Le jour où j’ai repris le sport

16h40 je suis déposée par le Dragon.
Je traverse le parking, prends une bonne inspiration, passe la porte puis le portillon grace à mon pass magique (multipass aka Lilou aka bruce Willis), entre dans une cabine.

Tu sais la cabine.
1m² pour virer tes chaussures et tes fringues, enfiler un maillot de bain, remplir ton sac de fringue, te rendre compte qu’il faut tout ressortir parce que tu as laissé ta serviette au fond etc …

Si tu y arrive sans te peter la gueule, te cogner etc, tu es un warrior.

Ensuite tu passes de l’autre coté.
Tu choisis ton casier. Je choisis le 306 pour m’en souvenir.
Tu tapes un code secret (j’ai choisi un truc du genre 6661) et ton casier se ferme, youpi.

Tu pose ta serviette, tu te douches, tu reprendre ta serviette, si tu es un peu pudique, tu la trempes en t’enroulant dedans … bravo !

La pendule indique 16h50.
Je suis trop une fille cachée de flash gordon.

Je vais coté ludique, le bassin de compétition n’ouvre qu’à 17h pile.
Je rentre dans l’eau, je me dit 10 min pour faire du velo (genre en appui sur les avant bras sur le bord, et je pedale en version allongée sur le dos).

10 min plus tard, je rejoins les nageurs (à differencier des baigneurs)
J’entre dans le grand bassin, tu sais celui que tu touches jamais le fond.
Et je me lance, 25 m, 50 m, 100m etc ..
Sauf qu’à vouloir faire la maline, j’ai démarré trop vite. vertiges, crampes, coeur à 500 milles battements/secondes, je me sens pas super bien.
Le maitre nageur me fait sortir de l’eau à peine franchit les 200m.
10 min de repos sur le bord du bassin.
La honte, les boules.

Ensuite j’y retourne, doucement. Et là je m’arrette plus jusqu’au 1000m. Petite pause. On souffle mais ça va, je me sens bien. J’ai pas envie de m’arretter ! Allez, on continue jusqu’à 1500m. Et 1700 tiens.

Et je m’arrette, il est 18h15, l’heure de rentrer.
Je choppe ma serviette, et je m’enroule dedans (parce que je suis trop conne…)

Je me rince tout juste sous la douche, et file rejoindre mon casier.
remember.

306, code secret 6661

Ho putain ça ne marche pas !!!
Impossible de me tromper de code secret c’est le même depuis trois mille ans !!! Huuuuuuuuu !!!!

J’essaie les casiers 308, 310, 312 etc …
Je retente des codes differents mais no way.

Je traverse alors les cabines, et atteris à l’accueil en maillot de bain et serviette.
Top glam’.

J’explique brievement mon souci, j’explique casier 306 qui ne repond pas au code. On me dit qu’on s’en occupe. La nana me rejoint devant le casier. elle me demande mon code. Je lui dit 6661. Et elle me dit, ha bah faut de frappe alors, le doigt qui a ripé. code enregistré 6664.

Mon sac et mes chaussures liberés, je remercie ma sauveuse et je prends possession d’une cabine.
retirer le maillot mouillé collant c’est juste un truc horrible quand même. Et je me vénère d’avoir prevu un sac plastique pour pas tremper mon sac. Bon par contre, essaie de t’essuyer quand tu t’es enrtoulée dans ta serviette … humph …

Une fois quazi prête, je sors, brosse et attache mes cheveux devant les superbes mirroirs qui te mettent JAMAIS en valeur. tartine de crème qui sent bon sur les mains. Et je sors. Coup de fil au Dragon, on se donne rencard à 600m.

Une cigarrette et 600m plus loin je retrouve ma petite famille. Famille que j’ai visualisé à chaque longueurs « allez maman ». Famille qui a compris que c’etait important.

Et moi, je suis assez fière de moi.

1km700
1h15
68 longueurs

Publicités

Une réponse à “Le jour où j’ai repris le sport

  1. Pingback: Chrononutrition semaine 7 | Mademoiselle Rêve

N'hésitez pas à donner votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s