Archives de Catégorie: Sorties

Viens, je t’emmène au Stade Michelin voir l’#ASM

Mon homme avait dejà eu l’occasion d’aller soutenir les jaunards de la Team #YellowArmy en plusieurs occasions avec nos enfants. Me concernant, c’était la première fois.

On a eu un vrai coup de chance puisque nous avons décidé d’aller voir le match du 31 décembre au dernier moment. Nous avons pris les places le 22 decembre. Il ne restait plus grand chose, mais franchement 5 places dans un stade qui finira complet, je suis dejà bien contente d’y être allée !

J’ai acheté les places sur la billeterie de l’ASM. Je ne vais pas mentir 197.50€ pour 5. Aussi cher que l’hébergement pour deux nuits dans un super hôtel dont je vous ai dejà parlé. On aurait pu ne prendre « que » 4 places (mon bébé fille a passé 65 min sur nos genoux). Mais la sécurité d’une place en plus si besoin (pour qu’elle se mette debout et hurle « Montferrand Montferrand » par exemple) m’a fait ouvrir le porte feuille.

Je regrette de ne pas avoir trouvé de tarif réduit, alors je sais bien que les enfants prennent la même place que les adultes, mais 39.50€ ça reste un tarif élevé pour un rugby qui se veut « familial » et nous n’iront pas au Stade aussi souvent qu’on le voudrait pour cette raison.

Côté pratique, nous avons pris le Tram à 13h30, à 14h nous étions au Stade.

Il y avait la musique, les supporters, il y avait le car de Castres.

Je regrette que la boutique n’ai pas été ouverte, on aurait pu y aller dès notre arrivée. Finallement à 14h30 on a passé les portes et mon homme s’est rendu en boutique côté stade pour un drapeau. Supporter on vous dit !

J’en ai profité pour descendre au pesage avec mon bébé fille qui voulait piquer un ballon et aller jouer sur la pelouse. OUPS. On avait oublié de la briefer, on vient regarder pas jouer. Aie !

On était aux gradins vers 15h, le stade à commencé à sa remplir assez vite. On en a profité pour aller aux toilettes (très vite accessible depuis nos places) et boire un coup avant le coup de sifflet.

La première mi-temps était intense et on a vraiment eu le cœur qui vrillait. La seconde mi-temps était floue, décevante et agaçante.

J’ai aimé l’intensité du match, mais j’ai été déçue par la prestation sur le terrain.

C’est la première fois que j’assiste à une défaite de l’équipe que je suis venue supporter, ça fait quelque chose.

On a eu un moment assez magique, quand il y a eu la coupure des lampes et que nous avons allumé nos lampes de téléphones. J’en avais des frissons.

Les enfants ont aimé le spectacle, ils aiment aller au stade donc on savait leur faire plaisir. La grande a pleuré (parce qu’on a perdu) et les deux petits ont chanté jusqu’à s’endormir de fatigue.

*On était tribune Limagrain basse 15 / places 18 à 22 en catégorie 4.

Publicités

2 jours à #Clermont pour changer d’année !

Techniquement le passage 2016/2017 on était au club de rugby, donc on était sorti… le passage 2015/2016 on recevait des amis… le passage 2014/2015 je n’ai aucune idée de où on était (mais on avait un bébé, alors je crois qu’on a pas bougé) …

Mais cette année, cette année je voulais être ailleurs que dans cet appartement, ailleurs que dans ce village, ailleurs qu’ici. Je voulais fêter la fin de 2017 et les grands projets de 2018, j’avais envie d’être avec mon homme et mes enfants, de voir un feu d’artifice et de faire ça bien !

J’en avais parlé à mon homme en novembre, il avait gromelé un truc genre « ouais mais non ». J’avais parlé de Lyon, même de Clermont … Tant pis. j’avais ravalé mon envie d’ailleurs en me disant qu’au pire j’irai mettre le feu chez les voisins. Haha.

Le 22 decembre, mon homme me dit que c’est « dommage » car il y a un match le 31 à Clermont, que si on s’y etait pris à temps on aurait pu y aller.

(HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA => cri interieur)

Qu’à cela ne tienne, quelques clics sur le site de l’ASM, quelques clics sur Tripadvisor. Hotel pour 5 c’est d’habitude dur à trouver (la dernière fois j’ai passé 2h) et là, coup de chance, un truc à moins de 200€ pour les 2 nuits du réveillon ! Vite le match, hop, 5 places (là où il y a de la place, finalement ça nous coûte plus cher d’aller au match que d’aller à l’hôtel).

Et donc le 30 nous quittons l’appartement dans la matinée, nous arrivons sur Clermont en début d’après midi, en vadrouille l’après midi (petit train, Jaude, marché de Noël…) . Le 31 au matin nous avons fait une grande ballade à pied, nous avons été au match l’après midi et réveillonné dans notre chambre (nous n’avons pas eu d’informations concernant le feu d’artifice, d’après l’hôtel il avait été annulé et finalement de la chambre, nous avons entendu quelques bruits laissant entendre que peut être, un feu d’artifice avait lieu, au milieu de la tempête… On était mieux au chaud !)

********

Côté repas du réveillon :  l’Avocat 

Repas du 31 decembre / burgers et foie gras saumon

Nous avions choisi un service de livraison indépendant pour profiter de la cuisine bien notée de ce restaurant un 31 décembre sans quitter notre hôtel.
Je ne jugerai pas l’attente interminable (commande demandée à 20h, annoncée à 20h30, livrée à 22h après deux relances téléphoniques auprès du resto) ni le service, je garde ça pour le jour où nous reviendrons et pourrons tester le resto « en live ».

Côté menu, nous avons pris du foie gras, du saumon et de la charcuterie. Les deux premiers étaient bons (sans toute fois sembler exceptionnels), mais la charcuterie terriblement insipide.

Nous avions pris des cheesburgers pour les enfants (qui ont adoré), un Classico et un Montagnard. Les frites étaient froides mais les burgers vraiment bons (même si le steak saignant ce n’est pas du tout ma tasse de thé!!!)

3 petits pots de glace pour les enfants, un tiramisu qui a été transformé en tarte citron par manque de stock (pour un produit maison, c’est surprenant) et un fromage blanc crème de marron. Voilà pour les desserts.

Une note à 103€ si on compte les boissons pour 5 personnes.

Les burgers sont vraiment très très bons et ça nous a convaincu de revenir essayer.

(ps, au moment où j’ecris l’article j’attends toujours le contact promis par Allo-Resto pour palier à l’attente indélicate de la livraison ainsi qu’au prix payé contre le prix facturé suite à la modification de dessert)

*****

Repas sur place le 31 décembre à midi : Le lion

Rentrés par hasard dans ce restaurant le 31 décembre à 11h30, l’accueil a été un peu froid, c’est vrai… On nous annonce que le service commence à 12h. On ne s’inquiète pas, on demande à prendre l’apéritif en attendant. Nous étions en couple avec nos 3 enfants.

Finalement personne n’est jamais venu prendre notre choix avant le début du service, on a donc séché l’apéro. La carte est assez vaste mais finalement bien faite donc on peut aller à l’essentiel. Nous optons tous pour des pizzas.

Le service est plutôt rapide, et tant mieux, nous étions pressés (et affamés).
Les enfants ont eu une pizza de leur choix mais taille enfant, en forme de bonbon. Evidemment ça leur a beaucoup plus, tant sur le gout que sur la forme. Ma grande fille a préféré un cornet de frites, présentations sympa, frites maison, et apparemment très bonnes puisqu’elles n’en n’a pas laissé.

La pizza auvergnate était très bonne. Rien à redire !
Garniture suffisante, pâte souple, taille conséquente !

Le prix n’était pas exorbitant (67.40€) et on a pu régler en chèque déjeuner.

Serveur très sympathique, souriant pour la majorité de ceux présents.

***

Repas dans la chambre, le 30 au soir : Susho Ohashi

C’est fou, quand on est venu sur Clermont à Pâques, on a fait livrer la même chose par ce resto. Et c’était divain.

Et là, grosse deception.

On est fan de japonais et on n’a même pas pu manger la moitié !

Les sushis étaient grossiers et il y avait clairement un problème de fraîcheur. La glace est arrivée liquide , à boire à la paille ! On a été très très déçus !

Surtout vu le prix qu’on a mis dedans encore une fois !

repas du 30 decembre / japonais

***

Le repas du midi du 30 décembre avait été « pris » sur l’aire d’autoroute Avia-Casino-Monop de Neronde « Coeur de Blé ». C’était immangeable, on a laissé nos assiettes presque sans y toucher, j’ai gardé le tichet de caisse, j’essaie de trouver comment contacter un responsable tellement c’était absolument lamentable. On a fait Mcdo pour remplir nos estomacs en arrivant sur Clermont.

***

Il y a beaucoup de resto, de bars qui ont l’air incroyable ! Je crois qu’il faudrait qu’on y retourne en amoureux avec mon Dragon … A bon entendeur 😉 12

Hotel Comfort #Clermont Saint Jacques

209.00€ taxe de séjour incluse, hors petit dej, pour 5 personnes (1 lit double + 3 lits simples, avec porte de séparation) deux nuits du 30 décembre au 1er janvier en plein centre de Clermont

Qui dit mieux ?

J’ai cherché directement via booking, plateforme assez fiable me concernant et qui permet de gagner du temps avec les outils de comparaison. j’ai trouvé mon bonheur en moins de 5 minutes (et croyez moi qu’une familiale pour 5 la nuit du réveillon dans une ville comme Clermont, ce n’était pas gagné)

Arrivée le 30 à 13h30, sachant que l’heure d’arrivée pour la chambre était 14h, il est « normal » que la chambre ne soit pas prête, pourtant le maître d’hôtel nous a accueilli et a procéder à une modification pour qu’on puisse profiter immédiatement de la chambre. A 13h40 on posait nos bagages !

Très jolie surprise pour les enfants, nous avons reçu un joli coffret de soins pour chacun contenant : un gel douche/cheveux (qui sent très bon), un gant de toilette très sympa et un savon en forme de crocodile absolument génial (et vert). Les enfants ont adoré (et moi j’ai trouvé ça super sympa!)

Nous avons pris possession de la Chambre 215, avec un côté « parental » lit double, salle de bain et un côté « enfants » avec 3 lits simples. Les deux pièces communiquent et peuvent aussi fermer. Il y a deux portes d’ailleurs, une coté enfants, une côté parents 😉 C’est idéal pour nous pour garder un peu d’intimité, c’est PARFAIT ! Si vous le faites avec des ado, sachez qu’ils ont donc la possibilité de’utiliser une porte pour accéder au couloir et donc de sortir/rentrer de la chambre à leur guise (avec nos « petits » enfants nous avions verrouillé cette issue)

La chambre est assez spacieuse (au total je pense qu’on est sur 40m²), il y a des rangements (nous avons vider les valises et ranger le linge pour 3 jours pour 5 personnes), on peut circuler facilement (même à 5)

Les pièces sont bien entretenues, tout est propre (même le dessus des armoires, visibles par l’œil de tigre du dragon et son mètre 92) la moquette est bien entretenue (et ne fait pas vieille) et la salle de bain également (zero cheveux dans la douche !! whouwhou !!!) C’est presque dommage qu’il n’y avait pas de bonde pour fermer la baignoire, j’aurai aimé que les enfants puisse prendre un bain. Le système de douche n’est cependant pas très adapté à la pièce, il n’y a pas de rideau (je ne sais pas pourquoi il n’y en a jamais dans les hôtels ?) et on se retrouve avec l’effet piscine sur le carrelage. heureusement pour nous, cet hôtel avait prévu 5 grandes serviettes de bain et 5 petites serviettes de toilettes, qu’on a pu utiliser comme tapis, du coup .

Le gros bonus qui fait plaisir c’est que la chambre a été faite après notre première nuit, nous avons retrouvé des lits propres et faits, une salle de bain nettoyée, des serviettes propres et sèches en grande quantité (avec un tapis de douche en plus).

La literie est très confortable, le linge de lit sent bon, le thermostat a parfaitement fonctionné pendant les deux jours (coté clim comme coté chauffage)

C’était appréciable d’avoir un écran dans chaque pièce, les enfants ont pu profiter de Gulli le temps des douches, et les parents réveillonner avec Herbert Léonard tranquille. Ou de regarder le rugby.

Le petit déjeuner est très copieux.

Côté salé : œufs, bacon, fromages délicieux de la région (4 choix possibles les 2 matins concernés), charcuterie…

Côté sucré : laitages (yaourt, fromage blanc, yaourt au lait de je ne sais plus quoi, yaourt soja), compotes, viennoiseries (croissants, chaussons au pommes), brioches (aux pralines roses), céréales (muesli, pétales de mais, pétales chocolat), gâteaux (chocolat, pain d’épices).

Vous serez ravis !

Le pain est très diversifié  : baguettes, céréales, seigle, campagne, même biscotte) et il y a même du beurre salé (croyez moi, ça fait son effet !) Il y a 3 choix de confiture (myrtille, abricot, fraise) et même du Nutella. Il y a aussi une grosse corbeille de fruits frais (poire, pomme, clémentine, litchi…).

Tout est à volonté, le café et le jus de fruit (pomme, orange ou multivitaminé) aussi. Le prix est de 10€ adulte, 5€ enfant en sachant que notre petite dernière de 3 ans n’a pas payé (et c’est goinfré de clémentines)

Et en plus les horaires sont larges, dès 6h30 !!! C’est top quand on se lève de bonheur et qu’on veut laisser les enfants dormir par exemple. Bon, je suis mauvaise langue, tout le monde a bien dormi et on a pris le petit dej en famille.

Les déjeuners n’ont pas été pris au restaurant de l’hotel, je ne sais pas ce qu’il vaut (hormis le petit dej)  nous avons été en ville (je ferai un article dessus) et pour les dîners nous sommes adeptes d’ allo resto, nous avons donc fait livrer en chambre nos repas.

La chambre que nous occupions donnait sur la rue, et le tram. Aucun bruit n’a été constaté. Et malgré le vent du réveillon nous avons dormi paisiblement ! Avec les enfants, nous avons apprécié ne pas avoir à marcher, l’arrêt de tram est situé face à la porte de l’hotel.  Nous avions pris un ticket 24h familial et grâce à la ligne A il nous a fallu une dizaine de minutes pour rejoindre la place Jaude (20 min pour rejoindre le Stade Michelin).

Photo de l’hôtel prise sur le site Booking

Côté voisins, la chambre du dessus a été très bruyante, mais cela n’a pas nuit à notre sommeil (on entendait courir tout le temps en journée/soirée) Au moment du passage de 2017 à 2018 nous avons (presque) regretté d’avoir une chambre à l’entrée du couloir car des enfants ont commencé à sortir de la chambre, à crier « bonne année » et à souffler dans des tuyaux de cartons pour faire du bruits. On a même eu droit à un téléphone en main libre avec les vœux à distance entre une maman et son fils. Cela n’a duré que quelques minutes, et puis c’était le réveillon, on peut leur pardonner (et ça n’a pas réveillé mes enfants qui dormaient depuis 30min)

Le parking (fermé et surveillé) nous a été offert. sachez que si vous ne souhaitez pas monter les escalier, le parking possède un accès de plain pied pour l’hôtel.

L’ascenseur est fonctionnel et tout le monde (5 personnes) pouvait y entrer, bagages inclus. Les boutons sont à hauteur d’enfants, ils ont donc appuyer à tour de rôles.

Le personnel est adorable, toujours souriant, toujours prévenant, toujours a faire plaisir et avoir un mot gentil envers nous. nous avons vu 5 membres du personnels de l’accueil, tous aussi charmant les uns que les autres, et une femme de ménage, adorable elle aussi.

Le wifi est gratuit, on vous donne le code à votre arrivée, il a parfaitement fonctionné pendant notre séjour. Il y a de quoi brancher et recharger les téléphones et autre matériel technologique en quantité suffisante.

Le séjour a été vraiment parfait !

NB : le paiement de la chambre se fait via Booking. Le paiement taxe sejour + petit dej + parking se fait à votre sortie de l’hôtel.

Les enfants grandissent (et nous on se casse)

La parentalité nous est tombée dessus un an jour pour jour après notre premier baiser.

On a plongé dedans à corps perdu. Heureux. Sans se méfier. Sans se douter que ça changerait tout.

Tout.

Nos baisers qui sont interrompus souvent. D’abord par les biberons réclamés, ensuite par les chutes, et puis par les câlins avec des mains pleines de chocolat, et puis par des portes qui claquent, des devoirs de maths trop difficiles, des confusions sentimentales et même…. Des fesses à essuyer !

Combien de baisers interrompus ?

Trop.

En écrivant ces lignes j’ai les larmes coincées dans la gorge. Je ne regrette pas d’avoir eu nos enfants. Ils sont ma vie et mes entrailles.

Mais..

Parfois j’ai envie de poser cette partie de moi dans un coin pour quelques heures.

Les enfants, les brossages de dents, les rouleaux de PQ, les cahiers de maths et le reste … Je voudrais laisser tout ça pour quelques heures (jours)

Notre week-end à Rome nous a fait du bien mais ce n’était pas « en amoureux ». Pas vraiment de possibilités de se regarder dans le blanc des yeux pendant 2h…

Alors quand j’ai eu la possibilité de poser un lundi le week-end où mon Dragon  avait aussi le sien… BANCO !

J’avais envie de jaccuzzi et de sauna.

Il avait envie de ballade et de découverte.

Lyon. Pleine ville. Et Love Spa. Un appartement loué pour 3 nuits. Le rêve. On fonce!

Je ne vais pas m’étaler sur la déception de l’appartement de rêve loué une blinde pour l’occasion, vous pouvez suivre mon avis sur booking, et sur tripadvisor.

Non, retenons le rêve, la magie, l’enchantement et les paillettes.

Un diner, les yeux dans les yeux, les mains qui se tiennent du bout des doigts, les longues ballades à s’accompagner ensemble, les regards complices, les rires de la même voix…

Rien qu’en fermant les yeux je sens tout les frissons qui m’ont parcouru.

Nous étions juste nous. Et c’était bon.

Viens on va manger à Lyon (et boire, aussi)

On a eu l’occasion de partir en escapade romantique à Lyon début octobre. Ce fut aussi l’occasion de découvrir une ville qui jusque là nous était inconnu.

Nous avons commencé notre séjour par un « resto ». Bon, pour vous remettre dans le contexte il était 20h passé et on avait grave faim et il faisait nuit et on avait la flemme de faire 5 km, donc on s’est arrété dans le premier sushi shop venu ! Bon, 85.60€ le repas (à deux!) franchement c’est abusé car on est loin de l’ambiance restaurant japonais, mais oui, ça dépanne bien. Et, je suis désolée, je n’ai plus la photo.

Le lendemain, un samedi, on a décidé de s’offrir le luxe d’un brunch. On a donc arpenté les sites web, et la ville. Avec l’estomac qui réclamait sa pitance, et couvrait le son de nos conversations, je vous dis pas l’ambiance … On a donc découvert que le brunch c’était le dimanche, qu’il fallait réservé et que c’était rarement avant 11h du matin. Et puis d’un coup, le graal !

Pimprenelle, Lyon

On a pris deux assiettes frenchy (boisson chaude, jus de fruit, brioche pralines roses, cake chocolat, oeufs à la coque avec bacon et fromage, pain et confiture) On a rajouté des suppléments via la carte (une terrine de lapin et du fromage blanc avec céréales et coulis) Le prix ? 48.00€ pour deux (un peu élevé mais prévisible dans ce genre de lieu)
Un vrai régal !!!

Le midi, nous n’avions dont pas faim. On a craqué pour un café au Starbucks ! Grande première !

J’en avait entendu parler, je fantasmais sur le fait d’avoir enfin mon prénom gribouillé sur un gobelet, j’avais envie moi aussi de mettre une photo sur instagram (la loose, je les même pas fait) !

Il était 13h, c’etait petit, sale, des tables sales, non debarrassées.
Il y a avait du monde.
Le serveur etait desagréable, faisait la tronche.

Côté boisson, RAS, une decouverte pour moi, c’etait pas mal mais … ça casse pas trois pattes à un canard. Je me pose des questions sur les habitués, les fidèles, ceux qui ne jurent que par cette chaine…

Côté prix, un americano caramel + un espresso noisette 6.15€ (outch)

Le samedi soir, mon mari m’a emmené dîner dans un restaurant incroyable.

Le restaurant indien, RESERVATION OBLIGATOIRE, le Shalimar 

Je me suis laissée complètement charmée, emportée par ce restaurant ! j’ai eu l’impression de voyager !

Le lieu est un palace, j’ai eu le souffle coupé pendant de longues minutes.
Magique.

Les serveurs tous en blancs, pas une tâche, portant à bout de bras des plats brulants, sans sourciller, impeccables, quel serieux !

Côté plats, je me suis laissée guidée par mon mari, connaisseur. Le « pain », un nan (?) au fromage, mon Dieu quel délice … Gambas en entrée, agneau en plat, glace pistache en dessert. Le menu à 39.00€. Et une petite bouteille de vin. Soirée à 93.50€ à deux, payable en chèque déjeuner.

Je suis restée surprise, émerveillée et conquise pendant de longues heures après ce repas. Mon premier restaurant indien. Et quel voyage !

Dimanche matin, nous sommes repartis avec notre quête du Graal. Je ne voulais pas réserver pour le brunch, franchement, sans enfants, je n’allais pas mettre un reveil ?! Donc nous voilà à arpenter la ville (et à essuyer les refus) jusqu’à ce que …

Le café Perl Lyon

Juste comme ça, au détour d’une rue ! pfiou ! Sauvés !

Des oeufs, du saumon, du fromage, des tartines, une gaufre, un café, du jus de fruit … sucré, salé ! Le prix est correct et l’estomac est heureux !

Le dimanche soir, on a fait livrer par ALLO RESTO !

haha, j’avais téléchargée l’application pour l’occasion, on n’a pas l’occasion de s’en servir chez nous ! ici, ça fonctionne très bien. Il y a un vrai choix de livraison. Nous, vous l’avez deviné, c’etait japonais (le Kyo Sushi) !

On a terminé notre week end, avec un petit dej traditionnel, un lundi matin, dans une petite boulangerie, à grignoter des brioches de pralines roses (je suis tombée amoureuse de cette bête là) autour d’un café.

Boire et manger à #Strasbourg

Après avoir visité Strasbourg en long, large et en travers, je vous propose un petit FAIRY TOUR des points ravitaillement de la ville !

S’il y a un lieu de débauche à visiter ABSOLUMENT à Strasbourg c’est l’Alchimiste ! Ce bar est un endroit vraiment incroyable, très sélectif et vraiment original.

Tout vaut le coup d’œil : la déco, l’emplacement, les habitués et le barman. LE BARMAN. Yves. Yves est absolument … génial.

Je ne peux pas le critiquer, c’est la famille !

Donc bref, Yves fais les meilleurs cocktails du monde !

Lieu à découvrir d’urgence : l’Alchimiste à Strasbourg ! 

Tant qu’on est dans les lieux à boire … Voici l’Académie de la Bière !

Alors déjà, franchement, viens t’y poser un après midi, déguste, et rentre à pied, parce que si tu veux tout goûter, tu en as pour un moment ! Je ne l’ai pas essayé, je suis restée fidèle à ce que j’ai envie de boire quand je suis en ballade, mais le Dragon et le Beau-Frère (Yves, le barman de l’Alchimiste, si tu me suis) ont bien aprécié la séance !

Cet endroit ne fait pas que te servir à boire, il te nourrit ! Et BORDEL DE CUL ! Il fait ça bien ! Je suis la première étonnée de bien manger dans ce genre de « paradis alcoolisé » souvent c’est du dépannage nutritionnel, mais là, que nenni ! On s’est régalé !

Et les enfants aussi ont bien aimé (eux, les pauvres, ils n’avaient pas eu de bière avant)

Note un peu la taille du menu enfant (sache que #monbébéfille a finit son burger)

Bref, pour manger et boire en centre ville, donnez vous rendez vous à l‘Académie de la bière !

Que serait Strasbourg sans … la tarte flambée !

mais enfin, pourquoi elle n’a pas de vernis sur ses ongles ?

Alsacienne de naissance, j’ai eu l’habitude de fréquenter ce restaurant depuis ma plus tendre enfance, je vous retrouverai un jour des photos de moi enfant, ça serait drôle…

Ce restaurant, peut importe l’emplacement puisqu’il s’agit d’une chaîne, c’est le FLAM’S. Champion du monde de la tarte flambée.

C’est évidemment incontournable, passage obligé quand on est sur Strasbourg. Financièrement ça permet de s’en tirer pour pas trop cher dès qu’on est 7 par exemples, c’est payable en ticket resto (gagné honnêtement par mont travail au téléphone) et pour le coup, tout le monde se régale (petits, et grands)

Même MonBébéFille a bien apprécié. En même temps, quand on t’accueille avec des crayons, tu penses bien, on se la met dans la poche la gamine !

Côté plat, c’est de la tarte flambée (si tu y vas pour un steak, je pense que tu te trompes de restaurant) la classique évidemment, mais les créations sont rigolotes et plutôt bonnes. Les produits sont frais (enfin, je me borne à y croire) et c’est plutôt une bonne chose, mais je regrette que la garniture soit vraiment moins importante qu’il y a 5 ou 10 ans.

Par contre, le service est exécrable surtout en été, les saisonniers n’ont pas l’habitude de la carte, des touristes, et le relais entre celle qui prend la commande apéro, celle qui l’amène, celui qui vient chercher la commande des plats, celle qui l’apporte est EXÉCRABLE, et du fait il y a 14 oublis dans la soirée. Notez les, ça vous fera gagner des points pour négocier l’addition.

Pour finir, si vous avez envie de boire un dernier verre, posez vous sur l’une des nombreuses terrasses près de la cathédrale, le soleil sera toujours au rendez vous et il y a de la place pour tout le monde, pour peut que vous soyez souriants !

 

 

#Strasbourg : Fairy Tour

Accueillis par ma sœur en mai, puis en juillet, nous avons vu Strasbourg en long, en large et en travers. Les trucs à touristes, évidemment, mais aussi les petites ruelles et les brasseries qui « ne payent pas de mine ».

Gros coup de cœur pour le parc de l’Orangerie, un vrai joli moment de ballade et de découverte !

Il faisait très chaud mais il y a beaucoup d’ombres, et beaucoup d’endroit plus frais, le plan d’eau, les cascades, vraiment rien à redire ! Propreté digne des voisins suisses, et toilettes  à l’entrée du parc. PARFAIT.

On a eu tout notre temps pour voir le passage de l’écluse, et on a beaucoup apprécié ce décor magique digne des plus belles cartes postales. L’Alsace, c’est tellement magique !

Majestueuse « ma cathédrale ». Je ne suis pas remontée depuis mes 14 ans, et je crois que je n’y remonterai pas, mais c’est pas grave, elle est un souvenir plein d’amour et de tendresse.

J’appelle cette place « la place à Gwen » parce que je peux y aller tout les jours, j’irais quand même, à chaque fois, acheter quelque chose. Cigogne ? (y a pas de pigeons en Alsace)

On a été voir le Parlement Européen, et la Cité des Droits de l’Homme. Il y a tout un circuit à faire pour découvrir plein de choses, c’est instructif, ça plait aux enfants, et aux parents !

Je vous ferai un article bientôt sur les plans resto et bars à Strasbourg !