La caisse prioritaire du Leclerc et autres futilités

Cadeaux dans 2 dodos.

Tempête dans … heu … maintenant.
Tempête que vous pouvez suivre sur Twitter et Plume par le #PointMétéo #bretagne de votre serviteuse.

image

Ce matin, bravant le froid, la glace et surtout le vent, je me suis rendue au Leclerc pour un dernier craquage cadeautesque. Oui.

Seule,  avec un ventre proéminent de Dpa-53 jours, au volant de ma 205 légère, j’ai arpenté la route de campagne appelée déviation recouverte de feuilles,  de boue et de branchages.

J’ai pas pleuré.

Je me suis garée à l’américaine.  Sans aucune manoeuvre,  de toutes façons je n’arrive plus à me retourner pour une marche arrière …

J’ai trouvé 1 chariot.  Un seul. Abandonné parce que rouillé et couinant. M’en fiche. Moi aussi je suis rouillée et je couine. Si je vous jure.

J’ai commandé un deambulateur pour Noël.
Bon, je pense que le Dragon me gâtera plutôt à coup de Flower In The Air et de Galaxy Tab 3 ♥♥♥
Mais j’aurais pas craché sur un Stanah.
Ou une sonde urinaire. 
Ou les deux.

Bref.

J’ai été directement là où mon coeur (et mon chéquier) m’ont porté … l’espace culturel.

Le dernier Musso : Check !
Depuis le temps qu’on entend sa pub à la radio, il donnait envie.  Sauf que sur le web impossible de l’avoir pour les fêtes, miracle donc chez Edouard !

Édouard que j’encourage à continuer son combat pour les medocs sans ordonnance et les tests de grossesse en rayons, parce que ça devrait pas coûter si cher d’une part et ça devrait être accessible plus facilement d’autre part.  Et qui a besoin d’un docteur en pharmacie pour comprendre la notice du test de grossesse ? Prenez le digital Clearblue, on peut pas faire plus clair en 2013.

Bref.

Musso dans le caddie (oui je prends un caddie parce que je m’en sers comme deambulateur) je continue ma recherche à l’étalage parfum. Brut. Le coffret de Noël. L’homme a fini sa bouteille jeudi, ça tombe bien. 3 euros de réduction ? PERFECT !

Rayon vaisselle pour le mugs de Noël, Kitty pour ma grande, Flash Mcqueen pour mon poussin.
Qui dort là.
Sur moi.

image

Je termine évidemment par le rayon jouets.  Punaise de punaise de punaise hein …

Un Ken.
Ouais bah elle n’en n’avait pas hein donc ça se justifie.

Un jeu en bois pour mon N2. Choix qui se justifie par … heu … la mignontitude du jeu ?

Direction les caisses. 
Caisse prioritaire, pas pour passer devant mais pour ne pas avoir à me justifier si je refuse qu’on me passe devant.  Oui y a une nuance. 

Apparte : 14h44
C’est la tempête,  l’homme part chercher les produits frais pour Noël. Je partage ma flippe attitude.

Donc je me dirige vers la caisse prio, il y a un groupe de 4 jeunes femmes.  Pas de bidon rond visible,  pas de canne,  de fauteuil.  Pas de signes extérieurs de handicap.  Je suis la première à reconnaître le mal invisible de certaines maladies,  au hasard,  l’algodystrophie. Donc je ne juge absolument pas la présence de ces femmes. 

Sauf que j’ai 6 produits.  Elles ont un chariot plein. Je souris.  Bêtement hein. Naïvement peut être.  Et les 4 se mettent ardemment à vider le contenu de leur caddie sur le tapis, tant pis si ça s’entasse,  tombe et casse.  Heu … ok … je suis restée très … con.

Cela ne me ressemble pas, j’ai souvent une grande gueule dans ce genre de moment.  Mais là j’ai pas sorti un seul son. J’ai patienté,  j’ai payé,  et je suis allée voir les Scouts.

Ils ont emballés les cadeaux, j’ai donné 6 euros pour leur voyage,  j’ai même revu la fille aînée de la nounou qu’avait mon fils, qui m’a demandé quand est ce que j’avais accouché.  GENRE. 
Hum …

Je suis rentrée par la route de campagne perdue,  un peu sonnée par les rafales de vent qui commençaient à me faire flipper. Oui je suis une flippée des tempêtes.

J’ai planqué le sac dans le garage,  sous le drap qui planque le vélo de la grande puce.

Fin du job de lutin pour l’année 2013.
Sauf si le Dragon me demande demballer mes propres cadeaux hein …

Les bougies et les plaids sont prêts à affronter le vent. Les enfants sont en pyjamas au chaud sur le canapé devant Monstres et Cie.

Je tente de survivre à une crampe au mollet.

J’admire mes nouveaux #BeautifulBijoux

image

Et j’essaie de me souvenir du nombre irrationnel de paquets cadeaux pour les enfants …

Je crois qu’on tourne autour des 20. Chacun.
Punaise ils sont gâtés hein …

Je vous laisse là,  j’ai trop peur qu’une coupure de courant me nique la fin de l’article. 

Des bisous.

Un joyeux Noël à chacun de vous.
Puissiez vous êtres tous et toutes très gâté(e)s !

Advertisements

N'hésitez pas à donner votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s