Archives de Tag: strasbourg

#Strasbourg : Fairy Tour

Accueillis par ma sœur en mai, puis en juillet, nous avons vu Strasbourg en long, en large et en travers. Les trucs à touristes, évidemment, mais aussi les petites ruelles et les brasseries qui « ne payent pas de mine ».

Gros coup de cœur pour le parc de l’Orangerie, un vrai joli moment de ballade et de découverte !

Il faisait très chaud mais il y a beaucoup d’ombres, et beaucoup d’endroit plus frais, le plan d’eau, les cascades, vraiment rien à redire ! Propreté digne des voisins suisses, et toilettes  à l’entrée du parc. PARFAIT.

On a eu tout notre temps pour voir le passage de l’écluse, et on a beaucoup apprécié ce décor magique digne des plus belles cartes postales. L’Alsace, c’est tellement magique !

Majestueuse « ma cathédrale ». Je ne suis pas remontée depuis mes 14 ans, et je crois que je n’y remonterai pas, mais c’est pas grave, elle est un souvenir plein d’amour et de tendresse.

J’appelle cette place « la place à Gwen » parce que je peux y aller tout les jours, j’irais quand même, à chaque fois, acheter quelque chose. Cigogne ? (y a pas de pigeons en Alsace)

On a été voir le Parlement Européen, et la Cité des Droits de l’Homme. Il y a tout un circuit à faire pour découvrir plein de choses, c’est instructif, ça plait aux enfants, et aux parents !

Je vous ferai un article bientôt sur les plans resto et bars à Strasbourg !

Publicités

Désillusions et feu d’artifices 

Ceux et celles qui me connaissent savent bien que je suis du genre « organisatrice compulsive ».

L’anniversaire du Dragon, ses 40 ans, je les prépare depuis des années. J’avais commencé par un plan A.

Quand je dis que je le prépare depuis des années …. été 2015 j’avais commencé à m’y pencher, et j’ai sorti les sous de l’organisation été 2016.

Le plan A est tombé à l’eau 6/8 mois avant l’anniversaire. Pour une raison qui m’est extérieure, sur laquelle je n’ai eu aucune prise et qui n’a pas su faire la place que j’aurais voulu pour mon mari. J’en ai été écœuré et j’avoue ne pas avoir digéré l’affaire…

Le plan B a pris le relais. Tout semblait fonctionner. Jusqu’à ce que je commence à travailler… J’ai du annuler avec beaucoup de sanglots dans la gorge le plan B qui nécessitait un long déplacement.

Le plan C ? C’est mon homme qui me l’a soufflé. Il m’a dit qu’avec mon travail il comprenait les difficultés d’organiser quelque chose et il m’a proposé un séjour pas très loin. Avec nos enfants. Et ma sœur et son compagnon. En Alsace.

On est finalement assez loin de la grosse fête des 40 ans initialement prévu avec la foule attendue pour l’occasion mais cet anniversaire familial, avec les gens qu’on aime et qui nous aime, avec nos enfants et un feu d’artifice époustouflant dans une des villes les plus magiques de France aura su panser nos peines.

Finalement c’est peut être ça vieillir, faire des choix différents et les apprécier.