Archives de Tag: tatouage fée

Le Dragon rejoint la Fée

Photo 1h après le tatouage

Quand les aiguilles de Natacha ne sont tues après le premier tatouage (ma Fée) je savais que j’y reviendrai rapidement. Avant même le confinement je planchais déjà sur un projet pour l’avant bras…

Et puis un coup de coeur pour Clarisse, du salon Steel On Skin. Et un gros craquage sur un dessin de ma douce Mili.D. Et puis boom, dé-confinement, mon anniversaire approche, j’envoie à Clarisse mes envies. Le dessin a été peaufiné le jour du tatouage, un jeudi, comme pour la Fée, comme ce jour très symbolique du #JeudiFairy !

2 petites heures, pas de douleur, légère somnolence quand j’étais allongée, j’avais moins peur alors j’étais très décontractée. Je me suis juste pris une grosse vague de fatigue après, je tombais vraiment d’épuisement. La magie du corps …

Clarisse est adorable, son boulot est très doux et magnifique. Je suis tombée en extase sur le tatouage ! Le rendu est WAWHOU. Quand je suis rentrée, c’était la surprise pour tout le monde, je n’avais pas montré le dessin, juste évoqué l’idée du Dragon… Et le Dragon, justement … il en est dingue. Mon homme était tout ému de voir cette réalisation là, sur mon omoplate, avec le regard tournée vers ma Fée…

Côté cicatrisation, je suis moins en stress que la première fois, si si, je vous jure. Haha. J’ai lavé le soir avec le gel lavant LIPIKAR de la Roche Posay, et une fine couche de Bépanthène. Le sommeil a été facile à trouver, je dors sur le ventre. Au réveil, j’ai juste remis un peu de crème. C’est l’été, il fait chaud et bon dans la maison, donc je suis habillée mais je ne porte pas les bretelles de mes hauts, j’ai donc le tatouage à l’air libre en continu.

Second jour, rien à signaler, j’ai l’impression, comme pour la Fée, d’avoir pris un mauvais coup à l’endroit du tatouage, mais le fait de ne pas l’avoir sous les yeux fait que je n’y fais pas attention, du coup je ne le surveille pas toutes les heures. Je prends le temps le matin et le soir de le toucher, de le laver et de crémer, mais beaucoup plus légèrement que la Fée que j’avais vraiment étouffée…

Quatrième jour, le pèle. J’avais paniqué pour la Fée, mais le Dragon pas du tout, ça me fait rire, je sais que c’est dégueu mais que c’est normal ! C’est moche mais c’est rigolo.

Cinquième jour, le tatouage est propre, il est presque lisse et je l’aime toujours autant !

Une semaine déjà qu’il est là, c’est incroyable comme il a pris place encore plus vite que ma Fée dans ma vie et sur mon corps.

14ème jour de tatouage, bépanthène le matin, je porte maintenant un teeshirt en coton (pour éviter le soleil et parce qu’on ne peut pas vivre à poil tout le temps) mais il aura fait ses 2 semaines à l’air libre.

19ème jour. Le Dragon va bien. Il me gratte un peu parfois. Je ne l’ai toujours pas mis dans la piscine, je suis bonne élève, j’attends encore un peu 🙂 Là plus part des tatoueurs conseille un bon mois d’attente avant de faire une baignade, surtout pour écarter le risque d’infection. Oui parce que UNE INFECTION EST UN RISQUE MORTEL. Et hop, crise d’angoisse en approche dans 5, 4, 3, 2 …

Ha tiens, mon cerveau brillant vient de tilter que peut être un passage à Décathlon s’impose pour trouver un haut anti UV 🙂 histoire d’être quand même protégée des méchants rayons du soleil et de ne pas rejouer la Fée boursouflée !

Un mois après les faits, il rayonne.

Rassurez-vous, j’ai enlevé le maillot antiUV uniquement pour la photo

Lien vers le maillot anti-UV qui a sauvé mon été

Cicatrisation du tatouage – la suite de ma Fée

Vous aviez vu ma Fée le Jour J

Puis ma Fée après une semaine.

Il est temps de vous montrer la suite.

10ème jour : ça gratte intensément. Pourtant je ne vois ni peau ni contour ni croûte qui tenterait une échappée. Au contraire, j’ai l’impression d’avoir une peau lisse même si les intensités de l’encre sont différentes (regardez les pointes des ailes ou les boucles d’oreilles ou l’hermine en haut). Cela démange beaucoup donc, et oui, je me suis réveillée en pleine nuit en train de me gratter (moins d’une seconde, mais quand même. Pas de sang, pas de croûtes, pas de marque. Mais ça m’a tellement travaillé que j’ai pas pu me rendormir. Je suis allée laver mon tatouage et le crèmer.

Mon tatouage présente des boutons. Des petits boutons, blancs. D’abord j’en ai eu un dans l’aile, puis un dans dans le dos de la fée, puis la nuque … Je n’y touche pas, je sais que ça peut être la conséquence du Bépanthène. Cela n’influe pas sur la cicatrisation. Même si ça m’énerve, oui c’est clair. Je laisse sécher à l’air libre 20min le matin avant de mettre la crème (pour que les pores se resserrent et que la crème étouffe pas la peau) j’ai un gel lavant de super qualité et franchement je ne trouve pas ça sympa de me taper des boutons.

Que faire ? un mail à ma tatoueuse pour lui montrer. Résultat : on limite le bépanthène à une application matin et une le soir (au lieu des 4x par jour) et on voit ce que ça donne.

J15 : ça ne gratte plus, c’est lisse, j’ai l’impression que les couleurs sont passées, parfois il y a des zones blanches, les boutons s’en vont (doucement, trop doucement) mais ce tatouage me plait particulièrement ! Côté soins, je lave sous la douche toujours au savon Lipikar de la Roche Posay

Je mets de la bépanthène (une mini noisette matin et soir) pour réhydrater encore actuellement.

3 semaines, les boutons ont disparu, je me rends au salon de Bourg en Bresse, on examine à la loupe (ou presque) mon tatouage, difficile de se rendre compte quand on n’est pas celui qui l’a réalisé mais ils ont l’oeil quand même et pour un pro du salon, la cicatrisation est niquelle, le tatouage est propre, les couleurs sont biens, les tracés sont biens. Il y aura surement des retouches, mais rien d’urgent, et ça tombe bien, Natacha revient sur Bourg en avril, alors, je lui fais un petit mail avec des photos du tatouage et j’en profite pour lui glisser qu’en avril, on remet ça !

Côté soins, le lave toujours sur la douche avec Lipikar. par contre j’ai remplacé la Bépanthène par Atoderm Creme de Bioderma qui fait un bon boulot pour l’hydratation, juste le matin, après la douche.

Tatouage à 3 semaines

 

Mili.D (encore, toujours, follement et passionnément) made in BREIZH !

Viens, je t’emmène en Bretagne, au pays du beurre salé et des bottes de pluie, découvrir une magicienne. Ici, pas de foret de Brocéliande, pas de baguette magique, mais des pinceaux et des toiles. Une maison du bonheur, créatrice de beauté à mettre au mur.

Je connais Emilie depuis … plus de 5 ans, peut être 6 d’ailleurs. J’ai écrit de nombreux articles pour parler d’elle et je ne m’en lasse pas !

Illustratrice incroyable, elle manie tous les supports ! Toile, tasse, aimant, sac, agenda, carnet, bol, coquetier … et même la peau puisqu’un de ses dessins est venu sur ma peau !

Je suis toujours très heureuse de lui passer commande, je n’ai pas parfois que l’idée générale et elle se débrouille très bien avec !

Les enfants me demandent souvent un nouveau tableau en cadeau. Je trouve ça plus fort qu’un nouveau jeu. Ils ont un peu de passion et de talent dans leur chambre.

Je crois qu’Emilie n’a jamais hésité à me dire OUI, je crois qu’elle a toujours compris exactement ce que je voulais, même quand je lui donnais des consignes comme « un portrait de 5 personnage mais façon rugby avec de la Bretagne » ou encore « les 7 péchés capitaux, version Dragon-Fée »

Elle a décliné les hermines sur les bols, les dessous de plats et les coquetiers, et c’est d’ailleurs ce qui m’a inspiré un nouveau tatouage, représentants mes enfants.

Elle a réalisé des toiles Princesses pour ma fille, du Anna, du Mérida, du Elsa, du Raiponse, du Mulan .. Et des toiles pour notre vestiaires rugby aussi ! Elle a pris possession de presque toutes les pièces de notre maison.

Chaque portrait, chaque toile est merveilleuse et magique. Chaque création est un bonbon d’amour et de poésie. Je vous montre les deux dernières commandes en dates, tout juste arrivées.

Anna pour l’anniversaire de ma mini (6 ans)
Cadeau du 13 février (la Non Saint Valentin) pour mon Dragon

Où aller pour découvrir Mili.D ?

J’ai déjà le nez dans la prochaine commande, histoire de mettre à profit le talent d’Emilie, mon goût pour l’écriture des souvenirs et la tapisserie … Je vous laisse deviner !