Quand on en rajoute…

Le sous-titre aurait pu être On m’aurait menti ???

Parfois on ne se rend pas compte qu’un détail est de trop dans l’histoire. Alors quand ça fait des vagues, à la fin, on se prend un tsunami dans la tronche.

A et S ont 6 ans. Ils ont joués à découvrir leur corps dans les toilettes. Ils ont été surpris par l’équipe pédagogique. Leurs parents ont été convoqués. Les parents de S accusent la fillette d’être responsable. Les parents de A font la même chose sur S. Les deux parents font la demande de radiation. Les deux parents en parlent et en rajoutent. Tout le chahut s’amplifie et lance une trainée de poudre…

Quelqu’un a forcé A à faire ceci, cela … Quelqu’un a dit que S essayait de toucher les filles…  etc..

Et on se retrouve avec une dizaine de parents qui flippent. Pour rien.

La morale c’est de discuter avec le corps enseignant, d’y aller cash (pistache!) sur l’honnêteté : « on m’a dit que » et de voir ce qu’il en ressort.

Parfois on croit qu’il y a un arbre pourri et c’etait juste un ver dans une des pommes …

Publicités

6 réponses à “Quand on en rajoute…

  1. C’est fou comme ça peut vite être monté en épingle ce genre d’affaire…

  2. Et pendant ce temps que faisait l’équipe enseignante, y’a pas de surveillance dans les toilettes ???
    Moi, j’dis ça, j’dis rien…

  3. Ça fait penser à la sardine qui a bouché le port de Marseille …

N'hésitez pas à donner votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s