Du sommeil de fin de grossesse et de l’euthanasie de l’animal de compagnie

J-16 / 38sa+5

Ça devient compliqué de dormir longtemps.
Comme pour les repas, je fractionne maintenant.

Je dors la nuit bien sûr, souvent de 22h30 à minuit sereinement. Et ensuite j’ai souvent les multireveils. 2 ou 3h puis 5 ou 6h. Et ça c’est sans compter les reveils nainesques (dûs aux nains) qui interviennent souvent quand je me suis rendormie.

Heureusement, mes nains sont scolarisés.
Heureusement le Dragon gère 90% des tâches ménagères (oui il y a eu progression).

De 10 à 12h, je dors.
De 13h30 à 15h30, je dors.

Parfois un peu plus, parfois un peu moins.
Parfois des visites, des rdv, des trucs m’empêchent de dormir.

Et alors là …

Le constat est simple, je suis chiante-extrachiante.

C’est simple, déjà j’ai une tendance à la contrariété facile, et ensuite moins je dors, plus je gueule. CQFD.

Et alors je gueule = je pleure (oui, souvent, ça va avec, j’ai la larme facile).
Et quand je pleure, je sanglotte direct.

Et les sanglots,  ça me fait contracter.
Et contracter,  moi, ça me fatigue.

Cet après midi, mercredi = pas d’école = pas de sieste matinale, j’étais énervée après les nains (le moyen avait résolument décidé de cacher ses petites voitures dans mon linge propre,  la grande trepignait d’impatience que les ongles et le maquillage de sa barbie change de couleurs en fonction du chaud-froid) et donc, j’ai été me planquer dans ma tanière (aka ma chambre) le temps de gérer une serie de contractions bien pénibles, et … je me suis endormie.

Bon, à mon réveil,  1h30 plus tard, les nains étaient toujours aussi agités mais moi, déjà je me sentais moibs énervée. Donc on a goûté et ensuite toute la tribu est allée se ballader au Super U local. 

Une paire de bottes pour moyen nain (qui a fait l’hiver avec des baskets puisque ses jolies bottes bien chères ont tenues la semaine de la rentrée.  Point.) Et deux jeans pour la grande (qui, je ne sais pas comment, troue régulièrement ses pantalons aux cuisses).

Bon, on a aussi acheté un truc pour râper les pieds de notre Miss Verrue.
Le traitement prescrit ne semble pas hyper efficace,  on attends encore 2 ou 3 applications avant de tenter autre chose après consultation au toubib.

Aujourd’hui, on a décidé de faire euthanasier notre Léto.
Une vilaine tumeur s’en prend à son ventre,  elle perd l’équilibre et souffre.
Nous avons donc préparé nos enfants à l’inéluctable.

Demain à 11h30, Léto ne sera plus.

Notre grande fille a beaucoup pleuré. Il a fallu mettre des mots.
Elle a pu dire adieu.

La mort, le choix de faire mourir, tuer, aider à mourir, arrêter la souffrance, euthanasier.

C’est lourd pour un enfant de 7 ans.
Nous avons fait le choix de ne pas en parler avec notre presque 4 ans.
Il sait que Léto est malade.
Nous lui expliquerons demain qu’elle avait trop mal, qu’elle est morte, que c’est mieux.

Alors aujourd’hui on a pris des photos de la ratoune et des enfants.
Pour eux, pour nous.

Ce n’est pas la première que nous perdons, mais c’est la première qu’on va accompagner dans la mort. Je ne sais pas encore si je serais capable de tout ça mais je sais qu’il le faut bien.

Pour elle.
Parce qu’on l’aime et qu’on ne laisse pas souffrir quand on aime.

image

Publicités

N'hésitez pas à donner votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s