Archives de Catégorie: Cuisine

Les galettes des Dragon-Fée

Hors de question de se limiter à une seule galette. Nous sommes 5 personnes, avec des goûts différents. Et nous avons envie de nous faire plaisir, et ça sans être limité aux dimanches de janvier.

Alors, oui la galette des rois ici, c’est un peu à volonté !

On a commencé le 4 (d’habitude j’attends le 6, mais j’étais en repos et j’avais des enfants qui réclamaient beaucoup) avec la galette frangipane-myrtilles (une grande première cette année) et le jour même, nous avons fait la traditionnelle pomme-caramel beurre salé.

Le 5 janvier c’est une galette poire-speculoos qui est venu parfumé la maison. Et le 6 janvier, c’est une galette frangipane-framboises que j’ai mis sur la table de la cuisine.

Les recettes sont simples. Dejà pour la framboise et la myrtille, il faut seulement faire une frangipane (125g de beurre pommade mélangé à 125g de sucre en poudre et 125g de poudre d’amandes. On rajoute 2 oeufs entiers) Je fais ça à la fourchette, même pas besoin de batteur. Soit vous rajoutez les fruits dans l’appareil et vous versez sur la pâte, soit vous versez l’appareil et recouvrez ensuite avec vos fruits.

Pour la pomme-caramel au beurre salé, je ne met pas de frangipane. Je fais compoter grossièrement les pommes (boscop idéalement, sinon une grise du Canada, choisissez des pommes moches surtout pas rouges, elles sont parfaites pour la cuisson) dans du beurre salé (un peu!), j’ajoute le caramel beurre salé (un petit pot) et ensuite je mets deux cuillères à soupe de poudre d’amande. Tout ça je laisse bien tiédir et ensuite je mets sur la pâte.

Pour la poire-speculoos, même chose. Je mets les poires (passe crassane idéalement sinon pareil, regardez les poires moches, surtout pas juteuse) à compoter dans un peu de beurre salé. Ensuite je mets la pâte à tartiner speculoos (et je lèche la cuillère après!) et j’ajoute deux cuillères à soupe de poudre d’amande et hop, sur la pâte.

ATTENTION : ne JAMAIS oublier de placer la fève, dans un des rebords (moins de chance de tomber dessus à la découpe) avant de couvrir par le second disque de pâte feuilletée.

Côté cuisson, on préchauffe 15 min à 250 et on enfourne 25 min à 200.

Je varie ensuite les plaisirs tout le mois, Je fais même une variante pomme chocolat (je fais compoter les pommes, je mets du nutella à la place du caramel et toujours un peu de poudre d’amande) et une variante frangipane simple pour ma maman (très traditionnelle gustativement)

Et vous, la galette ?

Publicités

Le Bistrot Du Boucher (Viens manger à #BourgEnBresse !)

Avis laissé sur la page tripadvisor

Jour ensoleillé où il fait bon prendre le temps de s’arrêter découvrir les saveurs dont on nous vante souvent les mérites, c’est comme ça qu’on s’est retrouvé à franchir les portes du restaurant pour une déjeuner d’amoureux.

Accueil agréable, souriant, la déco est superbe, la table est bien dressée, on se sent bien tout de suite ! Mention spéciale à la tapenade offerte à l’apéritif, un délice ! La déco est très belle, je vous invite à voir leur site internet avec une vision à 360 du restaurant !

Deux menus gourmands (27.50€ *2), ça donne

– ENTRÉES

  • un foie gras pour Monsieur (qui ne m’a laissé qu’une bouchée pour tester, c’est dire si c’était bon ! Et la petite gelée de poire était à tomber !)
  • un saumon mariné pour moi (assaisonnement idéal, épaisseur parfaite et avec une belle quantité dans l’assiette : un délice !)

– PLATS

  • un burger pour moi, avec frites et j’ai succombé à la tentation d’une sauce au bleue. Tout était parfait, avec mention coup de chapeau à la cuisson PARFAITE. Je déteste le saignant, et j’ai toujours peur que le « à point » ne soit pas respecté.. Et là, et bien il est parfaitement maîtrisé ! Même mon mari était très étonné de me voir manger le steak (de 200g!) sans broncher (haaa si j’avais pu en redemander !) Et pour info, le pain est maison et brioché, fondant et croustillant !
  •  un pavé du boucher pour mon mari, et vu la virginité de l’assiette débarrassée, je crois qu’il a aimé !

 

– DESSERTS

  • La coupe choco quelque chose pour mon mari, avec des biscuits et une chantilly à tomber à la renverse ! Lui qui n’est pas très chocolat, je crois qu’il vient de tomber amoureux !
  • Une coupe souvenirs d’antan, avec des saveurs merveilleuses que je n’oublierai pas de sitôt, avec du pop corn caché dedans !

Côté vin nous avions un joli rouge du Bugey, et nous avions pris un apéritif chacun. L’addition finale est restée sous les 100€ et ça les valait parfaitement !

Nous sommes restés à table assez longtemps pour apprécier le calme et la discrétion du service ! Nous reviendrons profiter de la terrasse une autre fois !

– ADRESSE

Sur la RN 83, entre St Etienne des Bois et Bourg en Bresse, vous ne pouvez pas le rater ! l’entrée se fait par le rond point direction Viriat. Si vous avez un GPS, donnez lui 3212 Chemin de Tanvol, 01440 Viriat

Google Street View le bistrot du boucher

Les bugnes c’est toute l’année [et tu peux dire beignets, comme tout le monde!]

J’utilise la même recette depuis le jour où j’ai perdu celle de ma grand mère, je prends celle de la Cuisine de Mimine 

Elles sont parfaites, systématiquement parfaites !

Je remplace la crème liquide par du fromage blanc.

Je ne mets pas de rhum, pas de sel.

Et j’utilise de la levure chimique traditionnelle Alsa

Je n’ai pas de friteuse, j’utilise une cocotte remplie d’huile et un écumoir.

J’ai doublé la recette pour avoir cette quantité finale.

Merci Mimine !

Joyeux Noël (avec des Schwowebretele)

Noel, c’est sacré ! Chaque année je m’évertue de trouver le temps pour faire les gâteaux alsaciens, chaque année je me dis que j’y arriverai jamais et chaque année je termine dans les temps.

schwowebretele

schwowebretele

Le tuto des gâteaux est disponible ici : : https://mademoisellereve.wordpress.com/2011/11/14/schwowebredele-ou-petits-gateaux-alsaciens-de-noel/ 

Cette année il y a une boîte par maîtresse, une boîte pour la nounou et un paquet pour la veillée de Noël de l’école.

L’avantage c’est que je fais bosser les enfants, et je prends des photos d’eux les réalisant qui accompagnerons les boîtes des maîtresses.

Chaque année j’hésite à tester une autre recette, une autre méthode, une variante des goûts et de la fabrication… et chaque année, indubitablement je reviens à ma recette, héritée d’un vieux livre de recettes piquées à ma mère qui l’a sans doute eu de sa mère… Ce livre est un trésor, et il renferme des recettes incroyables.

Et invariablement, la seule que je pratique c’est celle des schwowebretele.

Ces gâteaux sont le symbole du temps qu’on finit par trouver pour faire plaisir aux autres, de l’effort qu’on fait pour accorder du temps à nos enfants, des odeurs de cannelle et de beurre qui flottent dans la cuisine, du Noël d’antan qu’on voudrait retrouver.

Noël ne peut être que parfait, tant qu’il y aura des Schwowebretele.

Joyeux Noël à tous et à toutes !

Ma bouilloire s’appelle Philips

C’est l’histoire d’une bouilloire qui a finit sa vie après des années de dur labeur. 

Paraît qu’elle avait un âge avancé. 20 ans. Ou 15 ans. Peut importe. Pour une bouilloire c’est honorable. 

Les nettoyages au vinaigre blanc ont prolongé sa vie. Mais il était temps de la débrancher. Son filtre avait lâché. Le café était à particules depuis plusieurs jours.

Je n’avais pas le coeur à dire adieu. J’ai bu mon café comme si de rien était. Et puis j’ai quitté la maison. 

Le soir, en rentrant du travail, il y avait quelqu’un d’autre à sa place. Jeune. Dynamique. Sexy. La nouvelle génération sait comment plaire.

Ma petite vieille était au sol. Prête à partir pour la déchetterie. Si elle avait pu parler elle aurait raconté ce qu’elle avait vu de son étagère sans la cuisine. 

Les matins difficiles, les réveils nocturnes, les chapardeurs du frigo, les soirées thé avec les copains, les franches rigolades et les pleurs. 

Aujourd’hui Philips est là. Une jolie bouilloire prête à découvrir la vie de famille et les aléas d’une cuisine.

Elle est belle. Visuellement ronde, rouge, attirante et grande. Sexy je vous disais.

Elle se remplit facilement. Chauffe vite. Elle verse proprement. Et se repose dans nimporte quel sens grâce à un socle rond.

Je l’adore. Et j’espère qu’elle aura une aussi longue vie que son ailleule. 

La plancha [oui, non, pourquoi, comment, où, combien ?]

Bonjour, Gwen, 32 ans (et demi) première plancha début mai.

Deux jours après, j’allais en acheté une !

Plancha Moulinex 39€ à Super U

Je n’ai pas fait 14 comparatifs, je n’ai pas demandé de conseils ou d’avis, pour une fois, j’ai eu envie MAINTENANT TOUT DE SUITE et arrivée au magasin je n’avais le choix qu’entre deux modèles, j’ai pris le moins cher.

L’utilisation qu’on en fait est parfaitement contenue par ce modèle.

Non, il n’est pas grand. Il indique 5 personnes mais clairement, 5 personnes qui font cuire leur viande, leur poisson, leur légume, ça ne passe pas ! Nous sommes 2 adultes, avec 3 enfants. Ils ne manipulent pas la plancha. Nous le faisons pour eux, donc oui c’est adapté, on a la place pour faire le repas tout le monde (en étant seulement 2 à manipuler)

En conditions idéales (dîner en amoureux) la surface est parfaite, chacun y met ce qu’il veut, et on se démerde tranquille, façon raclette individuelle.

Oui ça chauffe bien, oui ça chauffe vite, et oui, ça refroidit vite aussi. Oui ça cuit bien et rapidement pour le peu qu’on est recoupé les aliments de manière assez fine.

Oui, c’est relou à nettoyer. Clairement, le Dragon a joué de la raclette pendant tout le repas (pour tout pousser dans le petit bac de recup dejà et avant de l’éteindre pour retirer le plus gros des dépots de cuisson) Ensuite, MERCI MOULINEX, je t’aime, hop ! Lave vaisselle ! Donc au final, nettoyage rapide qu’on peut déléguer.

Non, il n’y a pas de pince livrée avec et ça C’EST LE GROS POINT NEGATIF ! Franchement j’étais blasée. Et évidemment à la maison, on n’en n’a pas … donc note à moi même, en acheter. Pour cette première fois, nous avons degainé les spatules de silicone, les cuillères en bois … pas très pratique pour retourner une lanière de poivron. Mais le Dragon y tenait : PAS DE FER SUR LA PLANCHA ! (oui, il a crié, en vrai)

J’ai hâte de la tester à nouveau sur un repas d’amoureux mixte (viande pour mon homme, poisson pour moi) et même en burger party avec les enfants.

 

 

 

Joyeux 40 ans ! [idées cadeaux – boîte à surprises]

Mon emploi du temps actuel et la logistique familiale m’empêchent de me rendre à l’anniversaire de mon Amie. Elle fête ses 40 ans.

Il est évident que nous nous verrons à une autre date pour célébrer notre amitié et trinquer. Mais pour l’heure, j’ai demandé à l’organisatrice de lui transmettre mon colis à son attention.

J’y ai glissé des notes de mon humour légendaire et quelques cadeaux symboliques pour celle qui a passé une année difficile au rythme d’une séparation compliquée…

Ce porte clé vient de la boutique MilaWithYou. Je trouvais qu’il contribuait parfaitement à lui rappeler que la vie peut être merveilleuse si on croit en les licornes et au pouvoir du mojito. Et la créatrice (Mila) est un amour de petite Fée à qui je fais toujours confiance pour le cadeau fête des mères et fêtes des grands mères ! Elle fait des trucs magnifiques personnalisés avec prénom ou photo ! (la photo est prise via le site de Mila, ma photo était trop sombre pour être utilisée)

Les lingettes, vous les connaissez. Ce sont les Big One de ma boutique. Un assortiment plaisir pour se démaquiller en douceur et dans la bonne humeur. j’ai hesité avec le petit format mais celles-ci me plaisaient bien mieux.

Le bracelet de cuir 2 ou 3 tours selon la taille de votre poignet vient de Bois De Soluthé. J’aime le fait qu’il brille. Un détail chic qui peut faire mouche. Sa boutique est une véritable caverne d’Ali Baba, il y a des boucles d’oreilles, des bracelets, des accessoires de décoration et depuis plusieurs mois des bandeaux pour enfants équipés d’implants auditifs. Foncez, si vous ne la connaissez pas, vous ratez quelque chose ! Elle s’appelle Amandine et elle est trop belle (en plus d’avoir le même piercing que moi)

Deux vernis de la marque It Style. Je les ai acheté dans le salon où j’ai fait mes manucures semi-permanentes. C’est un clin d’œil au fait qu’elle m’a avoué un jour envier ma collection. J’ai pris des couleurs classiques.

Craquage chez Nocibé, où j’ai eu ne mal fou à choisir tellement les crèmes étaient jolies et les adjectifs me plaisaient beaucoup. C’est une gamme « humeur » très colorée, et vraiment j’ai hésité à tout embarquer !

Le thé c’est celui au nougat de la Compagnie anglaise des thés. La tasse est un craquage Super U, tout comme la cuillère. Je sais que ce thé va lui faire du bien au corps et au coeur ! C’est un doudou !

Le livre est une pépite achetée grâce aux conseils de Twitter. Le marque page est home made. La dédicace à l’intérieure lui dira tout ce que je ressens aujourd’hui pour elle. J’ai dévoré le livre avant de l’emballer, je n’ai qu’une envie maintenant, m’offrir les autres !

Parce qu’il faut toujours du chocolat. Le chocolat c’est antidépresseur. C’est bon. Vive le chocolat.