Mamannnnnn !!! Ou comment mettre fin aux nuits pourries…

Vous vous souvenez des horribles et cauchemardesques nuits de mon fils de 14 mois ? Non ? Tiens, le rappel est là.

Et je découvrais sur la toile la famille Poulpe, particulièrement la maman, qui est en galère, un truc de ouf. Et ça m’a donné l’idée de vous donner ce qui a fait que, chez nous, ça a changé !

Comme on était creuvés et que tout le monde le voyait, les gens allaient de leurs conseils. Pour une fois, les écoutant (preuve qu’on avait perdu toute lucidité) on s’est alors dit qu’il était temps, de faire comprendre à notre petit garçon que ce n’était absolument plus possible.

Je précise que mon fils faisait ses nuits dès 3 semaines et qu’il a fallu une varicelle pour foutre en l’air 13 mois de sommeil paisible. Damned ! Autant je suppose que s’il n’avait pas été livré avec l’option « 10h de sommeil » je me serai habituée mais là, on vit un peu comme une famille en panne de lave linge quoi …

Donc je te refais le tableau d’ il y a 15 jours : 20h endormissement à la poussette, dans le salon, par papa. Montage dans le lit une fois le bébé endormi. Évidement 1h / 3h /5 réveils du gosse qui hurle tellement que maman le remets dans la poussette et fini la nuit en berçant le petit, elle même un œil clos dans le canapé.

Sauf que la fatigue accumulée commençait à faire des dégâts sur nos vies, travail du dragon, école de la grande, et mes humeurs. Et je te parle pas de la sexualité du couple qui te fait l’effet du désert de Gobi. Et encore, je suis sur que y a des cactus là bas.

Alors c’est pas simple, laisser pleurer me paraissait compliqué, déjà parce que j’aime pas que mes enfants pleurent. Mais aussi parce que au moins dans la poussette mon môme dort ! Dans son lit, tous hurlements dehors, il ne dort pas, empêche son père de dormir, et moi également. Don 4 fatigués au lieu de 1.

Oui mais voilà, une surdose un soir, de se dire que notre fils nous fait paniquer et angoisser à l’arrivée de l’heure d’aller se coucher.

Donc ACTION !

Jour 1 – mardi : heure de la sieste, je l’amène dans son lit, lit une histoire, une chanson mais il ne veut pas s’allonger, tant pis je le laisse, il chouinera 5 min et dormira 2h. Le soir on le monte, je caline, je lit, je chante et il s’endort paisiblement avant que je quitte la pièce. Un reveil nocturne vers 3h où je le rendort en chanson en 10min, sans le prendre dans mes bras.

Jour 2 – mercredi : heure de la sieste, je le dépose dans son lit, l’embrasse, et je me sauve. Pas de pleurs, je l’entendais raconter sa vie à ses doudoux, il s’endormira 10 min plus tard pour 3h. Le soir histoires, chansons, je le laisse s’endormir seul, 1 réveil nocturne qui me rend dingue (il ne veut pas s’allonger) je le laisse pleurer, en allant le rassurer à intervalle régulier de 5 minutes (1h avant le retour du silence), en bouchant les oreilles de mon mari et en déposant les doudoux sur celles de ma fille.

Jour 3 – jeudi : heure de la sieste expédiée en 5 min, il se couche seul, et pas de pleurs. Le soir, gros cinoche pour se coucher (peut être de la faute du papa habituellement absent) on le laisse donc s’égosiller, en lui parlant, en le caressant sur les cheveux, le dos, mais sans le prendre. 10 min après, le silence. 1h du mat hurlements, on calme, on rendort en 5 min. 3h hurlements le retour, ça durera 1h, méthode des caches oreilles approuvées, mais toujours en allant le voir régulièrement.

=> là je suis KO, autant que quand je maniais la poussette de nuit.  Je voudrai une nuit pleine et entière, sans reveils, sans pleurs.  Je veux retrouver mon fils comme avant cette fichue varicelle.

Jour 4 – vendredi : heure de la sieste dans larmes, tout juste quelques « mamannnn » avant 3h de sieste. Le soir sans souci, des babillages de 10 min et il s’endormira seul. Jusqu’à 4h du mat’. Il se rendormira en moins de 5 min en causant à ses doudoux.

Jour 5 – samedi : sieste sans soucis. Soir un peu chaotique, quelques larmes mais endormissement seul pour 20h. Un reveil nocturne, sans larmes, un baiser et il se recouchera tout seul.

Jour 6 – dimanche : pas de souci de sieste (puis je dire que c’est enfin acquis ?). Endormissement très pénible le soir, 1/2h de hurlements (avec ou sans ma présence il hurlait) et endormissement finallement après avoir chanté une chanson. Pas de réveils avant 7h du matin (youhouuuuuuuuuuuuu)

Jour 7 – lundi : sieste Ok sans larmes, sans cris. même pas de babillage avec ses doudoux. Le soir, endormissements sans larmes, seul, sans jeux avec les doudoux. Reveils nocturnes inexistants (houraaaaaaaaaaaaa). 20h – 6h (yeahhhhhh)

Jour 8 – mardi : sieste un peu mouvementée mais pas de cris, pas de larmes, juste il devait apprendre à ses doudoux à voler …  Le soir il a pleuré le temps que je descendes l’escaliers soit 17 secondes pour ne se réveiller ensuite qu’à 6h10 !!! Putain ça fait du bien !

=> là je me sens presque bien, presque reposée, j’ai envie de rejoindre mon lit le soir, je profite de mes soirées sans paniquer. Je suis contente de mon fils, fière de lui. J’espère que ça va durer.

 

Publicités

14 réponses à “Mamannnnnn !!! Ou comment mettre fin aux nuits pourries…

  1. Pingback: L’heure du bilan – again | Mademoiselle Rêve

  2. Le sommeil est mon meilleur ami ! Lorsque je serai maman, si je rencontre des problèmes de sommeil (laissez moi mon « si » svp !!!!, laissez moi rêver !), je reviendrai vers cet article ! 😉

  3. Coucou! Quelle bonne surprise de voir mon blog (et mes aventures poulpesques en terre d’Insomnie) cités ici! Merci!
    La méthode que tu as utilisée ressemble beaucoup à celle d’Elisabeth Pantley, mais en plus simple. Contente que tu puisses enfin dormir!
    Et c’est marrant, mais l’angoisse de la mauvaise nuit dont tu parles, c’est vrai que je ne l’avais jamais vraiment remarqué, mais c’est vraiment ce qui est le plus penible dans cette histoire de nains-qui-ne-dorment-pas!

  4. Cette angoisse qui monte de te dire que de toute façon ton sommeil sera sabré, c’est une torture psychologique très efficace!
    Super, surtout avec une méthode sans laisser pleurer (où 10 secondes de pleurs t’arrachent les entrailles) je plébiscite!

    • une vraie torture, c’est moi qui angoissais et qui pleurait. c’etait terrible. un vrai mieux aujourd’hui et ça fait du bien de regarder son bébé sans avoir envie de l’assomer !

  5. Les nuits sont la principale raison pour laquelle je ne veux plus d’enfants … mes deux garçons de 2 ans et demi nous font encore la misère toutes les nuits, du coup j’ai opté pour l’osthéopathe … et ça marche !!!!! miraculeux !!!

    • on a essayé l’ostéo 3 séances et zero resultat. c’etait justement l’ostéo qui me disais que c’etait « juste » une mauvaise habitude qu’il fallait corrigée, action !
      ici aussi on s’arrette là, pas que pour les nuits mais parce que dès qu’il y a un grain de sable dans la machine, tout devient pénible et difficile 😉

  6. @Lily2b, oui là tu as BESOIN de dormir, c’est evident 🙂 🙂 🙂
    @masellecat, disons que ya des jours avec, et des jours sans …

  7. Je vais tenter ta méthode sans la sieste car elle n en fait

  8. Quelle méthode 🙂 Je la garde dans un coin de ma tête pour le jour où je serai Maman.
    Ca doit pas être facile tous les jours d’être Maman.
    Bisous

N'hésitez pas à donner votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s