais pas DU TOUT réfléchis. Quand j’ai ouvert ma boutique sur A Little Market c’était pour faciliter les transactions que j’avais déjà en dehors de cette plateforme et  je n’avais pas imaginé que ça marcherait au delà des réseaux sociaux. Je n’avais pas pris la mesure de cette possibilité d’avoir réellement des commandes régulières et des ventes significatives. Je n’avais pas réfléchis à la portée de mon inscription. Du coup, le premier mois, flottement total.

Le premier jour, j’ai mis des prix au hasard, en regardant mes créations, en me disant combien moi je mettrais pour l’acheter.

MAUVAISE ACTION

Je ne suis pas ma cliente idéale (on est rarement sa propre cible) et ma création n’était pas valorisée mais plutôt mise aux enchères par le bas. Bon, je m’en suis rendue compte tout de suite, on est venu me le dire très vite (un avantage de cette plateforme c’est son forum qui permet de s’en prendre plein la tronche d’avoir l’avis de tout le monde des conseils judicieux)

Les jours suivants j’ai mis les prix de mes matières premières, en me disant que je « remboursais » au moins mon tissus.

DEUXIÈME ERREUR

Mes prix étaient bas, ça faisais cheap et on se serait cru sur le Bon Coin. A Little Market se vante d’être une plateforme de créateurs, de créatifs, de fait main, d’originalité et tout ça, oui, ça a un coût. On ne vend pas du Kiabi made in Ouzbekistan.

J’ai sorti mon fichier Excel, et j’ai commencé à rentrer ce que je dépensais pour ma création.

On commence par la matière première, moi c’est le tissu (et le fil, le biais, le thermocollant, bref, tout ce dont j’ai besoin quoi)

Il y a un an, je mettais le prix de ma matière première + 5€. C’était une grosse erreur, encore une, parce que non, il n’y a pas que la matière première, il y a beaucoup de choses que j’ai découvert (bon, rapidement quand même) ensuite.

J’utilise de l’électricité et de l’eau (pour laver et repasser mon tissu).

Je glisse une carte de visite dans un emballage soigné avec une étiquette personnalisée…

Et ça, ça doit rentrer dans mon prix de base, aussi.

Le temps de travail.

C’est le tarif horaire d’une cadre supérieure à responsabilités, d’un dirigeant d’entreprise. Bon, on peut bien sur revoir le tarif un peu à la baisse quand on débute mais pas au SMIC hein, vous avez compris. Et vous travaillez non seulement sur votre machine à coudre (ou fil d’étain) mais aussi sur votre ordinateur. Pensez à chaque minute passée sur votre patron, sur vos cahiers de dessins, dehors pour les photos, à chaque minute à attendre  à la poste, au temps passé sur votre mise en ligne et à votre communication sur les réseaux…

Là, on ajoute tout et on arrive à un certain prix, le prix de revient.

Et c’est pas fini.

A Little Market c’est une plateforme qui prend une première commission sur votre prix de vente, 5% la plus part du temps (50 cts sur les créations de moins de 10€) et une seconde dans le cadre d’un paiement par leur plateforme (carte bleue ou porte monnaie) à hauteur de 5% du montant de la commande (en intégrant les frais de port cette fois ci). Sachez que Paypal prend aussi une commission, autant compter 10% pour l’ensemble des commissions, ça sera plus clair.

On arrive donc à un prix de revient (qui va aux fournisseurs – votre salaire irait à un employé si vous en aviez un, ce n’est pas un gain en tant que tel) + 10% (qui vont dans la poche de la plateforme et des intermédiaires éventuels)

Et là, coup de massue. Parce que t’es pro, ou tu comptes le devenir, et tu décides de pratiquer les prix du marchés, honnêtement, en payant tes charges d’AE et compagnie. Boom. 15%.

Et donc là, ton prix de revient + 10% + 15% c’est le prix sans bénéfice.

Il faut y ajouter la MARGE COMMERCIALE c’est à dire ce que vous allez gagner. Votre bénéfice, à vous de le définir. Certains le définissent en pourcentage (10%, 15%, 20%) pour d’autres c’est directement des euros (1€, 5€, 10€, 20€)  à rajouter au prix que vous avez défini précédemment.

La marge commerciale, c’est ce qui fera de votre entreprise (de votre boutique) une entreprise (ou une boutique) perenne, qui tiendra sur la durée puisque vous aurez les possibilités financières d’utiliser votre bénéfice pour investir dans votre communication, dans votre publicité, dans une nouvelle machine à coudre ou un appareil photo.

La marge commerciale, aussi minime soit elle, est le signe de la bonne santé de votre entreprise : vous gagnez de l’argent !

Pour vous aider pour le calcul du prix il existe une formation (47€) chez Les Pies Bavardes très bien construite qui pourra vous mettre le pied à l’étrier pour être certain de ne rien oublier.

Pour ceux qui veulent aller plus loin, vous pouvez vous attarder dans les bouquins de gestion commerciale ou de marketing. Et bien sur, internet, véritable mine d’or :

Comment fixer son prix de vente – je suis entrepreneur

Aujourd’hui je ne vis pas de mes créations mais j’arrive à investir dans des nouveaux tissus et proposer ainsi de nouvelles créations. Je ne contribue pas au loyer, ni au remplissage de frigo, mais je peux encore coudre et continuer ma passion sans puiser dans le budget familial.

Il y a un an, en me plantant sur mes prix, je « donnais » mes créations sur A Little Market, parce que j’étais de ma poche sur tout, sur mon travail en premier lieu et sur l’image que j’ai donné de FAIRYDESFOLIES. J’ai bien failli foirer mon positionnement, et quand je vois le boulot que c’est, même un an après, pour rester efficace sur le sujet, je regrette mes tâtonnements.

Tiens d’ailleurs je vous parlerais du positionnement dans un avenir proche mais si vous souhaitez l’aborder tout seul sur votre canapé, ce document pourrait vous intéresser :

7 règles pour se positionner efficacement – éplucheur commercial

Tout ça pour dire qu’après plusieurs semaines avec des prix trop bas, j’ai eu du mal à m’imposer sérieusement au milieu de cette plateforme. J’ai eu une chance extraordinaire (C. me dirait que la chance n’existe pas, qu’on est maitre de sa vie et que j’ai provoqué ma chance) de rencontrer une équipe de créatrices formidables. Et c’est au moment de franchir le pas d’une aventure conjointe, d’un groupement solidaire, que je me suis dit :

Gwen, si tu veux en vivre, faut que tu fasses ça bien, sérieusement et que plus rien d’autre ne compte.

Et c’est ce que j’ai fait. J’ai appliqué les conseils qu’on a bien voulu me donner, j’ai changé d’appareil photo, j’ai repassé le tissus qui me servait de fond, j’ai changé de bannière, j’ai changé ma façon de remplir mes fiches, j’ai repris toutes mes grilles de calcul, j’ai compté chaque centimètre de fil, j’ai bosser sur le SEO (Panda, Pengouin, coucou Mila !) j’ai transpiré sur les vidéos de Franck Rocca et j’ai planché des nuits entières sur ma com’. Oui il faut tout planifier pour avoir le temps de tout faire (créer et promouvoir) et surtout tenir un planning pour vos mises en ligne pour pouvoir programmer les relais sur les réseaux sociaux, pour être sûr d’avoir tous les jours la possibilité de dire à vos contacts « hé, regardez, c’est moi qui fait ça » dans le seul but : ON NE DOIT PAS VOUS OUBLIER.

La communication, c’est un gros dossier. Il faut des heures et des heures pour définir ne serait ce qu’une seule couleur de charte graphique ou une police de votre nom de boutique. Tout doit être pensé, calculé, réfléchis en fonction de l’image que vous voulez renvoyer. Et des fois, on se rate. J’en suis à ma cinquième carte de visite mais je pense que la sixième sera la bonne.

S’accrocher, ne pas lâcher, sans cesse se remettre en question et se demander en quoi on n’a pas été bon et ce qu’on peut faire pour être meilleur demain !

Aujourd’hui, un an après, j’en suis où ?

A Little Market est toujours là, moi aussi. J’affiche un compteur de 74 ventes pour 59 semaines d’activités soit 1.25 ventes par semaine (5 ventes par mois).

J’ai réalisé 80% de mon CA entre fevrier 2015 et fevrier 2016 sur ALM (20% de direct/réseaux sociaux). Il faut que je vous dise les choses quand même : sur A Little Market j’ai fait un CA sur 12 mois équivalent à un smic mensuel brut.

Pour une première année, quand je vois d’où je suis partie, je suis assez satisfaite. Surtout que les 3 premiers mois de 2016 m’ont déjà permis de réaliser plus d’un tiers de mon CA de l’année dernière.  Mais aujourd’hui ça ne suffit pas pour vivre, surtout que c’est un CA et non un bénéfice !

J’ai une place de choix au référencement de la plateforme pour mes PARE PIPI, je suis régulièrement dans le top vendeur en puériculture grâce aux Kallounettes et j’aime à croire que les commentaires bienveillants qu’on me laisse sont le reflet du plaisir que j’ai à créer.

A côté de ça, je suis dans la perspective de plusieurs choses classées SECRET DÉFENSE pour l’instant mais dont je vous parlerai bientôt, et je continue de recevoir des commandes par le biais des réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Instagram) ce qui représente 20% de mon CA (ça y est, je radote) Mes clientes y sont d’ailleurs privilégiées puisque je les informe régulièrement des offres spéciales éphémères que je mets en place sur le shop.

J’ai aussi tenté l’aventure d’une campagne publicitaire Facebook donc je reviendrai vous faire le débriefing si ça vous semble pertinent.

A Little Market m’a permis de faire de merveilleuses rencontres, je pense particulièrement aux Fées, et de me concentrer sur l’image que je souhaitais avoir de moi. C’est important de se positionner, de savoir qui on veut être, et ensuite de se demander comment y arriver.

Je ne vous dirais pas que c’est facile, je n’ai jamais aussi peu dormi que cette dernière année, et pourtant mon dernier bébé fait ses nuits. Mais c’est un choix que de travailler tard le soir et le matin très tôt sur l’ordinateur pour avoir carte blanche sur ma machine à coudre la journée.

Regarder des vidéos SEO, lire des bibles de marketing, se renseigner sur les palettes de couleurs à venir côté mode, faire sa com’, planifier ses heures de mises en lignes et de photo … Tout ça c’est un véritable travail qui prend beaucoup plus d’une heure par jour. Pour être tout à fait honnête, ça me prend près de 3h le soir et je suis sur l’ordi à 4h du matin régulièrement. Le tout est de savoir dans quoi on s’embarque.

Une plateforme de vente ce n’est pas le lieu pour jouer à la marchande, c’est l’opportunité de vendre ses créations facilement et de développer sa marque avant de se lancer avec son propre shop internet ou sa propre boutique pignon sur rue.

Bien sur il arrive de se tromper (j’ai cumulé toutes les bourdes dès mon premier mois et pourtant je suis toujours debout, et plus grande qu’avant) mais il faut le reconnaitre, tirer les conclusions qui s’imposent (même si ça fait mal) et avancer.

Une semaine haute en couleur pour la puericulture

Cette semaine, la boutique a changé de look.

FairyDesFolies prend ses quartiers sur votre table à langer, explications !

Les Pare Pipi, un accessoire ludique et écologique

Le Pare Pipi de FairyDesFolies c’est votre atout charme quand vous sortez de la maternité.

Le Pare Pipi est un petit chapeau de coton et d’éponge, il s’empile sur un coin de table à langer, il peut se ranger dans un panier assorti, il se glisse dans un sac avec les produits du change, il est invisible dans une salle de bain, et il attire les curieux.

Le Pare Pipi de FairyDesFolies c’est l’indispensable de la table à langer

Le Pare Pipi de FairyDesFolies c’est ludique et pratique

Le Pare Pipi s’est votre réflexe pour sauvegarder vos vêtements. Commencez par choisir votre Pare Pipi, à bulles, bleu, vert, un jaune, un à fanions… Vous retirez la couche de Junior et vous appliquez ce parapluie à pipi sur le sexe de votre nouveau né (le pare Pipi s’utilise jusqu’à plus de 18 mois mais les premiers mois sont les plus intenses) Le Pare Pipi absorbe le jet d’urine de votre enfant, vous n’avez qu’à le mettre dans la panière à linge ensuite (le Pare Pipi, pas le bébé …)

Quand l’écologie se décline en une infinité de coloris …

Le Pare Pipi de FairyDesFolies c’est écologique

Le Pare Pipi se lave jusqu’à 90 degrés, mais vous pouvez vous contenter d’un 60 degrés, ou d’un 40 degrés si vous avez la fonction écologique sur votre machine à laver.  Je déconseille le sèche linge pour préserver les fibres des textiles, mais en dépannage c’est possible. A l’air libre le Pare Pipi sèche en moins de 12h. Il est utilisable pour toute la durée qu’il vous est nécessaire.

Il y a forcément un pare pipi fait pour vous, les quantités sont modulables

Le Pare Pipi de FairyDesFolies c’est se faire plaisir, ou faire plaisir.

Quand on est enceinte on cherche toujours la plus belle écharpe de portage, le plus joli tapis à langer et les lingettes les plus douces. Le Pare Pipi s’ajoute à la liste de ses indispensables. Il se décline en coffret de différentes couleurs, de différentes quantités. Il s’accorde avec tout ce que vous souhaitez. Je peux composer des listes de naissance, des coffrets cadeaux et des articles de puériculture assortis.  Je m’occupe du papier cadeau et du message à glisser à votre destinataire si vous souhaitez le faire livrer. Optez plutôt pour un duo découverte pour les tester, revenez composer un panier de 20 une fois convaincue)

Le meilleur Pare Pipi, c’est chez FairyDesFolies

Ce soir, nous irons au bal (et on s’habille pour ça!)

Aucune raison n’est valable pour s’empêcher de danser, de tourner, de virevolter et de vivre.

Aujourd’hui, je vous propose une sélection pour aller au bal.

On commence par la pièce maitresse de ce grand rendez vous, la robe.

Je la voulais teal, turquoise/vert, un bleu assez époustouflant, et une robe qui en jette. A la Sissi. Au premier coup d’œil, j’ai fondu d’amour pour cette merveille !

Robe de bal - Lady Confection

Robe de bal – Lady Confection

Boutique Lady Confection – sur ALm – prix boutique 250.00 €

Avec une telle robe, vous avouerez qu’il faut des bijoux assortis. Et côté bijoux, je suis allée piocher chez les copines.

J’ai commencé par un collier cour, façon tour de cou, dans un bleu électrique très intense, un motif unique (ce qui ne gâche rien) dessiné par la studieuse MILACREA

Tour de cou MILACREA

Tour de cou MILACREA

Je vous propose une parure pour les boucles d’oreille et le bracelet, un clin d’oeil aux matières brutes et qui revoit parfaitement la lumière dégagée par la jupe de la robe de bal.

Je suis allée regarder chez GP-DESIGN

Bracelet petites fleurs - 32€

Bracelet petites fleurs – 32€

Boucles d'oreilles petites fleurs - 46€

Boucles d’oreilles petites fleurs – 46€

Je me suis ensuite souvenue qu’en Avril, l’adage disait de ne pas se découvrir d’un fil. Parait qu’on est encore qu’aux prémices du printemps et qu’il faut donc se préserver des coups de froid, surtout après avoir dansé toute la nuit.

Je n’ai pas hésité longtemps à choisir une petite cape de fourrure blanche, il me suffisait qu’elle soit courte. J’ai donc complètement craqué sur ce modèle de chez PETIT ATELIER DE NATHALIE

Cape en fourrure blanche - 175 €

Cape en fourrure blanche – 175 €

Je ne sais pas du tout comment on pourrait résister à l’appel des chaussures paon.

J’ai cherché, cherché longtemps. Et puis une évidence quand je suis tombée sur cette paire raffinée, délicate et … à couper le souffle !

Escarpins Teal Peacocks chez PARISXOX

Escarpins Teal Peacocks chez PARISXOX

Oui, alors je sais, là pour avez trop envie de vous les offrir. Comme moi. Alors vous allez de suite visiter la boutique ETSY de PARISXOX.

Vous pouvez craquer en toute tranquillité !

J’espère que vous êtes parées, parce que maintenant … il faut danser !

 

Tenues de cortège – l’histoire du madras !

Il était une fois un baptême.

Qui dit baptême dit cortège.

Qui dit cortège dit tenues de cérémonie.

Qui dit tenues de cérémonie dit Gisèle.

Qui dit Gisèle dit @FairyDesFolies

Les enfants habillés par @FairyDesFolies

Comment j’ai choisi mon tissu

Au départ j’avais très envie d’un coton bleu turquoise et de dentelle blanche, quelque chose de très doux, qui plus est éventuellement réutilisable pour une cérémonie estivale.

Et puis le Dragon est rentré un jour avec des métrages de Madras. Un magnifique coton, des fils tissés soigneusement, des couleurs estivales virevoltantes. Ce jour là j’ai su que ce serait ce tissus et pas un autre !

Quel beau clin d’œil pour mon Mari de voir nos enfants habillés dans les couleurs de ces iles qu’il aime tant. Réunion, Guadeloupe, Antilles … On a mis un peu plus de créole dans leur vie.

Pour le tissu de doublure j’avais un reste de cotonnade vert de gris, il serait absolument parfait !

Comment j’ai choisi mes patrons

Pour mon fils, c’était facile, il voulait un gilet sans manche, petit veston ou boléro à porter sur une chemise blanche. J’ai sorti du tiroir mon patron Passe-Crassane, j’ai juste eu besoin de l’allonger un peu, faut dire que je ne me rends pas forcément compte que mes enfants grandissent …

Gilet sans manches créole création @FairyDesFolies

Veste garçon 6 ans pour cérémonie par @FairyDesFolies

Pour mes filles, mon cœur balançait. J’avais envie de faire dans le style de la Feliz à l’origine, mais je manquais de temps. J’ai donc opté pour une patron que je connaissais par cœur, celui de ma Juliette, une robe évasée mais avec ceinture pour un effet cintré. Et j’ai rajouté un volant. j’ai choisi la facilité, coté fermeture, deux pressions au épaules et le tour est joué !

Robe 4 ans pour tourner et tourner encore …

Une robe estivale, légère, avec un rendu très sophistiqué

Quel résultat ?

Des enfants qui ont adoré leur tenue !  La famille, les amis ont adoré ce clin d’œil aux racines du Dragon et on a pu se rendre compte à quel point les couleurs du soleil les mettaient en valeur.

Le gilet sans manche, idéal sur une petite chemise blanche

Des tenues de cortège qui illuminent les visages, par @FairyDesFolies

@FairyDesFolies … quand la délicatesse rencontre le soleil !

Et vous ?

Mariage, baptême, cérémonie laïque ou religieuse, pour toutes créations sur mesure pour les cortèges qui s’annoncent, n’hésitez pas à me contacter [fairydesfolies@gmail.com], je saurai vous répondre rapidement.

Pare pipi – gadget ou vraie avancée en puériculture ?

Je ne vais pas te mentir, je t’annonces tout de suite la couleur, les plus beaux sont sur FairyDesFolies.

Je sais que tu sais, mais c’est parce que tu es un lecteur fidèle. Mais j’ai pour combat quotidien, comme lutte journalière de faire en sorte qu’il ne reste aucun parent ignorant sur le sujet. Le Pare Pipi est incontournable, le mien surtout.

Coton arabesques mordoré et éponge chocolat Quand le beau rencontre le pratique

Leçon numéro 1 : Qu’est ce que le Pare Pipi ?

Vous pouvez le rencontrer sous différentes appellations comme par exemple :

stop pipi
cône à pipi
tipi à pipi
chapeau à pipi
teepee
peepee
parapluie à pipi
cache pipi

Pour ma part, je le surnomme très affectueusement l’anti-geyser, le Moîse de la couche et le clown des babyshower

Le PARE PIPI DE FAIRYDESFOLIES est à la puériculture ce que le rouge est à une Ferrari.

Du rouge, on vous dit !

Leçon numéro 2 : A quoi sert le Pare Pipi ?

PRATIQUE
LUDIQUE
DURABLE

La pare pipi de FAIRYDESFOLIES c’est l’accessoire incroyable qu’on découvre un jour par hasard, qu’on essaie en se marrant et dont on tombe littéralement amoureuse ! C’est un outil indispensable au change de bébé !

Le lot de 20, avec panier de rangement assorti !

PRATIQUE

Le Pare Pipi c’est LA protection ultime quand on retire une couche à un petit garçon. Fini la tricette de pipi qui caressent vos cheveux et salissent votre nouveau foulard Hermès !
Vous n’avez qu’à poser ce petit chapiteau en éponge sur le zizi de votre petit garçon au moment où vous retirez la couche pour vous protéger ainsi du pipi réflexe de votre nouveau-né.

LUDIQUE

Le Pare Pipi c’est THE accessoire rigolo, celui qui fait sourire, qui prête à rire et qu’on finit par conseiller à tout les parents ! On le croit gadget, on le pense inutile, au mieux décoratif, et on a tort ! C’est un VÉRITABLE accessoire ludique à utiliser sans modération

DURABLE

Le Pare Pipi se lave à 90 si vous le souhaitez, il passe au sèche linge si vous le souhaitez.

Je vous conseille d’aller régulièrement jusqu’à 60 degrés, voire 40 si vous en avez la possibilité, ça préservera les jolis tissus utilisés, et l’urine étant stérile, ça ne craint rien du tout niveau bactéries …

Côté sèche linge, dans les urgences, vous pouvez bien sur le faire. Mais quotidiennement sachez qu’il sèche en moins de 12h à l’air libre, alors économie-économie …

Par 6, colorés, fun, et franchement utiles !

Le Pare Pipi ne se jette pas, il se conserve à vie !

Il est confectionné dans un atelier français par une couturière française (moi, Gwen, FairyDesFolies, Mademoiselle Rêve) mettant son savoir faire à votre service et au service de tous les parents qui un jour se sont pris un jet de pipi dans l’oeil. Du véritable MADE IN FRANCE à portée de clic grâce à la plateforme A little market!

Les tissus sont garantis OKEO TEX (ils sont respectueux de l’environnement et de l’humain, d’un point de vue éthique et d’un point de vue chimique).

Des couleurs vitaminées, si vous le souhaitez !

Le pare pipi de FAIRYDESFOLIES c’est votre futur meilleur ami !

Bien sûr le pare pipi peut être réalisé dans les tissus et les couleurs de votre choix, il peut se personnaliser à l’infini et s’accorder avec tous les éléments d’un coffret de naissance traditionnel (bavoir, lange, doudou, lingettes, sac à langer, organiseur de lit, couverture, tapis d’éveil, tapis à langer …)

En coffret découverte, en lot de 2 ou 3

Surtout n’attendez pas, contactez moi !
Fairydesfolies@gmail.com

Visitez ma boutique, choisissez votre pare-pipi !

Viens chez moi, j’habite chez les Fées

Je bosse pour les Fées, au service des Fées, avec les Fées, et grâce au Fées.

Alors aujourd’hui, c’est chez les Fées que je vous emmène …

Pour savoir tout ce qu’il y a à savoir avant d’ouvrir un blog

Et vraiment, ça vaut la visite😉

J’y parle de ces blogueuses un peu folles, un peu cinglées, de celles qui polémiquent pour tout et n’importe quoi …

J’y parle de moi, de mon blog, de Mademoiselle Rêve et de FairyDesFolies.

J’y parle de ce que ça représente pour moi de maintenir un blog en vie.

J’y parle de vous, qui lisez, qui partagez, du fait qu’il faut tout vous donner.

Allez, venez, c’est gratuit !

Les clés pour blogguer …