L’histoire de la Demoiselle d’Honneur

Un départ à minuit entre jeudi et vendredi. Quelques pauses café, j’ai roulé un peu quand le soleil s’est levé. Une arrivée en Haute Patate vers les 10h du matin. Speed speed. On donne quelques recommandations aux grands parents, on fume une cigarette, on boit un café, on déjeune.

13h. On embrasse les enfants, les confiant aux bons soins de ma maman. Je pleure évidemment 1 bonne heure dans la voiture. Première fois que je laisse mon tout petit. Mon bébé. Mon tout petit bébé.

16h. Une arrivée Au Creusot, quelques achats par ci, par là, et on part pour le château de Rully. Accueillis par le futur marié, les parents de la future mariée et la future mariée qui arrive enfin. Mon meilleur ami est déjà installé au gîte avec sa compagne, nous les rejoignons, que ça fait plaisir de les revoir !!!

Je suis déjà très très émue. Ce weekend  ça va être un weekend  kleenex !

Nous nous installons au gîte, le mâle étale son plaid sur le canapé (qui fera office de lit à la nuit tombée) pour marquer son appartenance à sa terre natale (sachant que le marié et toute sa famille sont normands, je vous laisse imaginer l’ambiance)  … Mais mon Mari a été méconnaissable, il n’a pas moufté, a beaucoup pris sur lui, je n’ai eu que des compliments sur son attitude en général, son attitude envers moi ou envers les autres invités alors qu’il est en général un peu bourru, il a été extraordinaire, et on m’a dit que son amour pour moi sautait aux yeux. Rien que ça ! Mais bref, on n’est pas là pour ça !

Je prends aussi quelques photos du David. On cherche donc qui est ce peintre, si c’est un truc  hyper connu ou si c’est juste un enfant de 5 ans qui a eu la main lourde. Vos avis sont les bienvenus (sachant que les murs du château étaient tous décorés de David) si vous pensez que c’est un singe qui mange une banane ou un clarinettiste antillais, n’hésitez pas à argumenter !

Il y a eu aussi Bounty. Le chat. Le chaton. De mon meilleur ami et de sa compagne. Moi je n’aime pas les chats. Mais Bounty il a quand même réussit à faire que je l’ai nourrit et même caressé. Incroyable !

Et oui mon meilleur ami A et sa compagne E sont militaires, d’où les sacs camouflages. Y a que le chat qui n’était pas camouflé !

La soirée se déroulera entre amis, futurs mariés et nous. Un super bon moment. Je suis émue, encore, très. Je ne peux pas regarder ma meilleure amie sans pleurer. Un truc de ouf. Matte sa bagouze avant le mariage ! Et la french’ qu’elle arborait (un bon début pour quelqu’un qui ne porte jamais aucun vernis !)

La nuit sera frigorifique malheureusement et courte. Réveil prévu à 8h. Nous déjeunons au château entre amis et en rencontrant la famille du marié. Très sympa. Le Dragon va se recoucher (pour récupérer de la route de la veille) je file en ville avec mon meilleur ami et sa compagne. On va chercher les fleurs pour remercier la mère de la mariée qui a décidé de nous offrir le gîte, et un baume pour E (la compagne de mon meilleur ami A) qui s’est fait un torticolis. On se boit un verre, on parle bébé, on rigole. Que c’est bon de les revoir !

A me fait lire son texte de témoin qu’il lira à l’église. je pleure. Je pleure et je ne peux pas m’arrêter. Je n’arrête pas de pleurer. Kleenex party !

En rentrant au gîte, je réveille le mâle, tout le monde prend la douche, on mange quelques cochonneries (salami, pâté, mont blanc) et on se prépare. Une fois les 4 tous beaux tous prêts, on prend la voiture de A pour nous rendre au Creusot, lieu de la cérémonie civile. On sera un peu en avance, on ira se boire un Perrier Tek en attendant. Puis on entends des klaxons, les voitures s’approchent !

C’est le grand moment, c’est là sur le parvis que je la vois, et que je me mets, encore, à pleurer de plus belle, et en sanglots s’il vous plait. Avec la morve qui pendouille bien comme il faut. Je suis blindée de mouchoirs et heureusement !

Elle est sublime. Sublime. Sublimissime. Et moi je pleure non stop. Dans la mairie aussi je pleure, tout le long. Le photographe officiel me mitraille, il fait un album « mariage » et un album « bêtisier » avec moi il a de quoi faire !

Ensuite c’est l’Église, et je pleure encore, encore plus ! Quand les mariés font leurs vœux, quand A lit son texte, quand M, le frère de la mariée prononce un discours et sanglote d’émotion. 23 ans que je les connais mes compères ! 23 ans que je souffre avec eux, que je ris avec eux, que j’ai mal pour eux, que je suffoque de bonheur pour eux ! Alors oui j’étais terriblement émue, parce que je les aime. Et ça transpirait de bonheur ! La sortie du bâtiment c’est fait sous les raquettes (normal pour un mariage sur le thème de Roland Garros)

Pendant que tout le monde se félicitait il a fallu nettoyer (E en noir m’a remplacé le temps de la photo mais je vous jure que j’ai nettoyé ! et C, l’autre demoiselle d’honneur était en bleu)

Ensuite c’était le rendez vous au vin d’honneur. Et bon, après 4 verres de Crèment, je n’étais plus vraiment capable de prendre de belles photos. Mais j’en ai pris quand même. On a trouvé un appareil photo et on voulait, au départ le rendre à son propriétaire, mais au luieu de le chercher, on a lancé un défi. C, l’autre demoiselle d’honneur (avec qui j’ai nouée un contact de malade!) devait se faire prendre en photo avec tous les hommes de la soirée, elle avait des points distribués en fonction du statut (célibataire 15 points, en couple 10 points, marié 5 points) en fonction aussi de ce qu’il voulait bien faire (baiser sur la joue 20 points, la prendre dans ses bras 50 points, la porter façon mariée pour franchir une porte 50 points, la rattraper si elle prenait son élan pour sauter 100 points) etc … On s’est bien marrées. J’ai vu quelques photos et … effectivement elles ne sont pas hyper cadrées ! Oups ! Mais elles sont rigolotes !

Beaucoup de gens s’interroge ensuite sur qui je suis … Qui est la jeune femme qui pleure depuis ce matin ? LOL ! Au début je disais que j’étais l’amie d’enfance de la mariée, et ensuite j’ai juste répondu que je m’étais enfuie d’une maison d’internement et que j’étais en mission secrète pour le gang des écureuils.

Cela aurait fait rire un bon nombre de gens.

De la pleureuse je suis passée à la demoiselle d’honneur, pas celle qui était très jolie hein ! L’autre, la cinglée … Huhu^^

J’en profite pour voir d’autres vieux amis, du lycée et de la fac pour qui la vie à bien tournée. Je dois être la seule chômeuse à être là. En même temps la famille du marié à une branche très « de la haute » alors bon …

Le repas va commencer, je mitraille des détails. Pensant que ma meilleure amie sera contente que quelqu’un y ai pensé. Note que c’est Princess Tears (A England) qui te présente les dragées !

Un repas vraiment bien commencé ! Ponctué de quelque jeux, dont le premier qui a donné à la mariée l’occasion de montrer combien elle était sportive ! 20 pompes en robes de mariée (et en talons !) Quelle classe !!!

Évidemment en Bourgogne, on boit bien ! Je t’avoues, je n’ai pas bu un verre de rouge. Je n’ai tourné qu’au blanc, et je dois admettre qu’il rivalise bien avec mon alsacien… Et que punaise, j’en commanderais bien une caisse ou deux !

J’ai participé au jeu des 12 mois, les objets à courir chercher … J’avais avant été regarder ce que C avait prévu, oui je suis une petite coquine, et donc pour les 4 premiers objets, je n’ai pas bougé de ma chaise, mon homme et toute ma table, briefée, m’apportait les trucs que j’avais planqué en avance …

Moi j’avais des rubans argentés de la déco de table dans les cheveux. Cherche pas, surement l’effet Bourgogne. Et je suis arrivée dans le top 3 (crois le ou pas c’est le cherchage du bouchon de bouteille qui m’a perdu, je suis partie à l’autre bout de la salle alors que mon homme m’en avait mis un de côté) avec donc le devoir de leur faire des crêpes pour la prochaine Chandeleur ! Je n’ai pas pu m’empêcher de hurler « crêpes BRETONNES » dans le micro devant l’assemblée normande… Huhu^^

Matte le buffet de dessert ! Une tuerie d’extase et de gourmandises ! Et comme il était dehors on a tous été sous les étoiles pour savourer le Champagne.

En tant que DH2 j’ai été ouvrir et inaugurer le livre d’or, écrivant le premier mot de la soirée et faisait passer le message aux invités de laisser eux aussi, un doux message ! Une fois que quelque se lance, tout le monde suit !

J’ai mis à profit mes rubans pour nouer la traîne de la mariée afin qu’elle aille ouvrir le bal avec son papa. Mon amoureux m’a accordé 3 slows, que c’etait bon d’être dans ses bras sans enfants autour de nous pour nous tirer sur le futal’ ! Ensuite il est allé se coucher. Suivi de prêt par E, son torticolis l’ayant vraiment fait souffrir. La famille du marié ne fait pas la fête, alors les amis et la famille de la mariée a squatté la piste. On est resté groupé(e)s, uni(e)s là, sur une piste qui nous a rappelé nos années boite à nous ! Apologie, Lambé, Life is Life, Gala et j’en passe … Un bonheur immense. Un vrai moment de folaille.

Et j’ai encore pleuré quand ma meilleure amie m’a pris à part dans les vestiaires, quand j’ai joué au prince et elle à Cendrillon quand je lui ai changé ses chaussures, et j’ai pleuré quand elle m’a annoncé avoir arrêté sa contraception. Et j’ai pleuré quand je lui ai enfin dit combien je l’aimais.

A 5h la musique s’est tue, partant très tôt le lendemain je devais dire au revoir, et donc j’ai encore pleuré. Fort en serrant le marié, fort en serrant la mariée, très fort en saluant leurs familles et leurs amis. A m’a raccompagné après une cigarette, m’obligeant à penser au fait qu’à son mariage à lui ça sera peut être notre dernière occasion de festoyer avant un bon moment … Même s’il est plutôt mariage avec repas « tiré du sac » que château et buffet de desserts.

J’ai rejoins mon amoureux sous la couette et 2h plus tard, le reveil sonnait. Courbaturée et épuisée, avec les yeux d’un lapin albinos je l’ai accompagné au ptit dej’ une fois les affaires ramassées en silence et la voiture chargée. J’ai pu échanger quelques mots avec les parents du marié et de la mariée, ce qui m’a emplit de joie. Et laisser un dernier mot dans le livre d’or, leur rappelant combien j’étais folle de bonheur et heureuse pour eux.

Et nous avons repris la route, passer 2h avec ma maman avant de repartir chez nous avec nos enfants qui ont été incroyablement chiants pendant tout le retour, nous obligeant à faire des arrêts toutes les heures. Un diner speed au MacDo de Rennes, et on est rentrés à presque minuit. Pour un reveil 5h plus tard pour mon premier jour de stage.

Mais je ne regrette rien, je suis fière d’avoir vu ma meilleure amie dire OUI à son amoureux. Je leur souhaite encore tout le bonheur du monde. Et dès que j’y repense, je repleure !

Publicités

9 réponses à “L’histoire de la Demoiselle d’Honneur

  1. pfff…j’en ai les larmes aux yeux, comme quand ma meilleur ami s’est mariée….pffff trop beau souvenir….merci

  2. Bonjour,
    Un article intéressant et touchant! Tu as bien su raconter ton aventure! et les photos nous en disent davantages

  3. Dis-donc, t’es au courant que tu es venue pleurer toutes les larmes de ton corps à 10 BORNES DE CHEZ MOI !!!????? LOL

  4. heureusement que c’est la fin, j’avais les larmes qui montaient !!!
    c’est tellement ça le mariage d’une amie, bien sur ça m’a rappelé celui d’une amie très chère, merci de m’avoir fait repartir dans le temps …..
    bises!

N'hésitez pas à donner votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s