Archives de Catégorie: Cuisine

Rooibos et gingembre (je t’offre une tasse de thé)

Quand j’ai commencé à me prendre en main  (santé, detox, bien être, surpoids…) j’ai mis sur la liste qu’il fallait que je force un peu plus sur l’eau. J’étais bien loin du litre et demi préconisé alors pour tricher un peu (parce que l’eau, j’ai vraiment du mal) j’ai décidé de me mettre aux thés.

J’ai commencé par me renseigner sur le matos (filtres, bouilloire) et sur le mode d’emploi  (températures idéales,  temps d’infusion) et enfin sur les sortes de thés  (blanc rouge vert noir …)

Un merci aux copines de twitter qui m’ont intercepté avant que je me fasse un thé vert à 21h, et j’ai donc découvert le formidable rooibos qui me fait personnellement dormir comme un bébé …

J’ai passé une commande chez la Compagnie anglaise des thés parce que j’avais vu sur les avis qu’ils étaient hyper rapides (et c’est vrai : commandes le dimanche, reçues le mardi) et que leurs thés n’étaient pas hors de prix et très bons.

On passe sur le matériel (bouilloire, filtre et compagnie… par contre la prochaine fois j’essaie de trouver un thermomètre à eau) Je me suis laissée guider par mes émotions. N’y connaissant de prime abord absolument rien, j’ai suivi les parfums que j’aime. J’ai donc acheté :

Je le prends l’après midi, il est idéal après le repas de midi, ou le matin vers 10h. Il est parfumé mais juste ce qu’il faut. Moi je fais ressortir le gingembre en laissant infuser un peu plus longtemps que prévu.

C’est un gros coup de coeur avec ce thé très parfumé. Je peux en boire 1 litre l’après midi, il est très bon, et son odeur est enivrante.

Il est vraiment très intense, je l’ai réservé pour les week end, à raison d’une tasse occasionnelle, il est très très bon. Il m’en reste encore (j’ai acheté 100g en janvier)

Alors là, c’était une révélation. J’ai adoré dès la première gorgée, et mon mari, qui n’est pas du tout adapte du thé, a été fondu d’amour également. Résultat, tout les soir, je fais infuser pour 1 litre et demi et nous buvons nos tasses en amoureux avant de nous coucher. Je ne pourrais pas m’en passer !

En cadeau j’ai reçu un thé au nougat, mais je le garde pour ma petite soeur, plus férue que moi sur les thés « sucrés » (il y a quand même un rooibos TIRAMISU qui me fait de l’œil mais peut être pour l’hiver prochain qui sait …)

J’y suis allée avec parcimonie, enfin, j’ai essayé, mais je m’étais aussi fait plaisir sur une superbe théière de près de 2 litres, donc j’avoue que c’est plus facile pour moi de me faire un litre et demi l’après midi, je les bois en moins de 2h, c’est tellement bon … J’ai repassé une commande début avril, cette fois avec de grosses quantités pour les thés coups de cœur (100g c’est trop peu quand on est addict).

J’ai recommandé APHRODITE, PERTOUCHKA et CHAI MASSALA. Et j’ai craqué sur deux nouvelles (chez moi) petites saveurs à découvrir …

Il est très doux, j’aime beaucoup. Il est parfait pour faire découvrir le thé à ma maman, il remplace sa verveine post repas. Il est très léger (perso, je laisse infuser plus longtemps pour qu’il prenne plus de corps)

C’est une valeur sure après les repas de famille ou les sorties endiablées, ça soulage l’estomac, les maux de ventre et ça remet d’aplombs l’organisme malmené. J’en bois à la place du CHAI MASSALA quand j’ai besoin de me « purifier ». Je trouve le terme detox un peu fort mais le citron fait bien le job, donc j’aime assez.

Cette fois j’ai pris des gros conditionnement (500 grammes) et j’ai donc investis dans des grosses boîtes. Bon, en fonction du thé, ça rentre ou pas. Le CHAI MASSALA, j’ai réussi à mettre les 500g dans la boîte. Le DETOX BIO, j’ai mis moins de la moitié. Les feuilles prennent de la place mais sont légères, l’idée c’est de préserver leur intégrité, sinon on mixe et ça passe, évidemment … J’ai eu le même souci avec le MUTIN qui ne passe pas en 100g dans la boîte. Donc j’utilise le sachet rouge pour l’instant. Là encore j’ai été agréablement surprise par un petit bonus en terme de quantité, c’est un souci du client que j’aime assez.

Si vous avez des doutes, des questions, besoin de conseils, vous pouvez contacter la COMPAGNIE ANGLAISE DES THES via leur facebook. ils sont très très réactifs, gentils et vraiment professionnels !

C’est sur que c’est un sacré budget (première commande près de 80€, la seconde autour des 120€) mais 80€ ramené sur 3 mois plein, 90 jours, on est à moins d’un euros par jour, ça reste un plaisir tout à fait accessible et bienfaisant.

Et vous, vous aimez le thés ? vous choisissez quoi ? vous achetez où ?

*billet non sponsorisé (franchement, vous croyez que je suis devenue influente à ce point là en 2 nuits ?)

C’est compliqué ! 

[Variante du titre : no pain no gain]

Je cherchais un titre à cet article. Je cherche quelque chose qui définirait le sujet et ces enjeux. Oui mais je cherchais aussi à faire de l’humour et à renvoyer une note optimiste. C’est compliqué.

Obésité morbide.

C’est l’idée générale. Je suis obèse. Le 15 mai 2005 je pesais 120 kilos. Le 1er avril 2010 aussi. Le 1er janvier 2017 aussi.

Je suis descendue autour des 70 plusieurs fois. Si vous me suivez depuis longtemps vous connaissez l’histoire redondante de ma vie, mon poids et ma (putain de) balance.

Ça pourrait ressembler à une nouvelle tentative désespérée mais c’est surtout là dernière tentative de la dernière chance.

Je vous avais dit rapidement qu’il il aurait une histoire d’altères dans ma vie. Et bien : on n’y est presque !

J’ai modifié les fondations de mon alimentation. J’apprends tous les jours de mes erreurs. Aujourd’hui je mange mieux et je me sens mieux  (à l’intérieur de moi). Je ne mange plus de pâtes, ni de riz. Les plats en sauce sont bannis et il n’y a plus rien d’industriel qui passe par ma bouche. Et plein d’autres choses mais je n’ai pas envie d’en faire une liste. Je n’ai jamais été un exemple à suivre et je ne le souhaite pas. Je peux vous conseiller de regarder ce tableau des aliments et leur index glycémique. J’essaie de rester sur les Ig bas le plus possible. Le tableau est fait sur deux colonnes, un classement alphabétique (pratique pour chercher un aliment) et un décroissant par Ig (pratique pour faire ses courses avec des aliments à Ig bas)

Ce n’est pas un chemin facile psychologiquement. Au contraire, les années de nourritures malsaines et sales (je parle comme ma coach – bisous ma Belle) ont entraîné des addictions et des dépendances qui entraînent une sorte de frustration ponctuelle.

Jusqu’à présent je me « shootais » au gras/sale un repas tout les 10 jours. Mais par deux fois je n’ai pas réussi à me lâcher.  J’ai même mangé plus de salade que de mont d’or. Humph.

Je me sens mal dès que je fais ce repas « sale ». Il me rend malade physiquement  (nausées, sueurs froides…) et je culpabilise presque instantanément sur ce que je fais à mon corps. Je ne lui donne pas ce quila besoin, je le détruis, je rajoute du gras à mes artères et je réponds à des envies primitives de gamine capricieuse.

Je deviens une guerrière et je veux transformer mon énergie pour en faire une force.

Ce changement d’alimentation était nécessaire à ma survie. Il n’était plus possible de continuer à me tuer à petit feu. Ce poids me mettait en danger et me pourrissait la vie.

Quand tu ne peux plus lacer tes chaussures, tu sais que tu as un problème. Alors oui, j’aurai pu changer de chaussures, mais j’ai choisis un chemin beaucoup plus difficile.

Je respecte mes besoins nutritionnels et petit à petit ils prennent la place de mes envies. J’en étais à -15 kilos la semaine dernière.

Et puis en fait, j’ai repris 2 kilos. Non pas avec une moitié de moitié de mont d’or mais avec … (attention, roulement de tambour)… Les 15 jours alcoolisés précédents.

Le mojito c’est le mal absolu

Un petit vin blanc. Un petit rosé. Un mojito. Deux mojito.

Je suis idiote. Je n’ai pas pensé que ça pourrait influer sur cette (putain de) balance. Et pourtant il y a une histoire de sucre et d’alcool qui viennent perturber la lipolyse. Et c’est vraiment pas cool. Je te laisse satisfaire ta curiosité sur GOOGLE.

Donc 3 mois de rééducation alimentaire plus loin, j’en suis à un apéritif ponctuel une fois par Week end. Autant vous dire que c’est très déstabilisant.

Je suis (du verbe suivre – c’était pas clair en me relisant) une sorte de désintoxication au sucre, au gras, à l’alcool et … A la clope !

Oui j’ai aussi, une nouvelle fois, arrêté de fumer. Pour plein de raisons aussi diverses que mon homme qui me faisait la gueule, la demande de mes enfants, ma capacité respiratoire qui doit augmenter un peu pour éventuellement commencer le sport.

Le sport. Le fitness. La musculation.

Haha. Jamais jamais jamais je ne m’étais sentie aussi seule qu’hier. A faire mes premiers squatts, debout dans mon salon, en me filmant pour que ma coach me corrige niveau position. J’ai pas peur du ridicule mais sur le moment, quand je me suis vue sur la video, je me suis dit « alors c’est ça, c’est à ça que je ressemble vraiment » et c’est pas du tout l’image mentale que j’ai de moi.

Vu que j’ai jamais vraiment complexé physiquement de mon surpoids et de mes bourrelets, je me suis jamais vu obèse. Dans ma tête j’étais ronde, oui, grosse à la rigueur mais ce n’étais pas opposable au sexy, au jolie et à l’épanouissement  …

D’ailleurs, ça ne l’est toujours pas. Physiquement je n’ai pas encore réalisé que j’allais modifier mon corps. Je ne sais pas si je peux l’accepter, pour l’instant. Je cherche surtout à obtenir une meilleure santé, un meilleur déplacement et à vivre plus longtemps en courant derrière mes gosses. Après, franchement si ça fait que je perds 2 tailles de seins et une de cul, je prends ! Cela simplifiera les achats de fringues.

Je n’ai pas d’objectif physique, j’ai un objectif sur la balance. Je veux descendre sous les 99 avant mon anniversaire et sous les 85 pour Noël.

Mais je vais pas mentir, si je deviens une Bombasse autour de mes 35 ans et que mon cul passe dans un 38 je ne vais pas pleurer ! Je serai même ravie.

Le sport, la musculation et la perte de poids me permettront peut être un jour de réaliser mon rêve : prendre des cours de pole danse.

Mais c’est pas forcément facile.

Je me suis sentie vraiment mal au rayon des poids de sport 2000. Je me sentais con et pas du tout à ma place. Profitant d’une promo je me suis équipée avec les haltères demandées par ma coach et le tapis. J’ai ai pris un tapis moyenne gamme pour avoir un minimum de confort sur le dos en cas d’abdo mais qui coûtait pas un bras. Il était à 30.00 euros. Je l’ai eu à 15 en promo (2 euro de plus que leur premier prix) et 12.90 les haltères. Bleues (2x3kg) Bon. Je préfèrerais en rose mais tant pis. La prochaine fois j’irai à décathlon  (plus de choix).

Bref, je commence doucement mais surement. Et on verra où ça nous emmènera.

——————————-

*Poids 1/01/17 : 120 kilos – 6/04/17 : 105 kilos

Carnaval, cigarettes et pancakes 

Les enfants fêtent Carnaval le 31 mars. L’occasion pour moi de faire travailler Gisèle.

Pour mon fils et mon aînée, le thème semi-imposé  (on n’oblige pas mais on insiste fortement) était la mythologie.

La grande a choisi Aphrodite et du taffetas.  Mon petit gars a choisi le Dieu de la mer !

Côté maternelle, les contes de fées ont gagné. Et même si Boucle d’or avait eu tout son amour, mon bébé fille a décidé de se rabattre sur le Chaperon Rouge et les paillettes.

Je dois vous dire que j’aime beaucoup le rendu de ces nouvelles heures de travail.

J’ai aussi adoré aller faire les photos dans le coin de verdure en bas de l’immeuble.

Maintenant je vais attaquer les pâtisseries demandées par l’école pour ce jour là. Au programme des bugnes lyonnaises bien sur, un marbré, et pourquoi pas une tarte aux fruits.

Les pancakes ne sont pas vraiment une pâtisserie mais avec une recette basique vous pouvez vous régaler et tenir plusieurs heures. Voici celle que je fais actuellement pour mon homme, pour son petit dejeuner

5 oeufs + 250g de flocons d’avoine + 1 petit verre de lait. Le tout mixé et poêlé sans matiere grasse. C’est une pâte très épaisse mais c’est très bon (surtout tartiné de Nutella… hein chéri ?)

Côté santé, mon poids continue de descendre. -15 kilos déjà  (1er janvier – 25 mars) et on attaque bientôt le « sport ». Qui va aller se chercher ses jolies baskets repérées à Décathlon ?  Et ses altères ?

Niveau cigarette on s’approche de la première semaine. C’est toujours difficile. C’est encore compliqué. Mais je m’accroche vraiment à l’espoir fou que j’arrêterai d’y penser un jour.

J’utilise deux applications :

  • « arrêter de fumer » (logo rouge avec clope blanche) qui me permet d’avoir tout facilement temps sans fumer, argent economisé, ce que j’y gagne en santé, et mes recompenses eventuelles que je peux programmer)

 

  • « tabac info service » (logo bleu) qui est l’appli officielle de la sécu et du ministère de la santé. Que je ne trouve vraiment pas terrible en pratique mais qui me permet d’avoir des mini jeux pour m’occuper l’esprit quand j’ai envie. Honnêtement dès que j’aurai trouvé des mini jeux rigolos directement à DL, je bazarde cette application.

 Et sinon tout va bien dans le meilleur des mondes. Enfin, aujourd’hui déjà. 

Vacances en Bretagne 2/5 Fouesnant (tous au camping!)

Nous avions envie de remettre les pieds dans le sable à Cap Coz. J’étais complètement tombée sous le charme de cet endroit il y a des années, et j’ai pris plaisir à y revenir ensuite (la dernière fois juste avant de tomber enceinte de ma dernière)

La première chose qu'on a fait après avoir vidé la voiture : descendre à la plage !

La première chose qu’on a fait après avoir vidé la voiture : descendre à la plage !

Camping de Kersentic à Fouesnant

D’ailleurs, nous avions à l’époque choisi un camping familial, et nous avons eu envie d’y retourner. Le camping n’a pas beaucoup changé, une piscine est arrivée mais non chauffée, et quelques animations ont fait surface discrètement.

Je vous laisse regarder les avis TripAdvisor sur le camping Kersentic (il y a des avis très mitigé)

 

Mobil homme family

Mobil homme family

L’avantage du mobil home c’est que ça fait petite maison (non, la toile de tente avec 3 enfants de moins de 10 ans c’est juste pas envisageable du tout) et que j’y trouve mon confort (cuisine, lave vaisselle, douche…)

La piscine (malgré le fait qu’elle soit non chauffée – j’insiste parce que j’ai trouvé ça dommage en fait) a été squattée matin, midi et soir par la tribu (et les ballons de rugby achetés exprès)

Nous avions décidé de cuisiner régulièrement pour ne pas avoir à dépenser beaucoup et surtout nous offrir le luxe d’un resto de temps en temps…

Nous sommes arrivés le samedi, nous avons fait une soirée pizza le dimanche, une crêperie le lundi soir, un macdo le mardi soir, un flunch le jeudi, un resto bord de mer le vendredi…

Sur une semaine de camping, nous avons battu notre record en explosant le budget resto, bien que raisonnablement équilibré avec le budget visites qui a été annulé.

Nous devions faire les Glénans. C’était mon rêve à moi. Sauf que les bateaux étaient complets et que la météo changeante à fait annuler la ballade en vision sous marine. Au revoir les Glénans. Peut être dans deux ans (oui l’année prochaine on déménage et on va en Espagne, enfin normalement). Qui sait ?

Les petits plats dans les grands

La crêperie EOS à Fouesnant

Je vous invite à cliquer sur le lien pour avoir les avis Tripadvisor, ça sera plus parlant pour comparer. Nous, en tout cas, nous avons aimé ! Une petite crêperie très conviviale avec une chaise haute pour la miniature qui a devoré ses premières galettes de blé noir avec appétit et gourmandise !!! Le petit + : le cidre local dégusté sur place !

Sans souci à Bénodet

Je n’avais pas digéré le fait de ne pas faire les Glénans. Alors j’ai eu un rattrapage, le resto du bord de mer. Genre on ouvre la porte et on est dans le sable. Un resto qui a évolué puisqu’il y a un peu plus de 10 ans on y trouvait un bar et un glacier, hors de prix, d’ailleurs.

Bon, je vais être honnête, on voulait seulement boire un coup dans la brasserie, mais en regardant la carte, on s’est dit que franchement, pour le prix, autant se faire plaisir et y déjeuner, avec les enfants ! On a payé moins cher que la crêperie !!!

D’ailleurs les enfants ont adoré leur menus, nuggets frites + glace (parfum schtroumpf  possible …), mon homme s’est fait plaisir avec une entrecôte et moi j’ai craqué sur les moules frites ! A la crème au cidre. Bordel que c’était bon !!!!!!!!!

La vue sur mer prise depuis ma place

La vue sur mer prise depuis ma place

J’ai eu une magnifique couple glacée meringue et chocolat, avec un DAUPHIN en peluche ROSE … franchement le kiff.

C’était un joli moment, qui nous a fait traîner ensuite les pieds dans le sable fin de Bénodet.

La journée de la pluie

Quand on a vécu en Bretagne, quand on l’aime vraiment, on sait qu’il ne faut pas lui en vouloir si sa météo déraille.

C’est ce qu’on a vécu le vendredi, la veille de notre départ

Mousterlin sous la pluie

Mousterlin sous la pluie

J’ai adoré cette ballade dans la brume matinale, avec la pluie, le vent, le sable, le sel … et les enfants dans leur cape de pluie. J’ai adoré ce moment magique où ma miniature criait qu’elle s’envolait. C’était tellement génial. Et deux heures après nous étions sous le soleil à nouveau !

La magie de la Bretagne !

Enregistrer

Atelier crème glacée [recette]

L’histoire de la crème glacée maison

crème glacée maison

crème glacée maison

J’ai acheté une sorbetière il y a 2 ans, quand ma mini a été diagnostiqué APLV, et du fait, en réalité, après avoir testé le sorbet melon, le sorbet fraise, le sorbet citron, j’ai abandonné. La sorbetière m’avait coûté moins de 20€, c’est la Lidle, c’était sans regrets si elle restait au placard.

Oui mais voilà. Depuis que ma mini et moi consommons des produits laitiers, je dois vous avouer que les haagen dazs et les ben&jerry’s prennent de la place dans le congel (et sur mes cuisses)

L’été sera chaud, l’été sera chaud … parce que j’ai trouvé LA recette idéale de crème glacée, avec en plus, une infini possibilité de variantes !

Vous êtes prêts ?

crème glacée maison

crème glacée maison

Côté ingrédients, le coût est moindre, il faut le noter !

C’est ultra simple puisqu’il vous suffit de tout mélanger au fouet. la crème est ensuite à mettre au frigo si votre sorbetière n’est pas prête (la mienne se met 8h au congel par exemple)

Moi je mets 25 minutes de base.

Ensuite on s’amuse avec le « liquide », vous laissez la sorbetière tourner et vous ajouter ce que vous voulez, nutella, caramel, sirop de fruits etc …

Vous laissez encore 10 minutes et vous ajoutez le « solide ». Faites vous plaisir, morceaux de cookies, m&ms, smarties, speculoos, framboises fraiches …

crème glacée maison

crème glacée maison

Vous comptez 3 minutes après le dernier solide ajouté et vous eteignez la sorbetière, et hop, à table !!!

crème glacée maison

crème glacée maison

Voici la variante cookies et nutella, ma Ben&Jerrys à moi ^^

Mais j’ai dejà testé caramel/speculoos, nature/smarties, nature/m&ms … Les enfants, le Dragon et moi, on est vraiment fan !

L’avantage c’est que ma sorbetière permet de faire la glace pour nous 5 (on en a deux fois chacun), je la lave et elle retourne au congel jusqu’au lendemain.

Franchement, un joli plaisir estival, pour un coût moindre !

Enregistrer

L’essuie tout lavable : Ecolo (oui) beau (oui) pratique (oui) ludique (oui)

L’essuie tout lavable, c'est beau (et écolo)

L’essuie tout lavable, c’est beau (et écolo)

L’essuie tout lavable : le coup de coeur écolo

Cela fait un moment déjà que nous avons fait le choix à la maison de ne plus utiliser d’essuie tout en papier absorbant que nous avons remplacé par des gammes en textile.

Je cherchais comment combiner le « rouleau d’essuie tout » pratique avec un article joli et ludique pour une utilisation quotidienne, facile et familiale.

Le rouleau standard est composé de 7 feuilles 20*20cm

Les feuilles sont reliées entre elles par une pression assortie.

Les feuilles ont une face coton (qui essuie très bien une table qui vient de recevoir un coup d’éponge) et une face en éponge nid d’abeille à tissage serré, pour une super absorption (pratique pour le verre renversé)

L’avantage indéniable c’est le prix, c’est un investissement durable, oserais-je dire, à vie ?

Le vert, c'est l'avenir !

Le vert, c’est l’avenir !

Conseils d’entretien

Les feuilles d’essuie tout sont LAVABLES. Elles passent en machine à laver jusqu’à 90 degrés si nécessaire (préférez un 40 pour une machine économique) et en cas d’urgence au sèche linge (préférez un séchage naturel pour garder les fibres des tissus intactes).

Personnellement j’aime bien leur donner un petit coup de fer à repasser avant de les re-clipser (attention à la pression en résine que vous pourriez endommager au contact du fer)

Comment commander ?

Actuellement il y a 4 rouleaux disponibles à la vente, expédition dans les 48h qui suivent votre commande.

Je vous invite sur mon shop Etsy pour les découvrir et vous les procurer.

Pour toute demande particulière, merci de m’adresser un mail fairydesfolies@gmail.com

Enregistrer

La recette du gâteau aux trois chocolats de FairyDesFolies

Attention, recette calorique en approche

Attention, recette calorique en approche

Si vous suivez mes aventures rugbystiques et twittosiennes, alors vous avez vu que l’a semaine dernière nous étions invités au repas de fin de saison du club. Pour l’occasion j’avais fait un gâteau café/chocolat en forme de ballon de rugby (jaune et bleu, au couleur du club) et un gâteau aux trois chocolats qui m’a valu par mal d’applaudissements sur instagram.

Le gâteau parfait

Le gâteau parfait

Là, visuellement, normalement, tu as remarqué que le gâteau n’était pas strictement identique, et c’est normal, je suis du genre à changer trois mille trucs aux recettes, mais comme je suis super sympa, je vais te guider pour la recette originale et t’indiquer mes modifs au fur et à mesure.

On y va ? Vous êtes prêts ? Alors prévoyez du TEMPS ! Parce que la recette s’étale sur deux jours, quand même !

LA RECETTE DU GÂTEAU AUX TROIS CHOCOLATS

Première chose, on va préparer la déco.

La recette originale dit qu’il faut 200g de pralinoise (faire fondre au micro onde) et 90g de crèpes dentelles (écrasées à ajouter). Que vous allez étaler sur du papier cuisson ou une feuille silicone et placer au frigo 2h. Puis vous tracez les triangles et remettez au frais.

La recette originale dit aussi de préparer la ganache, donc de faire fondre 150g de chocolat blanc et d’ajouter 20cl de crème liquide une fois tiédit. Mettre au frais.

Moi, j’ai laisser tomber la ganache, car j’ai souhaité faire un glaçage miroir au chocolat blanc avec en plus de la chantilly dessus. Héhé.

Moi, j’ai utilisé des cigarettes russes écrasées dans 200g de chocolat noir, et j’ai utilisé la même méthode pour avoir des triangles.

Là, on attend, jusqu’au lendemain !

Le biscuit

Ingrédients

125g de chocolat noir + 125g de beurre + 125g de sucre + 60g de poudre d’amandes + 30g de farine + 3 œufs

Faire fondre le chocolat, ajoutez le beurre ensuite.

Dans un cul de poule versez sucre+farine+amande et les jaunes d’oeufs. Battre. Ajoutez le chocolat. Battre. Montez les blanc en neige, ajoutez les à la cuillère en bois, avec précaution.

Idéalement versez dans un moule de 24cm de diamètre. Sinon faites comme moi, une plaque et un cercle adaptable bien beurré (notez l’astuce de la farine pour empêcher la pâte de passer dessous)

30 min à 170 degrés, laissez tiédir avant de démouler.

Ensuite vous placer un cercle à pâtisserie autour du gâteau(et si possible un cercle Rhotoïd, mais moi, j’ai fait sans)

Cerclez le biscuit

Cerclez le biscuit

 

Préparation des mousses

La recette originale vaut pour 2 mousses, une au chocolat noir, une au chocolat au lait. Vous pouvez variez les plaisir en faisant café ou caramel.

Ingrédients

40cl de creme liquide + 120g de chocolat noir + 80g de beurre + 120g de chocolat au lait

On commence par fouetter la crème liquide. Pour ça, je suis TOUJOURS les conseils de ma mère. Le cul de poule en alu reste 30 min au frigo avec la crème liquide dedans avant. La crème doit être ferme.

On sépare en deux. On conserve au frais.

On fait fondre séparément les chocolat, 40g de beurre dans chacun une fois tiédit, et on attend que ce soit presque froid pour mettre la crème, sinon ça n’est plus de la mousse mais un coulis liquide (oui, c’est du vécu)

On pense à faire une place au congélateur à ce moment là.

Coucou les frites Mc Cain

On commence par la mousse au chocolat noir qu’on verse et étale sur le gâteau. Puis au congélateur 1h.

On en profite pour faire un break.

Le break café Toy Story

Le break café Toy Story

On continue avec la mousse au chocolat au lait, qu’on verse et étale, et au congélateur, cette fois pour 2h.

On en profite pour faire la vaisselle, ou laisser les enfants lécher les plats.

Mium

Mium

Glaçage et décoration

La recette originale vous invite maintenant à ressortir votre ganache, à la fouettez jusqu’à obtenir une crème mousseuse bien ferme, et à jouer avec votre poche à douille jusqu’à obtenir le gâteau parfait.

Moi j’ai choisi de faire un disque croquant (parce que, soyons honnête, la première fois, j’ai foiré la crème mousseuse bien ferme qui a dégouliné partout). Donc là, on fait fondre le chocolat blanc (150g) on ajoute 20g de beurre (oui, je sais 100% gras) et on le fait bien refroidir avant de le versez sur le gâteau et de courir le mettre au congélateur pour 1h.

Pendant ce temps là, moi j’ai monté une chantilly (avec l’astuce de ma maman précisée plus haut) et j’ai ajouté 5 grosses cuillères à soupe de sucre glace pour avoir un vrai goût sucré. Autant y aller à fond au point où on en est, de toutes façons.

Ensuite, tu joue avec ta poche à douille directement sur le gâteau avant le service, idéalement. mais sinon ça tient bien au frigo (3h avant service chez moi)

J’ai la malchance d’avoir une naine qui kiffe pas la chantilly (N1 pour ne pas la nommer – huez la!) donc j’ai laissez un bout exprès pour elle. Et puis, ma chantilly n’etait pas assez ferme, elle a fait quelque coulures (pfffff, le jour du tuto, bordel !)

On vire les cerclages au dernier moment, on pose les croustillants en déco et on se souhaite une bonne dégustation ! ici il a fait le bonheur du club, et le mercredi suivant, des enfants, et je compte refaire ce gâteau cet été chez nos hôtes, mais ça sera une autre histoire.

Délicieux gâteaux de fête - édition ESI

Délicieux gâteaux de fête – édition ESI