Tout ça à cause d’une envie de bonbon !

Il s’est passé un truc dingue dans la vie d’une de mes amies. Quelque chose de magique. Quand la toute puissance des étoiles et de l’amour décident de faire quelque chose sans votre avis.

les derniers petits pieds dans le ventre

Les derniers petits pieds dans mon ventre

Tout a commencé dimanche, quand Elle m’a parlé de ses nausées, de son grand retard et de ses envies de bonbons. Ha bah oui, tu penses, ça a fait tilt de suite chez moi. Et aucun doute possible, je le sentais. BINGO ! JACKPOT !

Elle avait déjà tout les symptômes.

De ceux qui font vomir à ceux qui font stresser. Oui, elle était déjà complètement angoissée sur l’emplacement du lit, la forme de son ventre et l’aspect financier et organisationnel …

Et rien qu’en la lisant, j’avais ces sensations qui me revenaient en pleine tronche. Je commençais à ressentir les papillons dans le ventre de l’excitation devant cette possible maternité, avec l’espoir fou que ça devienne réalité, tout en sachant que c’était déjà réel. J’avais ce sourire incroyable sur le visage, qui disait toute la joie, le bonheur, la fierté devant ce bouleversement inter galactique qui se profilait. Je tremblais d’émotion et commençais déjà à chouiner en repensant aux cours de prépa d’accouchement …

Et puis bon, j’ai pris une claque. Je n’étais pas enceinte. C’était Elle. Et j’en ai été folle de bonheur, ravie au possible, hystérique de joie et d’allégresse ! Je n’allais pas connaitre les nausées, mes seins ne prendraient pas des allures de carte routière et je n’accoucherais pas !

Cette grossesse, aussi magnifique et formidable soit-elle, je vais la vivre par procuration. Je ne verrai que ce que tout le monde verra, je ne sentirais rien.

Et ça ne me manque pas !

Je n’ai ni l’envie, ni le besoin, ni quoi que ce soit qui me fasse imaginer une seconde qu’un quatrième enfant serait le bienvenue dans mon utérus ou dans ma vie. Et je me sens en paix avec ça.

Je suis la première à repenser avec bonheur aux premiers coups dans le ventre et au rythme cardiaque à l’échographie. Je sais tout ce qu’Elle va traverser de douloureux, d’inquiétant, de stressant et parfois de compliqué mais aussi de facile, d’agréable, d’époustouflant, de magique, de formidable et de grandiose. Et je ne l’envie pas. C’est son tour aujourd’hui, j’ai eu ce bonheur par 3 fois, et j’en suis rassasiée.

Je te félicite, toi qui me lit, toi mon Amie, toi qui porte la Vie, toi que j’aime.

Je suis heureuse pour toi. Sincèrement.

N'hésitez pas à donner votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s