Archives de Catégorie: La Fée passe le permis

La blonde au volant ou comment se coltiner les boulets !

A peine eus-je décroché mon papier rose, j’encastrais ma 205 dans un muret, face à une auto-école. Ahem !

J’ai déjà vécu la mamie qui roule à 30 sur une route à 90 … Déjà pilé dans un ronds points parce que le clignotant engagé n’étais apparemment pas le bon, déjà attendu 2h pour m’engager dans une voie express parce que personne ne voulait me faire une place (y a que moi qui a dû apprendre à me mettre à gauche pour laisser les gens s’insérer, c’est pas possible!)

L’autre jour, une mamie a décidé de traverser au moment où mon feu passait au vert, j’ai pas pu démarrer, le temps que mamie traverse péniblement en tirant son caddie, evidemment 3 heures plus tard, je commence à avancer, pan! Feu orange, mais fuck hein !

Dernièrement, je rentrais tranquille sur une route à 80, evidemment au sommet de la côte, un putain de vélo avec genre plein de bordel sur le porte bagage et evidemment ça (le vélo, ou le boulet, selon) ne sert pas à droite, ça reste au milieu. Impossible de doubler, je rétrograde , 4, 3, 2, 1 ! Et les voitures arrivent en face, et là je sais pas, j’ai dû bouger le levier de vitesse, au moment de dépasser, j’étais au point mort :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: J’ai donc eu l’air très con, je me faisais klaxonner de partout, on respire, on souffle, 1ere et go, 2, 3, 4, 5, voilà voilà …

En fait je crois que j’attire les boulets parce que j’en suis un.

L’aquaplanning, la trouille du jour !

Jeudi Matin

7h, sous la flotte

En plein rond point

Panique
Cris

J’ai fait ce que j’ai pu pour braquer, contrebraquer pour sortir du rond point
Je suis sortie

Sauf que j’étais sur la voie de ceux qui arrivaient en face de moi
Une voiture est passé à ma droite.

J’ai dû passer ma première pour ralentir la bagnole et aller  au fossé.

J’ai chialé 20min
Et je suis repartie pour aller bosser

oui, le dessin est by my self pour montrer à toi et ton self mon parcours

Le jour où j’ai passé mon permis de conduire

Je suis sur(e) que tu avais super méga hâte que je te le raconte ce foutu permis !!!! Hein ? Dis le ???? En fait j’ai écrit cet article direct après l’examen mais je voulais attendre le courrier pour imager mon article et rajouter des trucs au fur et à mesures de l’attente ! Au choix, tu m’aime et tu prends bien le temps de lire tout ce par quoi je suis passée avant d’avoir la réponse, ou tu t’en branles et tu vas à la fin de l’article mater la réponse. Mais je te préviens, si tu laisse pas un com’ je saurais que tu ne m’aimes pas. Et demain si je fais une interro surprise t’auras les boules de pas avoir lu. Bref.

L’heure de conduite du mardi matin à 10h c’est super magnifiquement bien passée, vraiment ! J’ai même réussit une marche arrière courbe les doigts dans le nez. J’allais donc TRÈS TRÈS TRÈS confiante à l’examen et sans trop de stress !

Tellement envie de conduire que j’attends pas qu’il m’appelle, je monte dans la voiture etc … et l’inspecteur me dit gentiment d’attendre dehors.

Oups.

Bref, il m’appelle, prends ma carte d’identité, me demande de m’installer, je m’installe donc, j’oublie rien, je pense même aux feux de croisement, sauf le verrouillage des portes (je m’en rend compte après l’examen). :roll:

Avantage de ce remplacement impromptu (puisque la vilaine inspectrice est en maladie) l’inspecteur n’est pas du coin, il ne connait pas bien les routes donc il ne fait que des circuits simples et des grands axes. Déjà ça me rassure, ça veut dire qu’il ira pas dans les coins tendus du string panthère. Ouf.

On démarre, il me fait faire 500m puis parking de supermarché, il me dit « choisissez votre manœuvre » bah sur un parking où tout le monde est garé en marche avant, j’ai pas vraiment le choix hein, bataille avant.  Je la choisis sans aucune bagnole à côté (la simplicité, la simplicité) et face à un mur (avec les feux allumés je sais encore mieux doser la distance). Bataille donc que je fais en deux fois (oui mais je suis perfectionniste je voulais être bien bien centrée).

Première vérif « état, propreté et fonctionnement des clignotants gauches et ça veut dire quoi quand ils vont vites » je les montre les 3 (les répétiteurs latéraux aussi), je réponds très bien, il me dit « j’ai jamais eu une réponse aussi complète » ouais parce que dans ma lancée je commence à expliquer les situations où on doit mettre un clignotant, ce qui n’était pas demandé :oops:

On repart, il me dit que je fais mon autonomie, on suit « Perlinpinpin » petit bled paumé, j’étais à 80 (pile ma limite jeune conducteur) en 5ème, ça se passe bien, il ne me dit rien. On fais un peu de route de village, il me fait m’arrêter dans une vieille route moisie « marche arrière ligne droite » je fais, sans souci, très propre, très bien faite, avec les contrôles avant, arrière, avant, arrière et autour du véhicule. Vérif intérieure « c’est quoi un voyant rouge » et blabla, je pars dans un monologue en listant tout les voyants rouges possibles, à quoi ils servent et comment réagir ^^ Il me dit « oui oui c’est bon, c’est bon là » :oops: :D :D

On revient par un grand axe, je fais une belle insertion, propre et tout, direction « MAVILLE » ok. Et là il me dit « bon on rentre au centre d’examen, première à droite » et au lieu de passer la 2eme pour tourner, je passe la 2 et la 1 puis de nouveau la 2, j’ai merdé. Je sens que je vire au rouge écrevisse. L’examinateur rigole et il me dit « heureusement que c’est fini hein, le stress revient » Bref, je lui explique que je suis très nerveuse effectivement. Il me dit « nous on est pas énervé en tout cas » et je dis « moi non plus pour une fois » (clin d’œil au moniteur assis à l’arrière qui répète « pour une fois »)

On rentre au centre ville, j’ai laissé passer une dizaine de piétons … sortie des classes oblige ! Ha et ouiiiiii j’étais à un stop et là il me demande de lire la plaque de la voiture un peu – beaucoup – loin devant. Alors je tente… et il me dit « je parie le diner de ce soir que c’est un R et pas un A » et donc je m’avance et … il avait raison. Je lui dis « j’ai bien fait de ne pas parier le permis » et il me sort « le chef a toujours raison, même quand il a tort ». Voilà, bonne ambiance, presque Club Med.

Je me gare, il me dit « au revoir Madame, passez une bonne journée » je sors, je tremble et … je me pète la gueule (vertige, nausée, contre coup) mon moniteur me rattrape et me dit « t’es con toi, tu as conduis tout pourri avec moi et aujourd’hui tu fais un truc super, si tu ne l’a pas personne ne l’a, c’est pas possible! » :D

Donc là en fait je suis soulagée.

Parce que vraiment, même si je l’ai pas, je sais que je peux conduire, il ne pas jamais dit que j’avais fait une connerie, n’a rien touché etc .. Je me dis, normallement ils doivent signaler à l’élève toute erreur non ? Parce que à part cette pourriture de passage de vitesse sur la fin, j’ai rien fait de mal. :oops:

Nan, sérieux, je suis contente. Cela devrait passer hein ? Non ? :oops: :D :D

Bref, je sais vous savez pas, vous n’ étiez pas dans la voiture etc … mais bon, si il ne dit rien, c’est bon signe ? :D hein ? :mrgreen:

______________

Mon état mental du mardi après midi : pas super fraiche, la faute aux heures de sommeil limitées, et assez … heu … inquiète. Parce que finallement des doutes. La faute aux forums internet qui t’expliquent que parfois tu crois que tu l’as, ton moniteur croit aussi, et en fait NON, tu l’a pas. Mon moniteur est sur de lui mais l’inspecteur il est tout seul dans sa tête (normallement) … et puis peut être que j’ai perdu des points pour le partage de la chaussée, à un moment je me trouvais un poil sur la gauche. Et les clignotants, peut être j’en ai foiré un. Pis ce passage de vitesse pourrait me couter des points aussi, comme la conduite économique qui va morfler… Là du coup je ne sais plus trop si je peux être contente, j’ai envie de dire oui, mais en même temps… pfff…

Mon état mental du mardi soir : bon, tout le monde me dit que ça passe ! Bon, personne n’est dans la tête de l’inspecteur mais bon, il n’aurait peut être pas mis autant d’ambiance dans la voiture si ma conduite l’inquiétait … J’ai quand même relativement peur pour le truc des vitesses, maintenant carpe diem, je suis quand même très fière de moi. J’ai essayé !

Mon état mental du mercredi matin : reveil embué, je me rappelle bien du smile de l’inspecteur, je me dis que c’est pas possible, il ne peut pas me le refuser, j’ai été compétente. J’ai montré que j’étais sérieuse, disciplinée et que j’étais compétente et attentive. Enfin je crois. J’espère. Et du coup dans la doute j’ai encore fait la bêtise de surfer sur le ouèbe. Et de trouver des témoignages genre « j’ai reçu la feuille c’est marqué favorable mais en fait il s’est trompé j’ai un E – éliminatoire – dégoutéééééééééééééé » waw, les boules. Donc quand je recevrai le papier moi je te le dis, je vais recompter tout les points, tout vérifier et après je verrai si c’est bon ou pas. J’ai tenté hier de me mettre à la place d’un inspecteur sévère, je me suis auto-notée avec la fiche d’examen. Et même en étant méga sadique, j’arrive à me mettre au moins 21 points. Évidemment il pourrait être méga méga méga sadique et me coller un E. Je ne sais pas où mais bon, s’il veut pas me le donner, il pourra se justifier comme il veut donc peut m’importe.

Mon état mental du mercredi soir : complètement angoissée, je me demande si mon insertion était si bien que ça (quid de la ligne blanche? aucun souvenir). Je me demande si ma bataille avant était finallement droite, j’ai un doute. Je ne me rappelle pas si j’étais loin du trottoir lors de ma marche arrière en ligne droite. Je ne sais plus si j’ai vraiment insisté sur les contrôles. L’inspecteur a t il eu un doute à un moment ? Pourquoi ne m’a t-il pas parlé avant le souci de boite de vitesse ? (peut être il ne s’était pas brossé les dents…) Bref, j’angoisse plus que pour le passer. J’ai mal au ventre (on me souffle dans l’oreillette que c’est peut être l’abus de pizza et de cônes glacés) j’ai mal au cœur (on me rappelle dans l’oreillette que hier soir j’ai fêté le fait d’avoir passé l’examen avec un petit mousseux sucré, une tuerie!) j’ai mal à la tête (la suite logique de ma dernière parenthèse) et je suis fatiguée (mon fils, 5h ce matin).

Et sinon donc en fait au courrier jeudi 24 il y avait le verdict.

Donc là, félicites moi !!!!!!!!!!

Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii.

*hysterie inside*

Et donc je vous le dis, j’enchaine avec le permis A en janvier donc bon, je reviendrais. Faudra encore me supporter !

Et j’en profite pour remercier Brad, commentateur vedette de mon blog, grand soutien psychologique en ces jours de stress et donneur de sourires gratuits. Merci grand fou !

Et tous ceux et celles qui m’ont encouragées, ici ou ailleurs! Merci les gonz’ « ADT Forever » et les autres ! Des bizoux.

Les 2 presques dernières

Ouais alors là quand tu liras c’est le DAY D de mon permis de conduire !

Mais en fait, concrètement, lundi j’ai conduis 2h avec ma monitrice d’amour. Pas le méchant moniteur qui me râlait dessus (et je ne dirai plus jamais que c’est un bogosse) !

Alors deux permis blancs, deux ratages. J’ai forcé le passage dans un rond point, pour finalement caler au milieu de celui ci … et un idiot sur la 4 voie qui a accéléré avant que je rentre pour ralentir à ma hauteur, donc obligée de m’arrêter sur la voie… bref, bref.

Mais je suis contente, parce que j’y vais décomplexée à cet examen, sans stress, de toute façon il me faudra un peu de chance pour l’avoir, donc bon, on tente et basta. Si je l’ai pas, on le refait dans 15 jours…

J’ai retrouvé plaisir à conduire, il faut juste que je pense à faire mes manœuvres au ralenti, parce que sinon ça passera pas ! Vraiment au ralenti ! Et ne pas choisir des trucs que je gère pas, parce que bon, la bataille, moi c’est pas du tout mon kiffe. Je préfère la marche arrière ligne droite. Ou le demi tour. A la rigueur un créneau.

Bref, voilà voilà, tu as le droit de m’encourager ! Et de bruler un cierge (ou une voiture, un curé ou une église) Merci.

La conduite, quand on a fait un break

C’est comme … manger des frites froides après une semaine au resto gastronomique.

C’est comme … entendre une chanson de Justin Bieber après avoir été à un concert de JJG.

C’est comme … mater un vieux porno après 15 jours de baise avec son amoureux de mari.

Tu as compris l’idée là je crois.

J’avais conduis pour la dernière fois le 9 novembre. C’étaient mes heures 22 et 23. J’ai ensuite subi l’attente interminable d’une nouvelle date après l’annulation pour cause de shopping maladie de l’inspectrice. Et donc le 18 novembre, 9 jours après ma dernière fois en auto école, je remonte dans la Clio Bleue pour faire ma 24ème heure.

Demarrage, calage.

Redémarrage, recalage.

Reredémarrage, ok, 2ème, ok. Ho merde, 200m avec le frein à main quand même … On se ressaisit. Des contrôles bons, angles morts parfaits. Passage des vitesses : une catastrophe, presque à la fin je lui donnais le levier dans la main.

La voie express, une cata, je m’insère entre deux voitures qui n’ont pas voulu se pousser, à éviter absolument le jour de l’examen, je roule à 120 avant de réfléchir et de me décider à rester à 100, et la sortie une cata, je ralentis avant la voie d’insertion, je panique, 5ème – 2 ème, rattrapée en repassant la 3ème mais bref…

Nan, ça l’a pas fait, clairement c’etait tout pourri. Comme si j’avais perdu le bénéfice de mes dernières heures, de mes habitudes, de ma façon fluide et agréable de conduire.

Je suis verte.

__________________

Le 19 novembre, un peu désespérée, je me rends à l’Auto école pour ma 25ème heure.

Heure de conduite qui se révèle catastrophique, une honte !

J’ai faillit claquer la portière de la bagnole à un stop tellement j’étais pas bien et que j’avais honte de moi et de mon niveau ! Comment je peux être présentable à l’examen le 22 hein ????

Bref, j’avais le bogosse, il a tenté (en vain) de me rassurer « il te reste 2h, ça ira t’inquiète » ouais bah no way ! J’ai appelé ma monitrice  sur son portable perso en larmes en lui disant de ne pas me présenter, que j’arrêtais tout, je reviendrai en décembre quand j’aurai de la thunes et on remettra 10h …

Bon, elle a réussit à me calmer (un peu) et elle a accepté de bousculer son emploi du temps , lundi j’ai 2h (au lieu d’1) et mardi on maintient 1h normale avant l’examen. J’ai donc officiellement entamer le budget cadeaux de Noël.

*Boule à l’estomac inside*

J’ai chialé ma race, sérieux là si je devais le passer je cumulerai toutes les fautes éliminatoires, j’aurai jamais eu le minimum de point et en plus j’aurai tellement gueulé sur l’inspectrice qu’elle m’aurait mis sur la liste des interdit de présentation.
Je me sens hyper mal ! J’étais prête archi prête pour le passer y a 10 jours et aujourd’hui on dirait une débutante qui a fait 10h de conduite dans sa vie !

Fuck et gros fuck et re-fuck !

Rendez vous compte que ma monitrice m’a même appelé dans la soirée pour me dire de me calmer, qu’elle savait très bien que j’allais passer ma soirée à chialer et que vraiment je devais me mettre en tête que j’avais le niveau ! Que Ok aujourd’hui c’etait tout pourri mais que ça allait bien finir par revenir !

Quand ? Quand est ce que je vais redevenir normale ?

Quand ?

____________

Cet article était prévu lundi. Mais ma confiance en moi étant partie au Pôle Nord, j’ai terriblement besoin de vos encouragements.

Le jour où j’ai eu ma date pour passer le permis de conduire

Ce jeudi 17 novembre, vers 13h30, le téléphone sonne. Mon portable. Fuck, il est où ? Haaa oui, au fond de mon sac de voyage à main, évidemment. Alléluia. je décroche juste au moment où (si, j’en suis sure) ça allait raccrocher.

Et une victoire de canard la Fée !

Dialogue établi à ce moment là.

Allo ? C’est K. de l’AE. Tu vas bien ? Pitié avez vous ENFIN une date pour moi ? Oui, justement, je vais te passer S. ta monitrice. Allo ? C’est S. Bon alors on a deux dates, samedi ou mardi. Mais moi, je t’en sens pas pour samedi, t’es habituée à conduire tout les jours j’ai un peu peur que tu n’ais pas le temps en deux heures demain de reprendre confiance en toi. Et puis samedi c’est à 8h, c’est le marché. Et le brouillard. Tu veux passer samedi ? Ha mais non, mardi c’est trèèèèèèèèèèèèès bien. Mais faut placer des heures quand même, même si on n’oublie pas, j’ai besoin de me rassurer. Je te propose qu’on se voit demain, 1h, je te fais rouler et on debrieffe, parce que mon but c’est pas de te faire reprendre 10h non plus. Il t’en restait 2 payées d’avance, donc on les met demain et mardi juste avant l’examen, comme ça on ira ensemble, tu seras détendue avec moi ! Et puis je bloque un crénau samedi et un lundi, comme ça si besoin je pourrai te remettre deux heures, on les annulera si finallement tu n’en n’a pas besoin, c’est au cas où. Oui oui j’ai bien compris. Parce que en fait, y en a 5 là qui l’ont raté la semaine dernière, tu es notre dernière espoir de l’obtention du premier coup ce mois ci alors on te bichonne hein ! Ha oui mais là ça me met la pression. On en parle demain, révises bien tes verifs, tu auras deux permis blancs demain. Ok, alors à demain. C’est K. je reprends, donc on bloque demain à 14h30, samedi à 14h30 et lundi pareil. mardi tu conduis à 10h, examen à 10h50. Tu n’oublieras pas ta carte d’identité, c’est obligatoire ! Et bon, on verra ce que S. en pense demain si on te rajoute les 2h ou pas. Et je te preparerai la facture en fonction. Allez, à demain. A demain

Donc voilà quoi.

mardi 22 novembre, sans âme qui vive (mon mari) pour me rassurer, surveiller les gosses, m’emmener en ville, je ne vais compter que sur moi même (et les copains volontaires appelés à la rescousse) pour tenter d’obtenir du premier coup s’il vous plait, sous vos yeux ébahis, mon permis de conduire.

TADAM !!!

La galère du permis de conduire (par Vaallos)

Le fauteuil confortable est aujourd’hui pour Vaallos qui nous raconte son épopée pour obtenir le papier rose !


Mes motivations pour passer le permis étaient assez classiques. J’habitais à ce moment-là chez mes parents, où se passer de voiture c’est devenir gros randonneur. Ils m’ont proposé la conduite accompagnée, et ça ne m’est pas venu à l’idée de refuser.

Je ne sais pas te dire pour le nombre d’heures. Je sais que j’en ai fait + que le package de base de l’époque, mais je ne sais plus si c’était avant le premier essai à l’examen ou entre les deux.

J’ai échoué la première fois parce que j’ai calé au milieu d’un carrefour, ce qui en soit n’était pas dramatique, mais ce qui m’a fichue dedans c’est que j’ai mis beaucoup de temps à me sortir du dit carrefour. Persuadée que j’étais au point mort j’étais en fait en première donc je n’arrêtais pas de re-caler.

La seconde fois s’est bien passée.
C’était le bon temps où on te disait de suite si tu avais ton permis ou pas.

Il y a quelques années (2005), celui qui n’était pas encore mon mari et moi-même sommes partis en vacances. Enfin, on a essayé. On a fait quelque chose comme 20 km avant de nous crasher. Avant que je nous crashe sur une nationale bien droite. Il y avait un concours hippique dans la ville d’à côté, et une voiture arrêtée au milieu de la nationale parce qu’elle voulait couper la voie de gauche pour se garer. Je précise pour ma défense qu’elle n’avait ni feu stop, ni clignotant enclenché. C’est quand même ma faute hein, j’ai mis beaucoup trop de temps à percuter que la voiture était à l’arrêt, et paf. Deux voitures à la casse mais que des égratignures pour tout le monde.

A partir de là je suis devenue over flippée. En voiture mais aussi partout ailleurs. Depuis cet accident, je n’ai pas descendu une seule fois un escalier en pensant que si je me déconcentre, je peux me viander et me faire super mal, ou tuer mon gosse que j’ai dans les bras par exemple.

J’ai mis énormément de temps à reconduire, et je prenais la voiture super rarement. En général j’arrivais à destination avec au mieux des crampes d’avoir été trop crispée, au pire en tremblant sous l’adrénaline.

Pendant la grossesse on a changé de voiture, en février 2010, on est passés d’une petite citadine à un Kangoo. Je l’ai encore jamais conduite…

_________________

Waw, dur dur ce témoignage ! j’espère que tu retrouveras tout tes repères rapidement quand même. Saches que quelque AE propose des stages de 4 à 8 heures pour te remettre dans le bain (conseillés après un traumatisant événement, accident, où pour les jeunes qui ont le permis mais ne conduisent que 2 ans plus tard, faute de véhicule)

Le blog de ma copine Vaallos est là

Et si tu veux me donner ton avis, me raconter ton obtention du permis (ou pas), bref, catégorie permis de conduire, si tu veux causer, passe pas l’appel à témoins.