Archives de Catégorie: Sorties

Nous avons mangé à l’Akatsuki (DIJON)

Le nom de ce restaurant n’a pas fait TILT tout de suite, excusez moi de ne pas avoir vu Naruto depuis plusieurs années… mais ça devait être ce rapprochement qui a décidé mon homme a nous y conduire, un jeudi de septembre, le jour de la visite ophtalmo familiale (on fait 2h de route mais on a rendez vous en moins de 15 jours, alors on prend la journée et on y va en famille)

Je ne suis pas la seule à avoir complètement craqué sur ce fabuleux resto, regardez les avis Tripadvisor si élogieux !

Mon mari a commandé un SHOKADU BENTO, une suggestion du chef. Véritable menu à part entière, un assortiment de saveur et une découverte incroyable et goûteux !

Ma fille ainée a pris un DONBURI Oyakodon (poulet et œufs). Mon fils des Croquette de pomme de terre et ma petite derrière un assortiment de sushis

Je me suis laissée tenter par un CHIRACHI KAÏSENNDON

Si vous voulez faire du repérage, je vous laisse découvrir leur magnifique carte et je vous conseille de réserver. Nous sommes arrivés à l’ouverture, et quelque instants après le restaurant étant plein !

Vraiment une SURPRISE culinaire de taille ! On y reviendra !

Dormir à Paris à L’hôtel Le Richemont

Quand nous avons commencé à planifier notre séjour sur Paris, j’ai proposé plusieurs choix à mon homme. On aurait pu prendre un MEGA HOTEL DE OUF pour nous rappeler celui de Rome, on aurait pu retourner à Odessa, ou alors on prenait un hôtel Ibis et carpe diem. Bon, on a décidé de prendre un hôtel bien noté et bien réputé, dans un quartier calme avec un accès à tout Paris TRÈS VITE. On savait qu’on arriverait Gare de Lyon. Et on savait qu’on allait passer du temps dans le 13ème. On a opté pour le Richemont, un 3 étoiles situé Rue Jean Colly, entre la station Olympiades (M14) et la station Nationale (M6)

L’arrivée s’est faite autour de 16h30.

Charmant accueil, la réception est très agréable, la moquette, les fauteuils, c’est vraiment joli. Le personnel est au top. On a réglé à l’arrivée les 4 nuits et les 4*2 petits dej’. Ensuite on a obtenu deux pass (un chacun) et on a pu accéder à la chambre.

La chambre au premier abord m’a paru très petite. Mais parce que j’ai plus l’habitude des chambres familiales… Il y a un bureau, un meuble télé, un lit, deux chevets, un dressing avec un coffre fort et une salle de bains (douche/toilettes/lavabo) La déco est soignée, c’est propre, la moquette est douce.

Bon, voilà pour les photos du site !

La salle de bain nous a reservé des suprises. des petits kits en carton, j’avoue, sur l’instant ça fait style « zero déchet » et c’est sympa. Avec le petit logo arbre (olivier peut etre). Sauf que dedans… c’est du coton jetable, une lime à ongle, un coton tige, une brosse à dent en plastique, du dentifrice individuel…

C’est dommage. Surtout pour le coton. Il y a un service de buanderie. Cela aurait pu être des lingettes lavables qui partaient avec le linge de toilette… les brosses à dents auraient pu être en bambou, le dentifrice aurait pu être sec…

Le séjour a été agréable, une super literie très confortable, même si je regrette toujours de n’avoir pas de drap plat mais seulement une grosse couette lourde. La clim’ n’a pas fonctionné malgré nos tentatives et les conseils du personnel. Il faisait 22/23 degrés dans la chambre. On a survécu en ouvrant la fenêtre matin et soir.

La fenêtre donne sur une rue à sens unique, parallèle à une grande rue plus « vivante » mais il y a un bar à coté de l’hôtel, heureusement qui ferme tôt car cela ne nous a jamais empêché de dormir.

Côté petit dej, il était très varié. Pour le prix (12€ par personne) j’en attendais au moins autant !

Du salé (fromage – emballage individuel, dommage – charcuterie – œufs durs ou brouillés) et du sucré (viennoiseries, brioche, gâteaux, cake, confiture – individuelle, encore dommage) avec évidemment des boissons (jus de pomme – de distributeur, jus d’orange à presser soi même, café américain, café en dosettes nespresso, lait, thé) des laitages (yaourts, crème, beurre salé ou doux) des céréales (type chocapic, muesli ou boules au miel) et des pains (baguette blanche, tranché au seigle, pain aux céréales…)

Je fais un petit bémol sur le petit dej’, car :

  • la salle est petite, il n’y a pas forcément de la place pour plus de 5 chambres si elles viennent toutes en même temps ! Une famille a d’ailleurs fait demi tour pour notre dernier jour.
  • il y a une petite salle type patio pour déjeuner dehors, mais la porte reste ouverte. Non seulement les fumeurs qui y sont partagent l’odeur de leur poison, mais en plus ça fait un putain de courant d’air de merde.
  • il n’y a pas une table plus « tranquille » que l’autre. Soit on est dans le coin des enfants (avec des jeux – et des enfants – bruyants) soit on est contre le buffet avec les aller retour de ceux qui se servent dans votre dos, soit coté salle de service avec les aller retour de ceux qui font le service et debarrassage.
  • le service est variable. Le samedi matin on a pris le petit dej à 7h (à l’ouverture, on y est resté 30 min, il n’y avait pas de pain frais) et personne à qui en demander. Le lundi matin il manquait le pain aux céréales ou de seigle et il n’y avait plus de beurre salé à 8h du matin.

Ce sont des petites critiques, je ne l’ai aurais pas relevées si on était resté une seule nuit, mais 4 petits dej’s, ça fait beaucoup de petites erreurs qui deviennent vite agaçantes.

En dehors de ça, on a adoré la possibilité de mettre des choses au coffre (argent, bijoux) et le pressing à la journée (un sac est à disposition, vous donnez vos vêtements le matin, ils sont rendus le soir propre, sec et plié) J’ai aimé le lit fait, les draps changés chaque jour et le linge de toilette changé chaque jour aussi.

Côté prix, moins de 600€ pour 4 nuits avec 2*4 petit dej’

La Féria et la Table Marbozienne

S’il y a un événement à ne pas rater à Marboz, c’est la Féria !

Cette année, c’était la 15ème Féria. Le rendez vous était noté sur le calendrier pour le 26-27 et 28 juillet. Malheureusement, le soleil lui avait rencard ailleurs …

Nous avons assisté au Show des chevaux et des taureaux. C’était très impressionnant et ça m’a presque donner envie d’aller voir le spectacle équestre.

Nous avions reservé notre table à La Marbozienne au centre du village pour un diner-concert. Nous avons passé un merveilleux moment en famille au son de la musique.

Malheureusement le ciel ténébreux s’est montré très effrayant sur la soirée, nous avons écourté la fête et sommes rentrés nous mettre à l’abri.

Le dimanche nous avons mis nos gilets pour retourner à la Table Marbozienne pour dejeuner, cette fois pizza et khébab. Toujours en famille.

L’après midi s’est passé à la fête foraine, c’était un super moment.

Il y avait beaucoup d’animations, c’est un grand événement dans le village.

Rendez vous l’année prochaine !

Paris dans l’assiette (photos qui donnent faim)

Jeudi soir : Au Palais de Krishnaa – 16 rue du Père Guérin (Paris 13)

Un régal ! Un délice pour les yeux et le palais. Je suis encore sous le charme en fermant les yeux ! C’était super !

Vendredi midi : Au cadet de Gascogne – 4 place du tertre (Paris 18)

On a déjeuné au calme, en amoureux sur la terrasse ombragée de la place des artistes. Un joli moment.

Vendredi soir : Tokyo Osaka – 207 avenue de Choisy (Paris 13)

Ce qui restera pour moi aujourd’hui le meilleur japonais en 35 ans !

Samedi midi : Le Sancerre – 449 Terrasses de l Arche, La Défense

Pour la petite histoire, c’est un de ces resto terrasse dans le quartier de la Défense, nous étions à 200m de la U Arena. Le repas c’est fait au son de Mylène Farmer, on est entré dans l’ambiance tranquillement !

Lundi midi : Tokyo Osaka – 207 avenue de Choisy (Paris 13)

On a eu beau monter et descendre l’avenue, impossible d’aller ailleurs, dejà je ne voulais ni chinois, ni tibétain, ni laotien… donc on est revenu à ce resto dont me parlait mon Amoureux depuis 14 ans …

(Samedi soir trèèèès tard vers minuit, on a pris des khebab infâme par Just Eat, ça ne vaut pas la peine d’une photo ! Dimanche, repas chez des amies)

Sport Découverte : Je t’emmène en voiture(s) !

J’ai découvert SPORT DECOUVERTE en 2013. Je cherchais un cadeau pour mon mari, je voulais lui offrir quelques minutes de plaisir (sans moi) et au volant d’une voiture d’exception.

Je lui ai offert à l’époque un Stage pilotage Porsche 997 GT3

Bien sur, ça a été une parfaite réussite. Il a été à l’époque sur le Circuit de Lohéac. En Bretagne. On y vivait donc ce n’était pas très loin. Il a fait 3 tours au volant de la Porsche. Et j’avais pris le bonus caméra embarquée. Quel souvenir !

Pour son anniversaire, en juillet 2018, j’ai craqué mon PEL (haha) pour un Stage Multivolant 3 Autos 

J’ai jeté mon dévolu sur les 3 voitures dont rêve mon mari. Je lui ai offert le stage sous forme de puzzle à reconstituer. Et à la fin je lui ai demandé de choisir laquelle il voulait piloter. Il a mis 10 min à choisir. Et je lui ai alors annoncé que pas besoin de choisir, il ferait les 3. Je lui ai offert la pochette cadeau contenant le billet de son stage. ÉMOTION GARANTIE !

Porsche GT3  / Aston Martin / Ford Mustang

J’ai pris le coffret pour 3 tours de chaque. Je n’avais pas pris la caméra embarquée cette fois-ci.

Concrètement, une fois le cadeau offert, il faut prendre rdv. Le bon cadeau est valable 12 mois. En ce qui nous concerne, Juillet/août/septembre étant une période très chargée, et ensuite la météo peu clémente, mon mari a profité de mars pour faire sa réservation.

Il s’est connecté sur le site, a tapé le code de son cadeau. Il doit alors indiquer 3 dates de disponibles. Il peut à ce moment là rajouter une option (tours supplémentaires, accompagnants…) Mon homme décide alors de prendre l’option caméra embarquée qu’il se paie lui même. Il reçoit dans les 3/4 jours une confirmation de la date réservée et choisie.

Cette fois, il s’agissait du circuit de Saint Laurent de Mure. Proche de Lyon. Puisque nous avons déménagé depuis la précédente expérience.

Le Stage a eu lieu le 11 mai. Il pleuvait mais cela n’a pas dérangé ni la Porsche, ni l’Aston. Un peu compliqué pour la Mustang.

Sur place c’est aussi possible de rajouter des tours, de prendre des options supplémentaires. Par contre attention les stages se font sur rendez vous, vous ne pouvez pas débarquer sur le circuit et demander à monter dans une voiture. Il y a un briefing en commun et des tours de découverte du circuit pour les pilotes du jours. Le Stage est fait avec un casque et sous la surveillance d’un moniteur. Un moniteur par voiture.

Il y a d’autres voitures présentes sur le site, pour les autres pilotes qui ont choisi la Lambo ou la Ferrari par exemple.

Cela reste un très bon souvenir pour mon Mari. Il est rentré avec beaucoup de paillettes dans les yeux ! Grâce à la clé USB fournie nous avons pu regarder ces trois « courses » en double vue (mon mari qui pilote / le circuit comme s’y on y était)

Côté prix, bien que cela représente un sacré budget, cela reste les prix de ce type de cadeau. Très occasionnel je pense, voir exceptionnel.

Je vous montre les deux commandes pour toute transparence.

Le Dragon était ravi de sa journée, il a profité des moments en stand, à regarder les voitures et les tours des autres.

Il en a même oublié son permis sur place… qu’on lui a gentiment renvoyé par courrier ensuite.

Il y a beaucoup d’offres sur internet pour ce type de prestations, mais je vous invite vraiment à confier votre envie à SPORT DECOUVERTE. Les équipes sont top, et l’accueil est génial. Les avis sont forcément positifs !

Perso, si vous voulez faire une cagnotte pour moi, je rêve d’une séance CASCADE ou sur glace mais en passager hein, pas de blague !

La balise GPS Kid Connect [mais qu’est ce que c’est ?!]

Elle aurait dû arriver pour la rentrée de septembre, pile pour le collège ! Mais finalement c’est le premier jour du mois suivant que ce petit gadget a fait irruption dans nos vies. Partagée entre l’inquiétude de savoir ma fille bien partie de la maison et la bienveillance qui m’impose à ne pas la stresser, j’ai convenu avec elle d’utiliser une balise GPS qui me préviendra chaque matin du moment où elle arrivera au collège. Le week end, elle n’en n’a pas l’utilité, j’ai pleinement confiance dans ses trajets.  Intéressons-nous à ce petit boitier de la gamme WEENECT. D’abord le look ! Il est bleu. Avec un gros bouton rouge. Celui qu’il ne faut toucher qu’en cas d’urgence. Il est très léger, tout doux, et se range dans une housse de même couleur. Il est fourni avec un chargeur.
Petit, discret, il n’en faut pas plus pour que déjà ma fille le trouve « mignon ». C’est le numéro IMEI au dos du boitier qui va vous permettre de créer votre compte, de choisir votre abonnement et votre espace sur le site internet. Vous pourrez ainsi choisir les notifications que vous voulez recevoir et paramétrer le boitier. C’est aussi dans cet espace que vous pourrez prendre les commandes de votre abonnement, définir l’usage des boutons (1, 2 et 3 sur le coté) et les numéros/mail qui vont recevoir les notifications (disponibles sur appli, mail, sms). Le paramétrage est un peu longuet, parce qu’il n’y a pas de guidage ni de pas à pas, mais le site est intuitif et l’appli également. Pour allumer le boitier on appuie sur on/off jusqu’à la vibration, idem pour l’éteindre. Un appui long sur le SOS permet de passer en mode appel. C’est le téléphone receveur qui a la possibilité de raccrocher. Si votre enfant tombe sur le répondeur, il peut laisser un message et attendre que votre boite vocale raccroche. Le GPS ne reçoit pas les appels Nous avons défini 2 zones. Nous recevrons donc les notifications quand elle sort ou entre dans ces zones. A savoir la zone maison, et la zone collège. On devrait donc savoir qu’elle est bien partie de la maison, bien arrivée au collège, puis bien partie du collège, bien arrivée à la maison.

A priori on est pas mal, même si je pense que les heures sont pas précises (elle est partie juste avant moi ce jour là, avant 8h15)

Nous avons défini l’usage de 2 boutons (et laissé celui on/off vierge pour ne pas recevoir de notif à chaque fois qu’elle veut allumer ou éteindre la balise). Nous avons paramétré un bouton pour dire « j’ai oublié mes clés, je suis coincée dehors » (important car le mercredi sans ses clés il faut réveiller son papa qui est à l’intérieur et qui dort TRÈS profondément) L’autre bouton envoie le signal « je suis malade » ce qui ne signifie pas « viens me chercher » mais plutôt « prends rendez vous chez le médecin ou prépare le doliprane ». Le collège dispose d’une infirmerie et les parents sont prévenus en cas de soucis. Le chargement du boitier se fait par un câble USB. Le boitier doit être allumé pour envoyer les données. En premier lieu nous demandons à notre fille de le garder allumer, puis nous lui demanderons de l’éteindre à son arrivée au collège, pour le rallumer en partant. Le gros point positif c’est le plan satellite ! Franchement c’est top. Le live fonctionne bien pour peu que le boitier soit à l’extérieur du sac, sinon c’est en décalé, voire en pointillé.   Après presque 15 jours d’utilisation nous sommes très satisfaits. Je suis pleinement rassurée et je trouve que la balise fait le job. Nous avons testé le mode SOS (avec appel), je vous donnerai le lien de la video via instagram.    

Vacances dans les Hauts de France

J’ai toujours beaucoup aimé le Nord, la convivialité et l’accueil qu’on m’y a fait n’a jamais été égalé ailleurs (et pourtant j’ai bien bourlingué !)

Cette année, entre l’achat de la maison, les travaux qui se sont éternisés et les finances un peu compliqué avec le déménagement, il a fallu revoir notre planning et nos ambitions estivales. Nous avons fait le choix d’aller passer une vraie grosse semaine (du lundi au lundi) dans les Hauts de France, dans le 62, quelque part entre Lens, Le Tréport et le Touquet !

Côté hébergement, vous n’aurez pas de review de grand hôtel, cette année nous avons été adorablement (je vous l’ai dit!) accueilli par une amie-collègue-patronne-associée-créatrice que j’aime tendrement. Nous n’avions pas à nous soucier d’emmener des oreillers, des draps et de savoir si nous aurons une belle vue. Nous allions avoir la plus belle qui soit, celle de nos amis au petit dej !

Nous avions prévu l’itinéraire via mappy, avec l’autoroute des anglais pour éviter Paris. L’ordi annonçait 6h, le GPS 12. Bon, quelques réglages plus tard tout le monde était raccord : OUF ! La route de nuit est agréable pour tout le monde, les enfants dorment, je dors, le Dragon roule. Il avait la route pour lui seul (1h du mat’, une nuit de dimanche à lundi) et il en avait l’habitude (faut bien que travailler de nuit serve à quelque chose, en plus d’aller chercher les enfants à l’école je veux dire) Nous n’avons même pas eu un seul vomi à déplorer. Je ne veux pas relancer le débat mais même si c’est l’effet placebo des granules de Cocculine, bah croyez moi, je prends !!!

Nous sommes arrivés au petit matin, après une ballade dans le village voisin (j’avais rentré la mauvaise adresse dans le GPS) et avons pris un petit déjeuner bien copieux avec nos amis. L’accueil du Nord, vous savez !

Les enfants ont pris leur marque, ma grande a décidé de jouer les babysitter avec le bébé de nos amis, ma mini a squatté le parc et les jouets du bébé, et j’ai été faire les courses pour notre séjour. L’après midi a été rythmé par la plage et un américain savoyard (oui, je sais, mais c’était bon). Je n’avais pas mon maillot, j’ai quand même accompagné mes bébés dans l’eau, et forcément, j’etais trempée. Pire que les gosses à ne pas s’avoir s’arrêter… Autant vous dire qu’on a plutôt bien dormi !!!

La première nuit a donc été reposante et douce! On a presque eu des grasse matinées. Je dis presque, parce que moi mon cerveau il n’est pas paramétré pour dormir. Donc c’est un peu chiant et beaucoup fatiguant.

Le mardi, second jour, mon cheri est allé rendre visite à son frère avec les enfants. J’en ai profité pour travailler, car oui, allier vacances et travail c’est aussi travailler ! Nous avons fait une pause WELSH dans un joli resto de St Pol sur Ternoise et j’ai bu un jus vert qui n’était pas degueu !!!

Du pains de mie trempé dans la bière brune, du jambon, du cheddar trempé de la bière brune, et un oeuf. Et des frites maison. Et une bière. Et c’est Mium.

Le troisième jour : PLAGE ! Et là, je peux vous dire que j’avais le maillot de bain sur les hanches et j’ai fini avec du sable dans le cul ! Mais c’était bon. On a passé une superbe après midi. Une très très très longue ballade nous a emmené voir les phoques, et on a fini par une glace extra dans un petit resto sympa !

Parfum Oréo, Tiramisu, citron meringué avec chantilly et chocolat chaud.

Le jeudi, quatrième jour, c’était le jour dédié aux copains. Cuisine (muffins, tarte aux maroilles) et mojitos dans un chouette pub à Bruay la Buissière LE CARBET qui sont aussi les patrons de l’entreprise artisanale MYLITTLEDECOR que vous pouvez découvrir ici ! On était avec la créatrice de Entre Fil et Terre (et son mari) et toujours la délicieuse Mila de MILAWITHYOU (avec homme et enfant). Une journée bien sympa qu’on a terminé avec Mojitos et Fricadelles !

Vendredi, 5ème jour, nous avons passé la journée à Nausicaa à Boulogne sur Mer. Ici le lien vers l’ article dédié tellement il y a à en dire ! Mais c’était juste ENORME pour une fan de requins comme moi !

Samedi, mon mari a profité de la seconde journée « all work » pour rendre visite à sa sœur. Les enfants ont profité des cousins et moi j’ai avancé dans le travail. Le travail n’a pas empêché la pause moules-frites du midi, le jus brocolis poire du matin, ni le vin l’après midi… On s’est retrouvé juste à temps pour un feu d’artifice et une ballade sous la pluie (damned ! il y avait une fête forraine)

Dimanche c’est en Belgique que nous avons passé la journée. Il s’agissait pour moi de rencontrer une amie de longue date des abysses de l’internet et en profiter pour sortir nos enfants de France pour la première fois !

Les enfants ont « fait » de la batterie avec un merveilleux professeur et on a beaucoup bu, surtout moi. Le retour c’est fait dans les ronflements. On a diné avec la famille de notre hotesse, lasagnes maison et gâteau au chocolat. A 21h30 j’étais couchée !

Lundi, dernier jour. Le réveil après presque 12h de sommeil était quand même difficile.

C’est le dernier jour, on se disait qu’on irait bien à la plage mais comme tout bon dernier jour qui se respecte, la fatigue nous a assommé. J’aurai voulu faire 10 mètres, m’allonger sur le sable et dormir. Mais je n’en n’étais pas capable.

Je sais qu’il me reste 15 jours avant ma reprise, et que je pourrai dormir dans mon lit tout bientôt. Il est temps que cette parenthèse se referme, les enfants commençant à être pénibles et je voudrai que nos hôtes gardent une bonne impression de notre famille.

Nous avons pris la route après le dîner, très rapidement, trop sans doute pour que ça semble normal et naturel, mais il fallait bien. Les adieux ne sont pas mon fort. La route a été à la fois longue et courte, entre-coupée de mots doux, de baisers passionnés et de sommeil entrecoupé. Le LOL du retour c’est le silencieux qui s’est décroché de la voiture à 1h de la maison, il a fini dans le coffre. Nous avons couché nos enfants à notre arrivée et c’est tout imbibé d’amour et d’air iodé que nous avons rejoint notre lit pour une nuit sans rêve, une nuit du repos du juste, de celui et de celle qui n’ont que l’Amour pour bouclier.

C’était une belle semaine, pleine de surprise, de bons moments, de rencontres heureuses et de jolies découvertes. Il en restera de très bons souvenirs.