Archives de Catégorie: Tag et blabla du ouèbe

Comment ranger ses bijoux ?

Je suis addict aux bijoux de la marque MILAWITHYOU, je t’en ai déjà parlé !

Ses boucles sont juste WAHOUUU ! Mais je rencontrais une certaine difficulté à leur trouver une place quand je ne les porte pas.

J’ai résolu l’affaire avec un superbe coffret à bijou commandé chez BOISDESOLUTHE. Il a été fait pour moi, mes dimensions, mes couleurs et même de la Fée dessus !

Le rangement est idéal, parfaitement étudié. Je suis ravie !

Je le laisse ouvert dans ma chambre (mes enfants n’y rentrent plus depuis que je leur ai dit que j’avais perdu de vue l’araignée géante qui dormait près du rideau…) et j’admire chaque matin ma petite collection…

Bienvenue dans ma chambre

Vous pouvez même voir les bracelets commandés chez LibertyLily dont je vous ai déjà parlé d’ailleurs … Notes aussi que j’ai des colliers (au premier plan) et que je n’ai pas trouvé comment les ranger pour l’instant, mais toute idée est la bienvenue à ce propos.

Y a aussi des bijoux de @youminou sur la photo d’ailleurs …

Le coffret est PARFAIT ! Tout est à la bonne taille, j’en suis ravie !

Les longues boucles ont toute la place qu’ils leur faut

N’hésitez pas à la contacter sur sa page fcb ou Etsy, ou dans google BOIS DE SOLUTHE vous verrez que vous ne serrez pas déçus ! Amandine est adorable et très réactive !

BOIS DE SOLUTHE SUR ETSY

BOIS DE SOLUTHE SUR FACEBOOK

Je vous montre d’autres coffrets, elle s’adapte vraiment à vos envies, vos besoins. c’est du sur mesure, une personnalisation complète, même la possibilité de mettre un fermoir !

Sachez aussi qu’elle travaille aussi d’autre matières, comme le cuir, le tissus, et qu’elle fait des calendriers trop choupi …

Elle est spécialisée aussi en bandeau pour implants cochléaires.

C’est une talentueuse créatrice. Voici sa page FCB. 

n’hésitez pas à lui confier vos envies, elle fait beaucoup de sur mesure, toujours charmante et avec beaucoup d’efficacité ! Elle est très demandée alors faites un point avec elle sur des délais de livraison.

Et pour les Boucles de Mila, vous savez où aller !

Et dire que j’en ai recommandé d’autres … Il va me falloir plus d’oreilles !

Publicités

Mila With You : La petite marque française qui fait son chemin

En cette période Noellesque, j’ai eu envie de vous parler de MWY, une marque française, avec un atelier dans le Nord de la France, qui réalise des bijoux uniques au monde.

Mila est une créatrice hors pair, elle dessine elle même ses motifs et réaliser ses bijoux avec talent ! La photo ci dessous c’est son best seller, le bracelet noir et blanc prénoms ! Mais elle a des versions bien plus colorées que celle ci, je vous invite à suivre ce lien pour avoir la totalité des bracelets personnalisés : Mila With You .

Elle vient d’ailleurs de s’offrir le luxe d’une nouvelle gamme axée sur la musique, complètement personnalisable, et avec des boutons de manchette pour les plus fervents admirateurs !

La plus part de mes bijoux viennent de Mila With You, les autres sont ceux que m’offrent mon mari. Les bijoux que j’offre (à ma mère, à ma fille, à mes amies) viennent de Mila With You, parce que la qualité est irréprochable, le talent est phénoménale et j’adore ce qu’elle fait !

Récemment elle a cré une collection pour « nos disparus ». On retrouve des bijoux classes et sobres pour garder une trace de nos Anges.

C’est une avant première, inscrivez vous auprès de la page fcb pour découvrir ce bijou à votre poignet

Il y a des nouveautés, comme l’arrivée d’un bracelet infini, à ne pas rater ! Et je sais que des bijoux pour homme sont en cours de reflexion. ils viendront s’ajouter aux deux petits nouveaux de la marque dejà accessible par le site.

Mila With You c’est de l’artisanat, un Atelier dans le Nord de la France et une équipe solide et efficace qui s’occupe de tout. Le Père Noël pourrait bien en prendre de la graine pour manager ses lutins !

Visitez son site, c’est une Caverne aux Merveilles 

Cette putain de clope ! #moissanstabac

Allen Carr (le come back du retour)

A l’heure où j’écris ces lignes, je suis à 2 jours 9 heures et 28 minutes sans clopes.

La première tentative c’est soldé par un échèc à J3, rebelotte, donc.

Je me suis fait le coup de pouce « Allen Carr », mais au lieu de prendre « la méthode simple » je me suis tournée vers son remake de 2016 « dédié aux femmes ».

Alors, je ne sais pas trop comment vous en parler. Oui je comprends l’emballement autour de cette méthode, je comprends l’effet galvanisant, l’auteur répète toutes les méthodes et phrases clés des conférences « d’auto motivation » qui font un tabac (haha) aux Etats Unis (« soyez le meilleur, réalisez vos rêves, blabla »).

Il y a un effet galvanisant puisque c’est de l’auto suggestion, le livre, sous couvert de nous laisser décider, ouvre toutes les portes ouvertes en nous attirant là où il veut nous attirer, la réalité du tabac.

Pour résumé « vous pouvez trouver n’importe quelle excuse, ce que vous faites c’est nul, c’est mauvais, c’est destructeur, vous ne le faites pas par plaisir, ni par habitude, ni pas envie, ni pas besoin. Vous le faites car vous avez été influencé et vous êtes esclaves d’une cigarette dont vous voulez vous débarrasser »

Le truc qui marche avec ces conférences et ces livres comme ça, c’est l’effet de masse. C’est comme l’hypnose, si vous mettez 50 personnes dans une pièces et que vous essayez de les faire dormir, vous en aurez dans le tas, qui feront semblant. c’est l’effet de masse, le mimétisme, on n’aime pas se sentir le seul sur qui ça ne marche pas, on n’aime pas échouer.

Le livre est donc truffé de « merci Allen Carr, j’ai réussi à ne plus jamais fumer après la lecture du livre » et de « je n’y croyais pas, mais oui à la fin du livre j’ai compris que je ne fumerai plus ».

Et forcément, toi, tu lis le livre en te disant à chaque phrase « oui ok mais en quoi ça va m’aider ? » parce qu’il n’y a ni astuces, ni béquille, ni exercices d’auto motivation ou de respiration là dedans ! Et tu en viens à te dire « pourquoi ça a marché, qu’est ce qui a marché sur eux »

Ce qui a fonctionné c’est d’une part l’effet de masse « ça marche sur les autres, ça marchera sur toi » le fameux placebo, le magnifique placebo !

Ce qui fonctionne ensuite c’est l’effet « auto suffisant ». Le livre est fait pour qu’on se sente fier et génial en tant que non fumeur. Donc forcement on a une sorte d’orgie hormonale qui nous assaille à la fin du livre « je suis géniale, j’ai arrêter de fumer EASY et sans souffrance »

Y a pas que ça, bien sur. Le livre enfonce quelques portes. Certaines sont ouvertes (la nocivité du tabac, de la nicotine) et d’autres sont nouvelles (la dépendance n’existe pas, les habitudes n’existent pas, les symptômes de manques n’en sont pas – je vous en reparlerai de ça). A la fin du livre je me suis sentie mal.

La première raison : je suis une rebelle, je suis réfractaire à ce genre de méthode de masse, je me suis sentie « seule » et « en marge » comme celle qui refuse de faire la poule au spectacle d’hypnose.

La seconde raison : je n’avais plus ce poids sur mes épaules, ce poids que je porte depuis des années, à me dire que je vais souffrir, que la cigarette va me manquer à vie, que c’est un plaisir qui va me manquer, que chaque jour sera un combat. Quand j’ai arrêté pendant 5 ans, ça a été une douleur pendant 5 ans, pendant 5 ans la cigarette a obnubilé mes pensées et j’ai souffert de ce fantôme, croyant me sacrifier pour la bonne cause. C’est ce même sacrifice que je pensais refaire en ce mois de novembre sans tabac. Et en fait, non. Je me suis sentie con.

Non, je ne sacrifie rien. Il n’y a pas de plaisir à fumer, il n’y a rien à gagner à fumer, je mérite mieux que de passer ma vie à penser à un monstre destructeur et toxique. Je vaux mieux que ça, je peux faire autrement, je dois me dire que j’ai fait le bon choix, que je suis libre et que je suis non fumeuse.

J’ai volontairement écrit ce dernier paragraphe, parce que c’est exactement ce que j’ai ressenti à la fin du livre. « Je vaux mieux que les autres fumeurs qui vont rester coincés dans l’image de la cigarette, je vais bien vivre mon non-fumage ».

Je ne peux pas vous dire que le livre est magique, je crois encore une fois qu’il est intéressant de le lire pour au moins avec une explication différente des sons de cloche habituels et que pour le prix, vous pouvez essayer de le lire, ça ne vous tuera pas, au mieux vous rentrez dans le jeu, au pire vous perdrez une demi journée.

Au moment où est publié ce billet je suis tout prêt de franchir le merveilleux cap des 14 jours !

Jane The Virgin [merci Netflix]

Bon.

Je me souviens, c’était un soir, je me sentais pas hyper bien, j’avais beaucoup de fatigue accumulée, j’étais peut être même éméchée après une bière.

J’avais besoin de me remonter le moral, je cherchais un bon gros film catastrophe à regarder sur Netflix, et puis, je ne sais pas, j’ai cliqué là.

Ce que j’ai aimé ?

Cela va vite ! Dès le premier épisode on apprend le pourquoi de la virginité, on apprend la grossesse, on apprend pourquoi, comment, qui, et ça avance vite. Chaque épisode on avance vraiment (parfois des bons de plusieurs semaines) et chaque épisode à son lot de retournement de situation. Les intrigues sont DU GRAND N’IMPORTE QUOI mais bordel c’est juste trop bon.

Pour une fois qu’on ne s’attend pas à la suite ! Il y a les morts qui reviennent, les morts qui reviennent pas, ceux qu’on voudrait voir mourir, ceux qu’on ne veut pas voir mourir, les méchants qui deviennent gentils, les méchants qui font croire qu’ils sont gentils, les gentils vraiment gentils, les gentils qui deviennent méchants mais c’était pour de faux…

Je viens de terminer la saison 2. Je suis incapable de résumer la première saison tellement c’était riche et énorme, alors la seconde, même pas en rêve ! Mais je me suis bien marée, c’est en effet une série très drôle … bon avec des histoires de meurtres mais c’est très drôle dans la narration.

Il y a un narrateur, qui a des idées sur ce que doivent ou pas faire les personnages, c’est assez sympa, souvent le spectateur a envie de dire « non, bordel ne fait pas ça » et lui le fait !

Les personnages sont attachants, il y a un trio féminin qui représente vraiment la maternité dans toutes ses évolutions, ses forces et ses faiblesses (la grand mère, la mère, la fille) et le reste gravite autour d’elle.

Je ne vais pas vous décrire les personnages, ils évoluent tellement vite dans l’histoire que ça vous gâcherais la série ! Je vous invite à prendre un bon plaid, un bon pot de glace et de commencer la série rapidement.

(Évitez la présence des enfants, certains épisodes sont interdis au moins de 16 ans, à cause des meurtres hein y a pas de sexe, elle est vierge, et elle l’est toujours après 2 saisons …)

#GOT l’addiction improbable à la série improbable [attention spoiler]

C’était en 2014. On en entendait tellement parlé qu’on a tenté l’expérience Game of Thrones.

Le premier épisode a été un choc.

Forcément.

La première saison a déclenché une addiction qui a été proportionnelle au séisme narratif provoqué par la série.

J’ai trouvé qu’il y avait trop de sexe. Mais rassurez vous ça se calme autour de la saison 4. Ou alors ça devient tellement banal qu’on n’y fait plus attention.

Une copine m’a demandé l’histoire, elle n’a jamais regardé. J’ai fait la même réponse à ma mère.

C’est une sorte de guerre des clans, avec des méchants dont on souhaite la mort et des gentils qui meurent. C’est une série qui provoque des cris et des pleurs. C’est beaucoup de sang et de cruauté. Tout ce qui ne se fait pas, GOT le fait. Ça vaut le coup de la regarder quand on veut être déstabilisé et surpris par une série.

Ma mère a regardé les 3 premières saisons. Les noces pourpres a été l’épisode qui lui a fait arrêté la série. Écœurée qu’on puisse faire mourir des personnages attachants.

J’avoue que cet épisode a été difficile pour moi aussi. Mais j’ai tellement espéré une vengeance à la hauteur de cet apocalypse que j’ai continué la série.

La mort de Geoffrey a été un soulagement profond tellement il a nourrit un rejet en mon coeur.

La mort de Bolton a été orgasmique. BORDEL. Ce mec était psychopathe. Il a jeté un bébé à des chiens. Sérieusement.  Qui a eu l’idée de faire un méchant aussi taré ? Un cinglé pervers. Il me faisait très peur et sa mort a été un soulagement également.

C’est aussi ce qu’on cherche quand on regarde GOT, une vengeance perverse qui viendrait d’abattre et anéantir les gros méchants de la série.

Ce dernier épisode de la saison a eu sa mort. Moins dégueu que les autres mais tout aussi satisfaisante. Baelish. Le manipulateur. Le fourbe. Le malin. J’ai eu le coeur qui battait à mille à l’heure quand Sansa a promulgué la sentence. J’ai crû que c’était la dernière heure d’Arya. Je ne l’aurai pas supporté. J’aurai vraiment été écoeurée de cette action si elle avait eu lieu.

Mais c’est la force de cette série. Elle nous donne envie de vomir et de pleurer. On est bousculé et poussé dans nos retranchements. On a envie de chopper les scénaristes pour leur dire qu’ils en font trop et que non, c’est pas bien de faire mourir des gens comme ça.

On s’attache évidemment à certains personnages qu’on voit évoluer.

Arya est pour moi le personnage intouchable. Elle ne doit pas mourir. J’attends une fin pour elle à hauteur de tous ses combats inférieurs.

Sansa, honnêtement je m’en fiche. Elle a cumulé toutes les merdes pas possible et elle a toujours pas compris qu’elle n’était rien. Je ne dénigre pas sa souffrance. Son viol a été une des scènes les plus insoutenables de la serie. Mais elle a cet air niais qui me file la nausée. J’étais contente qu’elle ouvre les yeux sur Baelish mais quelques choses me dit que son désir de régner va foutre une belle merde dans la prochaine et dernière saison.

Au fil des épisodes on s’habitue aux chocs et on en vient à se préparer au pire. Je savais qu’Ingrid ne ferait pas long feu. Et je savais que John et Dany  (sérieusement ce surnom ?) coucheraient ensembles. Déjà si ça n’avait pas été le cas, le monde aurait crié au scandale puisque la base de cette série c’est le cul et personne n’aurait compris pourquoi pas eux ? Ils sont beaux. Le public les kiffe. Leur coeur est plutôt pur. Ils n’ont pas eu de chance dans leur vie. Bon, effectivement l’une est la tante de l’autre m’enfin bon… C’est pas comme si ils étaient frères et sœurs…

Il y a des personnages tellement complexes, Tyrion par exemple, à longtemps eu mon affection mais il attise aussi la méfiance. Finalement, il manipule plutôt bien son monde…

Et son frère Jamie… bon… franchement ? Tour à tour gentil à qui on donnerait sa confiance… Et pourtant… Pourtant c’est le frère de Cercei. Cercei la démoniaque.

Franchement, qui a pleuré pendant sa marche de la honte ? Qui a pleuré quand elle a été tondue ?

Cette femme est une sale conasse. Le dernier épisode diffusé nous montre à quel point cette sale garce est une intriguante qui mériterait de se prendre un bon coup dans la gueule. Nouvellement enceinte, elle prépare encore des saloperies, j’ai hâte de la voir mourir et souffrir (ça fait sadique quand je dis ça?)

La sorcière. Que dire ? C’est quand même un truc assez dingue de sacrifier un enfant … Mais alors ressusciter un homme… Et alors son delire de vieille ridée … qui a compris ?

Je passe sur l’oenuque, sur la corneille à 3 yeux, Samwel, the dog, Brienne, Vers gris et compagnie… ils sont tous importants. Ils dont tous géniaux et bien travaillés. Chaque histoire est tracée et vit sa vie jusqu’à en croiser une autre. Et tout devient plus fort.

Il y a les Dragons. 3. Puis 2. Puis 3 dont un qui crache un feu glacé. Feu. Glace. Oui. Je sais, mais je ne suis pas scénariste.

Il reste une saison. 7 épisodes. Ou 8. Ou 9. Peut être 10. Plus c’est long … Plus c’est bon ? Non ?

Vous pensez qu’il va se passer quoi ? Dany enceinte de John ? Mariage ? Vaincront ils les marcheurs blancs? Au prix de combien de morts ? Arya? Sansa ? Cercei aura t elle son bébé ? Se tapera t elle l’espèce de cinglé des îles de Fer ? Haaa et Theon ? Sa bite repoussera t elle ?

Vous aussi vous imaginez tout et n’importe quoi ? Parce que c’est Game of Thrones. Tout est possible.

Le mariage theme game of thrones , mais … mais oui !!!

La plancha [oui, non, pourquoi, comment, où, combien ?]

Bonjour, Gwen, 32 ans (et demi) première plancha début mai.

Deux jours après, j’allais en acheté une !

Plancha Moulinex 39€ à Super U

Je n’ai pas fait 14 comparatifs, je n’ai pas demandé de conseils ou d’avis, pour une fois, j’ai eu envie MAINTENANT TOUT DE SUITE et arrivée au magasin je n’avais le choix qu’entre deux modèles, j’ai pris le moins cher.

L’utilisation qu’on en fait est parfaitement contenue par ce modèle.

Non, il n’est pas grand. Il indique 5 personnes mais clairement, 5 personnes qui font cuire leur viande, leur poisson, leur légume, ça ne passe pas ! Nous sommes 2 adultes, avec 3 enfants. Ils ne manipulent pas la plancha. Nous le faisons pour eux, donc oui c’est adapté, on a la place pour faire le repas tout le monde (en étant seulement 2 à manipuler)

En conditions idéales (dîner en amoureux) la surface est parfaite, chacun y met ce qu’il veut, et on se démerde tranquille, façon raclette individuelle.

Oui ça chauffe bien, oui ça chauffe vite, et oui, ça refroidit vite aussi. Oui ça cuit bien et rapidement pour le peu qu’on est recoupé les aliments de manière assez fine.

Oui, c’est relou à nettoyer. Clairement, le Dragon a joué de la raclette pendant tout le repas (pour tout pousser dans le petit bac de recup dejà et avant de l’éteindre pour retirer le plus gros des dépots de cuisson) Ensuite, MERCI MOULINEX, je t’aime, hop ! Lave vaisselle ! Donc au final, nettoyage rapide qu’on peut déléguer.

Non, il n’y a pas de pince livrée avec et ça C’EST LE GROS POINT NEGATIF ! Franchement j’étais blasée. Et évidemment à la maison, on n’en n’a pas … donc note à moi même, en acheter. Pour cette première fois, nous avons degainé les spatules de silicone, les cuillères en bois … pas très pratique pour retourner une lanière de poivron. Mais le Dragon y tenait : PAS DE FER SUR LA PLANCHA ! (oui, il a crié, en vrai)

J’ai hâte de la tester à nouveau sur un repas d’amoureux mixte (viande pour mon homme, poisson pour moi) et même en burger party avec les enfants.

 

 

 

Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie [lecture]

J’ai lu ce livre en 2 jours. Il m’a dévoré les entrailles. J’ai eu mal. J’ai pleuré. Je l’ai trouvé fort et puissant. Une vraie gifle.

C’est pour moi le plus abouti et le plus poignant des livres de Virginie Grimaldi.

Un plongeon dans ce que la vie peut faire de plus douloureux, une histoire de vie si fragile malgré un caractère si fort …

Je ne sais pas si Virginie a souffert en l’écrivant mais il est criant de sincérité. J’ai eu l’impression d’une histoire vraie, d’un témoignage de ce que la vie peut entraîner comme douleurs. Comme si elle était passée exactement par toutes les sensations qu’elle a su parfaitement décrire.

Je me suis sentie happée par l’histoire. Je me suis sentie témoin. J’ai eu envie d’entrer sans frapper pour serrer l’héroïne, Pauline, dans mes bras et lui dire que ça allait bien se passer et que tout s’arrangerait.

Parfois dans la vie ça ne s’arrange pas comme on voudrait mais ça ne veut pas dire que ça finit mal.

Un livre à lire de toute urgence, juste pour rire, pour pleurer, pour avoir mal, pour se sentir bien, pour comprendre et pour apprendre.

A acheter ici