La vie de sa mère change, ma fille réagit

Mon moteur à moi, ce sont mes gosses.

L’actu dont je veux te parler aujourd’hui c’est la mienne.

J’ai eu mon permis. Tu le savais.

Depuis ma fille de 5 ans bientôt ne cesse de réclamer que je prenne place au volant, que j’aille ma chercher à l’école, que je l’emmène partout avec moi.

1/ ça me flatte.

2/maintenant que j’ai ma voiture à moi, je n’ai pas d’excuses !

Ma fille pense qu’elle devient « libre » et surtout que du jour au lendemain je peux tout faire, magasins, école, achats divers et variés. Tout sauf une chose qu’elle n’imaginait pas.

Que sa mère travaille.

Pourtant de ses 5 mois à 27 mois j’ai bossé, à Paris, ardemment de plus, un BTS en alternance. des horaires de merde, une paie de misère. mais un diplôme obtenu haut la main qui fait du bien. Ensuite seconde grossesse, maison, déménagement, fin des transports publics, chômage, congé maternité, chômage.

J’ai donc annoncé à ma fille que j’allais bientôt retravailler. Et bon, elle a réagit :

« pourquoi faire ? » parce que maman a envie de travailler (et avoir des sous)

« tu ne m’aimes plus, tu n’as pas envie de venir me chercher à l’école ? » arf. Piège 1, culpabilisation.

« Tu vas laisser mon frère à quelqu’un que tu connais pas. » Hum hum. Cf ci dessus

Mais le pire ça été « pourquoi tu changes ? »

Je n’ai pas la prétention de changer. Je préfère faire mon Pokémon et évoluer. J’ai besoin (financièrement, professionnellement, moralement) de reprendre une activité. C’est comme ça. Alors oui j’ai aimé être à la maison, mais là, 2 ans c’est trop pour moi. Mais ma fille se met à me faire douter. Quid des gâteaux au chocolat tout chaud après l’école ? Quid des longues minutes à bavasser dans le bain ? Je ne sais pas. peut être que j’aurai la boule au ventre en allant bosser, peut être que j’aurai mes larmes aux yeux, mais peut être aussi que je serai plus heureuse.

Alors quand ma fille m’a dit « t’es pas obligée de travailler, je t’aime en maman à la maison » ça m’a fait du bien. Elle m’aime. Quoi que je fasse. Et je passerai mes week end à faire des patisseries. Promis.

Mais faut vraiment que je bosse !

Publicités

13 réponses à “La vie de sa mère change, ma fille réagit

  1. Et elle te surprendra probablement par de bien jolies paroles lorsque tu travailleras et qu’elle s’y sera faite. Elle s’éclatera chez son nounou (??) et sera ravie de te voir plus épanouie. Le changement fait peur, mais la vie, c’est le mouvement !!

  2. « travailler c’est trop dur, et voler c’é pas bô, d’mandé la charité, c’est quek chose que ché pas faire… »….chanson bien connue, n’est-ce-pas.
    Bon, tout àa pour dire MISS REVE que tu as raison de recommanceer à travailler car sinon en restant à la maison :
    1- tu te coupes du monde (social)
    2- tu risques dans quelques années en restant à la maison de ..regretter!
    3- e suis d’accord avec plusieurs avis ici
    4- et oui, le couple AUJOURD’HUI doit travailler …sinon gare…gare aux foudre du banquier adorable, que l’on aime tant, que l’on adore…et qui se rappelle de te rappeler qu’un rappel » sur compte débiteur coûte cher!
    5- parce que vous le valez bien (diplôme ………ou pas:-))

    Voilà BON NOEL à la famille REVE

  3. Bon alors, j’ai été dans ce cas là il y a un an et demi, après 5 ans d’arrêt.
    Ma fille le prend pas trop mal car ce sont ses grands-parents qui sont mis à contribution la plupart du temps pour la récupérer à l’école.
    S’épanouir au travail, vaste débat, personnellement je ne m’épanouis pas au travail, ce sont mes loisirs qui m’épanouissent, sauf que depuis le boulot, du temps libre et des loisirs, il n’y en a presque plus.
    Le WE c’est corvées en tout genre (car je précise, Mr CréAriane n’est pas à la maison la semaine, gérer le boulot+enfant+tâches ménagères, etc…pas facile). Je suis constamment dans l’urgence dans tous les domaines.

    Je fais l’avocat du diable, ne me remercie pas LOL

  4. Je comprends tout à fait…J’ai repris le boulot l’année dernière après 3 ans de congé parental. Ma fille m’avait toujours connue à la maison (sauf ses 6 premiers mois, mais elle ne s’en souvient plus :p ) et encore aujourd’hui, un an après, il lui arrive de pleurer quand je pars bosser le mercredi, ou pendant qu’ils sont en vacances. Mais les jours où je peux rester avec eux, les moments qu’on passe le week end, tous ensemble, avec le grand frère et le papa, n’ont pas de prix, et on en profite plus encore. Et ta fille sentira que tu te sens épanouie, et elle le sera aussi. Même si parfois, elle te fera presque regretter le temps où tu ne bossais pas. Mais avec le gateau du samedi, ou la promenade du dimanche, elle n’y pensera plus!

  5. t’inquiète pas ta puce elle va vite s’y faire! Les enfants ça s’adapte vite 🙂 et puis voir une maman épanouïe ça n’a pas de prix non?

  6. Quelques mots pour la rassurer, de bons gros câlins et hop-hop au boulot… Et tu verras dans quelques années, à l’adolescence, les jours où tu ne bosseras, elle te dira « Bah pourquoi tu restes là (sous entendu à la maison), tu bosses pas aujourd’hui ??? » (sous entendu tu vas me surveiller). Et je te le garantis c’est du vécu !!!

  7. vraiment tres emouvant ton recit , c est mignon ce quelle te dit ! bisous

N'hésitez pas à donner votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s