Archives de Catégorie: Grosse Bavouille

Mili.D (encore, toujours, follement et passionnément) made in BREIZH !

Viens, je t’emmène en Bretagne, au pays du beurre salé et des bottes de pluie, découvrir une magicienne. Ici, pas de foret de Brocéliande, pas de baguette magique, mais des pinceaux et des toiles. Une maison du bonheur, créatrice de beauté à mettre au mur.

Je connais Emilie depuis … plus de 5 ans, peut être 6 d’ailleurs. J’ai écrit de nombreux articles pour parler d’elle et je ne m’en lasse pas !

Illustratrice incroyable, elle manie tous les supports ! Toile, tasse, aimant, sac, agenda, carnet, bol, coquetier … et même la peau puisqu’un de ses dessins est venu sur ma peau !

Je suis toujours très heureuse de lui passer commande, je n’ai pas parfois que l’idée générale et elle se débrouille très bien avec !

Les enfants me demandent souvent un nouveau tableau en cadeau. Je trouve ça plus fort qu’un nouveau jeu. Ils ont un peu de passion et de talent dans leur chambre.

Je crois qu’Emilie n’a jamais hésité à me dire OUI, je crois qu’elle a toujours compris exactement ce que je voulais, même quand je lui donnais des consignes comme « un portrait de 5 personnage mais façon rugby avec de la Bretagne » ou encore « les 7 péchés capitaux, version Dragon-Fée »

Elle a décliné les hermines sur les bols, les dessous de plats et les coquetiers, et c’est d’ailleurs ce qui m’a inspiré un nouveau tatouage, représentants mes enfants.

Elle a réalisé des toiles Princesses pour ma fille, du Anna, du Mérida, du Elsa, du Raiponse, du Mulan .. Et des toiles pour notre vestiaires rugby aussi ! Elle a pris possession de presque toutes les pièces de notre maison.

Chaque portrait, chaque toile est merveilleuse et magique. Chaque création est un bonbon d’amour et de poésie. Je vous montre les deux dernières commandes en dates, tout juste arrivées.

Anna pour l’anniversaire de ma mini (6 ans)
Cadeau du 13 février (la Non Saint Valentin) pour mon Dragon

Où aller pour découvrir Mili.D ?

J’ai déjà le nez dans la prochaine commande, histoire de mettre à profit le talent d’Emilie, mon goût pour l’écriture des souvenirs et la tapisserie … Je vous laisse deviner !

Mylène Farmer (Concert Paris U Arena le 15 juin)

J’aurai jamais pensé un jour pouvoir assister à un show de la plus célèbre rouquine !

L’occasion s’est présenté en novembre. J’ai reçu le mail de mon CE qui proposait un prix spécial pour les salariés pour les 9 concerts 2019 à l’Arena. J’ai suivi le lien, j’ai vu que dejà la moitié des places étaient parties. Il en restait quelques unes à la date du 15 juin. Cela tombait bien, c’était notre anniversaire de couple (14 ans de baisers langoureux)

Mon CE proposait donc des places à prix attractifs mais en plus, il me restait une subvention loisirs à utiliser. J’ai donc eu des places en fosses (mais pas Or) pour un prix défiant toute concurrence. Et j’ai envoyé dans la foulée un texto au mari pour lui annoncer.

Oui parce que, dans notre couple, on a des goûts atypiques et non genrés. A savoir que je suis une fan de la M8 en mode cascade et lui de Mylène Farmer. Il fait la cuisine comme personne, nettoie les vitres de façon irréprochables et je lui claque les fesses dès qu’elles sont à portée de main.

Bref. Tout ça pour dire, qu’il aime beaucoup Mylène Farmer.

Moi aussi, mais je n’aurai ni eu l’idée d’acheter un CD, ni des places de concert. Du coup, obligée de me mettre à la page. Déjà, on a acheté le dernier album Désobéissance. Et puis dès que le premier concert a eu lieu, j’ai récupéré la playlist du concert avec les vieux clips pour réviser un peu.

J’ai ainsi découvert des pépites comme Interstellaires, Stollen Car, Rêver et M’effondre. Les autres, je maîtrisais à peu près !

Le concert était annoncé pour 20h mais on savait que c’était 21h en reel. J’ai suivi le #mylènefarmer sur twitter les jours précédents en évitant les vidéos. Je voulais juste être sure de voir quelque chose. On avait des places en fosses.

On est arrivé en fin de matinée à la Défense. On a déjeuné au Sancerre et puis vers 15h on a commencé à faire la queue, de façon assise pendant 2h30. Puis debout pendant 1h jusqu’à ouverture des portes.

La salle ? U ARENA NANTERRE LA DEFENSE 

Le Show a commencé à 21h. Par le ciel étoilé de la U Arena.

J’ai quelques vidéos, quelques photos, mais elles ne sont pas à la hauteur du spectacle que j’ai vu le 15 juin 2019 et que je n’oublierai jamais.

J’ai hâte d’avoir le DVD du concert. Si vous ne pouvez pas attendre jusque là, il y a ce montage de 2h sur plusieurs concerts qui tourne sur youtube, la qualité est pas mal même si c’est encore loin de ce qu’on a pu vivre en live !

Candy Mail : chéri, j’ai une surprise pour toi !

Je suis une femme amoureuse. Très amoureuse. Et j’aime faire plaisir. Et j’aime d’autant faire plaisir que je suis amoureuse.

J’aime surprendre, j’aime gâter, j’aime faire des trucs qui font que.

Mon cher et tendre est un gourmand, il adore les bonbons. J’avais dejà fait livrer une fois un bouquet de bonbons à son travail quand nous étions en Bretagne. J’ai remis ça, avec un joli bouquet de chez Candy Mail.

Je leur fait pleinement confiance, leurs bouquets de bonbons naissance est une idée super pour livrer à la maternité, ça change des fleurs !!!

Il y a des bouquets qui disent je t’aime, et d’autres qui s’offrent bien à une maîtresse d’école !

Et moi j’ai choisi ce modèle coloré pour mon Amoureux : le printemps !

Candy Mail c’est non seulement des bouquets de bonbons à livrer partout (maison, travail, point relai) mais aussi des gâteaux de bonbons pour toutes occasions !

J’ai passé ma commande un vendredi après 10h. Je me suis rendue compte comme une couillonne que le lundi était férie et donc cela mettait une livraison après notre départ à Paris. J’ai envoyé un mail de suite en demandant si je pouvais annuler ma commande. On m’a contacté par téléphone, on m’a ensuite confirmé que ma commande prenait la route le jour même et arriverait donc mardi au point relais choisi. Je pourrais ainsi offrir le bouquet avant notre départ.

Et mardi, le point relais était fermé (pfffffffffffffffff sans prévenir) et la livraison a été reportée au lendemain, et mon mari a adoré la surprise !

Les bonbons sont bons, le design est joli, le prix est correct pour la prestation !

Je recommande !!!!

La Revelia #rugbygirl LA protection ultime !

Ma fille (ainée) est une rugby girl. Mais c’est aussi une ado et une jeune fille qui commence à avoir des formes.

Nous avions jusque là opté pour les brassières de chez Décathlon, le maintien était assuré en complément d’un maillot à épaulières (toujours Décathlon)

Nos enfants grandissent bien (et vite). Le maillot est devenu trop petit. Nous avons alors commencé à chercher une protection pour les filles, sans forcément les épaulières (car en U12 il n’y a aucune utilité)

Je suis tombée sur des vidéos de présentation de La Revelia.

J’ai été très impressionnée par la liste des extraordinaires femmes qui l’ont adoptée !

Elle est disponible avec ou sans épaulières. Parfait pour l’avenir. Son prix est sans exagération si le produit tient les années, sinon j’avoue que pour une saison, ça reste un sacré un budget (j’ai profité des 20% du Black Friday) Ma fille s’habille en 16 ans, j’ai pris conseil auprès du site, et on m’a encouragé vers la taille S.

Je vous invite à découvrir la marque Revele qui fait beaucoup de choses pour le sport féminin (rugby, roller derby etc…)

Vivre #rugby Penser #rugby Vibrer #rugby 

Mardi 18h40 chez les Dragon-Fée

Je rentre du travail. Un bisou à la tribu et au Dragon. On échange sur la journée de enfants, un point sur les devoirs et sur notre vie professionnelle. Le Dragon prépare son sac quand je défais le mien.

Bandoulière sur l’épaule, il quitte la maison. Entraînement. Rugby.

Quand il rentrera endolori je serais sur le canapé ou au creux du lit. Parfois il a « droit » à un massage et on débriefe ensemble. Parfois je me contente de lui sauter dessus (j’y peux rien, les quadra sportifs ça m’excite !)

Le vendredi même chose. À la nuance près que je récupère nos enfants au stade quand ils terminent le leur et laisse Mon Dragon à son propre entraînement. Là c’est moins drôle car récupérer 3 nains plein de sueurs (oui, la petite aussi) dans la voiture, les « contraindre » à se doucher (la grande est en période rebelle qui veut pas se laver, le fiston transforme la salle de bain en piscine, la petite préfère rester crasseuse parce que SAYPAGRAV…) et tout ça en faisant le dîner pour ensuite espérer me vautre devant Netflix tranquille avec ma bière.

Mon homme joue, il se blesse, parfois il doit sécher les entraînements le temps de se remettre, puis la reprise, et les matchs. Il y a des saisons plus compliquées que d’autres. Sa première saison, le club enchaînait défaite sur défaite, du coup, côté ambiance dans les vestiaires, c’était pas extraordinaire.Sa seconde saison, le club enchaîne les victoires, sauf que cette année, côté temps de jeu on peut dire qu’il n’a pas été très gâté. Les blessures ont eu raison de ses forces et malheureusement, même s’il s’est remis juste à temps pour les phases finales, il n’était pas sur la feuille de match.

Il était pourtant sur le terrain. Soigneur. Le gars qui court pour la bombe de froid et les bouteilles d’eau. C’est le mien ! Il n’aura pas abandonné son équipe, jusqu’au bout avec eux, au bord du terrain, sur la pelouse, au repas d’avant match, dans le bus du retour ou dans les vestiaires !

L’emploi du temps est toujours un peu difficile avec les entraînements (mari, enfants) et les tournois (mari, enfants). On jongle un peu sur l’organisateur familial quand on veut partir en week end ou qu’on a un anniversaire à fêter, surtout quand ça tombe toujours en plein milieu du 6 nations … Mais on kiffe cette vie.

J’aime chausser mes crampons et descendre sur le terrain avec eux, même si c’est juste pour lancer des ballons, faire des passes ou tenter des drops. J’aime bien être là, partager ça. j’aime crier au bord du terrain. Je prends autant de plaisir au Stade De France qu’au bord du terrain du village. Je crie pareil.

J’ai même une fierté de plus. Je couche avec un joueur. Si c’est pas la classe ça !

Je vous mentirai pas, j’ai bien les boules d’aller encourager enfants ou mari les jours de flotte. J’ai autant les boules quand je sais que c’est dans ma machine (qui coûte trois reins et 12 bras) que vont aller les fringues dégueulasses. Je gueule aussi quand les crampons ne sont pas tapés, et alors y a rien qui m’énerve plus que les blessures. Se chopper un arrêt de travail de 6 semaines pour un mauvais placage, y a rien de sympa je vous assure.

Mais cette vie là, on ne la changerai pour rien au monde.

Viens, je t’emmène au Stade Michelin voir l’#ASM

Mon homme avait dejà eu l’occasion d’aller soutenir les jaunards de la Team #YellowArmy en plusieurs occasions avec nos enfants. Me concernant, c’était la première fois.

On a eu un vrai coup de chance puisque nous avons décidé d’aller voir le match du 31 décembre au dernier moment. Nous avons pris les places le 22 decembre. Il ne restait plus grand chose, mais franchement 5 places dans un stade qui finira complet, je suis dejà bien contente d’y être allée !

J’ai acheté les places sur la billeterie de l’ASM. Je ne vais pas mentir 197.50€ pour 5. Aussi cher que l’hébergement pour deux nuits dans un super hôtel dont je vous ai dejà parlé. On aurait pu ne prendre « que » 4 places (mon bébé fille a passé 65 min sur nos genoux). Mais la sécurité d’une place en plus si besoin (pour qu’elle se mette debout et hurle « Montferrand Montferrand » par exemple) m’a fait ouvrir le porte feuille.

Je regrette de ne pas avoir trouvé de tarif réduit, alors je sais bien que les enfants prennent la même place que les adultes, mais 39.50€ ça reste un tarif élevé pour un rugby qui se veut « familial » et nous n’iront pas au Stade aussi souvent qu’on le voudrait pour cette raison.

Côté pratique, nous avons pris le Tram à 13h30, à 14h nous étions au Stade.

Il y avait la musique, les supporters, il y avait le car de Castres.

Je regrette que la boutique n’ai pas été ouverte, on aurait pu y aller dès notre arrivée. Finallement à 14h30 on a passé les portes et mon homme s’est rendu en boutique côté stade pour un drapeau. Supporter on vous dit !

J’en ai profité pour descendre au pesage avec mon bébé fille qui voulait piquer un ballon et aller jouer sur la pelouse. OUPS. On avait oublié de la briefer, on vient regarder pas jouer. Aie !

On était aux gradins vers 15h, le stade à commencé à sa remplir assez vite. On en a profité pour aller aux toilettes (très vite accessible depuis nos places) et boire un coup avant le coup de sifflet.

La première mi-temps était intense et on a vraiment eu le cœur qui vrillait. La seconde mi-temps était floue, décevante et agaçante.

J’ai aimé l’intensité du match, mais j’ai été déçue par la prestation sur le terrain.

C’est la première fois que j’assiste à une défaite de l’équipe que je suis venue supporter, ça fait quelque chose.

On a eu un moment assez magique, quand il y a eu la coupure des lampes et que nous avons allumé nos lampes de téléphones. J’en avais des frissons.

Les enfants ont aimé le spectacle, ils aiment aller au stade donc on savait leur faire plaisir. La grande a pleuré (parce qu’on a perdu) et les deux petits ont chanté jusqu’à s’endormir de fatigue.

*On était tribune Limagrain basse 15 / places 18 à 22 en catégorie 4.

2 jours à #Clermont pour changer d’année !

Techniquement le passage 2016/2017 on était au club de rugby, donc on était sorti… le passage 2015/2016 on recevait des amis… le passage 2014/2015 je n’ai aucune idée de où on était (mais on avait un bébé, alors je crois qu’on a pas bougé) …

Mais cette année, cette année je voulais être ailleurs que dans cet appartement, ailleurs que dans ce village, ailleurs qu’ici. Je voulais fêter la fin de 2017 et les grands projets de 2018, j’avais envie d’être avec mon homme et mes enfants, de voir un feu d’artifice et de faire ça bien !

J’en avais parlé à mon homme en novembre, il avait gromelé un truc genre « ouais mais non ». J’avais parlé de Lyon, même de Clermont … Tant pis. j’avais ravalé mon envie d’ailleurs en me disant qu’au pire j’irai mettre le feu chez les voisins. Haha.

Le 22 decembre, mon homme me dit que c’est « dommage » car il y a un match le 31 à Clermont, que si on s’y etait pris à temps on aurait pu y aller.

(HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA => cri interieur)

Qu’à cela ne tienne, quelques clics sur le site de l’ASM, quelques clics sur Tripadvisor. Hotel pour 5 c’est d’habitude dur à trouver (la dernière fois j’ai passé 2h) et là, coup de chance, un truc à moins de 200€ pour les 2 nuits du réveillon ! Vite le match, hop, 5 places (là où il y a de la place, finalement ça nous coûte plus cher d’aller au match que d’aller à l’hôtel).

Et donc le 30 nous quittons l’appartement dans la matinée, nous arrivons sur Clermont en début d’après midi, en vadrouille l’après midi (petit train, Jaude, marché de Noël…) . Le 31 au matin nous avons fait une grande ballade à pied, nous avons été au match l’après midi et réveillonné dans notre chambre (nous n’avons pas eu d’informations concernant le feu d’artifice, d’après l’hôtel il avait été annulé et finalement de la chambre, nous avons entendu quelques bruits laissant entendre que peut être, un feu d’artifice avait lieu, au milieu de la tempête… On était mieux au chaud !)

********

Côté repas du réveillon :  l’Avocat 

Repas du 31 decembre / burgers et foie gras saumon

Nous avions choisi un service de livraison indépendant pour profiter de la cuisine bien notée de ce restaurant un 31 décembre sans quitter notre hôtel.
Je ne jugerai pas l’attente interminable (commande demandée à 20h, annoncée à 20h30, livrée à 22h après deux relances téléphoniques auprès du resto) ni le service, je garde ça pour le jour où nous reviendrons et pourrons tester le resto « en live ».

Côté menu, nous avons pris du foie gras, du saumon et de la charcuterie. Les deux premiers étaient bons (sans toute fois sembler exceptionnels), mais la charcuterie terriblement insipide.

Nous avions pris des cheesburgers pour les enfants (qui ont adoré), un Classico et un Montagnard. Les frites étaient froides mais les burgers vraiment bons (même si le steak saignant ce n’est pas du tout ma tasse de thé!!!)

3 petits pots de glace pour les enfants, un tiramisu qui a été transformé en tarte citron par manque de stock (pour un produit maison, c’est surprenant) et un fromage blanc crème de marron. Voilà pour les desserts.

Une note à 103€ si on compte les boissons pour 5 personnes.

Les burgers sont vraiment très très bons et ça nous a convaincu de revenir essayer.

(ps, au moment où j’ecris l’article j’attends toujours le contact promis par Allo-Resto pour palier à l’attente indélicate de la livraison ainsi qu’au prix payé contre le prix facturé suite à la modification de dessert)

*****

Repas sur place le 31 décembre à midi : Le lion

Rentrés par hasard dans ce restaurant le 31 décembre à 11h30, l’accueil a été un peu froid, c’est vrai… On nous annonce que le service commence à 12h. On ne s’inquiète pas, on demande à prendre l’apéritif en attendant. Nous étions en couple avec nos 3 enfants.

Finalement personne n’est jamais venu prendre notre choix avant le début du service, on a donc séché l’apéro. La carte est assez vaste mais finalement bien faite donc on peut aller à l’essentiel. Nous optons tous pour des pizzas.

Le service est plutôt rapide, et tant mieux, nous étions pressés (et affamés).
Les enfants ont eu une pizza de leur choix mais taille enfant, en forme de bonbon. Evidemment ça leur a beaucoup plus, tant sur le gout que sur la forme. Ma grande fille a préféré un cornet de frites, présentations sympa, frites maison, et apparemment très bonnes puisqu’elles n’en n’a pas laissé.

La pizza auvergnate était très bonne. Rien à redire !
Garniture suffisante, pâte souple, taille conséquente !

Le prix n’était pas exorbitant (67.40€) et on a pu régler en chèque déjeuner.

Serveur très sympathique, souriant pour la majorité de ceux présents.

***

Repas dans la chambre, le 30 au soir : Susho Ohashi

C’est fou, quand on est venu sur Clermont à Pâques, on a fait livrer la même chose par ce resto. Et c’était divain.

Et là, grosse deception.

On est fan de japonais et on n’a même pas pu manger la moitié !

Les sushis étaient grossiers et il y avait clairement un problème de fraîcheur. La glace est arrivée liquide , à boire à la paille ! On a été très très déçus !

Surtout vu le prix qu’on a mis dedans encore une fois !

repas du 30 decembre / japonais

***

Le repas du midi du 30 décembre avait été « pris » sur l’aire d’autoroute Avia-Casino-Monop de Neronde « Coeur de Blé ». C’était immangeable, on a laissé nos assiettes presque sans y toucher, j’ai gardé le tichet de caisse, j’essaie de trouver comment contacter un responsable tellement c’était absolument lamentable. On a fait Mcdo pour remplir nos estomacs en arrivant sur Clermont.

***

Il y a beaucoup de resto, de bars qui ont l’air incroyable ! Je crois qu’il faudrait qu’on y retourne en amoureux avec mon Dragon … A bon entendeur 😉 12