Archives de Catégorie: Cuisine

La baguette de Rose

Je faisais mon pain il y a plusieurs années, entièrement à la main, mais faute d’un résultat parfait (mais néanmoins satisfaisant) nous étions retournés à la boulangerie.

Cette année j’ai redécouvert le plaisir de faire du pain, déjà parce que j’ai un robot qui peut pétrir (et ça n’a pas de prix!) et à force de voir les jolies baguettes des comptes auxquels je suis abonnés.

J’ai vu la baguette de Maman Whatelse et j’ai voulu essayer. Bingo ! C’est exactement ce que je voulais. A un détail près, la coupe en biseau au ciseau est une catastrophe chez moi, les baguettes sont bien meilleures avec un coup de couteau dans la pâte.

Il s’agit de la recette de la baguette magique de Rose de CookingMumu.

Je ne me casse pas la tête, je prends la liste des ingrédients (sauf le sel car je ne mets pas de sel, vous le savez à force) et je laisse mon robot gérer le reste.

Pour 2 baguettes : 375g de farine (perso soit de campagne soit aux céréales) et 300ml d’eau tiède. Je dilue la levure dans deux cuillères à soupe d’eau tiède à part. Une fois bien diluée je file ça au pétrissage. Et quand j’ai rangé, nettoyé mon plan de travail et fait ma vaisselle, j’arrête le robot.

Je ramasse la pâte avec une corne à pâtisserie, je la verse dans un grand bol, je couvre avec du film alimentaire + un torchon et je laisse ça sur le radiateur pendant 2h.

Ensuite je sors la pâte avec la corne, je la mets en boule en la touchant le moins possible avec mes doigts et je divise en deux. Je façonne vite fait deux boudins que je mets sur la grille à baguettes (ce modèle, moins de 15€ chez Amazon) et je remets sur le radiateur avec un torchon pendant 1h.

Je fais chauffer le four à 240 degrés. Quand il atteint la température, je mets le lèche frite plein d’eau à l’interieur. Quand l’eau boue, je mets les baguettes pendant 25/30min.

Une bonne tartine de beurre salé dans du pain frais encore tiède, bordel, la vie quoi !

J’ai même varié les farines (blanches, complètes, céréales, mix de blé et de maïs, même un reste de châtaigne et de petit épeautre).

On s’améliore toujours, les dernières baguettes, j’ai coupé la pâte avec un cutter pour suivre les conseils d’internet. Le résultat est d’autant plus joli.

Les photos n’ont pas été prises pendant la même session, j’ai complété au fil des séances boulangerie.

Le gâteau tout chocolat

C’est la recette du petit gâteau d’anniv pour le jour de l’anniv’ (comprendre que c’est la recette pour nous 5, et que le gâteau est cuit dans un moule assez haut de 20cm de diamètre)

  • 200g de chocolat (100g de au lait, 100g de noir)
  • 3 oeufs
  • 2 CS de l’ait d’avoine
  • 75g de beurre salé
  • 125g de sucre (100g de semoule blanc, 25g de roux)
  • 75g de farine (60g de farine de blé, 15g de maizena)
  • 1 sachet de levure chimique

Je commence par monter les blancs en neige. Je mets de coté. Ensuite je fouette les jaunes avec le sucre. Je fais fondre le chocolat avec le lait. J’ajoute le beurre. Je rajoute le chocolat dans les jaunes sucrés. Je mets la farine. Puis la levure. Je termine par les blancs.

Au four, 40min à 180°C à chaleur tournante. Bon, vous surveillez, moi par exemple je mets le four programmé sur 40min, mais une minuterie à 30, et à partir de là je verifie la cuisson. Parfois en 30min c’est cuit à coeur, parfois il faut 35min, parfois 40min.

  • Pour le nappage
  • 200g de chocolat (100g lait, 100g noir)
  • 2 CS de lait d’avoine
  • 75g de beurre salé

Quand le gâteau est cuit, je le laisse refroidir sur une grille. Je ne prépare et verse le nappage que quand le gâteau est froid. Ensuite je laisse le nappage prendre pendant 2 à 4h. Souvent le gâteau est fait le matin, le nappage le midi, et on sert au goûter.

La Brioche Miracle

Mais qui aurait pu dire qu’après autant d’essais ratés et parfois immangeables, j’allais renouveler l’expérience et réussir haut la main ce challenge ? Même moi je n’y croyais pas.

Synopsis

Depuis que mon Dragon m’a offert un robot, je cherche l’occasion de tester le bras qui pétrit (je me sers du crochet pour ma pâte à pain). J’ai tout les jours sur mon fil Instagram une horde de cuisinières fantastique qui me donne l’eau à la bouche (coucou Bergamote Family) et comme j’ai bannis les goûters industriels des placards, la brioche faisait partie de la liste des choses à tenter !

La recette

Ha, ça c’est simple, j’ai pris celle de Christophe Michalak. Vous la trouverez sur plusieurs sites. Aux fourneaux ou chez Mercotte. Ce qu’il faut savoir c’est que c’est une brioche SANS BEURRE ni OEUF. Et ça, moi je l’avais pas vu venir !

La question que vous vous posez si vous me connaissez, c’est est ce que j’ai VRAIMENT suivi la recette exacte ? La réponse est bien sur, NON. Haha.

Les ingrédients

  • Lait entier => remplacé par du demi écrémé (bah oui, j’ai pas de lait entier)
  • 70 gr d’huile de colza (un peu plus et je mettais l’huile d’olive, coup de bol)
  • 1 sachet de sucre vanillé (j’en ai mis 2)
  • 380 gr de farine (farine T55 basique)
  • 60 gr de sucre (sucre blanc semoule)
  • 5 gr de sel (pas de sel chez moi)
  • 1 sachet de levure de boulanger (8g à réhydrater)

Comme vous le voyez, j’ai été plutôt sage. J’ai suivi la recette pas à pas de « aux fourneaux » pour le mélange des ingrédients. Mais j’ai laissé mon robot gérer la suite avec le bras pétrissage pendant seulement 5 min. J’avais peur de le casser quand j’ai vu ses mouvements ! J’ai fait reposer 2h (avec cellophane + torchon) dans un saladier sur le radiateur.

J’ai ensuite utilisé ma corne de pâtissier pour décoller la pâte et la séparer en 4 (voire 5 le jour des photos pour l’article) et j’ai formé des boules à la main que j’ai disposé dans un plate à tarte (on fait avec ce qu’on a) recouvert de papier sulfurisé. J’ai laissé monter encore 30 min sur le radiateur avant de badigeonner de lait + sucre vanillé et d’enfourner 25 min

Inutile de vous décrire la brioche, elle est EVIDEMMENT moelleuse, douce, réconfortante et pleine d’Amour.

Les enfants la badigeonne de pâte à tartiner au chocolat, le Dragon de crème de marrons, et moi je l’aime bien nature, trempée dans le café. Et vous, la brioche, vous commencez quand ?

La galette des Ducs de Bretagne, frangipane, poires et caramel au beurre salé

Je fais mes galettes moi même depuis 2014, année qui a changé ma vie, et non ça n’a rien à voir avec mes 30 ans, mais plutôt avec l’APLV de ma petite dernière. Et même si tout est « rentré dans l’ordre » depuis, je préfère continuer à faire les galettes moi même et cette version est vraiment ma version coup de coeur.

Liste des ingrédients

En ce qui me concerne, j’achète mes pâtes feuilletés toute prête. j’avais essayé de la faire une année et c’était tellement feuilleté qu’une part pouvait être mangée par au moins 3 personnes. Le caramel je prends le petit pot au Leclerc directement (une mauvaise brûlure un jour, souvenir dure toujours!) Mais je vous mets les liens si vous avez envie de tout faire vous même, c’est possible !

La recette

Je sors mes deux pâtes feuilletés du frigo, je place la première au fond du moule à tarte.

Dans mon robot je mets le beurre salé (pommade idéalement mais fondu ça marche aussi) la poudre d’amande, le sucre, les deux oeufs, la vanille et je mets le fouet en route. Oui la recette se fait aussi à la main (ce que j’ai fait jusqu’à ce que mon chéri m’offre de quoi pâtisser plus sereinement). Je laisse le fouet bosser 3 min à vitesse max. Je verse le résultat dans le plat à tarte, sur le disque, et je place la fève.

Je coupe les poires en petits morceaux, je jette dans une casserole avec un peu de beurre et je touille jusqu’à obtenir une compote grossière. Je coupe le feu, je mets le caramel beurre salé et je mélange. C’est un peu liquide c’est normal. Je récupère les poires avec un écumoir, je les dispose dans la galette. Le « jus » restant est à placer dans un verre et au frigo, il va figer, il accompagnera la galette parfaitement (mes enfants s’en servent aussi le lendemain pour arroser la brioche)

On ferme la galette avec la seconde pâte feuilletée. Perso, j’appuie les bords avec une fourchette. Vous pouvez dessinez sur la galette, des motifs, un damier, des fleurs et même badigeonnez avec un jaune d’oeuf et du sucre vanillé.

Cuisson

Je préchauffe mon four pendant toute la recette et j’enfourne à 180°C pendant 40 min à chaleur tournant. Je trouve la galette meilleure froide avec un café, mais les enfants la mangent tiédie.

Nous avons mangé à l’Akatsuki (DIJON)

Le nom de ce restaurant n’a pas fait TILT tout de suite, excusez moi de ne pas avoir vu Naruto depuis plusieurs années… mais ça devait être ce rapprochement qui a décidé mon homme a nous y conduire, un jeudi de septembre, le jour de la visite ophtalmo familiale (on fait 2h de route mais on a rendez vous en moins de 15 jours, alors on prend la journée et on y va en famille)

Je ne suis pas la seule à avoir complètement craqué sur ce fabuleux resto, regardez les avis Tripadvisor si élogieux !

Mon mari a commandé un SHOKADU BENTO, une suggestion du chef. Véritable menu à part entière, un assortiment de saveur et une découverte incroyable et goûteux !

Ma fille ainée a pris un DONBURI Oyakodon (poulet et œufs). Mon fils des Croquette de pomme de terre et ma petite derrière un assortiment de sushis

Je me suis laissée tenter par un CHIRACHI KAÏSENNDON

Si vous voulez faire du repérage, je vous laisse découvrir leur magnifique carte et je vous conseille de réserver. Nous sommes arrivés à l’ouverture, et quelque instants après le restaurant étant plein !

Vraiment une SURPRISE culinaire de taille ! On y reviendra !

Les cookies de Tata Gwen

Oui, alors moi quand je fais des cookies c’est pour la semaine car ça doit faire les goûter de 5 gourmands, imaginez !

Pour la pâte

  • 975 g de farine 
  • 550 g de beurre salé (c’est bien meilleur) – idéalement pommade
  • 7 oeufs
  • 550 g de sucre
  • 1 cuillère à soupe de vanille (poudre ou liquide)
  • 1 sachet de levure chimique

Je mets d’abord le sucre, les œufs, le beurre et la vanille. Puis petit à petit la farine et la levure à la fin.

Je divise ensuite dans la pâte pour rajouter les croquants (chocolat coupé en petits morceaux, spéculoos, bonbons de caramel, smarties etc…) Je rajoute parfois une cuillère à soupe de pâte à tartiner gout speculoos ou gout chocolat directement dans la pâte dans le robot.

Je fais des petits tas avec deux cuillères à soupe, et je mets ça au four 10/12 minutes à 180 degrés. Le secret c’est de les laisser refroidir, idéalement un « choc thermique » à l’ancienne par exemple sur le bord de la fenêtre (quand on n’est pas en pleine canicule par exemple)

Pour les garder longtemps, idéalement il vaut mieux un bocal en verre… Mais ne vous faites pas d’illusion, ça se mange beaucoup trop vite !

 

Manger au bureau, avec @class_croute

Découverte 2019 !

Un publicité laissée près de la machine à café, une réunion d’équipe qui se profile, on se dit pourquoi pas, on se laisse tenter une première fois en mai !

J’ai choisi la salade GAGNANTE !

Salade de pâtes complètes mafalde, lanières de carottes grillées marinées, fromage fouetté au sel de Guérande, sauce vierge, tomates cerise, huile d’olive au basilic, épinard et roquette

Et puis une réunion en juin, alors on recommence !

J’ai cette fois opté pour la SENSUELLE !

Salade de fusilli, billes de mozzarella, fondant d’artichaut, coppa, tomates cerise rouges mi-séchées, roquette et poivre

Les salades sont fraîches et même si le brownie est décongelé, il est TROP bon.

Les commandes se font très facilement par le site : CLASSCROUTE 

Le prix est très correct, il y a des réductions régulièrement, on peut manger (plat, dessert, boisson) pour 7 à 9.50€ et BONUS : ils prennent les tichets resto !!!

Ils font aussi des plats chauds, vivement l’hiver !!! Et des burgers, et des plats à partager, des buffets … Hummm MIUM !

Livraison rapide, on reçoit les sacs avec les prénoms et les tickets de caisse agrafée pour savoir qui a pris quoi. AU TOP !