Archives de Catégorie: Child Addict

Epopia (le jour où ma fille est devenue Reine)

Aujourd’hui je lâche le bloc note et le manuel de marketing pour vous raconter mon expérience de maman. Et oui, FAIRYDESFOLIES c’est une super boutique mais c’est aussi Gwen, la maman de 3 trolls. (oui 3, on s’est dit que 2 c’était trop facile, no comment!)

Je suis (à l’origine) une grande amatrice de livres, je les dévore et, c’est l’inconvénient majeur, je peux en lire un par jour sans souci. J’ai toujours essayé de faire en sorte, de la même façon que ma mère m’a transmis cette passion, de la transmettre à mes enfants. Et je dois dire que j’en suis très fière, même si ça commence à nous coûter cher…

EPOPIA

Je suis tombée par hasard au moment de Noël sur une publicité facebook sur EPOPIA. L’idée de départ (en très très simplifié) c’est une aventure qui se passe par courrier, sorte de « livre dont vous êtes le héros » avec des décisions à prendre, des adversaires, des conseillers, mais surtout, une issue toujours positive quoi qu’il arrive (l’enfant ne fera JAMAIS de mauvais choix).

epopia

Ma fille vient d’avoir 10 ans. Elle adore lire, et elle aime par dessus tout écrire. J’ai de suite su que cette aventure serait magique pour elle. Je me suis renseignée, sur le site EPOPIA et sur internet (j’ai cherché les avis des utilisateurs). Et puis bon, clairement, j’étais séduite ! Evidemment ! Comment ne pas l’être ? Franchement, si le concept était développé pour les adultes je serais trop contente d’y participer !!!!

Les Histoires

Actuellement il y a deux trames différentes, roi/reine d’un royaume et directeur/directrice d’un zoo. D’autres  intrigues sont en projets (il parait qu’une histoire de dinosaures seraient à l’étude). Connaissant ma fille, j’ai forcément opté (enfin, nous, mon mari et moi – mon homme qui a été complètement séduit aussi !) pour le royaume à gouverner. EVIDEMMENT !

epopia2

Pour ce qui est des tarifs, il y a (aujourd’hui) 3 formules. Nous avons choisi l’intermédiaire car même si j’espérais que ma fille allait adhérer, j’avais cette appréhension de me dire que peut être elle n’allait rien comprendre et ne pas vouloir rentrer dans le jeu (j’aurais été hyper déçue). Nous avons souscrit la formule « 3 envois » (39.99€)  mais je l’ai vite regretté quand j’ai vu ma fille se jeter à corps perdu dans l’histoire. A la fin de cet abonnement vous pouvez le prolonger de la façon dont vous le souhaitez, nous prendrons alors la formule contenant 12 envois pour poursuivre l’aventure commencée.

Sachez que la fin de l’aventure c’est vous qui la choisissez, si l’enfant en a marre (ou que vous ne souhaitez plus payer) vous pouvez demander l’envoi d’un courrier final qui terminera l’aventure de façon positive à n’importe quel moment de l’histoire. Nous on en n’est pas là, on a justement envie de prolonger encore et encore et encore …

Tentez l’aventure !

Alors, maintenant que vous savez ce que c’est dans les grandes lignes, je vais vous dire comment ça se passe pour nous, pour nous parents et pour ma fille.

Déjà, moi, en tant que le parent qui a passé la commande, c’était à moi de paramétrer certains détails (le prénom de l’enfant, sa couleur préférée, son plat préféré, le nom du royaume …). Le site est ergonomique, très intuitif (un grand parent pourra le faire facilement pour un enfant) Une fois que tout ça est fait, il se met en place un suivi par mail avec des conseils et une sorte de guide pour vous aider à mettre en place l’histoire, à lire les courriers, à répondre avec l’enfant. Il y a un teasing que vous pouvez organiser chez vous. Le site vous invite à télécharger un article de presse qui parle des personnages principaux de l’histoire et il y est mentionné qu’un roi ou une reine va être bientôt choisie. J’ai imprimé cet article et je l’ai glissé dans une enveloppe avec le blason de l’aventure, hop, un soir en rentrant de l’école, ma grande est allée relever le courrier.

epopia4

La magie a pris de suite, elle a plongé dans l’histoire instantanément, sans doutes, sans questionnement. Il s’est passée une vingtaine de jours avant que le premier courrier arrive, elle n’a eu de cesse de demander chaque matin si elle aurait VRAIMENT la chance d’être choisie. Et bien sur, ce jour là est arrivé …

epopia5

L’enveloppe est géante, elle contient beaucoup beaucoup BEAUCOUP de choses ! Dejà les courriers, il y en a un de chaque personnage, parfois c’est assez long d’ailleurs. Mais ça n’a pas découragé ma fille qui les a enchaîné !!! Le conseil par mail est de laisser l’enfant choisir s’il veut tout lire ou lire une partie. Le vocabulaire est étudié pour l’enfant (vous le choisissez au moment de souscrire l’abonnement) mais la longueur des lettres peut effrayer. Vous pouvez, en tant que parent, faire la lecture à votre enfant. Il y a bien sur des cadeaux, une carte du royaume, des autocollants, une couronne et un guide pour construire son bouclier … La couronne a trouvé sa place dans les 5 minutes. Le bouclier lui, attend encore son heure de gloire…

La magie des lettres

La magie des lettres

Epopia

Epopia

Licorne et escargot

Ma fille a choisi de répondre et de raconter sa vie en même temps, en plusieurs jours. Ce sont 4 pages qui sont reparties, avec des dessins en bonus. La clé de l’aventure ce sont des choix à faire, l’histoire est ainsi complètement personnalisée et UNIQUE. Pour le premier courrier c’est « facile ». La couleur du château ? Rose. L’animal de compagnie de Sa Majesté ? Une licorne. Mais aussi Envoyer l’armée au nord ou à l’est ? Là, ça se complique. Deux personnages détaillent leur argumentaire, l’enfant doit prendre position. Ma fille a bloqué. A cet instant elle s’est senti incapable de décider. C’était trop important, une décision trop grave, la vie des gens était en jeu.

Conseils par mail pour les parents

Les conseils du site sont très bien fait. Ainsi, pour l’aspect psychologie, c’est à vous et à l’enfant de décider si l’aventure est un jeu ou si c’est « reel ». Vous retrouverez ces conseils par mail avec le suivi de l’histoire.

Epopia joue avec cette frontière entre rêve et réalité et naturellement je me suis également posé cette question. J’ai donc présenté EPOPIA à un pédopsychiatre de renom, le Professeur Bursztejn, qui m’a personnellement confirmé que c’était un très bon moyen pour stimuler l’imagination des enfants. Youpi !
La seule limite à respecter, et que nous rappelons toujours aux parents, est de ne pas mentir à leur enfant. Si l’enfant est enthousiaste et demande si c’est vrai, nous proposons de lui demander ce que lui en pense et ce qu’il aimerait, sans chercher à poser de certitude. Si, au contraire, l’enfant est inquiet, il faut lui expliquer clairement que c’est un jeu, mais dont il est le héros. Les parents connaissent mieux leurs enfants que nous et savent généralement trouver la bonne distance. Enfin, encouragez l’enfant à partager ses doutes avec les personnages de l’histoire, en leur demandant leurs avis. Ils sauront lui répondre intelligemment sur cette notion de vrai et de faux, avec philosophie et humour.

J’ai rassuré ma fille, elle a été choisi donc elle en est capable, mais je suis là et son papa aussi, pour l’aider et la conseiller. Je lui ai demandé de raconter ses doutes aux personnages. Mais non, elle a juste écrit que c’était dur de choisir MAIS elle a donné sa décision (qu’elle a justifié avec une histoire d’escargots d’ailleurs, no comment) Elle en a d’ailleurs pris plein d’autres (que personne ne lui demandait de prendre) comme l’instauration d’une soirée macdo par semaine xD

C’est son aventure, elle en fait ce qu’elle veut. J’ai juste mis un point d’honneur à lui faire tout écrire d’abord au brouillon pour recopier ensuite au propre. C’était ma seule exigence. Le reste ELLE décidait. Les écrivains d’EPOPIA, n’ont pas d’exigence sur l’orthographe, ni sur le vocabulaire, ni sur la longueur des lettres. Vous pouvez tout à fait laisser votre enfant seul.

Notre famille est un peu trop rapide. LOL. Ainsi le courrier du retour était déjà envoyé quand j’ai reçu pour consigne de prendre les lettres de ma fille en photos (option en conception actuellement : à la fin de l’aventure, quand vous le décidez, un livre pourra vous être proposé avec les courriers de votre enfant et en plus ça fait une garantie pour vous si la Poste perdait le courrier). OUPS. J’ai alerté de suite le site et une solution a été trouvé. Je me fais une tape sur la main et je promets d’y penser au prochain courrier ! Sachez que vous n’êtes pas obligé de faire un retour par courrier, vous pouvez répondre par l’interface du site (et économiser les timbres) en scannant le courrier de l’enfant ou en notant simplement ses réponses. Moi c’est justement le coté épistolaire qui m’a séduit… d’ailleurs on ne s’est pas privé. Les courriers ont été placé dans une enveloppe 21/29cm avec sceau à la cire de bougie et ruban rose. Puis cette enveloppe a été placée dans … mes enveloppes bulles d’expédition pour la boutique. par sécurité j’ai fait un affranchissement lettre suivie (1.86 €)

epopia3

J’ai eu une notification comme quoi le courrier de ma fille était bien arrivée (j’apprécie cette façon de rassurer les parents, d’être à leurs cotés pour cette aventure) et maintenant on a juste hâte de recevoir la suite !!! Je suis la Reine des pare pipi mais ma fille est la Reine de D… (Son royaume top secret)

10 jours après je recevais la notification comme quoi le retour était en cours, et il vient tout juste d’arrive à la maison ! Je sais qu’il y a un masque, et qu’il y a une énigme qui tourne autour d’un légume. Je n’en dit pas plus, sauf si vous me suppliez ! Mais faudrait que ma fille me laisse lire ses courriers …

Si vous avez envie de suivre avec moi cette aventure, je publie assez régulièrement sur instagram, suivez moi ! 

Bises du royaume,

Gwen

Créatrice Textile pour FAIRYDESFOLIES

Celle qui avait envie de faire sa rebelle

9h.

C’est précisément le temps qu’il a fallu à #monbébéfille pour se faire « virer » de l’école.

Oui oui.

2 ans et demi, et un casier judiciaire long comme le bras.

Pourtant, ça semblait bien parti !

Pourtant, ça semblait bien parti !

Non, je n’en rajoute pas !

Bon, première matinée, un petit accident et une petite fille qui a testé tous les enfants et adultes présents.

Une seconde matinée avec 3 accidents et une petite fille qui a compris qu’à chaque accident, quelqu’un s’occupait d’elle.

Une troisième avec 6 accidents et une petite ravie – RAVIE – de retrouver sa mère en disant « a pu école, a fait pipi » …

Je suis passée par toutes les couleurs, et par tous les sentiments.

Colère (comment en 3 matinées on peut juger qu’un enfant n’est pas pret) et déception (putain chez moi elle est propre !) majoritairement.

Malheureusement, je n’ai pas pu faire grand chose, ravaler mes envies de hurler et téléphoner en crèche m’a semblé une option pas trop dégueulasse.

Je COMPRENDS qu’on ne puisse pas mettre une Atsem derrière ma fille pendant 3h, je comprends qu’une fillette qui fait pipi en continu (toutes les 20 min aux toilettes + entre chaque pause) soit usant, fatiguant, agaçant et complètement contre productif, MAIS, ça faisait 3 jours, 9 petites heures, et peut être, j’en sais rien, peut être qu’elle (ma fille) avait besoin de temps.

Bref.

Au revoir l’école.

 

Enregistrer

Enregistrer

Vacances en Bretagne 4/5 Degemer Mat en Morbihan

Nous avons continué nos vacances avec un arrêt dans le Morbihan.

Vamos a la playa !

J’aime la mer, la plage, le sable (ne m’amenez jamais sur une plage de galets, je répare aussi sec!) le sel, l’iode …

J’aime le soleil qui s’y couche, j’aime les apéros et les parties de rugby qui s’y éternisent, j’aime mettre les pieds dans l’eau, les cuisses, et puis les fesses et les restes ! J’aime me laisser chatouiller par l’écume, j’aime jouer avec les algues, j’aime aussi sauter par dessus les vagues, j’aime espérer ne pas être éclaboussée, j’aime l’être quand même …

Je ne sais pas comment je fais pour vivre si loin de la mer. Je ne sais pas comment j’arrive à m’épanouir ailleurs qu’à la mer, que dans l’eau…

Mais heureusement, ces vacances m’ont rappelés combien c’etait relou de ramener 10 tonnes de sables dans les chaussures, de nettoyer 10x la baignoire après la douche, de manger sur le sable (et de manger du sable, donc)…

Arf. Je ne suis même pas convaincante.

Rendez moi ma mer !

Allez, on va manger (encore)

Nous étions formidablement bien accueillis chez nos amis de là bas, et ils nous ont gentiment proposés une crêperie (comme c’est étonnant) !

Nous avons réservé à L’écurie à Damgan

Et … HOlalalala … SÉRIEUSEMENT ?

Il y a une crêpe dessert qui s’appelle « la tout sur les hanches » et je ne vous fais pas de dessin, vous avez compris que c’était genre ÉNORME !

C’est simple, Le Dragon et son meilleur ami en ont pris une, et c’est nous, les dévouées compagnes qui avons aidé, autant que possible, à la finir…

On en a fait des soirées bouffe, et des soirées bières. Vive la Bretagne hein. Je crois qu’on a dû goûter peut être 20 références différentes. Un truc de dingue. Mention particulière à la Blanche Hermine pour moi, à la demi de mêlée pour mon homme.

Passage à Branfere

Je suis hyper déçue, on devra absolument le refaire !

  • appareil photo vide de batterie
  • mauvais calcul horaire, trop tot pour déjeuner à l’arrivée, très tard quand on a fini, les enfants ne regardaient même plus les animaux
  • trop chaud, du mal à respirer dans certaines zones
Branferé (avant que l'APN se coupe)

Branferé (avant que l’APN se coupe)

Le parc est à mon avis idéal sur plusieurs heures MAIS il est interdit d’y déjeuner (on doit ressortir) et du fait, on a fait le (mauvais) choix de venir tôt (11h) et résultat on a déjeuné en sortant à 14h (et je crois qu’on n’a pas vu la moitié des animaux)

Bref.

On a eu la chance d’avoir une visite « personnalisée » car accompagnés d’un journaliste habitué des lieux et des animaux. Cela était très agréable malgré la chaleur étouffante de la savane.

Nous avons terminé notre voyage en Bretagne un vendredi matin, après avoir redécoré la maison de nos hotes par plein de petits messages cachés… Ou assumés !

Et les vacances ont continué … loin de la Bretagne !

Enregistrer

Vacances en Bretagne 3/5 Le Finistère (que je t’aime!)

Nous avons profité de notre séjour au camping de Kersentic à Fouesnant pour aller dans « nos fiefs » et savourer les plus belles villes du Finisère. Il me faudrait 12000 articles pour vous vanter ce pays mais j’ai resumé grossièrement notre escapade…

Quimper, la Belle

La Cathedrale

La Cathedrale

Nous avons commencé par Ergué Gaberic avant de rejoindre Quimper par le rond point de Lududu et montrer aux enfants le premier appartement de leurs parents. Puis le second, route de Douarnenez…

Nous avons été le montrer le café des arts et la petite rue de notre premier baiser. Nous avons fait l’impasse sur le Théatre, mais nous avons profité du calme estival pour faire un tour dans la ville et même visité la cathédrale. C’était agréable, comme un jeudi (à éviter le week end, évidemment)

Le déjeuner c’est fait au flunch, pratique, ludique, pas cher et rapide ! Dommage que les moules ne soient pas servis au déjeuner, je me suis rabattu sur le jambon… insipide. Oui je sais, on aurait pu faire une creperie, surtout celle du salé, place au beurre, mais à 12h30, en plein été, bah tu ne vas pas manger une crêpe, surtout quand tu as des enfants qui sont affamés et le crient …

Nous avons passé l’après midi du côté de Creach Gwen, montrant aux enfants « nos » bars, « nos » anciens boulots et « nos meilleurs moments ». Que cette ville peut nous manquer. Et nous reconforter.

Le petit coté fun, un bar que nous avions découvert un soir de fête de la musique il y a 10 ans ! Nous y avons découvert les Beg Braz !

Les coulisses - Quimper

Les coulisses – Quimper

Concarneau, la frivole

Concarneau, je t’aime, moi non plus !

Bah oui, j’avoue, on n’est pas allée jusqu’au bout de la vieille ville. Trop de monde, trop de bruit, il était tard, nous avions faim, c’etait beaucoup trop compliqué d’attendre jusqu’à 1h pour un resto. Et les enfants n’en pouvaient plus. nous avons écourté, et sans regrets, parce que même si nous adorons Concarneau, bah ce jour là, y avait même pas de marchés (et ça, franchement, c’est à ne pas rater !)

Sainte Marine, l’histoire d’un pont.

A l’origine, on ne s’attendait pas à aller jusqu’à Sainte Marine, mais en quittant Bénodet, il y avait un pont qui m’intriguait, le pont de Combrit-Sainte Marine, alors voilà, nous avons passé le pont, nous avons pris les photos et nous avons re pris le pont.

Je me souvenais de Sainte Marine, il me semble il y a plusieurs années déjà, peut être même avec des copains, peut être à moto, peut être avec ma mère qui sait. Mais elle n’a pas changé ! (Sainte Marine hein, parce que ma mère …)

Il était temps de dire au revoir au Finistère, d’aller rejoindre d’autre bons moments, ailleurs, mais toujours en été Bretagne.

On a dit au revoir au requin baleine de Fouesnant, et on a rechargé la voiture …

Welcome to Fouesnant

Welcome to Fouesnant

Vacances en Bretagne 2/5 Fouesnant (tous au camping!)

Nous avions envie de remettre les pieds dans le sable à Cap Coz. J’étais complètement tombée sous le charme de cet endroit il y a des années, et j’ai pris plaisir à y revenir ensuite (la dernière fois juste avant de tomber enceinte de ma dernière)

La première chose qu'on a fait après avoir vidé la voiture : descendre à la plage !

La première chose qu’on a fait après avoir vidé la voiture : descendre à la plage !

Camping de Kersentic à Fouesnant

D’ailleurs, nous avions à l’époque choisi un camping familial, et nous avons eu envie d’y retourner. Le camping n’a pas beaucoup changé, une piscine est arrivée mais non chauffée, et quelques animations ont fait surface discrètement.

Je vous laisse regarder les avis TripAdvisor sur le camping Kersentic (il y a des avis très mitigé)

 

Mobil homme family

Mobil homme family

L’avantage du mobil home c’est que ça fait petite maison (non, la toile de tente avec 3 enfants de moins de 10 ans c’est juste pas envisageable du tout) et que j’y trouve mon confort (cuisine, lave vaisselle, douche…)

La piscine (malgré le fait qu’elle soit non chauffée – j’insiste parce que j’ai trouvé ça dommage en fait) a été squattée matin, midi et soir par la tribu (et les ballons de rugby achetés exprès)

Nous avions décidé de cuisiner régulièrement pour ne pas avoir à dépenser beaucoup et surtout nous offrir le luxe d’un resto de temps en temps…

Nous sommes arrivés le samedi, nous avons fait une soirée pizza le dimanche, une crêperie le lundi soir, un macdo le mardi soir, un flunch le jeudi, un resto bord de mer le vendredi…

Sur une semaine de camping, nous avons battu notre record en explosant le budget resto, bien que raisonnablement équilibré avec le budget visites qui a été annulé.

Nous devions faire les Glénans. C’était mon rêve à moi. Sauf que les bateaux étaient complets et que la météo changeante à fait annuler la ballade en vision sous marine. Au revoir les Glénans. Peut être dans deux ans (oui l’année prochaine on déménage et on va en Espagne, enfin normalement). Qui sait ?

Les petits plats dans les grands

La crêperie EOS à Fouesnant

Je vous invite à cliquer sur le lien pour avoir les avis Tripadvisor, ça sera plus parlant pour comparer. Nous, en tout cas, nous avons aimé ! Une petite crêperie très conviviale avec une chaise haute pour la miniature qui a devoré ses premières galettes de blé noir avec appétit et gourmandise !!! Le petit + : le cidre local dégusté sur place !

Sans souci à Bénodet

Je n’avais pas digéré le fait de ne pas faire les Glénans. Alors j’ai eu un rattrapage, le resto du bord de mer. Genre on ouvre la porte et on est dans le sable. Un resto qui a évolué puisqu’il y a un peu plus de 10 ans on y trouvait un bar et un glacier, hors de prix, d’ailleurs.

Bon, je vais être honnête, on voulait seulement boire un coup dans la brasserie, mais en regardant la carte, on s’est dit que franchement, pour le prix, autant se faire plaisir et y déjeuner, avec les enfants ! On a payé moins cher que la crêperie !!!

D’ailleurs les enfants ont adoré leur menus, nuggets frites + glace (parfum schtroumpf  possible …), mon homme s’est fait plaisir avec une entrecôte et moi j’ai craqué sur les moules frites ! A la crème au cidre. Bordel que c’était bon !!!!!!!!!

La vue sur mer prise depuis ma place

La vue sur mer prise depuis ma place

J’ai eu une magnifique couple glacée meringue et chocolat, avec un DAUPHIN en peluche ROSE … franchement le kiff.

C’était un joli moment, qui nous a fait traîner ensuite les pieds dans le sable fin de Bénodet.

La journée de la pluie

Quand on a vécu en Bretagne, quand on l’aime vraiment, on sait qu’il ne faut pas lui en vouloir si sa météo déraille.

C’est ce qu’on a vécu le vendredi, la veille de notre départ

Mousterlin sous la pluie

Mousterlin sous la pluie

J’ai adoré cette ballade dans la brume matinale, avec la pluie, le vent, le sable, le sel … et les enfants dans leur cape de pluie. J’ai adoré ce moment magique où ma miniature criait qu’elle s’envolait. C’était tellement génial. Et deux heures après nous étions sous le soleil à nouveau !

La magie de la Bretagne !

Enregistrer

Vacances en Bretagne 1/5 Les côtes d’Armor

J’avais envie de revenir sur nos vacances en Bretagne, peut être pour les prolonger un peu. La première partie s’est déroulée en Côtes d’Armor, près de la maison que nous avons habité quasi 4 ans.

Réveil en côtes d’Armor.

Nous sommes partis le mardi 8 au soir, nous sommes arrivés le mercredi 9 au matin. La nuit a été particulièrement difficile, en effet, notre Miniature connue sous le doux sobriquet de #monbébéfille avait décidé de ne pas dormir. Cela a complexifié le trajet, évidemment !

Nous avions réservé un hôtel en bordure de ville, et coup de chance, nous avons pu prendre possession de la chambre dès 8h ! Nous avions pris une suite familiale,  3 lits simples + lit bébé d’un coté/ un grand lit de l’autre. Douche et toilettes séparées. Un bureau et des meubles de rangements. Je ne retiendrais que trois choses :

  • la literie est GENIALE
  • la porte avait un souci, ça n’a jamais verrouillé correctement
  • le prix du ptit dej est prohibitif

Image tiré du site Booking.com par lequel nous avions reservé

Après une bonne douche pour tout le monde, nous avons fait cap vers Super U. Bah ouais. On a été faire coucou aux anciens collègues, et mon mari en a profité pour se faire couper les cheveux. On a fait un ravitaillement express en charcuterie et en jus de fruits. Le midi nous avions un rendez vous à Aquarev’.

Photos du site Pays Centre Bretagne

Un RDV très attendu

C’était le PIQUE NIQUE à ne pas rater ! Les retrouvailles de l’amitiés !

Les copains par ci, les copains par là…  Un dejeuner et une après midi de dingue, nous n’avons pas vu l’heure tourner ! Les enfants se sont éclatés ! Et nous aussi, forcément !

Photo du site de la ville de Loudéac

Aquarev’ c’est quand même le lieu pour papoter entre parents quand les enfants s’amusent. Et puis eventuellement, le Dragon aurait pu faire du sport. Peut être.

Nous avons bien mangé

Des pique niques, des barbecues, des resto et des gâteaux. Bien sur qu’on a bien mangé ! Chez les copains on mange toujours bien !!!! On a même eu la nuit des étoiles filantes (et ma toute première, bonjour, Gwen, 32 ans, incapable de se décider sur un voeu) et de la mini piscine !

On a même été s’approvisionner à Ker Cadelac (les barres patissières, le nouveau petit dej de ma miniature). Et puis on a fait une lessive. Enfin, quand je dis ON … je pense MOI (abandonnée de tous, vous imaginez bien)

La découverte d’un jour

Le Wazabi. Et je ne parle pas de bouffe mais d’un jeu !

Disponible pour moins de 20€ sur Internet

Un jeu de dé d’apéro, avec des parties qui durent moins de 10 min.

Un joli moment de détente !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Chouchous ! Chouchous ! (churros, glaces, donut #howait)

Chouchous ! Le come back !

Chouchous ! Le come back !

Ils reviennent, plus forts, plus beaux et plus pratiques que jamais !

Chouchou, choupinou ?

Chouchou, choupinou ?

Des couleurs tendances, des motifs sélectionnés avec soin, une confection méticuleuse avec des finitions à la main…

FairyDesFolies, c'est chouchou non ?

FairyDesFolies, c’est chouchou non ?

Venez craquer sur le shop Etsy !

Chouchou, coup de coeur

Chouchou, coup de coeur

Enregistrer