On m’avait prévénue !

Marie m’avait prévénue, les voyages en voitures, c’est le calvaire absolu.

recit de mi-novembre, écrit dans la voiture lors de notre escapade nordiste !

On m’avait prévénu que c’etait l’Enfer.
Enfants + voiture + longue durée = CAUCHEMARD !

Finallement là, on a dejà fait 3h30, soit la moitié du voyage et aucun souci en relation directe avec les enfants.

Le départ prévu à 13h a été effectué à 12h50 avec succès. Youpi. Rien n’a été oublié (on s’est rattrapé au retour ne vous en faites pas!)

A 13h30 les deux enfants dormaient. Madagascar (doudou de la Princesse) et Tchoupi (le gros naze mi pinguin mi jenesaisquoi) aussi. Les kms ont défilés en même temps que Bénabar, Saule et Mozart. C’est après Caen que Croupi a ouvert la bouche une première fois

« l’assassymphonie, le quiem-meuh »

Ok, on fait une pause.

Une station BP où ils ne font pas que du pétrole mais aussi du café qui y ressemble. On change Loulou, pauses pipis et on goûte. Merci Pom’Potes. Tétou et puis on repart, non sans avoir prevenu nos hotes de notre position spatio-temporelle. Let’s go !

Et là, je prends quand même le temps de vous dire ce que j’aurais pu passer sous silence, ce que j’aurai pu taire pour vous faire croire que NON, je n’ai aucun souci à faire un long voyage avec mes gosses !!

Parce que en fait, une pause pipi avec deux enfants, ça ressemble à l’ascension du Kilimanjaro.

Il faut en descendre d’abord un de la voiture, choix décisif pour la suite. je choisis Croupi, pour qu’elle arrette de faire l’endouille sur son siège auto, 3 ans et demi de sourires cette enfant ! Je sors le sac « voiture » celui qui contient le nécéssaire de survie pour toute mère respectable en vadrouille, puis mon sac à main parce que je reste une femme et qu’on n’en a jamais vu sans sac à main. C’est dans les commandements. Si !

Donc les deux sacs sont sur le toit de la voiture, j’ai les mains libres pour rattraper ma fille qui tentait une fugue. Je l’asseois sur mon siège (donc là, prochain arret, changement de stratégie, elle fera le guignol sur son rehausseur pendant que je sortirai son frère d’abord!), je détache Loulou, enfiles les 4 anses à l’épaule et donne une main à Croupi.

Ouala.

Maintenant on grimpe.
C’est très sportif d’arpenter les couloirs comme ça. C’est une piste à creuser en musculation, ou en parcours santé. Des altères qui parlent. Ou qui chouinent.

Donc là on choisit, change du bébé, pipi de la grande ?
Pipi de la grande ? change du bébé ?

Je choisis Loulou (choix stratégique vite, très vite regretté quand le petit cul à l’air verra sa soeur se dandiner, mains entre les cuisses). Bref.
Une fois le petit changé, il a fallu courir avant que Croupi passe par la case « change » elle aussi.

Là, je crois qu’on m’a repéré (oui oui c’est bien moi – coucou) qui accompagnait Mlle Scandale, la Hurleuse, qui ne voulait pas faire pipi porte ouverte. Sauf qu’avec Loulou et les sacs, je ne pouvais pas fermer derrière moi, et il etait hors de question que je laisse la possibilité à la fille de s’enformer à clés !

Négociation, menaces, chantage.
Ok chantage à la compote.
Oui CAYMAL mais ça a fonctionné.
Donc, une fois la demoiselle rhabillée, là, dilemne. Parce que moi aussi j’ai envie de faire pipi.
Mais heureusement, soulagement, mon sauveur est arrivé.

J’ai un Mari !

Mais OMFG ! Comment font les Mam’s Solo ???

Donc j’abandonne mes deux enfants à mon Dragon assit au bar, commande les cafés (KEWA ? tu croyais qu’il garderait les enfants gratos toi ?) et je cours aux chiottes.

Je suis tellement pressée que je ne prends pas le temps de vider mes poches.
Position du « jeneposerépamoncu » et là …

SCBLING – PLOUF …

Ouais, je sais !
Larme au coin du zoeil.

Mais qu’est ce qui a pu glisser de ma poche pour aller faire trempette dans mon pipi ???

Et l’heureuse gagnante est (roulement de tampour) : ma boucle d’oreille de mariage.
Oui, dans ma poche arrière de futal.
C’est mon grigri.
L’autre est dans mon porte feuille.
CAYCOMSSA !

Bref.
La preuve donc que je surkiffe cette boucle d’oreille.
Je suis allée la chercher.
Et une fois lavée, desinfectée, sechée, l’ai rangé dans mon porte feuille.

Donc c’etait l’Incident !
Rien à voir avec les enfants. enfin rien à voir DIRECTEMENT !

Mais sans eux, clairement j’aurai pas eu besoin de ramasser ma boucle puisqu’elle ne serait jamais tombée ! Sans eux on aurait fait une pause hors autoroute dans un troquet normand, on se serait pris un café croissant qu’on aurait savouré. De façon glamour, les yeux dans les yeux.
On se serait attardés le temps d’essayer quelque positions indignes d’une jeune mère de famille responsable.

Evidemment mes esprits reviennent. Sans mes enfants, pas de boucle d’oreille puisque pas de mariage. Et je ne sais pas (mais j’ose esperer que SI!) si sans les enfants, Do la créatrice en bijoux-couture-tricot-crochet (je peux vous envoyer le catalogue, faites moi signe) et moi aurions accrocher notre coeur sur le fil de l’amitié.

Mais tout ça pour dire quoi ? pour dire qu’il est 17h, on vient de passer le pont de Normandie, on a fait beaucoup plus que la moitié du trajet, les estomacs sont pleins, les enfants sourient. System of a Down tourne en boucle et tout va bien.

TOUT VA BIEN !!!!

alors Marie, tu m’envie ? Beaucoup ?

Publicités

N'hésitez pas à donner votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s