Archives de Catégorie: La Fée stope la clope !

Carnaval, cigarettes et pancakes 

Les enfants fêtent Carnaval le 31 mars. L’occasion pour moi de faire travailler Gisèle.

Pour mon fils et mon aînée, le thème semi-imposé  (on n’oblige pas mais on insiste fortement) était la mythologie.

La grande a choisi Aphrodite et du taffetas.  Mon petit gars a choisi le Dieu de la mer !

Côté maternelle, les contes de fées ont gagné. Et même si Boucle d’or avait eu tout son amour, mon bébé fille a décidé de se rabattre sur le Chaperon Rouge et les paillettes.

Je dois vous dire que j’aime beaucoup le rendu de ces nouvelles heures de travail.

J’ai aussi adoré aller faire les photos dans le coin de verdure en bas de l’immeuble.

Maintenant je vais attaquer les pâtisseries demandées par l’école pour ce jour là. Au programme des bugnes lyonnaises bien sur, un marbré, et pourquoi pas une tarte aux fruits.

Les pancakes ne sont pas vraiment une pâtisserie mais avec une recette basique vous pouvez vous régaler et tenir plusieurs heures. Voici celle que je fais actuellement pour mon homme, pour son petit dejeuner

5 oeufs + 250g de flocons d’avoine + 1 petit verre de lait. Le tout mixé et poêlé sans matiere grasse. C’est une pâte très épaisse mais c’est très bon (surtout tartiné de Nutella… hein chéri ?)

Côté santé, mon poids continue de descendre. -15 kilos déjà  (1er janvier – 25 mars) et on attaque bientôt le « sport ». Qui va aller se chercher ses jolies baskets repérées à Décathlon ?  Et ses altères ?

Niveau cigarette on s’approche de la première semaine. C’est toujours difficile. C’est encore compliqué. Mais je m’accroche vraiment à l’espoir fou que j’arrêterai d’y penser un jour.

J’utilise deux applications :

  • « arrêter de fumer » (logo rouge avec clope blanche) qui me permet d’avoir tout facilement temps sans fumer, argent economisé, ce que j’y gagne en santé, et mes recompenses eventuelles que je peux programmer)

 

  • « tabac info service » (logo bleu) qui est l’appli officielle de la sécu et du ministère de la santé. Que je ne trouve vraiment pas terrible en pratique mais qui me permet d’avoir des mini jeux pour m’occuper l’esprit quand j’ai envie. Honnêtement dès que j’aurai trouvé des mini jeux rigolos directement à DL, je bazarde cette application.

 Et sinon tout va bien dans le meilleur des mondes. Enfin, aujourd’hui déjà. 

9ème jour #sanstabac

Je vais pas mentir, quand j’ai arrêté de fumer en octobre 2011, j’avais galéré, à en vomir, en pleurer, à entrer dans des colères de dingues et à avoir des migraines folles.

J’ai tenu, longtemps.

J’ai tenu jusqu’en décembre 2015.

Et j’ai merdé.

J’ai commencé par en taxer une à des copains en soirée, puis j’ai acheté un paquet pour les après midi difficiles, et je suis passée progressivement de 1 à 2 clopes par semaine à une dizaine par jours.

Les enfants et mon mari n’appréciaient pas DU TOUT la situation. J’ai vraiment eu des réflexions merdiques et désagréables. Sauf que dans la balance contrainte/plaisir bah … le plaisir d’en griller une passait devant !

26/07/2016

26/07/2016

Mais ça ne pouvait pas durer, j’avais besoin de cette béquille temporairement, j’avais juste envie de cette « pause clope » de quelque mois. Je m’étais donc fixée de profiter au maximum pendant les vacances et d’arrêter dès notre retour à la maison.

J’ai donc fumé ma dernière cigarette le mardi 30 août autour des 20h*. Et puis voilà, depuis RIEN. Ni manque, ni envie, ni colère, ni stress, ni migraines, ni tremblement, ni nausées. Cela ne me fait rien. Tout juste je m’inquiète de savoir ce que je fais du paquet plein qui erre dans mon sac à main. Le garder ? le laisser à la maison ? le trimballer avec moi ?

J’ai pris pour l’instant l’option « sac à main ». Bien sur j’espère ne pas l’ouvrir, mais tant qu’il est là, visuellement, je suis rassurée. je ne saurai pas dire pourquoi, je fais partie de ces fumeurs qui ont « des restes » rangés quelque part dans la maison…

J’espère ne plus fumer, mais je ne me fais pas d’illusion, j’ai un parcours d’addict, donc j’espère juste, tenir le plus longtemps possible !

Carpe Diem

*article écrit le 8 septembre

Viens, on arrête de fumer et on change le monde !

Hé ! ça fait déjà plus d’une semaine que je n’ai pas touché une cigarette.

(là normalement, vous faites la ola)

Faisons du monde un feu d'artifice

Faisons du monde un feu d’artifice

Merci !

Alors, je me sens relativement bien. Je n’ai pas eu de manque comme les nombreuses fois où j’ai arrêté, j’en sais rien, peut être que mon corps est persuadé que je vais reprendre alors il attend sagement. Je n’ai pas eu de crises de nerfs ou de moments difficiles.

J’ai eu envie, oui, et j’ai encore parfois envie, je dirai entre 4et 5 fois, ponctuellement sur ma journée. Souvent à des moments stratégiques.

  • quand le téléphone sonne

L’habitude d’aller dehors, de me poser sur la terrasse et de papoter en enchainant les clopes avec un café…

  • quand les enfants sont déposés à l’école

Je prenais 10 min dehors avant de commencer « ma » journée, une façon de donner le coup d’envoi du temps pour moi.

  • quand la mini est couchée

Souvent c’était l’heure de mon café-clope, alors forcement maintenant, j’ai des pics d’envie, et je continue de croire que me (re)débarrasser du café est la clé

  • quand tout le monde est couché le soir

Évidemment, ça c’était mon « soufflage » je me détendais sur la terrasse, dans le silence, en sachant que j’étais maintenant tranquille pour la soirée-nuit.

Bon, on peut rajouter de façons ponctuelles les apéros. Boire une bière ne m’a jamais autant donné envie de fumer. La plaie ce truc ! Ma théorie vaut pour l’alcool en général, le vin me donne très envie aussi.

Je n’arrive pas à dire que j’ai arrêté définitivement, même si j’en ai envie. Je résiste chaque jour à l’envie d’aller acheter un paquet, parce que j’aime fumer. Même si c’est mauvais et compagnie. J’aime ça. C’est chiant. Je préférais avoir des maux de tête, des nausées et des glaires. Cela pourrait m’aider à trouver ça mauvais. (non, ne me parlez pas de cancer, j’ai ma dose, merci)

J’essaie de ne pas compenser mais je suis une addict.

Que je le veuille ou non, je suis une addict. Je compense un manque par une nouvelle addiction. Qui n’est pas forcément meilleure que la précédente d’ailleurs. Je pensais faire la liste des addictions possibles mais … tout, tout peut être addictif. le principe de l’addiction c’est que ça devient une drogue, et tout peut l’être. Twitter, les fraises, la photographie, la couture, les jeux vidéos, le sport, le shopping etc …

Pour l’instant je compense la clope avec moitié internet (forum/blog/mail) et moitié nourriture (plus ou moins saine, d’ailleurs, surtout depuis que j’ai découvert le feuilleté au camembert) mais je compte échanger cette seconde moitié avec ma nouvelle passion « chasser les F1« . Je garde forum/blog/mail, j’aime trop ça (alors que le feuilleté camembert, même si au moment M c’est un orgasme culinaire, au M+2h c’est douloureux et je passe des heures à me rouler en boule dans un coin en chouinant que plus jamais jamais jamais)

Petit point PLV, parce que en fait, ils sont réintroduits dans notre vie, ça s’est fait progressivement de façon minimaliste par cuillère et notre miniature tolère même très bien tout ça. mais moi, bah, j’ai buggé. Mon corps avait tellement été « nettoyé » qu’il n’a pas très bien compris le retour des PLV. Et je le paie au prix fort. Une portion (tout confondu sur 24h) de 30g maxi. Ce qui est en plus, me rend affreusement malade (douleurs physiques, digestives, nausées, sueurs, frissons, vomissements, parfois jusqu’à l’insomnie).

la disparition des PLV avait ouvert un « nouveau monde » et on avait pu se découvrir une « culture » du sans plv. Et je me suis beaucoup interrogé sur le veganisme etc… Je ne suis pas vegan (je rassure mon mari qui commence sérieusement à se demander si c’est pas la finalité ultime de ma démarche anti F1) mais je m’interroge sur l’éthique en général, et le consommer éthique. Je lis des articles, je regarde des vidéos, je m’intéresse beaucoup à tout ça, sans savoir où cela me mènera. Aujourd’hui je ne me sens pas capable de faire disparaitre les plv, pourtant nous l’avons fait 27 mois.

Mais ces 27 mois de difficultés, à l’extérieur (le resto, cette plaie !) et même à la maison (rappelez vous le vinaigre de cidre marque CASINO avec des plv dedans !) ont laissé des traces. Sur les enfants, sur mon mari, sur moi. Nous avons vu la vie en mode « compliqué. Tout était devenu compliqué. Je suppose que quand on choisit par conviction de ne plus consommer de plv, on choisit aussi de fustiger leurs présence et les contourner devient une rébellion et une manifestation d’opposition presque politique. c’est plus facile de dire « je ne VEUX pas » et de l’assumer que de passer son temps à dire « je ne PEUX pas ».

Je n’ai pas choisi donc de devenir végan, le sujet m’interpelle, et je me sens concernée par l’avenir de l’humain mais pas au point de mettre à la poubelle les glaces Ben & Jerry’s Cookies Dough (on a tous nos faiblesses hein ?)

Je ne suis pas de ces consommateurs qui savent dire « non, je n’en n’achète pas ». C’est comme la cigarette, je pense qu’il faut interdire. Dire « c’est dangereux » ou « c’est nocif » (pour l’humain, pour la planète) et les faire disparaitre complètement, puisque c’est le cas. Autant protéger les gens contre eux même plutôt que de faire de la « mise en danger de la vie d’autrui » de façon indirecte (le libre arbitre, cette vaste fumisterie)

Bon, sur ce, je vais passer mon envie de clope dans une tomate. Ha non. Zut. Bon, bah je vais coudre hein, ça sera ça de fait !

 

Joyeux Week end !

Je sais ! ça fait longtemps que j’ai pas fait un article pour « rien ».

(sous entendu : mes créations)

Il est 15h40, nous sommes le vendredi 13 mai, je deteste les vendredi 13, et j’ai eu envie de me poser là, avec vous.

Quelqu’un prend un café ?

Source de l’image Google via café ressource

Je pourrais vous dire que je suis bookée de partout, c’est le cas (merci les figures de style – great job !) et je pourrais vous dire que je vais bien, c’est le cas aussi.

Hier j’ai décidé d’arrêter de fumer – encore – il reste actuellement 8 cigarettes dans mon paquet de royal menthol, et il est donc probable que je termine demain. J’espère donc battre mon nouveau record personnel qui a été de 5 ans et demi.

*petite pause #monbébéfille chouine qu’elle a fini la sieste*

Re.

Donc, oui, j’arrête de fumer, une nouvelle (et j’espère) dernière fois. Ne me demandez pas pourquoi, j’ai au moins 80 bonnes raisons mais officiellement 2. La dépense financière et la phrase « si ça tue, je ne comprends pas que tu fumes, ça veut dire que tu veux mourir » (#monfils – 6 ans).

Je risque donc de rebloguer des conneries, comme à chaque fois que je me créais un stress passager, en gros, à chaque envie de clope, j’ouvrirai le blog. Rassurez vous – et ne vous désabonnez pas! – je prendrais le temps d’organiser mes pensées, ça vous fera pas 14 billets par jours, promis.

J’ai aussi envie de vous parler de Nina Narre, un petit brin de femme qui me plait bien, je ne dis rien de plus, je vous laisse la découvrir sur youtube. 

Je pense faire un billet qui fera écho à une de ses chroniques dès que j’aurais envie d’une clope le temps.

Je voulais aussi vous parler de La Fabrique des Fées. Parce qu’on prépare un renouveau sur ce blog, avec plus d’articles, dans le fil temporel et dans le volume. Il y aura des nouvelles rubriques et je pense que si vous devez vous abonner c’est le bon moment. Dites que vous venez de ma part, on vous fera pas de reduc mais vous aurez un café (et puis c’est gratuit).  En ce qui me concerne je vous concocte avec ma copine Mila des cours magistraux gestion-marketing, je ferai du relai ici, ça vous permettra de ne rien rater si jamais vous ne voulez pas vous abonner à la fabrique (mais j’insiste, vraiment, on est sympa en vrai)

En parlant de Mila. D’ailleurs. Je voulais vous dévoiler son site, mais comme elle est en vacances (pour fêter les nuits de travail sans doute) j’attendrais son retour. Tout ce que je peux vous dire c’est qu’il déchire.

En parlant de site, j’en suis à l’étude de mon projet pour FairyDesFolies. J’ai actuellement 3 devis (un quatrième est en cours). Les prix sont très fluctuants, ils prennent deux zéros de plus pour certains. Donc intense réflexion prolongée. J’hésite même à modifier complètement la structure même pour couper dans les couts. Et non, le faire moi même n’est aujourd’hui pas envisagé.

Côté couture j’ai plein de projets, dont un qui me tient vraiment à cœur et qui avance terriblement lentement, commencé l’été dernier, je commence à me demander si j’en verrais le bout un jour. Je ne vous en dis pas plus. par contre j’attaque prochainement les robettes d’été des filles, ça fera l’objet d’un petit billet perso. Promis.

Côté vie salariée, je suis confortée dans mon choix de reprendre une activité en septembre si ma miniature prend la route de l’école, je casserais mon congé parental à ce moment là, m’inscrirais au chômage espérant quand même trouvé un poste rapidement (privé ou public, peut m’importe) et cumulable avec FairyDesFolies.

Côté humeurs, j’ai traversé une période bizarre, qui n’est pas vraiment finie d’ailleurs mais je vais bien, je crois. J’espère qu’on aura un beau week end. Ce serait déjà super bien.

NB: il reste maintenant 7 cigarettes.

Côté mouflons, N1 a été félicité par son institutrice pour son comportement exemplaire depuis janvier, ainsi que son travail qui est excellent. Nous avons donc essuyé un torrent de compliments qui n’a pas été pour nous déplaire, au contraire. Pour la récompenser de son implication et de son investissement nous avons donc levé la punition en cours (la confiscation de la DS) et décidé d’accéder à sa demande, c’est à dire d’arrêter le rugby et l’inscrire au Conservatoire. Mademoiselle chantera. (et wais, Nouvelle Star, nous voilà!)

N2, fidèle à lui même, reste le petit mec qu’il est, toujours dans une tornade sentiments, mais il les verbalise beaucoup mieux depuis que … (j’ai honte, j’ai honte) il regarde Dany Le Tigre (ho ça va, ça change de Peppa Pig). Ce dessin animé (que nous regardons sur Netflix – oui moi aussi je regarde, ho hé, ça va j’ai dit que j’avais honte) est une petite perle de bonheur, enfin, en vrai c’est vite gavant mais pour le coup il a vraiment aidé mon garçon à nommer ses sentiments (la frustration, la colère, la tristesse) et à les verbaliser en suivant l’exemple de ce petit tigre. Comme quoi, des fois, un dessin animé peut servir.

N3, ma petite tempête de bonheur, évolue à vitesse grand V mais elle reste ma miniature, évidemment. C’est le job du dernier de toute façon, elle restera mon bébé. MON BÉBÉ !!! Bébé qui n’a encore pas rencontré le pot, qui n’a pas encore compris qu’on pouvait se servir du papier toilette autrement qu’en s’enroulant dedans, mais Bébé qui a compris que l’école c’était là où allait ses ainés et que quand même, pour qu’ils y retournent volontairement c’est que ça devait être bien. L’inscription est donc faite pour septembre si le nombre d’enfants proposés à l’accession de la toute petite section (enfant né entre janvier et décembre 2014) le permet. Mais j’imagine bien que des mamans dont l’enfant soufflera sa seconde bougie en décembre ne mettra pas son bébé en septembre hein. Donc on dégaine les bougies pour que ça se fasse !

Côté Dragon, une proposition de taf, enfin, une opportunité, qui nous a fait réfléchir à la possibilité de déménager, encore. D’un commun accord ce n’est pas à l’ordre du jour pour les enfants et moi. On suivra donc les évènements avec attention.

Bon, c’était sympa mais je vais vous laisser là, j’ai poney sur glace des pare pipi à couper.

Bisous.

Le soir où j’ai failli tribucher

Il y avait du monde, c’était une sortie au resto pour un club sportif, on était une cinquantaine.

clope

J’avais pourtant bien pensé mon coup, m’asseoir au fond de la salle, surtout loin des portes, à côté de non fumeurs qui ne quitteraient pas leur siège, et avec dans ma poche mon homéopathie en cas d’urgence.

Tout c’est bien passé, même pas peur.

Et je suis sortie pour rejoindre ma voiture.
Et je suis passée par la horde des fumeurs qui faisait un peu haie d’honneur avec leur volutes de fumées.

Et là j’ai eu envie.

Très très très envie.

Et ça nepassait pas.

Et j’ai cherché autour de moi qui sortirait son paquet et à qui je pourrais en prendre une, et non ils étaient entre eux, ne remarquant même pas la petite dame en desintox nicotinique je suis.

Dans ma voiture j’ai hurlé un bon coup, j’ai fouillé mon sac, non je n’avais pas pris mon paquet. Il était à la maison, dans le bar. Je rentrais en ne pensant qu’à lui, qu’à la cigarette que j’allais déguster avec plaisir…

Et puis en rentrant, il fallait que je m’occupe de la babysitteur, de mon bébé, de ma grande, de mon homme aussi, d’une lessive surement ou d’un peu de repassage et puis voilà, j’ai oublié.

J’ai oublié de fumer.

Gwen, 39 jours sans clope

Novembre : patisserie, vernis et grand amour

On vend le lit bébé

Holly Pink Pagoda

Gâteau pour une future maman

2 an de mariage, du cuir dedans !

La nouvelle casquette de ma fille

Pour mon homme, avec du cuir et du Bridal Veil

Duo mère-fille pour les vacances

Quelques diners bien arrosés …

Le premier globe lumineux de ma fille

Tristam in the city (mariage verniesque)

Ma faiblesse, les cartes de vœux !

France 33 – Australie 6. Putain c’est bon !

Lady in the city (mariage verniesque Two)

France 39 – Argentine 22. Hiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!

La manucure que je n’ai pas osé montrer au boulot

Le craquage du Dragon pour Noël

Big Apple Red au travail

Ma fille, ce numéro 8 prêtée à nos voisins bretons, son premier tournoi de rugby, mes premiers cris de mère hystérique, j’ai vibré !

France 22 – Samoa 14 : fin de la tournée d’automne !

La french pailletée, le retour.

Mon nez retourne sa veste

Thé blanc : nausées
Ginseng : nausées
Chocolat : nausées
Cannelle : nausées
Fraise – pistaches : nausées
Argan : nausées
Jasmin : nausées
Rose : nausées
Cumin – café : nausées
Pavot : nausées

Nez (de jeune femme 28 ans) en défume depuis 1 mois recherche nouvelles odeurs pour shampoing, bain, douche et soins corporels après changement brutal d’avis sur la gamme pré-citée.

Tolère encore Flowers by Kenzo et Opium d’YSL.

Avis bienvenus.

Rêve, 31 jours d’abstinence, 170euros d’économie, 480 cigarettes non fumées, 3 jours d’espérance de vie gagnée.