Archives de Catégorie: Tag et blabla du ouèbe

Le premier jour du reste de ma vie [lecture]

 

A lire d’urgence !

Je prépare une box pour les 40 ans d’une amie très chère qui a eu une année très difficile (découverte de la double vie de son mari, divorce et compagnie) et j’ai pris des conseils auprès des twittosiennes sur quelle lecture pourrait lui être bénéfique. Ce titre est revenu plusieurs fois.

Quand le livre de Virginie Grimaldi est sorti, il y a eu beaucoup (beaucoup) de bruit autour, il apparaissait partout, sur mon fils insta, sur mon twitter, et même sur fcb. Les gens que je suivais n’arrêtaient pas d’en parler. Du coup, je ne l’ai pas acheté. Oui, je sais, mais je suis comme ça, quand je vois un truc partout, à la fin ça me laisse une image négative du truc en question. J’ai la même chose avec les vernis PP, à chaque fois que je vois passer 12 fois le même flacon chez les blogueuses ongulaires, ça me donne des envies d’unfollow et je repars pour 5 ans de vaccination sur la marque. Presque 33 ans, toujours aucun PP et pourtant, sachez qu’ils me plaisent et me font envie. Mais trop c’est trop !

Bref, l’effet de masse est retombé, j’ai commandé le livre en version poche pour mon amie. Et puis jeudi soir, 18h j’ai ouvert le livre, juste pour feuilleter, et j’ai accroché au premier chapitre, puis au second … et vendredi matin à 7h30, je terminais le livre au fond de mon lit.

J’ai aimé !

(Vous apprécierez au passage ma manucure semi permanente qui vient d’avoir deux semaines)

Je ne vais pas vous raconter l’histoire, ce n’est pas possible. D’autant que pour moi le livre connait plusieurs débuts. Pour ceux (celles) qui l’ont lu, à titre d’exemple on pourrait commencer la lecture au salon de coiffure.

Bref, lisez le.

Le livre procure beaucoup de bonnes bouffées d’oxygène. J’ai aimé le ton léger, j’ai aimé le langage, le vocabulaire, j’ai accroché à tous les personnages et à leur évolution. J’ai aimé la fin du livre (et pourtant je suis très chiante en fin de livre) et j’ai aimé la trame. Tout est fait pour me plaire.

Bien sur que ce livre ne changera pas le cours de ma vie, il ne me fera pas changer, il ne me fera pas évoluer autrement que comme je l’ai décidé, mais il est un bon accompagnateur. Il permet de relâcher la pression, de se demander « et si ». Et si j’étais Camille ? Et si je finissais comme Marie ? Aurais je fais comme Anne ?

Finalement je suis un peu tous les personnages. Au départ je me sentais volontairement très proche de Marie, et puis côté langage j’ai vite compris que j’étais une Camille. Sauf sur la fin, où j’ai eu envie d’être une Anne.

Je suis plus de femmes que je pourrais le croire, et c’est ce qui m’a plus dans ce livre : une trame (volontairement ou pas) féministe, sur les combats qui sont propres aux femmes, sur leurs douleurs et leurs envies, sans en faire des tonnes, sans en avoir l’air … juste en faisait leur portrait de femme.

Ce livre n’est pas un anti-dépresseur mais vous passerez à coup sur un bon moment. Et qui sait, peut être qu’en le fermant vous aurez pris le billet d’avion qui vous faisait envie il y a 10 ans.

J’ai résumé tout ça sur Amazon en commentaire produit :

Vous avez envie d’une bouffée d’oxygène ? De fumer une cigarette ou de vider la bouteille de rosé ?
Vous hésitez entre vous marier avec Bernard ou quitter Jules ?
Ce livre est fait pour vous !

Ne dépensez pas 5000€ dans un voyage au Pérou, non, offrez vous ce livre pour une croisière dans le cœur des femmes !
Vous découvrirez qu’importe la douleur et la peine, qu’importe la colère et la honte, le chemin mène toujours quelque part !
Les aventures d’Anne, Marie et Camille vont vous vriller le cœur dans la bonne humeur !

On passe un très bon moment, et on en vient à regretter quand le livre et fini.
L’Auteure a délicieusement croqué les émotions de ses héroïnes, on est dans un tableau d’Amour au féminin avec beaucoup de subtilité mais beaucoup d’humour aussi.

Ne passez pas à coté, vous le regretteriez !

Je viens de commander les deux autres livres de Virginie Grimaldi, j’ai hâte de les recevoir !

Rooibos et gingembre (je t’offre une tasse de thé)

Quand j’ai commencé à me prendre en main  (santé, detox, bien être, surpoids…) j’ai mis sur la liste qu’il fallait que je force un peu plus sur l’eau. J’étais bien loin du litre et demi préconisé alors pour tricher un peu (parce que l’eau, j’ai vraiment du mal) j’ai décidé de me mettre aux thés.

J’ai commencé par me renseigner sur le matos (filtres, bouilloire) et sur le mode d’emploi  (températures idéales,  temps d’infusion) et enfin sur les sortes de thés  (blanc rouge vert noir …)

Un merci aux copines de twitter qui m’ont intercepté avant que je me fasse un thé vert à 21h, et j’ai donc découvert le formidable rooibos qui me fait personnellement dormir comme un bébé …

J’ai passé une commande chez la Compagnie anglaise des thés parce que j’avais vu sur les avis qu’ils étaient hyper rapides (et c’est vrai : commandes le dimanche, reçues le mardi) et que leurs thés n’étaient pas hors de prix et très bons.

On passe sur le matériel (bouilloire, filtre et compagnie… par contre la prochaine fois j’essaie de trouver un thermomètre à eau) Je me suis laissée guider par mes émotions. N’y connaissant de prime abord absolument rien, j’ai suivi les parfums que j’aime. J’ai donc acheté :

Je le prends l’après midi, il est idéal après le repas de midi, ou le matin vers 10h. Il est parfumé mais juste ce qu’il faut. Moi je fais ressortir le gingembre en laissant infuser un peu plus longtemps que prévu.

C’est un gros coup de coeur avec ce thé très parfumé. Je peux en boire 1 litre l’après midi, il est très bon, et son odeur est enivrante.

Il est vraiment très intense, je l’ai réservé pour les week end, à raison d’une tasse occasionnelle, il est très très bon. Il m’en reste encore (j’ai acheté 100g en janvier)

Alors là, c’était une révélation. J’ai adoré dès la première gorgée, et mon mari, qui n’est pas du tout adapte du thé, a été fondu d’amour également. Résultat, tout les soir, je fais infuser pour 1 litre et demi et nous buvons nos tasses en amoureux avant de nous coucher. Je ne pourrais pas m’en passer !

En cadeau j’ai reçu un thé au nougat, mais je le garde pour ma petite soeur, plus férue que moi sur les thés « sucrés » (il y a quand même un rooibos TIRAMISU qui me fait de l’œil mais peut être pour l’hiver prochain qui sait …)

J’y suis allée avec parcimonie, enfin, j’ai essayé, mais je m’étais aussi fait plaisir sur une superbe théière de près de 2 litres, donc j’avoue que c’est plus facile pour moi de me faire un litre et demi l’après midi, je les bois en moins de 2h, c’est tellement bon … J’ai repassé une commande début avril, cette fois avec de grosses quantités pour les thés coups de cœur (100g c’est trop peu quand on est addict).

J’ai recommandé APHRODITE, PERTOUCHKA et CHAI MASSALA. Et j’ai craqué sur deux nouvelles (chez moi) petites saveurs à découvrir …

Il est très doux, j’aime beaucoup. Il est parfait pour faire découvrir le thé à ma maman, il remplace sa verveine post repas. Il est très léger (perso, je laisse infuser plus longtemps pour qu’il prenne plus de corps)

C’est une valeur sure après les repas de famille ou les sorties endiablées, ça soulage l’estomac, les maux de ventre et ça remet d’aplombs l’organisme malmené. J’en bois à la place du CHAI MASSALA quand j’ai besoin de me « purifier ». Je trouve le terme detox un peu fort mais le citron fait bien le job, donc j’aime assez.

Cette fois j’ai pris des gros conditionnement (500 grammes) et j’ai donc investis dans des grosses boîtes. Bon, en fonction du thé, ça rentre ou pas. Le CHAI MASSALA, j’ai réussi à mettre les 500g dans la boîte. Le DETOX BIO, j’ai mis moins de la moitié. Les feuilles prennent de la place mais sont légères, l’idée c’est de préserver leur intégrité, sinon on mixe et ça passe, évidemment … J’ai eu le même souci avec le MUTIN qui ne passe pas en 100g dans la boîte. Donc j’utilise le sachet rouge pour l’instant. Là encore j’ai été agréablement surprise par un petit bonus en terme de quantité, c’est un souci du client que j’aime assez.

Si vous avez des doutes, des questions, besoin de conseils, vous pouvez contacter la COMPAGNIE ANGLAISE DES THES via leur facebook. ils sont très très réactifs, gentils et vraiment professionnels !

C’est sur que c’est un sacré budget (première commande près de 80€, la seconde autour des 120€) mais 80€ ramené sur 3 mois plein, 90 jours, on est à moins d’un euros par jour, ça reste un plaisir tout à fait accessible et bienfaisant.

Et vous, vous aimez le thés ? vous choisissez quoi ? vous achetez où ?

*billet non sponsorisé (franchement, vous croyez que je suis devenue influente à ce point là en 2 nuits ?)

Et si on passait aux petits créateurs ?

J’ai toujours pris plaisir à commander chez les petits artisans et les petits créateurs.

Ma mère me disait toujours qu’acheter un manteau au centre commercial c’était payer la nouvelle voiture du patron et acheter un manteau à un artisan c’était lui permettre de payer son loyer et d’habiller ses enfants.

J’ai toujours eu envie de faire quelque chose de bien pour le monde. Pour qu’il tourne plus rond. C’est aussi pour ça que je suis devenue créatrice et qu’on bascule doucement mais sûrement dans le zéro déchets.

Je suis consommatrice. J’aime acheter. J’aime offrir. J’ai toujours des paniers remplis sur les boutiques en ligne.

J’ai eu envie de vous présenter 3 de mes derniers achats.

***MILID : Le crayon breton***

Vous connaissez Milid, c’est plus pour moi qu’une créatrice. C’est une femme que j’apprécie beaucoup et que j’espère rencontrer à ma prochaine visite en Bretagne.

Elle est illustratrice tous supports. Elle personnalise et décore les objets du quotidien à l’envie. Ici on a les coquetiers, les agendas, les mugs et bientôt les bols. J’ai craqué pour ce portrait familial il y a quelques temps. Et oui, c’est nous. Émilie a travaillé à partir de photos. C’est très réussi. Nous on adore !

Je vous invite à lire mon témoignage coup de coeur chez les Fées : clic clic. 

Pour lui confier vos envies vous pouvez l’attraper sur Facebook ou sur son site qui vient d’ouvrir : https://milid.fr/

***MILLE ET UNE BOUGIE***

J’ai craqué sur une bougie parfumée. Elle est si belle que nous n’avons pas eu le courage de l’allumer. Nous la sniffons dans sa bonbonnière. Le parfum est enivrant. J’adore !

Si vous avez de bons yeux vous pourrez voir que j’ai la fibre poétique et que j’ai fait personnaliser la bougie.

La créatrice est gentille et réactive. Pleine de bons conseils et qui saura vous guider. Ses bougies-bijoux feront fureur cet été, shopez la votre avant qu’il n’y en ait plus ! Voici le lien de sa boutique : clic clic

**BREIZHLER : Peau à peau breton**

Ce porte feuille a une histoire particulière. En effet j’ai économisé durement sur chaque petites ventes de la boutique pour me l’offrir. Je me suis fait ce cadeau très très récemment, pour m’encourager à continuer à travailler dur.

Le plus difficile n’a pas été de choisir le modèle ni le motif ou la couleur… Non.  Ça a été d’attendre son arrivée.

J’hésitais beaucoup sur les teintes. J’ai donc demandé conseils. Et la personnalisation a aussi été choisie après avis de la créatrice. Je lui ai fait aveuglément confiance pour écrire mon FairyDesFolies, et j’ai bien fait non ?

J’ai craqué sur cette boutique il y a longtemps, mais ses créations de cuir se méritent. Alors j’ai pris le temps. Qui sait si la prochaine fois ça ne sera pas un joli sac à main ! Vous ne serez pas surpris si je vous montre le modèle …

Voici le lien pour la contacter : clic clic

****

Ma boutique personnelle est disponible ici : FairyDesFolies sur A Little Market

 

Epopia (le jour où ma fille est devenue Reine)

Aujourd’hui je lâche le bloc note et le manuel de marketing pour vous raconter mon expérience de maman. Et oui, FAIRYDESFOLIES c’est une super boutique mais c’est aussi Gwen, la maman de 3 trolls. (oui 3, on s’est dit que 2 c’était trop facile, no comment!)

Je suis (à l’origine) une grande amatrice de livres, je les dévore et, c’est l’inconvénient majeur, je peux en lire un par jour sans souci. J’ai toujours essayé de faire en sorte, de la même façon que ma mère m’a transmis cette passion, de la transmettre à mes enfants. Et je dois dire que j’en suis très fière, même si ça commence à nous coûter cher…

EPOPIA

Je suis tombée par hasard au moment de Noël sur une publicité facebook sur EPOPIA. L’idée de départ (en très très simplifié) c’est une aventure qui se passe par courrier, sorte de « livre dont vous êtes le héros » avec des décisions à prendre, des adversaires, des conseillers, mais surtout, une issue toujours positive quoi qu’il arrive (l’enfant ne fera JAMAIS de mauvais choix).

epopia

Ma fille vient d’avoir 10 ans. Elle adore lire, et elle aime par dessus tout écrire. J’ai de suite su que cette aventure serait magique pour elle. Je me suis renseignée, sur le site EPOPIA et sur internet (j’ai cherché les avis des utilisateurs). Et puis bon, clairement, j’étais séduite ! Evidemment ! Comment ne pas l’être ? Franchement, si le concept était développé pour les adultes je serais trop contente d’y participer !!!!

Les Histoires

Actuellement il y a deux trames différentes, roi/reine d’un royaume et directeur/directrice d’un zoo. D’autres  intrigues sont en projets (il parait qu’une histoire de dinosaures seraient à l’étude). Connaissant ma fille, j’ai forcément opté (enfin, nous, mon mari et moi – mon homme qui a été complètement séduit aussi !) pour le royaume à gouverner. EVIDEMMENT !

epopia2

Pour ce qui est des tarifs, il y a (aujourd’hui) 3 formules. Nous avons choisi l’intermédiaire car même si j’espérais que ma fille allait adhérer, j’avais cette appréhension de me dire que peut être elle n’allait rien comprendre et ne pas vouloir rentrer dans le jeu (j’aurais été hyper déçue). Nous avons souscrit la formule « 3 envois » (39.99€)  mais je l’ai vite regretté quand j’ai vu ma fille se jeter à corps perdu dans l’histoire. A la fin de cet abonnement vous pouvez le prolonger de la façon dont vous le souhaitez, nous prendrons alors la formule contenant 12 envois pour poursuivre l’aventure commencée.

Sachez que la fin de l’aventure c’est vous qui la choisissez, si l’enfant en a marre (ou que vous ne souhaitez plus payer) vous pouvez demander l’envoi d’un courrier final qui terminera l’aventure de façon positive à n’importe quel moment de l’histoire. Nous on en n’est pas là, on a justement envie de prolonger encore et encore et encore …

Tentez l’aventure !

Alors, maintenant que vous savez ce que c’est dans les grandes lignes, je vais vous dire comment ça se passe pour nous, pour nous parents et pour ma fille.

Déjà, moi, en tant que le parent qui a passé la commande, c’était à moi de paramétrer certains détails (le prénom de l’enfant, sa couleur préférée, son plat préféré, le nom du royaume …). Le site est ergonomique, très intuitif (un grand parent pourra le faire facilement pour un enfant) Une fois que tout ça est fait, il se met en place un suivi par mail avec des conseils et une sorte de guide pour vous aider à mettre en place l’histoire, à lire les courriers, à répondre avec l’enfant. Il y a un teasing que vous pouvez organiser chez vous. Le site vous invite à télécharger un article de presse qui parle des personnages principaux de l’histoire et il y est mentionné qu’un roi ou une reine va être bientôt choisie. J’ai imprimé cet article et je l’ai glissé dans une enveloppe avec le blason de l’aventure, hop, un soir en rentrant de l’école, ma grande est allée relever le courrier.

epopia4

La magie a pris de suite, elle a plongé dans l’histoire instantanément, sans doutes, sans questionnement. Il s’est passée une vingtaine de jours avant que le premier courrier arrive, elle n’a eu de cesse de demander chaque matin si elle aurait VRAIMENT la chance d’être choisie. Et bien sur, ce jour là est arrivé …

epopia5

L’enveloppe est géante, elle contient beaucoup beaucoup BEAUCOUP de choses ! Dejà les courriers, il y en a un de chaque personnage, parfois c’est assez long d’ailleurs. Mais ça n’a pas découragé ma fille qui les a enchaîné !!! Le conseil par mail est de laisser l’enfant choisir s’il veut tout lire ou lire une partie. Le vocabulaire est étudié pour l’enfant (vous le choisissez au moment de souscrire l’abonnement) mais la longueur des lettres peut effrayer. Vous pouvez, en tant que parent, faire la lecture à votre enfant. Il y a bien sur des cadeaux, une carte du royaume, des autocollants, une couronne et un guide pour construire son bouclier … La couronne a trouvé sa place dans les 5 minutes. Le bouclier lui, attend encore son heure de gloire…

La magie des lettres

La magie des lettres

Epopia

Epopia

Licorne et escargot

Ma fille a choisi de répondre et de raconter sa vie en même temps, en plusieurs jours. Ce sont 4 pages qui sont reparties, avec des dessins en bonus. La clé de l’aventure ce sont des choix à faire, l’histoire est ainsi complètement personnalisée et UNIQUE. Pour le premier courrier c’est « facile ». La couleur du château ? Rose. L’animal de compagnie de Sa Majesté ? Une licorne. Mais aussi Envoyer l’armée au nord ou à l’est ? Là, ça se complique. Deux personnages détaillent leur argumentaire, l’enfant doit prendre position. Ma fille a bloqué. A cet instant elle s’est senti incapable de décider. C’était trop important, une décision trop grave, la vie des gens était en jeu.

Conseils par mail pour les parents

Les conseils du site sont très bien fait. Ainsi, pour l’aspect psychologie, c’est à vous et à l’enfant de décider si l’aventure est un jeu ou si c’est « reel ». Vous retrouverez ces conseils par mail avec le suivi de l’histoire.

Epopia joue avec cette frontière entre rêve et réalité et naturellement je me suis également posé cette question. J’ai donc présenté EPOPIA à un pédopsychiatre de renom, le Professeur Bursztejn, qui m’a personnellement confirmé que c’était un très bon moyen pour stimuler l’imagination des enfants. Youpi !
La seule limite à respecter, et que nous rappelons toujours aux parents, est de ne pas mentir à leur enfant. Si l’enfant est enthousiaste et demande si c’est vrai, nous proposons de lui demander ce que lui en pense et ce qu’il aimerait, sans chercher à poser de certitude. Si, au contraire, l’enfant est inquiet, il faut lui expliquer clairement que c’est un jeu, mais dont il est le héros. Les parents connaissent mieux leurs enfants que nous et savent généralement trouver la bonne distance. Enfin, encouragez l’enfant à partager ses doutes avec les personnages de l’histoire, en leur demandant leurs avis. Ils sauront lui répondre intelligemment sur cette notion de vrai et de faux, avec philosophie et humour.

J’ai rassuré ma fille, elle a été choisi donc elle en est capable, mais je suis là et son papa aussi, pour l’aider et la conseiller. Je lui ai demandé de raconter ses doutes aux personnages. Mais non, elle a juste écrit que c’était dur de choisir MAIS elle a donné sa décision (qu’elle a justifié avec une histoire d’escargots d’ailleurs, no comment) Elle en a d’ailleurs pris plein d’autres (que personne ne lui demandait de prendre) comme l’instauration d’une soirée macdo par semaine xD

C’est son aventure, elle en fait ce qu’elle veut. J’ai juste mis un point d’honneur à lui faire tout écrire d’abord au brouillon pour recopier ensuite au propre. C’était ma seule exigence. Le reste ELLE décidait. Les écrivains d’EPOPIA, n’ont pas d’exigence sur l’orthographe, ni sur le vocabulaire, ni sur la longueur des lettres. Vous pouvez tout à fait laisser votre enfant seul.

Notre famille est un peu trop rapide. LOL. Ainsi le courrier du retour était déjà envoyé quand j’ai reçu pour consigne de prendre les lettres de ma fille en photos (option en conception actuellement : à la fin de l’aventure, quand vous le décidez, un livre pourra vous être proposé avec les courriers de votre enfant et en plus ça fait une garantie pour vous si la Poste perdait le courrier). OUPS. J’ai alerté de suite le site et une solution a été trouvé. Je me fais une tape sur la main et je promets d’y penser au prochain courrier ! Sachez que vous n’êtes pas obligé de faire un retour par courrier, vous pouvez répondre par l’interface du site (et économiser les timbres) en scannant le courrier de l’enfant ou en notant simplement ses réponses. Moi c’est justement le coté épistolaire qui m’a séduit… d’ailleurs on ne s’est pas privé. Les courriers ont été placé dans une enveloppe 21/29cm avec sceau à la cire de bougie et ruban rose. Puis cette enveloppe a été placée dans … mes enveloppes bulles d’expédition pour la boutique. par sécurité j’ai fait un affranchissement lettre suivie (1.86 €)

epopia3

J’ai eu une notification comme quoi le courrier de ma fille était bien arrivée (j’apprécie cette façon de rassurer les parents, d’être à leurs cotés pour cette aventure) et maintenant on a juste hâte de recevoir la suite !!! Je suis la Reine des pare pipi mais ma fille est la Reine de D… (Son royaume top secret)

10 jours après je recevais la notification comme quoi le retour était en cours, et il vient tout juste d’arrive à la maison ! Je sais qu’il y a un masque, et qu’il y a une énigme qui tourne autour d’un légume. Je n’en dit pas plus, sauf si vous me suppliez ! Mais faudrait que ma fille me laisse lire ses courriers …

Si vous avez envie de suivre avec moi cette aventure, je publie assez régulièrement sur instagram, suivez moi ! 

Bises du royaume,

Gwen

Créatrice Textile pour FAIRYDESFOLIES

Les Fées et le travail à la maison

Je vous avais promis des surprises sur le blog des Fées.

Je vous invite à découvrir l’article de Milacréa sur l’organisation de travail à la maison.

Morceaux choisis

Le travail à la maison en France (et là, j’insiste sur ce point car dans d’autres pays cela est devenu monnaie courante) est dénigré. Que ce soit un réveil à 2h30, à 5h, 6h ou même 8h d’ailleurs, pourquoi ne pas profiter et avoir le luxe de ne pas avoir de réveil ? Le simple fait de travailler à la maison n’est pas rentré dans les mœurs ; et les réflexions du style « tu as le temps », « tu n’es pas fatigué » sont pour le moment malheureusement inévitables.

Vous pourrez retrouver des témoignages ainsi que de précieux conseils pour vous adapter rapidement à votre situation.

N’hésitez pas à laisser un commentaire, pour encourager les Fées !

[CONCOURS] Arrêtez tout ! Venez voir par là deux minutes…

Il vous reste quelques heures pour jouer (oui, pardon, j’aurai dû vous le dire avant, mais si vous me suiviez sur Twitter et FCB vous l’auriez su)

Concours DQJMM

ce serait dommage de passer à côté !

Une seule adresse, un seul rendez vous !

Bonne chance !

J’ai fait de la lessive toute seule (ou presque)

Cela fait un moment que je me dis qu’il faut que je passe à la lessive maison. Déjà par conviction personnelle (le ras le bol de la dominance des grosses marques sur le marché), ensuite d’un point de vue financier (le prix de revient de lessive c’est peanuts, et pourtant c’est comme le gel douche, ils vendent ça a des prix exorbitants) et enfin d’un point de vue sanitaire (j’aime bien savoir ce que j’ai vraiment dans mon bidon de lessive, comme dans mon assiette)

J’ai fait le tour des copines qui font cette démarche depuis longtemps, pour avoir une recette infaillible, j’ai fait le tour d’internet et finalement .. J’ai fait à ma façon quand même. Je suis irrécupérable. Mais tellement sympa que je partage avec vous !

Comment faire sa lessive maison

Comment faire sa lessive maison

Côté liste de courses

J’aurai pu tout acheter sur internet, peut être moins cher, mais j’ai joué la carte de l’habitude en allant au supermarché Super U du coin, en me disant que : plus c’était simple, mieux c’était pour ce premier test grandeur nature.

  • savon de Marseille (surtout pas le blanc à l’huile de Palme) – j’ai acheté 800g pour 2,18 €
  • bicarbonate de soude ( marque bio rayon hygiène) – 500g pour 3,60 €
  • vinaigre blanc rayon alimentaire – 1 litre pour 0,34 €
  • Un flacon d’huiles essentielles SO BIO synergie purifiante 7 – 10ml pour 8,15 €

Soit un total de 14,12 €

J’ai fait 9 litres de lessive, j’ai encore de quoi en faire 9 autres.

Il me faudra racheter ensuite du savon.

Pour information j’achetais de la lessive Super Croix Maroc à 8,31 € le bidon de 3 litres (par habitude et par affection envers l’odeur)

NDLR : J’ai choisi le flacon d’huiles essentielles au hasard. D’une part parce que je n’y connais pas plus que ceux qui regardent sur Google, et d’autre part parce que je n’avais aucun avis objectif autour de moi sur ce qui était à éviter ou à privilégier. J’ai choisi le flacon « purifiant » je me suis dit que ça me parlait bien pour le linge et/ou la maison. J’ai ensuite découvert que le Tee Tree ou l’Eucalyptus avait très bonne presse. Trop tard pour cette fois.

Protocole pour 9 litres de lessive

Préparez une cocotte/marmite et pensez à préparer vos bidons (lavés, débouchés, avec un entonnoir éventuellement)

Commencer par râper 400g de savon. Je ne vous cache pas, c’est le plus long. J’avais donc décidé d’embaucher mon fils de 6 ans, ça tombe bien sa maitresse était absente.

Le fils, rappeur officiel !

Le fils, rappeur officiel !

Le travail des enfants, un scandale

Le travail des enfants, un scandale

Faire bouillir 2 litres d’eau. Dissoudre les paillettes de savon avec un fouet. Rallongez avec 3 litres d’eau bouillante petit à petit. Faire chauffer 6 cuillères à soupe de vinaigre blanc.

Vinaigre blanc

Vinaigre blanc

Attendre d’avoir ajouté 6 cuillères à soupe de bicarbonate de soude et bien mélangé pour ajouter le vinaigre. Attention ça mousse d’un coup.

Bicarbonate de soude

Bicarbonate de soude

Moi là, j’ai laissé tomber le fouet et j’ai utilisé mon mixer plongeant triblade de chez KenWood. Je l’utilise déjà pour le liniment, j’ai trouvé ça beaucoup plus pratique que le fouet. Et je n’ai pas eu d’effet de bi-phase. J’ai terminé par 4 gouttes d’huiles essentielles. J’ai continué avec mon mixer environ 4 minutes.

HE Purifiantes

HE Purifiantes

J’ai rempli mes bidons en remplissant un bec verseur directement dans la cocotte et j’ai remplis mes bidons à égalités. Les 5 litres de liquides dans 3 bidons. La lessive est en l’état « concentrée ». Pour ma part j’ai rallongé chaque bidon avec de l’eau froide pour arriver à presque 9L de lessive liquide au total, je n’ai pas rempli au max les bidons, on m’a conseillé de laisser de la place pour pouvoir agiter et éventuellement diluer encore ma lessive.

Le stockage se fait simplement dans votre buanderie, ou à l’emplacement habituel. Privilégiez le noir. Pensez aussi à secouer votre flacon avant usage, des matières peuvent se solidifier, ça ne gène ni la lessive ni votre machine à laver mais ça pourrait coincer dans le goulot du flacon.

NDLR : la recette est un mixe entre internet (4 sites différents) les copines (au moins 3) et mon fils qui versait, mesurait, pesait les ingrédients. J’ai décidé de faire 9 litres d’un coup parce que j’avais 1/ les flacons disponibles et 2/ la flemme à l’idée de recommencer toutes les semaines

NDLR2 : j’ai passé 1h en cuisine et 20 min en magasin. soit 12.86 € concernant la main d’œuvre, à répartir sur 9 litres (puis que nous n’avons pas râpé de savon pour faire 18 litres) soit 1.42€ le litre (4.26€ le bidon) sachant que plus on fait en quantité, plus le cout par litre baisse, car la seule donnée temporelle qui augmente c’est le râpage de savon (la mise en bouteille aussi, mais ça va vite, ça).

Test en machine à laver

L’aspect est liquide, très liquide, quand on a l’habitude d’acheter des produits épais, façon gel, ça surprend. Et ça éclabousse. Je n’ai pas, à froid en bidon, d’odeur particulière dû aux gouttes d’huiles essentielles. On sent bien le savon de Marseille par contre.

J’ai forcé un peu la situation pour pouvoir faire des lessives tests le jour J.

J’ai d’abord lavé nos vêtements (sauf sous vêtements), ceux que je passe à 35 degrés habituellement, et je n’ai pas vu de différence avec la lessive Super Croix Maroc. Le lavage c’est donc Ok. Côté odeur, évidemment ça ne sent pas le Maroc. Ça sent le propre, le frais, ça me suffit complètement :

J’ai poursuivi le test sur une lessive de blanc (linge de maison, sous vêtements) le linge qui passe à 90 degrés chez moi. Rien à dire côté propreté, le linge est niquel, le blanc est blanc. Odeur de propre, de frais toujours présente mais pas de plantes ni de savon.

Bilan

Lors des lessives suivantes je me suis retrouvée avec une lessive solide. J’ai rallongé avec de l’eau froide, secoué vigoureusement et j’ai pu m’en servir, mais je ferai avec plus d’eau la prochaine fois pour voir si ça vient de là. Je suis contente d’avoir laissé la place pour mettre de l’eau, sinon j’étais bonne pour un bain marie. Il est possible qu’il faille attendre que le mélange refroidisse pour mixer encore avant la mise en bouteille, ce que je n’ai pas fait. J’éditerai en fonction du prochain test.

Je suis assez contente d’avoir fait MA lessive. Je pourrais pousser le vice à mettre des étiquettes et à la vendre sur internet tellement elle me plait.

J’aime le fait de savoir ce qui la compose, et de maitriser la consommation financière de mon foyer. Je compte donc continuer cette expérience en réalisant le gel douche familial. Je reviendrais partager l’expérience avec vous, à l’occasion.

Bisous.

Edit : à la deuxième séance de fabrication, j’ai bien attendu que le mélange refroidisse avant la mise en bouteille et je n’ai eu aucun souci de solidification !

 

Enregistrer