Archives de Tag: perte de poids

Carnet de Bord [3 – mars – Giboulées ou j’envoie bouler ?]

1er mars 7h14 Le gout amer – 122 kg sur la balance

J’ai perdu mon challenge. Je n’ai pas perdu tout le poids escompté le mois dernier. Février a été douloureux et pénible sur le plan émotionnel et psychologique. Se séparer des gens qu’on a aimé, qu’on aime est difficile. La nourriture est un refuge doudou.

Bien décidée à mettre mon énergie ailleurs que dans cette lutte sentimentale, mars sera un renouveau. Pour preuve : le printemps !

23 mars 13h34 Et du coup, la balance ?

Coronavirus, angoisse, stress, bouffe, pleurs, culpabilité, pleurs, angoisse, bouffe.

Cela résume assez bien ces 22 derniers jours.

28 mars 6h16

demain, je me pèse

30 mars 7h57

C’est pas moi c’est le décalage horaire. Du coup j’ai bu mon café. OUPS

31 mars 122 kg

Un mois pour rien. Mais rien de plus surtout.

Carnet de Bord [2 – février – Objectif changement de dizaine]

1er fevrier 11h30

La semaine s’est plutôt bien passée. Pas de grignottage, pas d’envie de sucre ni de gras. J’ai pris le temps de m’apporter un moment de bien être au goûter, chaque jour une douceur. Mais sinon dans l’ensemble, j’ai été plutôt sage. La pesée de demain va lancer le challenge de février, puisque je veux changer de dizaine, elle va déterminer le poids à perdre ce mois-ci, qui est aussi le mois de la chandeleur, des anniv’ des filles et de la St Val’. PAS MERCI HEIN !

2 février OUPS acte manqué

Chandeleur time, gaufres, bière et rugby. Autant vous dire que j’ai complètement oublié de monter sur cette balance.

3 février 6h16 123 kg

On dit que dormir aide à perdre du poids. Je suis réveillée depuis 2h du mat’. La pesée n’a pas été facile, je n’arrivais pas à voir les chiffres tellement j’étais fatiguée ! Perte totale actuelle 7 kg. Cap ou pas cap de faire -4 dans un mois ? Objectif de la semaine : du healthy à fond pour préparer la raclette de samedi soir !!!

7 février 17h58 oué oué, du healthy …

Bon alors j’ai la crève, donc dans ces moments là j’ai juste envie de soupe.

8 février

Je sais, je sais, mais si je suis montée sur la balance c’est uniquement parce que ce soir y a raclette et qu je refuse de me peser un lendemain de raclette. Donc oui, ce matin, 122kg. Malgré une semaine de merde (cookies, brioche) mais avec beaucoup de thé et beaucoup de repas très corrects pour contre-balancer.

15 février Mon Chateau contre une tartiflette

La pesée de demain va pas être extraordinaire. Entre la tartiflette et les bugnes de la semaine, ça craint du boudin.

17 février Et au milieu, les gâteaux !

Bah oui, forcément, entre une fille du 14, une du 17 et un dimanche 16 pour regrouper tout le monde, on est aujourd’hui au 4ème gâteau d’anniversaire. Bon, la pesée ? PAS DE CHANGEMENT ! C’est dejà ça. Il me reste un peu moins de 15 jours pour tuer les deux kilos restants. Donc on y croit, soupe, bouillon, thé rouge et go !

24 février Non, Non je ne me pèserai pas !

J’ai fait l’impasse ce week end, voyant très bien que je n’avais pas été à la hauteur de mes ambitions. Dernière semaine, il va falloir mettre le turbo

29 février EN GRÉVE

La vraie vie des vrais gens c’est que parfois y a une priorité qui passe devant une autre. Et clairement mon poids a perdu une place au classement. La balance n’a pas bougé. Mars sera plus propice au changement initié !

Carnet de Bord [1 – janvier – la motivation]

6.01 / 130kg poids net et habillée à 15h15

Cette fois, STOP ! Je sais, je sais, je l’ai déjà dit et vous savez quoi ? Je l’ai même déjà fait ! C’est faisable et réalisable. Alors oui, j’assume, la tablette de chocolat Milka au riz souflé de ce matin était ma dernière ! PROMIS !

Donc, on commence par trouver quelques motivations pour 2020, j’en arrête 3

  • porter moins que la la taille 56
  • avoir un IMC inférieur à 40
  • rentrer dans le manteau violet offert par mon Dragon

Premier jour, qu’est ce que je fais  ? je bois du thé. J’en ai toujours bu beaucoup, ça tombe bien, j’adore ça ! Je passe mes commandes sur le site de la Compagnie Anglaise des Thés. Les rooibos sont un de mes petits plaisirs, et particulièrement le Chai Masala dont je vous ai déjà parlé. 

7.01 / non je ne me pèserais pas tout les jours

Aujourd’hui du thé, encore du thé, au moins ça me donne bonne conscience.

8.01 / je ne parlerai que sous la torture

Bon okay, j’ai mangé un mug cake hier soir, mais ça restera entre nous n’est ce pas ?

14.01 / 126 kg à poil(s) et à jeun

Mon application est ravie, mais bon, concrètement même si c’est encouragent, même si ça fait plaisir, ça ne se voit pas DU TOUT et en plus c’est toujours très rapide au début car ce sont les kilos les plus récents. En tout logique je vais, comme d’habitude, perdre les 20 premiers kilos relativement sans difficultés, avec une perte autour des 4/5kg par mois.

17.01 / y a des témoins ?

Ok hier j’ai englouti une tablette de chocolat milka, mais pour ma défense j’attends mes règles incessamment sous peu, donc ça me fait faire un certains nombres de choses incontrôlables. Le Dragon ne m’encourage absolument pas, il grignotte son Toblerone dans son coin et continue de kiffer mon gros cul, pire il partage le Mont d’Or… mais pas sa gastro ! Moi aussi je veux perdre 5 kilos en 3 jours bordel !

20.01 6h05 / 126 kg / va te faire f…

Ok. Mont d’or, chocolat et salon du vin avec charcut’ et fromage ça ne fait pas perdre de poids. Ok . Je note que le bol de soupe la veille de la pesée non plus. Merci hein.

20.01 7h55 / toujours 126 kg / JF cherche baguette magique

Putain va falloir agir vite hein ! J’avais pas spécialement décidé de perdre 50 kilos cette année, mais il n’est que temps, il est inconcevable que ce poids n’évolue pas à la baisse. C’est la dernière fois que je vois ces chiffres.

20.01 19h50

Je le vois ce chocolat, ces tablettes de compet’ achetées sur un salon, avec des noisettes entières, des éclats de caramel et du riz soufflé. Si je mange tout ce soir, il ne me tentera plus demain … non ?

22.01 9h05 le diable se cache dans la la pâte à cookies

Mais quelle idée aussi de se lancer dans une matinée pâtisserie… Vite ! Où sont mes enfants ? Qu’ils viennent lécher le bols avant que je me sacrifie !

23.01 14h50 et – 7 tickets resto plus tard

C’est que c’était l’occasion d’un déjeuner avec une copine. Mais rassurez vous, j’ai pris un burger très sain (saumon) avec une salade (et des légumes sous forme de frites) et en dessert une tarte citron meringuée (façon gastronomique, en 3 cuillères y avait plus rien) Bon je pense que le plus calorique ce sont les deux verres de vin blanc. Je passerai l’après midi à ma flageller avec une baguette de pain multi-céréales.

26.01 124kg sur la balance

-6 kg en 20 jours. C’est un résultat NORMAL compte tenu que les kilos que je perds actuellement ce sont installée très récemment. Mais je sais que pour certaines c’est énorme. Alors en ce qui me concerne c’est rien, rappelez vous que je pars de loin. J’ai perdu attends 10% de mon objectif. Pourvu que ça continue. J’ai fêté ça avec une part de Kouing-Amann et un pancake au sucre roux, évidemment !

On se donne rendez vous le mois prochain prochain ?

Les gros ça devrait pas courir ! Et quitte à faire, ça ne devrait pas manger !

Quel titre n’est ce pas ?

Quand j’ai annoncé que je courrais (ou trottinais plutôt vu le rythme de tortue) je me suis trouvée devant une levée de bouclier.

Je me suis pris tout un tas de phrases assassines sur le fait que c’était mauvais pour moi, pour mes articulations, de courir avec plus de 100kg à trimbaler, avec tout un das de données scientifiques à l’appui.

Heureusement pour moi (ou pas!) :

  • je me suis renseignée avant même d’y songer
  • j’ai vu des médecins spécialisés dans l’obésité
  • je n’écoute que ce (ou ceux) que j’ai envie d’écouter

Et je cours donc depuis le 9 mars 2019.

Il m’aura fallu 4 séances (à raison de 2 séances par semaine) pour atteindre l’objectif des 5km, sans douleurs, sans souffrance, sans autres conséquences que de rendre gloire à mes poumons après 526 jours sans clopes !

Des maux, il faut choisir le moindre !

Entre mes articulations (et leur passé peut être chaotique) et le facteur morbide de mon obésité, j’ai choisi de peut être sacrifier un genou.

Mourir de l’obésité ça existe, mourir d’un ménisque en moins non.

J’ai adhéré de suite à cette phrase du kiné. Je pense la mettre sur un tee-shirt !

J’ai pesé (hahaha) le pour et le contre avec plusieurs médecins (généraliste, spécialiste de l’obésité, psy et même un kiné et un chir orthopédiste) Tous font partie d’un ensemble pluridisciplinaire (avec des nutri et compagnie) dans le cadre d’un centre de suivi de l’obésité avec qui j’ai été en contact.

Mon genou va bien, le gauche surtout qui est sous surveillance. Il a subit une fracture de la rotule en 1999. Le ménisque c’est effrité par la suite, j’ai subit une arthroscopie en 2001. RAS depuis. Même après une trentaine de squat’, mon genou se tient à carreaux.

Mes chevilles vont bien contrairement à celles de mon adolescence. Ma mère avait acheté des béquilles tellement j’en ai utilisé entre les 10 et 20 ans. Je ne pouvais pas fini un cycle de sport sans une foulure, une atèle ou un plâtre. Saut en hauteur, saut de haies, saut en longueur, relai, même le lancer de javelot je me suis blessée… Je portais sur mon dos dejà 2x plus que la « norme » au collège. On me disait que c’était donc normal que je me blesse, que la solution était de maigrir.

Devinez quoi ?

Personne n’a réussi à me faire maigrir suffisamment et durablement !

Normal. Après tout, la seule qui pouvait le faire, c’est moi.

Je ne dis pas que la volonté fait tout. Je crois juste qu’il faut écouter les gens dans leur globalité, s’intéresser à leur vie et à leur mode de vie, à l’origine des compulsions et trouver des solutions avec eux.

Personne ne m’a jamais demandé à quelle heure je prenais un petit dej’ (entre 5 et 6h) par contre tout le monde me conspuait si j’avais faim à 11h car ça semblait anormal.

Personne ne m’a jamais demandé pourquoi est ce que je ne cuisinais pas. Peut être parce que je travaille beaucoup (trop) et que ça prends du temps d’éplucher des légumes ? Peut être parce que je n’aime pas cuisiner ? Peut être parce que dans notre quotidien c’est une tâche qui a été dévolue à mon mari ? Peut être parce que rien que tenir un économe je sais que je vais avoir des points de suture ?

J’ai fait du WW, de la chrono, du Dunkan, du Doc machin nutri de la télé, du avec un livre, du avec des gellules, du avec des jus dégueu. J’ai suivi des régimes auxquels je ne croyais même pas mais que tout le monde me conseillait, j’ai même arrêté de manger, et puis non, irrémédiablement, j’ai toujours repris plus que ce que j’avais perdu, enfin, quand j’avais perdu…

On parle de rééquilibrage alimentaire, me concernant ce serait une sorte de remise à zéro, une réinitialisation complète du système qu’il faudrait !

Mon corps se souvient très bien qu’il a été nourri pendant plus de 20 ans de gras et de sucre et il a dû mal à se dire que ça ne sera plus le cas. J’ai supprimé le sucre depuis longtemps, j’en prends à toute petite dose pour des occasions spéciales et rares. Mais le gras… c’est compliqué. Beaucoup plus compliqué.

Renoncer à une raclette, tartiflette, un buffet chinois ou un burger (même maison) c’est une presque-lutte quotidienne.

J’ai recommencé il y a quelques mois à faire attention.

Et devinez quoi ? ce n’est toujours pas un instinct que de me nourrir sainement !

Je dois penser et réfléchir à mes repas en amont, sous peine de me retrouver à hésiter entre des pâtes carbo ou des pâtes bolo.

Alors Oui, je m’organise.

J’utilise beaucoup le nicer-dicer (le truc qui coupe TOUT). Je prépare une grosse boîtes de légumes détaillés (tomate, oignon, concombre, poivrons, choux rouge, salade sucrine…). J’ai juste à ajouter du riz ou des oeufs durs ou du thon ou des lentilles.

Je fais beaucoup de courgettes, de carottes, de haricot vert, d’épinard. Et du saumon, du poulet. J’alterne les menus mais la salade est pratique pour le travail ou pour le soir quand j’ai pas le temps de faire autre chose.

Est ce que c’est bon ?  OUI !

Est ce que je mange à ma faim ? OUI !

Est ce que la pizza, la tartiflette, les burgers me manquent ? OUI !

Est ce que je suis frustrée de ne pas taper dans les chips ou le pack de bière quand je rentre de 5km de course ? OUI !

Est ce que j’ai parfois envie de tout envoyer valser en me disant que de toute façon 120, 110, ou 130, y a aucune différence ? OUI !

Et la motivation ?

Je n’ai AUCUNE volonté, AUCUNE motivation à la perte de poids.

Je disais l’autre jour à ma maman (qui s’étonnait du fait que je n’ai pas bu d’alcool. Pour l’anecdote, je ne bois plus d’alcool et OUI c’est frustrant aussi) que j’ai jamais montré le moindre complexe, j’ai jamais été gênée ou eu honte de mon corps ni de mon poids. Et, bordel, j’ai fait du naturiste hein !

Je me questionne beaucoup sur ma santé, j’ai un risque très haut à cause du « peut être Lynch » mais aussi avec l’obésité. Et ça me soûle de le savoir. Je voudrai que ce risque soit diminué, même s’il ne sera jamais à zéro.

Je voudrai fait du rugby avec mon homme, le Touch rugby, à V en mixte. Et je voudrai que physiquement ça puisse être agréable.

Je voudrai faire le run color prévu le 5 mai. Je voudrai aller au bout de ce parcours sans m’arrêter, sans pleurer, sans avoir l’estomac au bord des lèvres et avec fierté. Avec ma fille (si d’ici là elle se motive)

Et demain ?

Et bien, je ne sais pas.

Aujourd’hui j’en suis à -9kilos en 9 semaines.

Je ne saurai pas dire si c’est la course, si c’est la nourriture ou les deux.

Mais au moment où j’écris j’ai fait une semaine sans perte et ça me rend hystérique, en colère et très agacée. Aucun écart, aucun alcool, et une course super de 6 km avec une amélioration globale de ma vitesse !

Je me prive vraiment au quotidien de choses que j’aime. (on a beau dire de pas se priver, de manger de tout en petite quantité, on ne maigrit pas en mangeant des raclettes et du cassoulet tout les jours hein ! On ne maigrit pas non plus avec la main dans la boîte de chouchous le soir devant la télé)

Oui, ça paie de se contrôler raisonnablement, mais est ce que ça en vaut la peine ? Je ne sais pas.

Est ce que j’aime manger de la merde grasse et sucrée ? Probablement ! Mais est ce que ça me fera vivre longtemps ? Non, probablement pas. Est ce que je voudrai que tout soit instinctif et naturel ? Oui.

Est ce que j’ai trouvé une solution à ce paradoxe ambulant ? Non.

Est ce que je vais continuer de courir ? Oui.

Est ce que j’ai fait un chinois ce midi ? Oui.

Est ce que je culpabilise ? Non

Est ce que je me sens bien ? Je crois que oui.

Perdre du poids avec #Yazio [semaine 1 à 4]

Nouvelle année, résolution, perte de poids.

EVIDEMMENT !

Je me suis lancée samedi 5 janvier. Par hasard, je ne sais plus comment je suis tombée sur des avis très positifs, et le fait qu’il y ait une grosse communauté derrière m’a mis le petit coup de pied au cul qu’il me fallait peut être. Alors j’ai installée (la version gratuite) et je me suis pesée.

Pourquoi ?

Et je me suis prise une sacré claque. Je savais que j’avais repris tout le poids perdu il y a presque deux ans. Mais je ne pensais pas avoir repris avec un bonus. Oui, ça fait mal.

Ho non pas que je ne me sente ni aimée, ni désirable, ni belle, bien au contraire, je me sens bien dans mon corps gras et gros, je m’habille presque comme je veux grâce à la mode du #curvy et j’ai un mari, des ami(e)s et des enfants qui me répètent quotidiennement combien je leur plais en l’état.

Mais j’ai un manque dans ma vie, celui de ne pas faire de sport, hé oui, malheureusement, quand tu fais deux fois le poids d’une personne normalement constituée, tu ne peux pas t’inscrire au club de rugby du mari… J’ai toujours l’espoir fou de suivre un cours de pole danse, mais tant que je ne peux pas monter les escaliers sans être essoufflée, à quoi bon…

J’ai une peur aussi, celle de mourir prématurément. Parce que j’ai envie de voir le mariage de mes enfants, j’ai envie de voir mes petits enfants, j’ai envie de faire ma retraite en Bretagne et d’accompagner le Dragon dans ses envies de voyages au soleil. Je ne pense pas que le corps actuel que je trimbale me le permette. Malheureusement.

Le top départ

Alors voilà je me suis (re)lancée pour ses deux raisons. J’aurai pu retourner voir du côté de Weight Watcher, du coté de la Chrononutrition, du côté d’un nutritionniste. Si j’avais pu j’aurai sauté le pas de la sleeve (mais ce n’est pas médicalement possible à cause de mes antécédents).

Non, je me suis dit, après tout ce que j’ai enduré sur ce terrain, je sais exactement quoi faire et quoi manger, je sais les bonnes combinaisons, je sais ce qui est bon, ce qui est sain, je sais ce qu’il ne faut jamais faire, ce que je peux faire parfois, je sais les doses, je sais comment perdre du poids.

J’ai besoin de le mettre en pratique, de façon presque « disciplinée » alors c’est comme ça que je me suis tournée vers cette application, déjà pour me limiter dans les quantités, car ça sert à rien de manger sain si c’est pour manger le double, et aussi pour voir, pour relever mes erreurs, mes faiblesses.

Dès le premier jour j’ai apprécié les rappels « à boire ». Un verre d’eau à jeun, un verre d’eau avant le déjeuner, un verre avant le dîner, mine de rien, ça m’a rappeler que… je buvais bien assez, et oui, quazi 2litres par jour. J’ai par contre pu me prendre en pleine tronche que mon « droit aux calories » bien que très élevé (en comparaison à une femme d’un poids convenable de mon âge) ne me suffisait pas et j’avais donc explosé « le budget »

C’est relou ou pas de tout peser ?

Oui, j’avoue, mais c’était nécessaire POUR MOI et tant pis, c’est une contrainte que aujourd’hui (pendant 1 mois sans vouloir casser le teasing) je suis prête à assumer. Et comme je prépare mes plats du midi à la maison et que je dîne chez moi le soir, ça fonctionne. Et pour les restos, l’application enregistre en portion, il suffit de doser « à l’œil ». Je précise pour moi car l’application permet de compter en cuillère, en tasse etc…

Il y a une communauté facebook autour de l’application. On rencontre des gens, hommes, femmes, qui ont des parcours très différents, avec parfois du lourd sur les épaules, qui viennent pour 5kg ou pour 50kg, qui sont là depuis plusieurs mois, qui ont perdu beaucoup, qui mettent des photos etc… je ne sais pas dans quelle optique j’aurai (pu avoir) ma place parmi eux mais les lire permet de ne pas se sentir seule dans ce combat.

La position du Dragon

Il m’aime comme je suis, il n’aime pas quand je suis au « régime » car il sais que j’aime manger, j’aime les plats riches, j’aime le gras, j’aime la raclette et la tartiflette, j’aime la pizza, j’aime les burgers, mais même quand tout ça est fait maison, ça reste des plats qu’on doit manger en quantité limitée, et moi, je n’ai pas de limite. Je pourrais faire raclette le midi, tartiflette le soir. Et la salade ? Non, ça prend trop de place dans l’assiette du coup il y a moins de fromage.

Il sait que c’est important car il veut qu’on fasse du sport ensemble. Alors il est prêt à être à mon côté pour aller de l’avant et faire au mieux pour que ça fonctionne.

Total et bilan des 4 semaines

J’ai désinstallé l’application.

Les rappels et notifications ont eu ma peau

Et il n’y a pas eu de grand WAWHOU avec les resultats.

[je reviens vite avec un autre article, car j’ai peut être opté par une autre approche]