Marché de Noël, de l’inscription au jour J – paroles de créatrice

Je m’en souviens bien, c’était le 3 septembre, vers midi, je suis tombée sur une affiche, une affiche qui disait que dans MONVILLAGE y avait un marché artisanal nocturne, et ce 9 jours après.

Mon cœur s’est emballé, palpitations et tremblement, trémolos dans la voix et perles de sueurs sur le front. J’ai pris mon téléphone et j’ai appelé la mairie pour savoir à qui m’adresser pour avoir des informations sur ce marché artisanal.

J’ai eu un premier contact avec l’organisateur, j’ai remplir un formulaire, et je l’ai rendu en main propre. J’étais inscrite.

Après je suis rentrée chez moi, et j’ai paniqué …

J’ai couru harceler les Fées pour me filer un coup de baguettes !

J’ai ma table, une chaise, une lampe hallogène.
J’emmène un portant pour les fringues ?
J’affiche mes prix ? J’etiquette mes produits ?
J’emmène tout mon stock ? (toute ma boutique sauf les reservés)
J’en fais exprès pour le marché ?
J’hesite entre la nappe de tissus blanc, la nappe rouge, la noire …
Un chapeau sur la tête de Barbie (comme sur la boutique) ça le fait ? et les autres ?
Bref, un cahier pour noter mes ventes, mon telephone si je m’ennuie, mes cartes de visites …
PITIÉ AIDEZ MOI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Les Fées qui se sont à peine moquées, mais vraiment, à peine …

Bon, elles avaient (un peu) raison. Mais un premier marché c’est très stressant, c’est la première confrontation avec le public, celui que tu as en face, qui est donc capable de te dire « ha non, j’aime pas du tout » (ce que tu n’entends pas quand quelqu’un le dit devant son ordinateur hein)

Outre mes créations, ma première liste d’inoubliables comportaient ceci :

– éclairage (grand + un petit) et rallonge
– spray repulsif chien et chat pour les pieds de stands
– miroir
– ciseaux, aiguilles, agrafe, cahier stylos surligneur scotch trombone calculatrice
– carte de visite
– sacs papiers
– enveloppe pour mettre les chèques
– emballage cadeaux

Et puis grâce aux copines j’ai fait un peu de ménage. Pas de repulsifs (taper dans ses mains suffit),  ne pas étaler les cartes de visites sur le stand (certains s’en servent pour allumer leur cheminée)

J’ai aussi pensé à mon fond de caisse, que j’ai constitué au fur à mesure de ma semaine

3 billets de 20.00 € / 4 billets de 10.00 € / 5 billets de 5.00 €

10 pièces de 2 € / 20 pièces de 1 € / 20 pièces de 50 cts

Je me suis bien sure entrainée, j’avais la place pour ça à la maison, je l’ai utilisé au maximum. Mon tout premier stand était assez plat, et triste d’ailleurs, j’ai presque honte de vous montrer.

Bon, alors, une fois passée l’avalage des critiques et l’essuyage des larmes du « je n’y arriverai jamais » je me suis remotivée, et après une quinzaine de manipulations, je suis arrivée à une ébauche de ce que je voulais vraiment renvoyer comme image de moi, de ma boutique et des mes créations.

J’ai poussé le vice jusqu’à faire des reperages sur le lieu du marché, sauf que la météo changeante à décider d’inviter la pluie et que mon repérage n’a servi à rien, en effet nous avons été délocalisés, de la place du village nous avons attérri à l’abri dans un recoin derrière la mairie, sorte de préau scolaire…

Bref.

J’avais quand même testé en exterieur, pour être sure de sure d’etre prête.

Et j’avais aussi prévu si jamais la pluie … enfin bon, voilà hein, on ne se refait pas…

Je savais à ce moment là que je ne toucherais plus à l’organisation de mon stand, donc j’ai décidé de prendre des photos que j’emmènerai avec moi pour être sure de le refaire rapidement à l’identique le jour J. Et comme vous le voyez, c’est du bricolage maison, pour un premier marché, impossible d’investir une somme conséquente dans des présentoirs et autres …

Mon premier marché, je n’avais pas (trop) de pression (à part celle que je me suis mise, les Fées vous raconteront peur être un jour) mais c’était un marché gratuit, à moins de 500m de chez moi, je n’engageais aucun frais de garde ni de matériel ni de déplacement.

Il y a aussi une chose à tester, c’est si tout passe dans la voiture (et que le plein est fait) parce que à 3h d’un marché s’apercevoir que ça ne passe pas, ça fait bien ch*** quand même. Ici avec l’aide du Dragon on a joué à Tetris la veille au soir.

Le jour J, il pleuvait, on a donc délocalisé dans un abri. Mais l’ambiance entre les artisants et créateurs était très sympa.

Malheureusement la pluie a surement découragé les visiteurs, 50 personnes ont pointé ce soir là , et sur 30 à 40 exposants inscrits, seuls 12 ont fait le déplacement. Donc autant dire que c’était du point de vue de la fréquentation, complètement raté.

J’en ai tiré de grandes conclusions, je me suis raccrochés à ça pour ne pas pleurer hein, j’ai vendu pour 6€ de créations. Non y a pas un oubli de chiffres. 6€ en 2h puisque tout le monde a remballé au bout de 2h pour aller trinquer à ce foirage complet avec un verre de vin !

Bref, j’ai tiré la carte chance depuis puisqu’on m’a invité à participer à un second marché, celui de Beaufort dans le Jura, le 13 décembre à moins de 20 min de chez moi, reservé aux createurs artisanaux là encore, et c’est un marché de Noël à la journée, qui j’espère me permettra de voir vraiment ce que @FairyDesFolies peut développer comme activité sur le terrain !

Je suis donc retourner enquiquiner mes copines Fées (MJ si tu me lis, Sandrine coucou) car j’avais une grande question. Les tables étant fournies (2m) fallaient t’ils que j’en prennent une … ou bien deux … Sachant qu’on est sur 10e la table (non remboursable hein)

Les conseils ont été immédiats et sans appels : 2 tables !

En même temps avec tout mon bordel hein … J’ai donc demandé à mon homme de faire un stand imaginaire de 4m, avec la largeur de 1m (les tables du marché) afin de m’organiser au mieux pour le grand jour (et faire mes petites répétitions avant l’heure)

J’en ia profiter pour evaluer la possibilité de faire de la personnalisation sur place, j’ai donc investi dans un mini fer à repasser et du flex prédécoupé, qui sait si ça n’aidera pas ma tribu Carotte à se faire adopter !

Je ne m’abaisserai pas à te montrer mes premières ébauches de stand hein, les fées disaient que ça piquaient les yeux.

Du coup j’ai préservé, n’écoutant que leurs conseils avisés et l’encouragement de mes enfants que j’ai privé encore une fois de salle de jeux, pour arriver à ce résultat, qui, m’a foi, n’est pas mal du tout de l’avis de mes experts personnels (qui ne sont pas corrompus)

Le plus compliqué c’était de ne pas mettre certaines créations, mes sacs, mes guêtres, toutes les fringues … J’ai pris le parti de ne pas saturer le stand, je les emmène pour combler les trous si trou il y a.

Je vous ferai une photo ou deux du stand avant de partir (avec les déco de Noël) et si j’y pense, du stand sur place (que vous verrez forcement si vous me suivez sur Insta et Twitter)

En attendant j’ai encore quelques créa à faire pour le marché, donc je file travailler !

 

 

 

3 réponses à “Marché de Noël, de l’inscription au jour J – paroles de créatrice

  1. Pingback: La décoration du stand du marché de Noël | Mademoiselle Rêve

  2. La fée que je suis ne se moque pas… Elle a les genoux qui s’entre-choque parce qu’elle fait son premier marché dans 10j!!!!! Très bel article M’dame Folie!!!

N'hésitez pas à donner votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s