Archives de Tag: casque centrale appel

Work  [teleconseillere inside]

C’est l’histoire d’une fille qui n’a jamais trouvé sa voie professionnelle et qui a « tout vu, tout lu, tout essayé » ou presque.

Un bac L. 3 ans de fac de lettres. Un cursus double en littérature et en théâtre. Une sortie de route sans diplôme. La guerre des petits boulots : auxiliaire de vie, équipière de fast fond, animatrice périscolaire, employée de cafétéria. Un congé maternité.  Un BTS assistante de gestion quelques années plus tard. L’objet publicitaire. Un congé parental. La recherche d’emploi. Again. La mise au rayon en grande surface. Le travail de nuit dans une usine de surgelés. Une formation en logistique. Le retour en grande surface. L’intendance d’un collège. Un congé parental. Le chômage. Commerciale en objet publicitaire. Le chômage.

De entretiens à la pelle. Des CV de 2 pages. Des motivations financières déguisées en « j’aime tellement votre entreprise ». Des désillusions noyees dans l’alcool. La peur au ventre de ne pas remplir le frigo.

Et une annonce. Et un entretien. Et une réponse positive. Une formation. Une prise de poste qui semble satisfaire l’équipe et la direction. Et une satisfaction personnelle d’avoir des compétences que je ne soupçonnais pas.

Une petite centrale d’appel. 5 collègues. 10 ordinateurs. 5 casques. Une salle spacieuse qui défie les lois des hotlines. Une cafétiere. Une salle déjeuner. Des appels parfois drôles. Des appels simples et efficaces. Des appels parfois dérangeant. Des appels exceptionnellement agressifs. Des appels motivants. Des appels polis. Des appels toute la journée. Des appels qui m’éloignent de l’appartement et des enfants. Des appels qui augmentent la charge mentale de mon mari mais abaissent la mienne. Les appels qui me rapprochent un peu plus d’une maison avec piscine.

Un travail. Un emploi. Un job.

Une envie de faire des projets. Un besoin de s’accrocher à ce poste pour ne pas retourner sur le site de pôle emploi.

Mon contrat initial est un CDD qui va jusqu’au 18/08, un remplacement de congé maternité. La prolongation est prévue jusqu’au 30 septembre ensuite. Et encore une jusqu’en décembre, peut être, si tout va bien. Et moi, bah je suis bien !