Archives de Catégorie: Sorties

La balise GPS Kid Connect [mais qu’est ce que c’est ?!]

Elle aurait dû arriver pour la rentrée de septembre, pile pour le collège ! Mais finalement c’est le premier jour du mois suivant que ce petit gadget a fait irruption dans nos vies. Partagée entre l’inquiétude de savoir ma fille bien partie de la maison et la bienveillance qui m’impose à ne pas la stresser, j’ai convenu avec elle d’utiliser une balise GPS qui me préviendra chaque matin du moment où elle arrivera au collège. Le week end, elle n’en n’a pas l’utilité, j’ai pleinement confiance dans ses trajets.  Intéressons-nous à ce petit boitier de la gamme WEENECT. D’abord le look ! Il est bleu. Avec un gros bouton rouge. Celui qu’il ne faut toucher qu’en cas d’urgence. Il est très léger, tout doux, et se range dans une housse de même couleur. Il est fourni avec un chargeur.
Petit, discret, il n’en faut pas plus pour que déjà ma fille le trouve « mignon ». C’est le numéro IMEI au dos du boitier qui va vous permettre de créer votre compte, de choisir votre abonnement et votre espace sur le site internet. Vous pourrez ainsi choisir les notifications que vous voulez recevoir et paramétrer le boitier. C’est aussi dans cet espace que vous pourrez prendre les commandes de votre abonnement, définir l’usage des boutons (1, 2 et 3 sur le coté) et les numéros/mail qui vont recevoir les notifications (disponibles sur appli, mail, sms). Le paramétrage est un peu longuet, parce qu’il n’y a pas de guidage ni de pas à pas, mais le site est intuitif et l’appli également. Pour allumer le boitier on appuie sur on/off jusqu’à la vibration, idem pour l’éteindre. Un appui long sur le SOS permet de passer en mode appel. C’est le téléphone receveur qui a la possibilité de raccrocher. Si votre enfant tombe sur le répondeur, il peut laisser un message et attendre que votre boite vocale raccroche. Le GPS ne reçoit pas les appels Nous avons défini 2 zones. Nous recevrons donc les notifications quand elle sort ou entre dans ces zones. A savoir la zone maison, et la zone collège. On devrait donc savoir qu’elle est bien partie de la maison, bien arrivée au collège, puis bien partie du collège, bien arrivée à la maison.

A priori on est pas mal, même si je pense que les heures sont pas précises (elle est partie juste avant moi ce jour là, avant 8h15)

Nous avons défini l’usage de 2 boutons (et laissé celui on/off vierge pour ne pas recevoir de notif à chaque fois qu’elle veut allumer ou éteindre la balise). Nous avons paramétré un bouton pour dire « j’ai oublié mes clés, je suis coincée dehors » (important car le mercredi sans ses clés il faut réveiller son papa qui est à l’intérieur et qui dort TRÈS profondément) L’autre bouton envoie le signal « je suis malade » ce qui ne signifie pas « viens me chercher » mais plutôt « prends rendez vous chez le médecin ou prépare le doliprane ». Le collège dispose d’une infirmerie et les parents sont prévenus en cas de soucis. Le chargement du boitier se fait par un câble USB. Le boitier doit être allumé pour envoyer les données. En premier lieu nous demandons à notre fille de le garder allumer, puis nous lui demanderons de l’éteindre à son arrivée au collège, pour le rallumer en partant. Le gros point positif c’est le plan satellite ! Franchement c’est top. Le live fonctionne bien pour peu que le boitier soit à l’extérieur du sac, sinon c’est en décalé, voire en pointillé.   Après presque 15 jours d’utilisation nous sommes très satisfaits. Je suis pleinement rassurée et je trouve que la balise fait le job. Nous avons testé le mode SOS (avec appel), je vous donnerai le lien de la video via instagram.    
Publicités

Vacances dans les Hauts de France

J’ai toujours beaucoup aimé le Nord, la convivialité et l’accueil qu’on m’y a fait n’a jamais été égalé ailleurs (et pourtant j’ai bien bourlingué !)

Cette année, entre l’achat de la maison, les travaux qui se sont éternisés et les finances un peu compliqué avec le déménagement, il a fallu revoir notre planning et nos ambitions estivales. Nous avons fait le choix d’aller passer une vraie grosse semaine (du lundi au lundi) dans les Hauts de France, dans le 62, quelque part entre Lens, Le Tréport et le Touquet !

Côté hébergement, vous n’aurez pas de review de grand hôtel, cette année nous avons été adorablement (je vous l’ai dit!) accueilli par une amie-collègue-patronne-associée-créatrice que j’aime tendrement. Nous n’avions pas à nous soucier d’emmener des oreillers, des draps et de savoir si nous aurons une belle vue. Nous allions avoir la plus belle qui soit, celle de nos amis au petit dej !

Nous avions prévu l’itinéraire via mappy, avec l’autoroute des anglais pour éviter Paris. L’ordi annonçait 6h, le GPS 12. Bon, quelques réglages plus tard tout le monde était raccord : OUF ! La route de nuit est agréable pour tout le monde, les enfants dorment, je dors, le Dragon roule. Il avait la route pour lui seul (1h du mat’, une nuit de dimanche à lundi) et il en avait l’habitude (faut bien que travailler de nuit serve à quelque chose, en plus d’aller chercher les enfants à l’école je veux dire) Nous n’avons même pas eu un seul vomi à déplorer. Je ne veux pas relancer le débat mais même si c’est l’effet placebo des granules de Cocculine, bah croyez moi, je prends !!!

Nous sommes arrivés au petit matin, après une ballade dans le village voisin (j’avais rentré la mauvaise adresse dans le GPS) et avons pris un petit déjeuner bien copieux avec nos amis. L’accueil du Nord, vous savez !

Les enfants ont pris leur marque, ma grande a décidé de jouer les babysitter avec le bébé de nos amis, ma mini a squatté le parc et les jouets du bébé, et j’ai été faire les courses pour notre séjour. L’après midi a été rythmé par la plage et un américain savoyard (oui, je sais, mais c’était bon). Je n’avais pas mon maillot, j’ai quand même accompagné mes bébés dans l’eau, et forcément, j’etais trempée. Pire que les gosses à ne pas s’avoir s’arrêter… Autant vous dire qu’on a plutôt bien dormi !!!

La première nuit a donc été reposante et douce! On a presque eu des grasse matinées. Je dis presque, parce que moi mon cerveau il n’est pas paramétré pour dormir. Donc c’est un peu chiant et beaucoup fatiguant.

Le mardi, second jour, mon cheri est allé rendre visite à son frère avec les enfants. J’en ai profité pour travailler, car oui, allier vacances et travail c’est aussi travailler ! Nous avons fait une pause WELSH dans un joli resto de St Pol sur Ternoise et j’ai bu un jus vert qui n’était pas degueu !!!

Du pains de mie trempé dans la bière brune, du jambon, du cheddar trempé de la bière brune, et un oeuf. Et des frites maison. Et une bière. Et c’est Mium.

Le troisième jour : PLAGE ! Et là, je peux vous dire que j’avais le maillot de bain sur les hanches et j’ai fini avec du sable dans le cul ! Mais c’était bon. On a passé une superbe après midi. Une très très très longue ballade nous a emmené voir les phoques, et on a fini par une glace extra dans un petit resto sympa !

Parfum Oréo, Tiramisu, citron meringué avec chantilly et chocolat chaud.

Le jeudi, quatrième jour, c’était le jour dédié aux copains. Cuisine (muffins, tarte aux maroilles) et mojitos dans un chouette pub à Bruay la Buissière LE CARBET qui sont aussi les patrons de l’entreprise artisanale MYLITTLEDECOR que vous pouvez découvrir ici ! On était avec la créatrice de Entre Fil et Terre (et son mari) et toujours la délicieuse Mila de MILAWITHYOU (avec homme et enfant). Une journée bien sympa qu’on a terminé avec Mojitos et Fricadelles !

Vendredi, 5ème jour, nous avons passé la journée à Nausicaa à Boulogne sur Mer. Ici le lien vers l’ article dédié tellement il y a à en dire ! Mais c’était juste ENORME pour une fan de requins comme moi !

Samedi, mon mari a profité de la seconde journée « all work » pour rendre visite à sa sœur. Les enfants ont profité des cousins et moi j’ai avancé dans le travail. Le travail n’a pas empêché la pause moules-frites du midi, le jus brocolis poire du matin, ni le vin l’après midi… On s’est retrouvé juste à temps pour un feu d’artifice et une ballade sous la pluie (damned ! il y avait une fête forraine)

Dimanche c’est en Belgique que nous avons passé la journée. Il s’agissait pour moi de rencontrer une amie de longue date des abysses de l’internet et en profiter pour sortir nos enfants de France pour la première fois !

Les enfants ont « fait » de la batterie avec un merveilleux professeur et on a beaucoup bu, surtout moi. Le retour c’est fait dans les ronflements. On a diné avec la famille de notre hotesse, lasagnes maison et gâteau au chocolat. A 21h30 j’étais couchée !

Lundi, dernier jour. Le réveil après presque 12h de sommeil était quand même difficile.

C’est le dernier jour, on se disait qu’on irait bien à la plage mais comme tout bon dernier jour qui se respecte, la fatigue nous a assommé. J’aurai voulu faire 10 mètres, m’allonger sur le sable et dormir. Mais je n’en n’étais pas capable.

Je sais qu’il me reste 15 jours avant ma reprise, et que je pourrai dormir dans mon lit tout bientôt. Il est temps que cette parenthèse se referme, les enfants commençant à être pénibles et je voudrai que nos hôtes gardent une bonne impression de notre famille.

Nous avons pris la route après le dîner, très rapidement, trop sans doute pour que ça semble normal et naturel, mais il fallait bien. Les adieux ne sont pas mon fort. La route a été à la fois longue et courte, entre-coupée de mots doux, de baisers passionnés et de sommeil entrecoupé. Le LOL du retour c’est le silencieux qui s’est décroché de la voiture à 1h de la maison, il a fini dans le coffre. Nous avons couché nos enfants à notre arrivée et c’est tout imbibé d’amour et d’air iodé que nous avons rejoint notre lit pour une nuit sans rêve, une nuit du repos du juste, de celui et de celle qui n’ont que l’Amour pour bouclier.

C’était une belle semaine, pleine de surprise, de bons moments, de rencontres heureuses et de jolies découvertes. Il en restera de très bons souvenirs.

Nausicaa *étoiles dans les yeux*

Nous étions tombés complètement sous le charme de cet aquarium à la vue du reportage de RMC Découverte. Je vous conseille le REPLAY c’est une construction fascinante !

Le prix étant assez élevés, quand on est une « grande » famille, on cherche des prix abordables. Je suis passée par la subvention de mon CE qui prend en charge 50% de chaque billet (sauf que j’étais au bout de ma subvention donc j’ai pas pu tout avoir en réduction), que j’ai eu également avec une réduction non négligeable (pourcentage promotionnel), donc j’ai pu avoir 9 entrées à un tarif abordable (5 enfants de moins de 12 ans – il n’y avait pas que mes enfants rassurez vous je n’en n’ai pas mis au monde deux en une semaine + 4 adultes) car le plein tarif c’est quand même 25.90€ adulte / 19.50€ enfant

On s’est arrangé pour arriver autour de 13h15. On s’est garé dans un parking souterrain à moins de 200m du site Nausicaa. On a pu accéder aux portiques de sécurité sans faire la queue grâce aux billets commandés en amont (je vous conseille de les prendre sur le site internet pour passer plus vite et avoir une réduction). Toutefois en achetant un « bonus » à la billetterie sur place vous pourrez accéder aux coulisses de l’aquarium. Nous ne pouvions financièrement pas nous le permettre pour tout le monde (surcoût de 12€) et il n’était pas envisageable de choisir dans la troupe qui pourrait y accéder.

Quand on arrive dans le hall de Nausicaa, on a finalement l’impression que c’est petit.

Photo Vojagado

On ne s’attend pas à un dédale d’animations. Nous avons bien sur commencer par les requins, on a dû mettre une heure et demi sur ce premier parcours.

Quand on ressort, on revient dans le Hall. J’ai vu sur la page facebook que des gens partaient, et ne savaient pas qu’il y avait d’autre choses à voir. Il faut juste avancer, suivre les flèches au sol, s’approcher des autres parcours. Nous avons ainsi pu visiter beaucoup d’autres aquariums, et des animations (otaries, alligators, serpents, oiseaux…). C’était dépaysant.

Nous avons bu un verre au sortir d’une des animations, dans l’un des nombreux bar à disposition. C’était agréable et plaisant, et nous étions surpris d’avoir trouvé de quoi faire asseoir 10 personnes.

La visite a continué sur plusieurs niveaux, avec toujours de quoi s’en mettre plein les yeux. Nous avons même eu la chance de croiser Corinne, une entraîneuse d’otaries qui nous a parlé de son travail, tout ça autour d’une glace à la fin de notre visite.

A 17h30 l’aquarium se vide. La visite était bouclée, mais nous avions envie de revoir des attractions. Nous avons donc pu refaire le royaume des requins, seuls au monde. C’était énorme de profiter de la baie vitrée sans personne autour. On est resté là un long moment, avec la musique, et les requins. Magique.

Nous sommes sortis vers 19h. Le site ferme à 20h. Nous avons bien sur dévalisé la boutique avant de rejoindre le parking (10€ à la sortie). Les enfants dormaient au retour, et nous, on rêvait !

Mention coup de cœur à l’accessibilité (poussette, fauteuil, tout est prévu) , à la zone ultra violet qui donne des photos bizarres, à la zone ludique qui permet de toucher des poissons et à « la cage » qui permet des selfies ENORMES avec un grand blanc (et vu les com’ sur fcb ça semble très réaliste!!!)

Ma fille, loveuse de Choupi comme sa Reum

Moins glop : les toilettes peu nombreuses (3 sites) et les manchots (odeur nauséabonde)

Conseil de Tata Gwen : préparez votre visite en prenant le plan du site avec vous, faites le tour sans vous prendre la tête si vous ne voyez pas toutes les animations et revenez sur vos pas en fin de journée !

Hotel Transylvanie 3 : montez le son !

 

google image

LE PIED TOTAL !

Je ne suis pas souvent sortie d’un ciné avec l’envie d’enchaîner par une soirée boîte de nuit mais alors là, clairement, c’était GENIAL !

Hotel Transylvanie 3 est à la hauteur du second opus et du premier ! Il est drôle, il est rythmé, il est dynamique et toute la famille est emportée dans le voyage !

google image

Grand moment de fou rire pour moi quand les loups déposent leurs enfants au mini-club. Et plein de jolis moments basés sur l’acceptation de soi, de l’autre et la différence.

source google image, resultat sur https://www.washingtonpost.com

Je suis ravie de cette sortie familiale, et si vous avez l’occasion d’allez le voir, c’est vraiment un très très très bon moment !

google image

*film vu avec enfants de 11, 8 et 4 ans

** Les images ont été prises via google image « hotel transylvanie 3 »

Le Bistrot Du Boucher (Viens manger à #BourgEnBresse !)

Avis laissé sur la page tripadvisor

Jour ensoleillé où il fait bon prendre le temps de s’arrêter découvrir les saveurs dont on nous vante souvent les mérites, c’est comme ça qu’on s’est retrouvé à franchir les portes du restaurant pour une déjeuner d’amoureux.

Accueil agréable, souriant, la déco est superbe, la table est bien dressée, on se sent bien tout de suite ! Mention spéciale à la tapenade offerte à l’apéritif, un délice ! La déco est très belle, je vous invite à voir leur site internet avec une vision à 360 du restaurant !

Deux menus gourmands (27.50€ *2), ça donne

– ENTRÉES

  • un foie gras pour Monsieur (qui ne m’a laissé qu’une bouchée pour tester, c’est dire si c’était bon ! Et la petite gelée de poire était à tomber !)
  • un saumon mariné pour moi (assaisonnement idéal, épaisseur parfaite et avec une belle quantité dans l’assiette : un délice !)

– PLATS

  • un burger pour moi, avec frites et j’ai succombé à la tentation d’une sauce au bleue. Tout était parfait, avec mention coup de chapeau à la cuisson PARFAITE. Je déteste le saignant, et j’ai toujours peur que le « à point » ne soit pas respecté.. Et là, et bien il est parfaitement maîtrisé ! Même mon mari était très étonné de me voir manger le steak (de 200g!) sans broncher (haaa si j’avais pu en redemander !) Et pour info, le pain est maison et brioché, fondant et croustillant !
  •  un pavé du boucher pour mon mari, et vu la virginité de l’assiette débarrassée, je crois qu’il a aimé !

 

– DESSERTS

  • La coupe choco quelque chose pour mon mari, avec des biscuits et une chantilly à tomber à la renverse ! Lui qui n’est pas très chocolat, je crois qu’il vient de tomber amoureux !
  • Une coupe souvenirs d’antan, avec des saveurs merveilleuses que je n’oublierai pas de sitôt, avec du pop corn caché dedans !

Côté vin nous avions un joli rouge du Bugey, et nous avions pris un apéritif chacun. L’addition finale est restée sous les 100€ et ça les valait parfaitement !

Nous sommes restés à table assez longtemps pour apprécier le calme et la discrétion du service ! Nous reviendrons profiter de la terrasse une autre fois !

– ADRESSE

Sur la RN 83, entre St Etienne des Bois et Bourg en Bresse, vous ne pouvez pas le rater ! l’entrée se fait par le rond point direction Viriat. Si vous avez un GPS, donnez lui 3212 Chemin de Tanvol, 01440 Viriat

Google Street View le bistrot du boucher

De l’accrobranche près de chez toi ! #bourgenbresse #ain #bugey

Premier mai, temps gris mais sans pluie, mi chemin entre les copains et notre domicile, nous avions réservé nos harnais à AVENTURE DU BUGEY et sommes arrivés de bonne heure pour en découdre avec la hauteur !

Réservation obligatoire ?  OUI !

  • pour des raisons de sécurité, en effet le nombre de harnais est limité,  et il ne faut pas saturer les parcours
  • pour des raisons pratiques, car perdus dans la pampa de la montagne, faire la route pour rien ça énerve toujours !

Tout le monde peut pratiquer ?

Presque. En fait, la seule limite c’est vous, votre condition physique et vos éventuelles appréhensions.

  • mon bébé fille (4 ans) a pu faire le parcours dédié (une trentaine de fois). J’aurai pu être assise avec un mojito, qu’elle aurait pu gérer sa petite vie tranquille (à quelques nuances près donc je vous parlerais plus tard)
  • mon mari et son mètre 92 a trouvé des raccourcis dans les hauteurs pour faire de la tyrolienne sans jouer à tarzan pendant 3h !
  • le copain en très gros surpoids a eu un harnais adapté et à pu faire le parcours qu’il souhaitait sans aucun souci !
  • l’enfant tétanisé à 5 mètres de haut, qui présumait de ses possibilités a pu être débloqué et remis sur un parcours moins effrayant
  • si tu ne veux pas monter, tu ne payes pas !

Petite astuce si tu as plusieurs enfants de plusieurs âges différents, essayer de venir avec des amis qui ont des enfants dans les mêmes tranches d’âge. Du fait mon mari est allé avec les grands, mes amis sont allés avec les moyens et je suis restée au sol avec ma petite. Cela évite de frustrer tout le monde en faisant chacun son tour un parcours avec le parent dédié.

Les parcours

  • Pour les tous petits, il y a un parcours sans ligne de vie, avec quelques tyroliennes (d’où la présence des parents nécessaires et l’absence de bar à mojitos), des ponts, des passerelles, et c’est très bien pour une première fois en accrobranche. Hauteur du sol plus petite que l’enfant, c’est rassurant pour tout le monde. Une trentaine de tours pour ma fille d’amour, avec des petites pauses pour maman (qui s’ennuyait un peu, quand même, à regarder sa fille s’éclater)

  • Pour les 5/8 ans, il y a un parcours déjà plus travaillé, le parcours vert, avec une ligne de vie continue, des franchissements d’obstacles. La présence d’un adulte, au sol ou dans les arbres est impérative.

 

  • Ensuite, attention, ça devient « sérieux ». Les plus téméraires (9/10 ans) pourrons s’essayer à une tyrolienne au dessus du lac (parcours bleu) avec adulte dans les arbres avec eux. Le parcours a été testé par notre couple d’amis et tout les enfants sauf ma miniature

  • Ensuite il y a le parcours rouge (1m40 du sol, avec du kart dans les arbres, des filets, et encore de la tyrolienne, toujours plus haut, toujours plus loin) qui a été testé par ma grande fille (11 ans), son copain, et mon mari. Mon fils (8 ans) réclamait d’essayer, malheureusement, certains passages du parcours demandent de la force physique (pour finir la tyrolienne au dessus du lac avec les bras !) et nous avons décidé que ça serait l’occasion de revenir quand il serait un peu plus grand.

  • Et pour finir, il y a le le parcours noir (que personne n’a fait lors de notre venue!)

Vous pourrez voir d’autres photos sur le site https://www.aventuredubugey.fr/

Le prix et les horaires

Il y a de quoi pic niquer sur le site, et pas besoin que le site soit ouvert. Nous sommes donc arrivés pour midi, on a pu déjeuner tranquillement avant l’ouverture du parc ! Nous y sommes restés les 3h. Il n’a pas plu, il faisait un peu froid, il faut prévoir des polaires, c’est la montagne et on est en hauteur, ça caille franchement vite ! Nous avions prévu le goûter, il y a des tables sur le parcours pour ne pas avoir à ressortir.

Une sortie FAMILIALE très agréable, au cœur de la foret, au bord du lac, avec les oiseaux et les cris d’enfants (Tarzan n’a qu’à bien se tenir) avec une mention coup de cœur à la disponibilité des responsables, l’entretien du site et la présence de toilettes sèches et propres.

A REFAIRE !

Viens, je t’emmène au Stade Michelin voir l’#ASM

Mon homme avait dejà eu l’occasion d’aller soutenir les jaunards de la Team #YellowArmy en plusieurs occasions avec nos enfants. Me concernant, c’était la première fois.

On a eu un vrai coup de chance puisque nous avons décidé d’aller voir le match du 31 décembre au dernier moment. Nous avons pris les places le 22 decembre. Il ne restait plus grand chose, mais franchement 5 places dans un stade qui finira complet, je suis dejà bien contente d’y être allée !

J’ai acheté les places sur la billeterie de l’ASM. Je ne vais pas mentir 197.50€ pour 5. Aussi cher que l’hébergement pour deux nuits dans un super hôtel dont je vous ai dejà parlé. On aurait pu ne prendre « que » 4 places (mon bébé fille a passé 65 min sur nos genoux). Mais la sécurité d’une place en plus si besoin (pour qu’elle se mette debout et hurle « Montferrand Montferrand » par exemple) m’a fait ouvrir le porte feuille.

Je regrette de ne pas avoir trouvé de tarif réduit, alors je sais bien que les enfants prennent la même place que les adultes, mais 39.50€ ça reste un tarif élevé pour un rugby qui se veut « familial » et nous n’iront pas au Stade aussi souvent qu’on le voudrait pour cette raison.

Côté pratique, nous avons pris le Tram à 13h30, à 14h nous étions au Stade.

Il y avait la musique, les supporters, il y avait le car de Castres.

Je regrette que la boutique n’ai pas été ouverte, on aurait pu y aller dès notre arrivée. Finallement à 14h30 on a passé les portes et mon homme s’est rendu en boutique côté stade pour un drapeau. Supporter on vous dit !

J’en ai profité pour descendre au pesage avec mon bébé fille qui voulait piquer un ballon et aller jouer sur la pelouse. OUPS. On avait oublié de la briefer, on vient regarder pas jouer. Aie !

On était aux gradins vers 15h, le stade à commencé à sa remplir assez vite. On en a profité pour aller aux toilettes (très vite accessible depuis nos places) et boire un coup avant le coup de sifflet.

La première mi-temps était intense et on a vraiment eu le cœur qui vrillait. La seconde mi-temps était floue, décevante et agaçante.

J’ai aimé l’intensité du match, mais j’ai été déçue par la prestation sur le terrain.

C’est la première fois que j’assiste à une défaite de l’équipe que je suis venue supporter, ça fait quelque chose.

On a eu un moment assez magique, quand il y a eu la coupure des lampes et que nous avons allumé nos lampes de téléphones. J’en avais des frissons.

Les enfants ont aimé le spectacle, ils aiment aller au stade donc on savait leur faire plaisir. La grande a pleuré (parce qu’on a perdu) et les deux petits ont chanté jusqu’à s’endormir de fatigue.

*On était tribune Limagrain basse 15 / places 18 à 22 en catégorie 4.