Parler aux enfants, un mot après l’autre

image

On se pose la question finallement très vite. Parce qu’ils sont là,  qu’ils nous entendent, qu’ils attrapent parfois des bribes de conversation et qu’ils comprennent des choses, en ressentent d’autres et parfois pausent des questions.

Ainsi, quand un matin au petit déjeuner mon homme a dit à nos enfants que nous voulions un autre enfant,  il y a d’abord eu des cris de joie.

Et des questions.

Bon, pas du BientôtTroizans hein, mais de la grande. Elle a 6 ans, elle sait comment on fait les bébés.  Elle a vite compris que la différence homme-femme sur le plan physique servait à quelque chose.

Ce qu’elle n’a pas compris et donc qui a été l’origine de ses questions était le fait que je ne pouvais pas être enceinte à l’envie.

1.Je portais mon sterilet

Donc on a dessiné. Un ventre, et un petit truc dedans qui empêche la maman d’avoir un bébé.  Et ça l’a fait. Au point qu’elle était folle de joie et hurlait à qui voulait l’entendre que sa maman avait enlevé son petit truc dans le ventre à la sortie de mon rendez vous avec l’autre naze.

Et donc elle  s’attendait apparemment à ce que je sois enceinte deux heures après.

2. Ovulation

Donc on a expliqué,  avec un dessin d’arbre. Il y a des feuilles, maman ne peut pas avoir de bébé.  Il y a des fleurs maman peut avoir un bébé.  Si les fleurs tombent maman n’a pas de bébé et si il y a des pommes maman a un bébé. Très imagé mais plutot facile à faire. Elle a pigé l’idée de ce cycle qui se passait tous les mois. Elle a accepté l’idée qu’il fallait attendre et patienter.  Que personne ne pouvait décider quand ça marcherait. 

Mais bien sûr elle a cru bon d’ajouter qu’elle voulait une sœur.

3. Le bébé

On a alors fait appel à sa mémoire.  Avait elle choisit pour son frère ? Non, et nous non plus. C’est comme quand on lance une pièce de 1euros en l’air, peut-être ça va tomber d’un côté,  peut-être ça sera l’autre. Elle a eu l’air déçue ma fille. On a présenté ça comme la surprise. C’était chouette de ne pas choisir. Un peu comme son cadeau d’anniversaire,  elle ne choisit pas mais n’a pour autant jamais été déçue,  même si ce n’était pas toujours ce qu’elle voulait. Et elle semblait apaisée de savoir que papa et maman aussi aurait la surprise.

Alors je ne dis pas qu’il faut tout dire aux enfants mais ici on a pris le partie de repondre aux questions,  sans pour aurant les devancer. Et ça semble bien marcher.

Publicités

4 réponses à “Parler aux enfants, un mot après l’autre

  1. j’aime beaucoup la façon dont tu as expliqué, c’est tout en délicatesse et pourtant très claire….

  2. bravo c’est très bien imagé, chapeau !!!

N'hésitez pas à donner votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s