Archives de Tag: comment vendre ses creations

Deux ans sur A Little Market, bilan et conseils

En avril 2016, j’avais écris un article qui fait toujours autant parler de lui : vendre sur internet sur la plateforme a little market

Il reprend les principales questions que peut se poser un créateur au moment de se lancer (comment je fixe mon prix, comment je fais ma pub, est ce que ça ma marcher ?)

Aujourd’hui, au moment de fêter la seconde bougie de FAIRYDESFOLIES sur A Little Market, j’ai eu envie de refaire un bilan, afin de ne rien vous cacher de l’évolution de ma boutique.

Nouveaux coloris de pare pipi disponible sur le shop

Nouveaux coloris de pare pipi disponible sur le shop

Vendre sur internet : comment évolue le chiffre d’affaires ?

Je vais parler de chiffres en cumulé des diverses plateformes de vente. Je modulerais ensuite mon compte rendu.

2016 a été une super année pour FAIRYDESFOLIES.  Je suis très fière de mon chiffre d’affaires annuel, il a été multiplié par 2,81 !!!!

En 2015 l’écart type du chiffre d’affaires mensuel  était 40,00 euros (mai) à 410 euros (octobre). En 2016 on est sur  145 euros (août) à 635 euros (juin). Je veux quand même préciser qu’en août la boutique était fermée 3 semaines et qu’en dehors de ce mois, mon CA mensuel le plus faible est de 360 euros (octobre)

Le CA mensuel moyen de 2015 était de 167 euros

Le CA mensuel moyen de 2016 était de 393 euros

Petite précision, dans mon CA annuel en 2015 il manque janvier février alors que comptabilisés pour 2016. Le calcul de 2015 se fait sur 10 mois, celui de 2016 sur 12 mois. Alors, quand on voit ses chiffres, forcément ça n’est pas Versailles. Mais il y a une réelle croissance, les clients achètent plus, il y a une hausse du panier moyen, et ils sont plus nombreux (me trouvent ils mieux ? est ce que j’ai ciblé mes publicités correctement ?).

Peut on vivre de sa boutique A Little Market ?

Bien sur si vous me demandez si je peux en vivre je vous dirais qu’avec un CHIFFRE D’AFFAIRES de 400 euros la question est rhétorique. Surtout que le bénéfice lui, n’est pas DU TOUT de 400 euros.

J’ai acheté du tissus,  des rubans, j’ai payé mes commissions et taxes diverses,  j’ai acheté du matériel d’emballage et j’ai fait réaliser des cartes de conseils d’entretien… tout ça représente un coup important. Les frais de poste sont compris dans le CA puisque les clients les paient mais ils ressortent le jour de l’expédition. A la fin de l’équation, quand il me reste de quoi payer un ciné et un buffet chinois à mes enfants  (qui ne le méritent pas) je suis contente.

Mais ce n’est pas le plus important aujourd’hui. 

Lingettes BIG ONE, 16cm de diamètre ! Demaquillage, nettoyage, debarbouillage ... TOUT EST POSSIBLE, TOUT EST FACILE !

Lingettes BIG ONE, 16cm de diamètre ! Demaquillage, nettoyage, debarbouillage … TOUT EST POSSIBLE, TOUT EST FACILE !

Faire évoluer sa boutique pour fidéliser sa clientèle

Aujourd’hui FAIRYDESFOLIES  c’est du 100% ! Je passe beaucoup moins de temps sur le SEO et compagnie, c’est presque instinctif, et je travaille moins les vidéos de Référencement. J’ai plus de commandes donc moins de temps à côté. Mais ce n’est pas forcément un point négatif, en effet, les ventes attirent les ventes.  Le bouche à  oreille est votre meilleur atout en terme de publicité.  Un client heureux en fait venir 3 autres. Un client déçu en fera fuir 10 !

Robe de baptème personnalisée

Robe de baptème personnalisée

Aujourd’hui il n’y a pas un jour sans couture. Déjà parce que les commandes sur mesures prennent du temps (étude, devis, patronage,  création) et parce que j’ai justement moins de temps productif. Nous avons en effet quitté la maison que nous occupions pour un appartement. Je n’ai plus d’atelier,  je dois ranger mon matériel à chaque fois et j’ai un enfant qui, certes, scolarisée le matin, a décidé de me pourrir mes après midi.  Clairement je couds en pointillés. J’essaie de mettre à profit mes insomnies pour les devis et la communication, j’essaie d’organiser différemment mon temps. Sans compter que je suis en recherche d’emploi salarié (parce que vous avez bien compris que je ne peux pas contribuer au ménage avec ma boutique) et que ça aussi, c’est chronophage. Dommage qu’on ne cherche pas de couturière. Mais bref.

Aujourd’hui je veux quand même dire que je ne sais pas de quoi sera fait 2017. Le mois de janvier a été le meilleur mois depuis le lancement de la boutique, et pas forcément grâce aux plateformes, non, grâce à Twitter surtout. C’est important d’exister sur les réseaux sociaux, mais il ne faut pas le faire pour le faire, il faut le faire parce que vous avez envie d’en être. Soyez vous même !  Je ne suis qu’un tourbillon de joie, de paillettes et de LT de requins, mais les gens aiment ça et j’aime les gens ! Quand en plus, ils choisissent de me faire confiance, de tisser un lien avec moi par une commande, c’est la cerise sur le gâteau !

Merci encore à Ben et à sa maman Julie pour sa confiance sans cesse renouvellée : https://benandjulies.wordpress.com/

Merci encore à Ben et à sa maman Julie pour sa confiance sans cesse renouvellée : https://benandjulies.wordpress.com/

FairyDesFolies c’est 3 plateformes fiables et 3 facons de travailler différentes. 

A little market 

Etsy

Amazon handmade

1* Concrètement, j’ai mis Etsy en pause en octobre, au moment où j’ai ouvert Amazon Handmade. Et sur les 3 derniers mois de l’année, la moitié de mon CA a été réalisé sur Amazon. Un quart seulement sur ALM. Le reste représente le direct, le paypal et quelques ventes en réunions ponctuelles. Son gros plus c’est l’international ! Je n’aurai jamais été jusqu’à Los Angeles sans elle !!!! Mais je ne pense pas garder Etsy pour autant, j’y ai fait très peu de ventes et le fait de payer les mises en ligne est un frein réel pour moi. Si javais eu autant de ventes que sur Amazon Handmade peut être que j’aurai investi dans Etsy, mais là ce n’est pas le cas. J’arrive au bout des fiches gratuites et je vais laisser ça en l’état quelques temps avant de fermer définitivement. Du moins, je pense.

2* ALM est ma plateforme de cœur, je ne compte pas m’en séparer. J’aime son ergonomie et son fonctionnement même si les bugs récurrents me semblent contre productifs.. il y a des choses à savoir, par exemple les virements sont une fois par semaine et parfois c’est décalé si la plateforme le décide (et personne n’est informé ) ALM c’est la boutique vitrine, le client peut voir tout ce que je fais, sur stock ou sur commande,  c’est une façon de montrer mon potentiel. Je fais en sorte d’être très visible, de sortir une nouveauté par jour grâce à la programmation pour être mise en avant régulièrement par la plateforme.

3* Amazon Handmade c’est le petit dernier du fait main. J’ai hésité à y aller. Je me suis laisser 3 mois pour tester, et finalement, quand je vois le CA, je suis forcément convaincue d’y rester. Toute fois la plateforme est peu pratique, je suis pour ma part inscrite sur une page d’entraide sinon je ne m’en sortirai pas. Je ne trouve jamais de moi même la fonctionnalité dont j’ai besoin. Le point très positif ce sont les virements qu’on peut faire tout les jours gratuitement  (sachant que le montant de la vente est bloqué quelques jours après expédition par sécurité pour l’acheteur). Pour l’instant j’ai choisi de mettre des coffrets de pare pipi à personnaliser, et ça fonctionne bien. J’ai rajouté des lingettes BIG ONE depuis peu, on verra si ça aboutit. 

J’aimerai aussi vous dire que même s’il y a une grande part de travail personnel dans le référencement et la publicité naturelle de FAIRYDESFOLIES,  il y a aussi deux autres facteurs.

Lingettes 6cm

Lingettes 6cm

Qualité et soutien 

Le premier c’est la qualité de mes créations. Tenir deux ans en faisant de la merde n’est pas possible.  Etre en constante progression n’est pas possible si les clients sont déçus.  J’accorde un soin particulier à chaque commande individuellement. J’écris toujours un mot, j’essaie d’avoir un vrai contact avec le client. Ma création sera inoubliable, mais moi aussi ! J’aime marquer les esprits !  J’aime lire des réactions sur les réseaux sociaux ou sur les plateformes.

Le second c’est un groupe de copines créatrices, dont je vous ai déjà parlé,  avec qui on se sert les coudes, avec lesquelles on se raconte nos vies mais aussi nos galères.  Ce groupe c’est la fabrique des fées.  Il y a beaucoup de fierté dans notre blog, et dans la page fcb que nous essayons de faire vivre le plus possible. Actuellement certaines fées sont en pause créative mais elles continuent de fonctionner avec nous, en harmonie, dans notre groupe. Une belle équipe qui a la rage et la niak !

Si vous souhaitez vous lancer dans la vente à distance  (alm, etsy, amazon handmade) je ne peux que vous encourager. Essayez ! Tentez l’expérience !  Vous réussirez peut etre, et vous aurez tout à gagner.

Moi, je suis en route pour ma troisième année…

Ce qu’a changé cette année 2016 autour de moi

Alors déjà autour de moi, je suis bien plus prise au sérieux. Forcement, je ne suis pas autant dispo qu’à mes débuts, j’ai rallongé des délais de création et j’annonce mon nombre de ventes fièrement en repas de famille (histoire de couper la discussion sur la dernière coloscopie de papy). Aussi, mon mari, qui jusqu’à présent était juste content  (mais relativement réaliste en ramenant toujours tout au bénéfice) est beaucoup plus emballé,  surtout quand ma boutique a participé au financement de nos vacances d’été en Bretagne !

J’ai bien sur des projets couture, et des projets sur la com’. J’espère que FAIRYDESFOLIES va encore faire parler d’elle et que je pourrai fous faire un bilan de troisième année très positif !

Un brin d'amour, et beaucoup de folie chez FAIRYDESFOLIES

Un brin d’amour, et beaucoup de folie chez FAIRYDESFOLIES

Publicités

Marché de Noël, de l’inscription au jour J – paroles de créatrice

Je m’en souviens bien, c’était le 3 septembre, vers midi, je suis tombée sur une affiche, une affiche qui disait que dans MONVILLAGE y avait un marché artisanal nocturne, et ce 9 jours après.

Mon cœur s’est emballé, palpitations et tremblement, trémolos dans la voix et perles de sueurs sur le front. J’ai pris mon téléphone et j’ai appelé la mairie pour savoir à qui m’adresser pour avoir des informations sur ce marché artisanal.

J’ai eu un premier contact avec l’organisateur, j’ai remplir un formulaire, et je l’ai rendu en main propre. J’étais inscrite.

Après je suis rentrée chez moi, et j’ai paniqué …

J’ai couru harceler les Fées pour me filer un coup de baguettes !

J’ai ma table, une chaise, une lampe hallogène.
J’emmène un portant pour les fringues ?
J’affiche mes prix ? J’etiquette mes produits ?
J’emmène tout mon stock ? (toute ma boutique sauf les reservés)
J’en fais exprès pour le marché ?
J’hesite entre la nappe de tissus blanc, la nappe rouge, la noire …
Un chapeau sur la tête de Barbie (comme sur la boutique) ça le fait ? et les autres ?
Bref, un cahier pour noter mes ventes, mon telephone si je m’ennuie, mes cartes de visites …
PITIÉ AIDEZ MOI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Les Fées qui se sont à peine moquées, mais vraiment, à peine …

Bon, elles avaient (un peu) raison. Mais un premier marché c’est très stressant, c’est la première confrontation avec le public, celui que tu as en face, qui est donc capable de te dire « ha non, j’aime pas du tout » (ce que tu n’entends pas quand quelqu’un le dit devant son ordinateur hein)

Outre mes créations, ma première liste d’inoubliables comportaient ceci :

– éclairage (grand + un petit) et rallonge
– spray repulsif chien et chat pour les pieds de stands
– miroir
– ciseaux, aiguilles, agrafe, cahier stylos surligneur scotch trombone calculatrice
– carte de visite
– sacs papiers
– enveloppe pour mettre les chèques
– emballage cadeaux

Et puis grâce aux copines j’ai fait un peu de ménage. Pas de repulsifs (taper dans ses mains suffit),  ne pas étaler les cartes de visites sur le stand (certains s’en servent pour allumer leur cheminée)

J’ai aussi pensé à mon fond de caisse, que j’ai constitué au fur à mesure de ma semaine

3 billets de 20.00 € / 4 billets de 10.00 € / 5 billets de 5.00 €

10 pièces de 2 € / 20 pièces de 1 € / 20 pièces de 50 cts

Je me suis bien sure entrainée, j’avais la place pour ça à la maison, je l’ai utilisé au maximum. Mon tout premier stand était assez plat, et triste d’ailleurs, j’ai presque honte de vous montrer.

Bon, alors, une fois passée l’avalage des critiques et l’essuyage des larmes du « je n’y arriverai jamais » je me suis remotivée, et après une quinzaine de manipulations, je suis arrivée à une ébauche de ce que je voulais vraiment renvoyer comme image de moi, de ma boutique et des mes créations.

J’ai poussé le vice jusqu’à faire des reperages sur le lieu du marché, sauf que la météo changeante à décider d’inviter la pluie et que mon repérage n’a servi à rien, en effet nous avons été délocalisés, de la place du village nous avons attérri à l’abri dans un recoin derrière la mairie, sorte de préau scolaire…

Bref.

J’avais quand même testé en exterieur, pour être sure de sure d’etre prête.

Et j’avais aussi prévu si jamais la pluie … enfin bon, voilà hein, on ne se refait pas…

Je savais à ce moment là que je ne toucherais plus à l’organisation de mon stand, donc j’ai décidé de prendre des photos que j’emmènerai avec moi pour être sure de le refaire rapidement à l’identique le jour J. Et comme vous le voyez, c’est du bricolage maison, pour un premier marché, impossible d’investir une somme conséquente dans des présentoirs et autres …

Mon premier marché, je n’avais pas (trop) de pression (à part celle que je me suis mise, les Fées vous raconteront peur être un jour) mais c’était un marché gratuit, à moins de 500m de chez moi, je n’engageais aucun frais de garde ni de matériel ni de déplacement.

Il y a aussi une chose à tester, c’est si tout passe dans la voiture (et que le plein est fait) parce que à 3h d’un marché s’apercevoir que ça ne passe pas, ça fait bien ch*** quand même. Ici avec l’aide du Dragon on a joué à Tetris la veille au soir.

Le jour J, il pleuvait, on a donc délocalisé dans un abri. Mais l’ambiance entre les artisants et créateurs était très sympa.

Malheureusement la pluie a surement découragé les visiteurs, 50 personnes ont pointé ce soir là , et sur 30 à 40 exposants inscrits, seuls 12 ont fait le déplacement. Donc autant dire que c’était du point de vue de la fréquentation, complètement raté.

J’en ai tiré de grandes conclusions, je me suis raccrochés à ça pour ne pas pleurer hein, j’ai vendu pour 6€ de créations. Non y a pas un oubli de chiffres. 6€ en 2h puisque tout le monde a remballé au bout de 2h pour aller trinquer à ce foirage complet avec un verre de vin !

Bref, j’ai tiré la carte chance depuis puisqu’on m’a invité à participer à un second marché, celui de Beaufort dans le Jura, le 13 décembre à moins de 20 min de chez moi, reservé aux createurs artisanaux là encore, et c’est un marché de Noël à la journée, qui j’espère me permettra de voir vraiment ce que @FairyDesFolies peut développer comme activité sur le terrain !

Je suis donc retourner enquiquiner mes copines Fées (MJ si tu me lis, Sandrine coucou) car j’avais une grande question. Les tables étant fournies (2m) fallaient t’ils que j’en prennent une … ou bien deux … Sachant qu’on est sur 10e la table (non remboursable hein)

Les conseils ont été immédiats et sans appels : 2 tables !

En même temps avec tout mon bordel hein … J’ai donc demandé à mon homme de faire un stand imaginaire de 4m, avec la largeur de 1m (les tables du marché) afin de m’organiser au mieux pour le grand jour (et faire mes petites répétitions avant l’heure)

J’en ia profiter pour evaluer la possibilité de faire de la personnalisation sur place, j’ai donc investi dans un mini fer à repasser et du flex prédécoupé, qui sait si ça n’aidera pas ma tribu Carotte à se faire adopter !

Je ne m’abaisserai pas à te montrer mes premières ébauches de stand hein, les fées disaient que ça piquaient les yeux.

Du coup j’ai préservé, n’écoutant que leurs conseils avisés et l’encouragement de mes enfants que j’ai privé encore une fois de salle de jeux, pour arriver à ce résultat, qui, m’a foi, n’est pas mal du tout de l’avis de mes experts personnels (qui ne sont pas corrompus)

Le plus compliqué c’était de ne pas mettre certaines créations, mes sacs, mes guêtres, toutes les fringues … J’ai pris le parti de ne pas saturer le stand, je les emmène pour combler les trous si trou il y a.

Je vous ferai une photo ou deux du stand avant de partir (avec les déco de Noël) et si j’y pense, du stand sur place (que vous verrez forcement si vous me suivez sur Insta et Twitter)

En attendant j’ai encore quelques créa à faire pour le marché, donc je file travailler !