Le Petit Troiz’ ?

Hier soir en regardant Bones (oui je sais, mais le mercredi soir, c’est le desert culturellement) quand la brunette annonce qu’elle va avoir un bébé ça m’a fait un truc. Quand le futur papa, très ému répète en boucle qu’il va devenir père, ça m’a refait un truc.

Truc : ramolissement du coeur de pierre en chamalow rose et fondant

La demi-heure qui a suivi, je n’aurai pas pu jurer que mes enfants étaient les derniers. Qu’il n’y en n’auraient pas d’autres. Presque j’aurai eu envie de fabriquer un Troiz’ dans la foulée.

Cette envie rejaillissante, c’est pas la premier fois. Même si pour Monsieur Dragon il est HORS DE QUESTION d’avoir 3 enfants MEME PAS EN REVE, un bébé de plus C’EST PAS POSSIBLE, pour moi le doute est là.

Je me sens au complet à 4. Oui je suis sereine et heureuse avec mes deux enfants.
S’ils ne devaient pas y en avoir d’autre c’est une situation qui me satisferait. Je crois.

Mais, parrallèlement, j’ai envie un jour de remettre ça. Pas demain, ni même l’année prochaine. Mais je n’arrive pas à me dire qu’à 26 (ok 27 bientôt mais tu ne dis rien) ma carrière de pondeuse est terminée. Bof quoi. Moi je me vois bien enceinte à 30 ans. Enceinte et radieuse.

C’est important d’etre radieuse quand tu es enceinte à 30 ans, sinon tu parais deux fois plus veille. Il FAUT être radieuse.

Plus que la grossesse, c’est la naissance qui m’attire. Remettre ça. redonner la vie. Accoucher à nouveau. Je sais tu te dis que je suis maso… Mais enb fait, vraiment, je crois que revivre un accouchement, aussi intense que la naissance de Loulou, ça ne m’effraie pas, pas du tout. Rien qu’à imaginer une eventuelle naissance je suis presque euphorique.

J’ai dit PRESQUE, t’emballes pas !

Il me suffit de lire ou d’écrire, une note sur l’AAD et j’en suis retournée pendant 1 semaine. Avoir mes règles me fait même déprimer, ce qui n’était jamais arrivé, même quand j’etais en essai bébé.  Les Robidons ne m’attirent pas autant qu’avant mais quand je lis un recit de naissance je ressents une chaleur dans le ventre, et ça me transperce le coeur.

Quand la Mère Bordel se raconte avec son sterilet, ça me rappelle que j’ai aussi accepté l’idée de ne pas etre enceinte pour le moment. Mais je n’accepte pas encore l’idée que ce soit VRAIMENT terminé. A jamais.

Comment peut on se dire « non, fini, plus jamais » ?
Est ce qu’il y a un moyen de savoir si on aura de nouveau un enfant ?
Est ce que ce desir d’enfanter va prendre le pas sur ma vie pro et ma vie de couple ?
Est ce que je risquerais mon couple pour une grossesse suplémentaire ?

Tant de questions sans réponses aujourd’hui.
Parce que je ne sais pas.

J’ai mes deux enfants, je suis heureuse et épanouie.
Mais non, je ne peux pas dire « plus jamais ».

Publicités

N'hésitez pas à donner votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s