Paris, Jean Bouin, La dame de fer et du rugby !

Tout a commencé en juin quand j’ai pris deux places pour la dernière journée de la coupe du monde des filles en rugby. Cadeau d’anniversaire du Dragon, je ne m’étais pas résolue à faire garder nos enfant et l’invitais donc à s’y rendre avec notre ainée. Sauf que Twitter est mon ami, que j’ai gagné deux places et que non, je n’ai pas réfléchis, j’ai dit OUI ! J’ai recommandé une place pour mon bébé (le règlement du stade précisant que même les enfants doivent avoir leur place) et go !

Samedi matin, on se lève au radar à 4h30, à 5h c’est le tour des enfants, à 6h30 c’est donc la première surprise pour les nains. On est à la gare ! Ils vont prendre le train ! A 7h c’est le départ, on les occupe sagement au carré famille du TGV avec petit dej’ et coloriages mais c’est surtout de la fascination pour le train et des questions sur la destination (surprise!)…

008 007

Arrivés 2h30 plus tard, nos enfant comprennent vite sur le parvis de la gare Montparnasse que nous sommes à PARIS !

On file déposer nos bagages à la conciergerie de l’hôtel, s’assurant au passage que tout est OK pour la suite et on file balader nos enfants (et la poussette – quelle plaie dans le métro – comment font les handicapés en fauteuil ? c’est intolérable que ça soit aussi mal agencé !!!) dans le cimetière Montparnasse et au pied de la fameuse Tour.

065 056 046 034 033 031 024 020

Un déjeuner avalé sur le pouce, la faute aux oiseaux ! Le Quick de la gare nous faisant le remake du film d’Alfred !

077

Après midi a monter et descendre les Champs Elysées, avec évidemment le métro en travaux (ligne 6 coupée entre Montparnasse et Trocadéro), la poussette à soulever, et les premières angoisses dans la foule (non ça je déconne, jamais j’ai vu Paris aussi vide que ce week end!). On a pu admirer les magasins et l’Arc de Triomphe, un bon moment pour nos enfants bien que très fatigués ! On a même terminé la ballade par le Louvres (une grosse première pour moi)  102 104 107 108 110 111 113 114 118 120 121 154 157 159 176 180 200 202 208

On est rentré à l’hôtel (ODESSA, chambre 50 pour les curieux, avis complet en fin d’article) pour diner (à emporter, chez le japonais à côté, PARFAIT) et à 22h, tout le monde dormait !

235

J’ai moins fait la maline à 6h dimanche, quand, essayant de calmer mon bébé inconsolable, je l’ai balladé en écharpe dans le quartier. TOUT ETAIT FERME !!! Même le Starbuck ouvrait à 8h ! Bref, de dépits j’ai marché jusqu’à 7h puis j’ai pris un petit dej’ en Brasserie (trop cher pour pas grand chose, le pain arrive déjà beurré non mais ALLO ? et pas hyper sympa en solo avec bébé en écharpe) … reballade pour acheter des cartes postales et puis remontée en chambre pour 8h30…

Le Dragon est allé déjeuner à la Brasserie, j’ai géré les enfants (ateliers coloriages et cartes postales, et puis on a opté pour l’écharpe pour visiter l’île de la Cité !

289

MacDo à midi, retour à l’hôtel pour préparer nos affaires pour … notre GROSSE SURPRISE !

298 308 299

Le Stade est énorme ! Et tu n’imagines pas l’hysterie des enfants – et du Dragon – devant ce Stade !!!

Les supporters sont adorables, prévenants, c’est de l’amour en barre ! Ceux qui ne restent pas pour les matchs suivants (1 billet = 3 matchs) donnent leurs places – oui GRATUITEMENT – à l’entrée !

Évidemment un peu triste (et très stressée) de me séparer de mon homme et de ma fille (ils sont en tribune VIP présidentielles) je passe la porte de ma tribune (Parc des Princes) avec mon bébé en écharpe et mon fils. L’agent de sécurité m’aidera d’ailleurs pour que mon fils passe le tourniquet et validera la place de mon bébé en me faisant remarquer que l’absence de billet n’aurait pas été un problème puisque en écharpe (ça lui fera un souvenir mais je note!)

Ça fait un truc de monter les marches. De t’approcher du centre, de voir le terrain. Un truc de fou. Je suis très émue. Mon fil également. Je trouve nos places facilement, les "ouvreuses" sont absolument gentilles et veulent donner des goodies à mon fils (qui les refuse poliment – timidement surtout – ce petit con!) je m’arrange avec les supporters déjà présents pour garder les sièges près de la sortie pour m’extirper rapidement au besoin (avec une petite de 6 mois et un gars de 4 ans, j’ai espoir de voir une mi-temps entière)

Mon homme est presque en face, il agite son Gwenadu (EVIDEMMENT) et voilà, hein, je t’ai repéré chéri !

On assiste au match des NZ face aux USA, puis les supporters arrivent en masse, c’est l’heure !

Jean Bouin est debout. Mon fils est sur le siège, debout, bras en l’air. La Marseillaise. En cœur. Je pleure !!!

Et puis une surprise, un truc magique, un bon karma, de la place près de mon homme, truc de fou …

On assiste donc, les 5 réunis à la victoire de notre XV chéri ! MERCI LES FILLES ! MERCI LES BLEUES ! Les larmes et tout et tout … Un moment de fou. Un stade entier debout pour ELLES !

On fera le retour à l’hôtel pendant le match Angleterre-Canada (les deux petits commençaient à être fatigués) au son des clameur de notre cœur (t’as vu c’est beau ce que j’écris hein). Mon homme me racontera sa rencontre avec Monsieur Lartot (Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii) et même la photo qui sera je pense imprimée comme poster pour notre grande fille plus tard.

Je découvre alors un texto sur mon portable, parait que France 4 a immortalisé ma visite à Jean Bouin avec mon bébé.Je vais être ambassadrice JPMBB si ça continue !

La soirée se fera dans une bulle, un second japonais à emporter (haaaaaaa mais pourquoi c’est si loin Paris) les enfants s’endormiront avec plein d’étoiles dans les yeux … tout comme nous ! Et tant pis si les anglaises ont gagnés, nos Bleues aussi !

On emmerge difficilement le lundi, le petit déjeuner en chambre est extra !

On est encore sous le charme d’hier, des frissons partout …

On décide de se préparer tranquillement pour une visite à la dame de Fer, les enfants sont conquis !

365 383 390400

J’avais insisté auprès de mon homme pour faire le Bercy Village (leur prospectus publicitaire me faisait envie) sauf que j’ai été TRES TRES TRES décue ! Déjà pour un truc familial au secours l’esprit famille ?! Rien d ‘adapté aux enfants dans les restos (les menus sont complètement hors de prix) et absence de jeux ou d’aire de picnic … Pas de nurserie, pas de toilettes … youpi – la fête du slip ! Donc un peu blasée j’entraine ma tribu dans le cinécité, sauf que là tout leur produits sont avec des produits laitiers … demi-tour donc … Et mon bébé me signale alors que y avait un truc pas clair dans le petit dej’ TRADUCTION elle vomit donc dans mon décolleté puisque en écharpe. La fête du slip II/ le retour. On visite alors le Monop Store, j’attrape un débardeur en coton bio (donc transparent ? je me pose des questions …) à 7 euros et le Dragon s’occupe de prendre sandwichs et chips. Je vais me changer – virer mes fringues imbibées de lait caillé – en pleine cour St Emilion (ouais la classe, je sais) et mon bébé aura eu le cul à l’air là bas aussi. La classe je vous dit ! Quitte à faire, autant y aller franchement, j’ai dégainé le sein là bas aussi (ha bah à un moment t’en a ras le Boobs de te planquer dans les chiottes) mais de dos (oui parce que je suis extrêmement pudique du nichon) On a avalé nos sandwichs devant les restos blindés (la grande classe) et on a filé ailleurs !

Que je regrette cette perte de temps ! VRAIMENT !

On s’est vengé en allant à l’expo MARVEL ! Très très sympa, à faire ABSOLUMENT, mais sans enfants !!!! Les nôtres ont trainés les pieds (sauf pour Spiderman) et ralés +++ que c’était "que des dessins même pas coloriés" OUTCH OUTCH OUTCH !

Bref on est gentiment rentrés après 1h30 dans les super heros (hummm Tony Stark), le temps de récupérer nos bagages, et de gouter un peu. Puis le retour en train, bébé au sein 2h30 (mais POURQUOI ?) et fiston avec Bouledogue 2h30. GENIAL. Sérieux je suis conquise, ce jouet apporte le calme à mon fils !!!

435

A 23h ça ronflait dans notre chez nous, bien fatigués mais émerveillés !

——————————–

* avis complet sur ODESSA MONTPARNASSE PARIS

Hôtel très accueillant, très bien situé puisque 3 stations de métro à moins de 500m ! Et qui présente bien. Chambre quadruple (un lit double, deux lits simples, un lit bébé, un bureau avec deux chaises, une armoire et de petits meubles d’appoint et on avait encore BEAUCOUP de place pour circuler) petit balcon (5ème étage) et grande salle de bain (magnifiquement carrelée, grande baignoire, beaucoup d’espace)

On a savouré le fait de pouvoir laisser nos bagages à notre arrivée (sans attendre que la chambre soit libérée) et avant de départ (train dans la soirée)

Personnel adorable (a dépanné d’un chargeur de téléphone) et service petit déjeuner très complet (surtout que pour 2 euros de plus la brasserie du dessous propose beaucoup moins …)

Chambre très calme (50, donnant sur rue)

Il aurait fallu pousser un peu l’hygiène et proposer un rideau de douche ainsi qu’un tapis en salle de bain (effet piscine, sol glissant)

Le wifi n’a pas fonctionné de tout le séjour (72h) et le balcon n’avait pas été nettoyé à notre arrivée (mégots, bouteille d’alcool …)

Tag, taguée

http://t.co/atghOgrFPe

Voilà voilà …

Folie, Amour, Anniversaire, Pluie, et Rage …

Folie
Une maladie, un grain, une musique …
C’est depuis toujours,  c’est très souvent,  c’est épuisant.
C’est parfois juste un grand moment d’extase ou d’hystérie.
C’est un tourbillon qui m’emporte.
Une tempête, une tornade.
Passagère parfois,  qui dort souvent.
Mon dernier coup de folie ? Re-preparer un déménagement 3 mois apres le précédent … 

Amour
Intimement lié à la folie.
Folie amoureuse, deraisonnée, déraisonnable …
Passionnée, entière, étouffante et castratrice, jalouse maladive et manipulatrice.
Souffrante et maladroite, trop exigeante, éternelle insaisissable et insatisfaite.
Amoureuse éperdue, mère poule envahie de doutes et pleine d’espoir.
Ma derniere preuve d’amour ? Un bouquet de bonbons hors de prix livré au boulot de mon homme

Anniversaire
Outch.
Vu comment s’est dramatiquement déroulé le dernier, on ne va pas trop s’attarder …
Une sublime bague pour mes 30 ans.
Un pendentif merveilleux pour mes 20 ans.
Le bac pour mes 18.

Pluie
Coutumière du fait
Le traditionnel #PointMétéo #Bretagne
Les bottes, le ciré,  les escargots.
Ma phobie,  ma honte.

La rage.
Finalement,  là encore intimement liée aux deux premiers termes.
Pleine de colère continuellement, irascible et bouillonnante.
Un trop plein émotionnel.
Je crie,  je crise, je jure et casse, je jette, je pleure.
La tornade,  la tempête

La vie
La mienne

New direction (et rien à voir avec la chanson)

image

C’est pas nous,  c’est le hasard,  le destin.
Un mail, un coup de fil, une webcam, un entretien.
Aujourd’hui la proposition.

Bourg En Bresse

Aller voir ma famille nous prendra 1h45.
Contre 9h actuellement.

Ma meilleure amie sera à 1h30.

Un meilleur boulot, un meilleur salaire, une vraie promotion pour mon homme.
Un nouveau départ.

J’ai eu 30 ans

009

Une journée extraordinaire.

Un reveil magique.

Une bague époustouflante.

Une carte et des mots qui prennent aux tripes.

Un bouquet surprise complètement fou.

Un diner au restaurant

Une ballade qui d’un coup dérape.

Trop d’angoisse, trop de stress, trop de pressions.

D’un coup le doute, les pleurs, les cris.

D’un coup des mots blessants que je ne maitrise plus.

Et le malaise, la crise d’angoisse..

Les pompiers.

Il est minuit passé quand je regagne mon lit, épuisée.

J’ai 30 ans, j’ai 30 ans et je n’ai rien vu venir.

J’ai 30 ans et j’ai gâché seule ce jour là que d’autres avaient pris soin d’embellir.

J’ai 30 ans et j’ai fait pleurer mes enfants et peiné mon mari.

J’ai 30 ans et j’ai pété un plomb.

J’ai 30 ans et je ne veux plus jamais ressentir ce que j’ai ressenti.

J’ai 30 ans et je vais voir un psy.

J’ai 30 ans et je dois arrêter de croire que personne ne m’aime.

J’ai 30 ans et j’imagine toujours le pire.

J’ai 30 ans et non, je n’ai pas foiré ma vie.

Mais faudrait pas continuer dans le mauvais sens. 928008_294723524040136_1468370215_n

 

Sur un coup de tête

Je ne savais pas comment liquider un bon bout des mètres de lin gri que j’avais eu pour une bouchée de pain, je savais qu’il serait marié à de la dentelle,  j’en avais mis de coté exprès !

Et puis après deux robes dans un coupon rouge à pois, j’ai voulu utiliser ce qu’il restait. Du même coup j’ai vidé mon stock de rubans rouges !

L’avant de la robe est doublé en coton blanc jusqu’au genoux.

La robe va vite à faire, je voulais ce modèle,  je l’ai déjà fait 100 fois mais jamais en "sophistiqué" …
J’y aurais donc passé la journée,  un bébé au sein demandant évidemment mon attention régulièrement …

image

One Month !

Image

 

C’est un enorme début pour moi d’abord relevé le challenge du sport.

Je suis très fière de moi !

Il n’y a a pas de différence sur la balance, ni sur les fringues. mais je respire bien mieux quand je monte un escalier. Et quand je repense à ma première semaine où 15 minutes d’elliptique étaient un calvaire et à aujourd’hui où je peux y rester 35 minutes et finir avec le sourire…

J’aime ce moment à moi.

Je culpabilise toujours pour MonBébéFille qui n’aime pas mes absences et pleurent bcp quand je ne suis pas là mais je me dis qu’elle finira par "accepter". Ce n’est qu’une heure tout les 2 jours. J’attends qu’elle le vive mieux pour passer à 1h30.

 

Du vrac

Je viens de clore ma troisième semaine de sport.
C’est très gratifiant,  j’aime ce moment, même court, pour moi seule.
Je ne suis absolument pas convaincu qu’il y ait de réels changements physiques mais je ne lâche rien.

image

image

image

J’essaie de faire au mieux pour y aller tout les deux jours. Donc là,  lundi, go !
Évidemment l’organisation est compliquée,  ma toute petite puce n’accepte pas le biberon, et son papa a repris le travail.
Je m’appuie sur les copines, contre un peu de couture …

A propos de couture,  ma Gisèle bosse !
Beaucoup !
Retouches de robes de mariées,  transformation parfois intégrale, robe d’été,  short, cadeaux des maîtresses,  surprise pour papa …

image

image

image

image

image

image

A l’heure où j’écris ces lignes,  je regarde ma mini puce d’amour dans son transat, j’ose pas la bouger.
Les nuits sont longues. 6x par semaine je savoure un 21h-6h …
Espérons que ça dure !

Mes grands dorment.
J’hésite à faire ma nuit sur le canapé.
Je deteste dormir seule.

Mon mari est en déplacement.
Il rentre demain.
Notre fille lui fait des bracelets.
Et des colliers.
Et des bagues.

image

Et il est 23h30.
Et je m’endors.
Et je lutte.
Une chieuse.