NOEL, top départ !

La toute première commande de Noël a été passée il y a des mois. Il s’agissait de demander à la très talentueuse Mili.D un nouveau tableau. Les premières photos ont fait chaviré mon cœur, je vous laisse découvrir le en-cous, car au moment où je vous écris, le n’ai pas encore le tableau entre les mains ! C’est un cadeau pour ma petite princesse. Je pense que ça va la rendre folle !

Les enfants ont feuilleté les magasines de Noël juste avant la Toussaint. Nous avons fait les lettres au pères Noël entre le 1er et le 10 novembre.

Nous avons transmis aux grands parents et marraines les premières consignes. Nous imposons les cadeaux aux marraines (qui ont un mini budget, et comme ça on évite les soucis du déjà commandés ou des erreurs de choix) et les grands parents ont deux options par enfants (budget des grands parents respecté pour chaque petits enfants, je vous rappelle que ma maman va avoir son 8ème petit enfant cette année). Ma maman avait donc fini ses achats le 15 novembre, les marraines aussi.

Nous avons fait le choix de faire une première vague de commande avec nos salaires de novembre : les « gros cadeaux ». En effet, cette année, nous avons opté pour le « 1 gros cadeau + 1 petit cadeau » du « père noël parental » (les bonus grand parent et marraine viendront donc s’ajouter au pied du sapin)

Merci Amazon et la promo Légo.

La grande (11 ans et demi) avait mis le chateau d’Harry POtter dans sa lettre, bon, nous avons opter pour la Grande Salle, c’est dejà pas mal.

J’ai commandé via ce lien : Grande Salle Harry Potter  

Je suis contente d’avoir commandé il y a plusieurs semaines maintenant, je l’ai payé moins de 90€ !!!!! Et au moment où je vous écrit, il est passé à 120 € !!!!

Notre fils  (8 ans et demi) continue de demander du Lego Star Wars, alors nous, faibles parents, nous craquons complètement !

Commandé ici : Lego Star Wars The Tie Fighter Imperial 

Payé 51€ le prix n’a pas (encore ?) monté au moment où je vous écrit.

C’est une sacré étape pour Mon Bébé Fille (4 ans et demi) qui délaisse maintenant les duplos pour se tourner vers les légos.

Voici donc le palais des glaces d’Elsa. Commandé pour un peu moins de 50 €, il a dejà pris quelques euros …

Je m’y suis pris volontairement tôt pour 1/ étaler les dépenses 2/ être sure d’être livrée avant Noël ou trouver un plan B si jamais il y avait un problème.

Côté Marraines, ma grande aura de quoi remplir sa tirelire, mon fils commencera une collection BeyBlade et ma miniature aura ses poupées Miraculous (réclamées au Noël dernier, tombées en rupture de stock)

Côté Grands Parents, ma grande va découvrir les aventures fantastiques de l’univers scientifique avec un microscope, mon fils va enfin avoir des pokémons plein sa chambre et ma miniature l’atelier pour faire des chocolats

Il nous reste encore quelques surprises à faire, le fameux « petit cadeau » (alors, bon, bizarrement, le prix n’est pas petit, lui), des livres, de la musique, de la décoration pour leur chambre …

La suite, bientôt !

NDLR 1 : depuis j’ai complété mes achats, un jeu de société pour la famille, le cadeau du Dragon (il me lit, chut!), le perplexus pour mon fils et une protection de Rugby pour ma fille.

Publicités

Ce que mangent les chats

Franchement, avec toutes les marques et sortent de croquettes disponibles partout sur la webosphère, je vous avoue que HEUREUSEMENT qu’on ne m’a pas demandé de choisir seule, je n’aurai pas pu.

Je me suis contentée de prendre conseils et la marque qui revenait le plus souvent était PURIZON (sans céréales)

On a décidé de faire le test avec cette marque, et on a utilisé l’offre d’essai de ZOOPLUS pour se faire une idée des quantités à commander la prochaine fois. On a pris la version 3 x 400 g : poulet, poisson – agneau, poisson – poisson

On a complété avec des pâtées de 70g (1 boite par chat tout les deux jours jusqu’à la stérilisation, puis une par chat par semaine)

Marque choisie avec les conseils de spécialistes félins et parce qu’il y avait une offre d’essai chez ZOOPLUS.

  • 1 x Cosma Original thon
  • 2 x Cosma Original poulet
  • 1 x Cosma Original sardine
  • 1 x Cosma Original maquereau
  • 1 x Cosma Original saumon
  • 2 x Cosma Thai poulet & foie de poulet
  • 1 x Cosma Thai thon & écrevisse
  • 1 x Cosma Thai poulet & crevettes
  • 1 x Cosma Thai thon & poulet
  • 1 x Cosma Glory poulet & morceaux de homard
  • 1 x Cosma Glory poulet & caviar de thon
  • 1 x Cosma Glory poulet & œuf de caille

Les tests se sont révélés concluants et nous avons donc passé une plus grosse commande.

12 boites COSMA de 400g (sachant que une boite fait 3 repas, à raison d’un repas tout les 2 jours, donc une boite par semaine). On a pris la version thon (pour compléter les croquettes poulet, et on inversera, croquettes poisson et pâtées viande la prochaine fois)

Côté croquettes, on est donc resté sur PURIZON

 

On a pris la version poulet-sanglier. A raison d’une grande tasse de croquette tous les deux jours environ. On a de quoi voir venir mais on avait envie de varier, donc on a aussi un sac gout poisson.

Pour l’heure nos chats n’ont pas eu de gourmandises. Ils mangent plutôt bien, et prennent le poids qu’il faut pour être en bonne santé !

Nous faisons confiance à Zooplus pour la nourriture et les jeux, nous n’avons pas été déçu une seule fois !

COUP DE PROJO SUR LE SHOP DE FAIRYDESFOLIES

Je suis toujours aussi contente de voir que le carnet de commandes ne désemplit pas. D’ailleurs je suis complète pour Noël depuis mi octobre. J’ai rajouté quelques cases dans un emploi du temps déjà surchargé parce que je déteste dire non, mais je vous avoue que les nuits sont très courtes !

Le shop est toujours au même endroit : https://www.amazon.fr/handmade/FAIRYDESFOLIES

Amazon me donne toute la visibilité nécessaire pour me faire connaitre en France et aussi à l’étranger. Toutes les semaines j’ai mon lot de surprise ! Belgique, Canada, Italie, Angleterre mais aussi Etats-Unis, Nouvelle Zélande et la Croatie ! Vraiment j’ai l’impression de voyager avec vous et c’est QUE DU BONHEUR !

Si vous m’avez connu à mes débuts, vous vous souvenez sans doute que je réalisais beaucoup beaucoup de vêtements et d’accessoires. Maintenant vous ne trouvez que du pare pipi et de l’essuie-tout, mais cela ne veut pas dire que je ne fais que ça, c’est juste que ce créneau me convient et que le reste est sur commandes, en fonction de mon planning. Si vous avez une envie particulière, le mieux est de me contacter fairydesfolies[at]gmail.com

Ces derniers mois il y a eu beaucoup beaucoup de nouveaux tissus, et le shop s’est vite vidé, du coup je dois composer avec ce que vous aimez et ma disponibilité pour prendre un peu d’avance et ne pas me retrouver à sec.

Les pare-pipi « japon » vous plaisent beaucoup, je reçois beaucoup de messages en ce moment pour faire des réassorts. C’est prévu très vite, promis !

Les essuie-tout « licorne » ont fait un vrai carton. Alors je compose des assortiments uniques, ou en 2 exemplaires, pour toujours vous satisfaire et vous donner envie d’équiper votre cuisine avec du #zerodéchet !

N’hésitez pas à venir voir ma page facebook, les nouveautés sont présentées à la communauté en avant première 🙂 Vous êtes sur de ne rien rater !

Novembre, #MoisSansTabac 1 an après

J’ai râté l’anniversaire !

Je avais que la date approchait, j’y ai pensé une quinzaine de jours avant, et puis j’y ai pensé après.

C’est de revoir le hashtag et les réseaux sociaux s’enflammer qui m’ont fait penser que j’avais tenté mon ascension de mon Everest à moi l’année dernière. Il y a un an, une éternité.

Et aujourd’hui ? Je n’ai pas de cigarettes dans mon sac, je n’ai pas d’odeur de tabac sur mon pull, je n’ai pas les doigts jaunis. J’ai un briquet dans mon bureau et il sert à ma collègue B quand elle oublie le sien.

J’accompagne parfois les fumeurs, mais j’ai l’impression qu’ils se font rares. Entre les projets bébés, l’hiver et la hausse du prix du tabac, on trouve vite une bonne excuse à laisser tomber la nicotine.

Je me sens bien, je ne me sens pas en manque, je n’ai pas l’impression de passer à côté d’un orgasme respiratoire ni de rater ma vie.

J’ai réussit à me débarrasser de cette saloperie d’habitude nauséabonde et cancérigène, et, je dois l’avouer, d’une belle façon.

Aujourd’hui, je me sens bien. Je n’y pense plus, ou pas, je me considère comme non fumeuse (et non ex-fumeuse). C’est derrière moi depuis un an maintenant, et j’espère vous faire le même message l’année prochaine.

Je n’ai pas se conseils, ni de bonnes astuces de grand-mère.

J’ai arrêté plusieurs fois. Pendant chacune de mes grossesses déjà. Et oui, ça me manquait ! Et je ne rêvais que de l’accouchement, la délivrance, oui, le mot était bien là, pour me fumer une cigarette… J’ai arrêté après notre mariage, avec mon amoureux. Lui, il n’a jamais refumé, moi j’ai tenu 4 ans. J’y pensais, matin, midi, soir, nuit et week end. Je rêvais de clope, je me rongeais les ongles à chaque vapeur nicotinique des voisins… Et puis un copain fumeur, et puis une latte, et puis une fin, et puis une clope, et puis une soirée où on se dit qu’il vaut mieux acheter un paquet pour éviter de taxer les copains, et puis on finit le paquet le lendemain… L’escalade quoi…

Mais la véritable escalade c’est d’arrêter une heure, un jour, une semaine, un mois et puis de se rendre compte qu’on n’y pense plus, qu’on a oublié comment ça faisait et que finalement on n’y trouve plus aucun plaisir.

J’ai lu un livre, j’ai choisi une date, j’ai rangé le paquet, et je me suis dit que même si j’arrêtais pour 3 jours, c’était déjà bien. Après les 3 jours, j’ai ressorti le paquet, j’ai fumé une journée comme si j’avais voulu prendre de l’avance et fumer les clopes que je ne fumerais jamais. J’avais la nausée mais je fumais, j’avais mal au cœur mais je fumais, j’avais mal à la tête mais je fumais. Et puis le soir, je me suis demandé où était le plaisir ?

Quand je fais l’amour, je jouis, j’ai du plaisir.

Quand je fume, la nicotine encrasse mes poumons, le goudron tapisse mes artères, je n’ai pas de plaisir. Je n’ai pas d’orgasme. Au mieux j’ai une sorte de sensation de bien être qui s’estompe rapidement et que j’ai moi même créé artificiellement. En effet, cette sensation de bien être est là parce que je mets fin à la frustration de ne pas fumer. Finalement, en fumant, j’entretenais ce cercle vicieux. Fumer donne envie de fumer. Imparable.

Alors cette décision de se débarrasser de mon ennemie volatile n’a pas été si difficile que ça, je savais que je faisais quelque chose de bien. Je n’ai pas été contrainte, je n’ai pas non plus été frustrée, je n’ai pas eu peur, je ne me suis pas sentie malheureuse. Finalement, je me suis sentie libre, légère et forte.

Et un an après, je me sens toujours libre, toujours fière, toujours forte !

Histoires de motivation

Je suis une jeune femme motivée. Souvent. Mais un de mes grands défauts c’est de ne pas arriver à conserver cette motivation sur le long terme.

J’ai des élans de motivation qui m’assaillent mais qui partent aussi vite qu’ils sont arrivés.

J’aime ressentir cet instinct de motivation. J’aime me sentir ivre de ces nouvelles envies, de nouveaux projets et de ces ailes qui me poussent dans le dos.

Mais ça passe très (trop) vite. Et je n’arrive plus à me suivre. Parfois mes pensées vont beaucoup trop vite et je perds le fil de mes idées. Parfois c’est juste un problème de concentration. Parfois c’est … la motivation qui s’étiole.

J’ai l’envie de débuter quelque chose, mais mois l’envie de prolonger la quête. Et alors finir un projet c’est juste pas possible pour moi.

Je me souviens d’un été, chez ma mère, j’étais ado. J’avais décidé de concevoir une sorte de jeu où je serai animatrice radio. J’ai passé un mois à concevoir des plannings, des plages horaires avec musique/jeu/info, j’ai préparé des playlists et fait des montages. J’avais un grand carton avec des post-it de chaque couleur dans des cases. Je me souviens que j’avais des interviews, que j’avais des envoyés spéciaux et même le tirage du loto. Je m’entraînais pour un jingle et pour un lancement… Je n’ai jamais réalisé le live. Le jour où j’ai pris conscience que j’avais tout prévu, que tout était prêt, j’ai décroché les cartons, rangé mes fiches et j’ai cherché un nouveau projet.

Si je me souviens bien celui qui a suivi était un protocole scientifique pour calculer combien de temps un coton imbibé de dissolvant pouvait brûler, et ce en fonction de la marque du dissolvant, de celle du coton… J’ai mis des semaines à prendre en compte toutes les possibilités de variantes. Et je n’ai jamais fait les tests. Bon, peut être parce que ma mère n’était pas très emballée.

Hier j’étais à 54 articles en brouillon. Et je viens d’en dégager 14.

J’ai commencé au moins 12 livres, et autant de nouvelles, de poèmes et de chansons. J’ai fini quelques jolis morceaux. Mais pas assez pour paraître motivée.

On dit qu’il faut un but, un projet défini, une idée de ce qu’on veut atteindre pour maintenir la motivation. Le problème c’est que l’idée même d’un projet me motive et pas forcément sa réalisation.

Je pourrai prendre l’exemple du déménagement. J’ai des listes, des idées et beaucoup beaucoup de motivation. Mais, oui mais, dans je pense qu’il reste 9 jours, bah j’en ai moins d’un coup !

La perte de poids, même principe ! J’ai des idées de menus, des plans et des objectifs à court, moyen, long terme. Mais le fait d’avoir mis en pratique et foiré m’a vacciné. Je pourrai recommencer en prévoyant des solutions à mes échecs antérieurs , mais bizarrement, je suis fatiguée à l’idée de prévoir un truc anti-ratage …

Il parait qu’il faut se focaliser sur des réussites. Alors ok, la clope ! Ou plutôt l’arrêt de la clope, ça j’ai réussit. Mais je n’ai pas l’impression d’avoir eu de la motivation, ni de la volonté. J’ai juste l’impression d’avoir fait le bon choix. C’est peut être ça la motivation : faire le choix.

Faut-il faire un choix pour prouver sa motivation ou faire un choix pour la développer ? Faut-il avoir déjà de la motivation pour faire un choix ?

Je crois qu’on ne peut pas prouver ni démontrer sa motivation. je crois qu’on peut seulement donner le meilleur de soi même et faire face aux situations qui nous mettent à l’épreuve. La motivation n’est pas seulement une question de courage. Il faut un environnement propice. Peut être que les gens seuls n’ont pas de motivation et ne réussissent pas à se dépasser.

Je suis bien entourée, très bien même, et je ne manque pas d’encouragements. Peut être que justement, d’avoir des gens qui m’aiment et me le répètent régulièrement ne m’aide pas et ne me met pas dans une situation qui m’invite à me dépasser ou à me fixer de nouveaux projets. Je suis épanouie, aimée, et j’ai donc naturellement développer une sorte d’indulgence ou résilience face à moi même et ma façon d’être.

J’ai une âme pas trop dégueulasse et je suis plutôt fière de la femme que je suis. J’ai passé le stade « jeune femme » mais je me sens tellement mieux à 34 ans qu’à 24. Je manque peut être de motivation à changer, parce que je n’ai pas conscience d’avoir besoin de changer. Je m’aime en l’état. Il me manque peut être l’impulsion du changement, ce petit élan, cet appel du pied qu’on ressent parfois et qui nous pousse à passer une étape, à gravir une marche.

Peut être que je vais bien, et peut être que ma seule motivation serait de le rester.

Source google image

Matériel de base quand on adopte un chaton (ou plusieurs)

Avec l’arrivée d’Alsace et Bretagne, c’est un tsunami de cartons Amazon et ZooPlus qui s’est déversé chez nous. J’avoue, oui, on s’est fait plaisir ! Nous avons passé une première commande qu’on pourrait appelé « le nécessaire vital ». En voici le détail
  • maison de toilette Savic. Nous avons pris ce modèle pour ses dimensions et sa « fermeture ». Ce sera le bac principal des chatons dans notre salle de bain.
  • panier COSY KINGDOM   . Nous avons choisi le modèle intermédiaire niveau taille. On verra si les chatons y dorment.
  • les gamelles pour pâtées/gelées. Nous avons choisi un modèle design, j’avoue. Parce qu’il sera dans la cuisine, je n’avais pas envie d’un truc moche.
  • la gamelle TRIXIE des croquettes et d’eau. Si tout va bien, les chatons vont accepter de partager, alors il y en aura une de chaque, sinon, on improvisera avec une autre gamelle de grande contenance.
  • des croquettes PURIZON. Avec protéines +++ mais sans céréales. J’ai pris conseil auprès de professionnels et de passionnés pour y voir clair au milieu des marques et variétés.
  • des pâtées COSMA. On va voir si les chatons apprécient les saveurs choisies. C’est le grand test.
  • des plumeaux de jeux, et des cannes à pêches dont le nombre dépasse celui de mes enfants, au cas où.
Voilà pour la première commande, 85 et quelques euros quand même, passée le 27 septembre au soir, en craquant un bon de réduction de 10% Oui mais voilà, les griffoirs et les cages de transport, ne faisaient pas partie de la liste de base. Mais on y a pensé le lendemain. OUPS. Me voilà donc partie sur AMAZON. SOS DEPANNAGE. HoHé que celui qui ne l’a jamais fait me jette la première souris en plastique ! Commande de 64 € (bah oui j’ai pris une livraison rapide, évidemment, pour être sure de tout avoir pour l’arrivée des chatons) le 28 septembre. Oui, mais c’est pas fini. Il manquait des choses. C’est la liste « HO PIS MERDE HEIN ON SE FAIT PLAISIR » Cette commande, passée le 29 septembre, pour une trentaine d’euros me laissait encore sur ma faim. Bah oui. On n’avait pas la litière ! Pareil, avec beaucoup de conseils autour de moi, on a opté pour les granulés de bois. Il y a du premier prix à Castorama (15 kg pour 3.50€) mais on est arrivé un jour de rupture (après une grosse promotion) alors on s’est rabattu sur la première marque trouvée en magasin de bricolage : Les granulés WOODSTOCK. Je pense qu’on est pas mal là. On a ce qu’il faut pour accueillir les chatons. On attend sagement leur venue maintenant. (MAJ photos à l’arrivée des chatons)

J’ai retrouvé LA liste !

C’était il y a 7 ans !

J’avais une liste des choses à faire avant 30 ans. Bon, soyons claire, je ne m’en souvenais plus. Alors hop, mise à jour : ce qui est rayé n’est plus à faire

– Allez faire joujou avec Tchoupi
– faire des trucs cochons dans une baignoire (convaincre le mâle)
– vivre un peu à Paris
– faire des trucs avec une fille
– prendre le Transsibérien (et voir la Sibérie)
– faire nuit blanche en attendant le lever du soleil
allez voir le xv de France et la NZ en match de finale d’une Coupe du Monde
– être propriétaire d’une maison (et l’occuper quitte à faire)
prendre l’avion
– aller dans un camps naturiste
– participer à un tournoi de poker (même entre potes)
– tenir une conversation en anglais
– faire un road trip aux USA (sac à dos et Hayabusa)
– aller dans un bar à striptease
– aller en Irlande
créer mon entreprise (et puis donc que ça marche, je veux être riche!)
– participer à un jeu de rôle GN médiéval (avec mes propres costumes)
– faire mon tatouage
– ne pas me souvenir du nom d’une conquète d’un soir
– m’offrir des jolis seins (qui tiennent !)
– accoucher chez moi (donc convaincre l’homme d’un Troiz’)

– emmener mes enfants au Ring of Kerry
– rentrer dans un 40 (c’est faisable, dur, mais faisable!)
– apprendre au mâle à pêcher

****

Franchement, il y a des choses qui ne me semblent plus si importante aujourd’hui. Je crois que c’est pour ça que la liste s’était faite oublier.

Nous avons des projets de voyages, de travaux dans notre maison. Nous avons fait le tour côté maternité/paternité. J’ai envie de prendre le temps de vivre avec mon homme et mes enfants, profitez de la vie, être heureuse, encore.

J’espère ne jamais être rassasiée de vivre et de faire l’amour. J’espère être toujours aussi sereine dès que je plonge mon regard dans les yeux de mon mari. J’espère continuer de vibrer sous ses mains.

Si je devais faire une liste des choses à faire avant mes 40 ans ça serait St Petersbourg, Madagascar, le tatouage et continuer de jouir fort et sans retenue avec mon mari.

Source google images