hexakosioihexekontahexaphobie

Allez, 3615 Wiki :
L’hexakosioihexekontahexaphobie (littéralement, « peur du nombre six cent soixante-six ») est une phobie qui tire son origine du verset 13:18 de l’Apocalypse, l’un des livres de la Bible. Ce verset indique que le nombre 666 est le nombre de la Bête, bête associée à Satan ou à l’Antéchrist[1]. En dehors de la foi chrétienne, cette phobie a été popularisée, le nombre 666 étant utilisé comme un symbole dans de nombreux films d’épouvante.Les hexakosioihexekontahexaphobes évitent au maximum toute chose reliée au 666. Certains évitent même les références indirectes à ce nombre. Par exemple, la fraction 2/3 a un développement décimal infini qui répète le chiffre 6, et qu’on peut lire comme 0,666 666 666 666.
Certains hexakosioihexekontahexaphobes évitent d’avoir à utiliser des fractions incluant cette répétition de décimales. D’autres considèrent qu’obtenir un brelan de 6 au poker est un signe de malchance, même si on peut considérer que c’est une assez bonne main.


Pourquoi je voulais vous parler de ça ?
Ha bah parce que c’est la phobique de Lulu qui a quitté SecretStory. Non, reviens, c’est pas post secretStory, c’est juste pour passer d’une idée à l’autre, je me sers de SecretStory (punaise deux fois dans le même article) pour rebondir sur mariage et donc vous presenter une boutique super classe !

La fée corsetée qui fait des trucs de dingue.
Et y en a pour tout les budgets.? Au minima 300 euros quand même.
Tiens regarde ce que je t’ai pécho pour toi future mariée dans le besoin !

normal_robe_nina5 normal_robe_caroline1 normal_alagy1
normal_robe_gaelle1 normal_robe_natacha3 normal_robe_penelope2

Et les chaussures ?
Alors écoute, aujourd’hui pas de chaussures de cuir, de vair, verre, vers, vert. Aujourd’hui du chocolat.
je sais c’est dingue.

flower polkadot Dark_Chic

Toi aussi tu en veux, c’est là cliclic

Bon.
J’ai fait mon article.
Comme un automate.
Mais en fait je le trouve terriblement futile.

J’aurai pu faire un texte sur l’après mort d’un proche, d’un ami, d’un parent.
J’aurai pu esquisser un dessin.
J’aurai pu mettre une chanson.

Sauf que je sais que si je continue de ne penser qu’à ça, je vais m’enfoncer.
Deux jours à pleurer, à serrer mes gosses comme si c’etait leur dernière heure.
Epuisée.

Alors il faut se relever, il faut continuer.
A vivre.
Parce qu’elle aurait voulu que ça continue.

Et ça, c’est pour elle, pour sa fille, pour son amoureux.

Advertisements

N'hésitez pas à donner votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s